Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'Orange Autrement
  • Le blog d'Orange Autrement
  • : Association regroupant des citoyens de la ville d'Orange, créée pour soutenir les élus minoritaires et informer les orangeois-es sur la réalité de la gouvernance du maire d'extrême droite.
  • Contact

Pour aller plus loin

 

Gestion ahurissante = appauvrissement général.

2021 Anniversaire des douze ans du gâchis de la piscine des Cèdres!

80% du budget investissement = routes et trottoirs

Orange perd des habitants, des emplois, des entreprises.

Orange n'attire plus les touristes,

Prélèvements excessifs sans les services

lien vers facebook

Consulter les rapports de la chambre régionale des comptes.

2001 à 2010 clic ici

mais aussi

1990 à 2001 clic ici  

Rechercher

Soutien

Assurer votre soutien, c'est possible !

 

Contactez nous ou manifestez votre soutien en venant aux conseils municipaux. Nota : Les élus d'opposition au conseil municipal ont chacun une boite aux lettres à leur nom dans le hall de la Mairie.

nous écrire : orange.autrement@laposte.net

 

Archives

Agenda

Conseil communautaire

 Conseils Municipaux à 9h

 après moult report ce sera le  22 février 2021

Commission Finances   

Commission urbanisme infrastructure 

Commission Affaire sociale  Aucune date

Commission éducation  Aucune date

Commission électorale nouvelle forme, convocation juste avant des élections une parodie de contrôle du boulo du maire

 

 

 

 

8 juin 2017 4 08 /06 /juin /2017 12:19
Agenda des conseils et commissions 2nd semestre 2017

Et donc sans plus de façon celui du 26 juin a été annulé?

Avancé au 9 juin !

 

Repost0
23 mai 2017 2 23 /05 /mai /2017 14:07

Tableau des indemnités des élus fourni à la préfecture par la mairie le 22 mai 2017.

Question indemnité du député-maire : où est l'écrêtement?

 

Le tableau des indemnités n'était pas fourni. La préfecture l'a eu!

En conseil municipal le 15 mai les élus ont voté1 une délibération concernant les indemnités des élus de la majorité2, maire, adjoint, délégué. Le simple conseiller majorité / opposition n'est pas indemnisé.

Les élus Aimer Ma Ville ont demandé, le tableau récapitulant les indemnités par élu, par mois en euros, premièrement par de simples échanges de mail avant le conseil, et ensuite en conseil, en argumentant sur la possible annulation par la préfecture de cette délibération. Rien n'y a fait, le maire raillant la demande a refusé ce tableau.

La préfecture a la réception de la dite délibération a réclamé ce document en complément, charge à l'élu de le communiquer, à posteriori aux élus et administrés.

Lundi 22 mai donc la municipalité a envoyé le dit tableau en préfecture.

Le tableau nous a été communiqué par la préfecture en réponse à notre questionnement.

Nous avons récrit à la préfecture, d'une part parce que ce tableau ne fait pas figurer l'écrêtement de l'indemnité du maire eu égard à son mandat de député, d'autre part parce que le procédé est peu banal et implique des interrogations sur la fréquence/ l'usage du procédé, et en conséquence de la validité de la délibération ainsi que sur  la communication/  transparence due aux administrés/élus.

En effet, il nous semble anormal que pour passer le contrôle de légalité une municipalité puisse fournir à posteriori ou non d'ailleurs des documents à l'insu des élus . Est-ce un procédé courant? En fait, c'est incontrôlable...On avait découvert en 2011 par hasard une modification du contenu d'une délibération concernant le PLU. On sait donc qu'il y a eu au moins un précédent!3

C'est inquiétant.

Pour notre part, la validité des délibérations, implique la communication des pièces au moment du vote et pour les élus à minima 5 jours francs avant le conseil...

Ensuite un fait troublant. Ce tableau est une obligation. Les administrés doivent avoir communication d'un tableau des indemnités en euro par mois.

Mais...

En 2014 la délibération du 10 avril concernant les indemnités avait été "retoquée" par la préfecture et avait donc été revoté en juin. Or déjà à l'époque si ce tableau a bien été fourni en juin aux élus sur la version papier, il ne figurait pas dans le PV.  Ce n'est peut être qu'une omission mais, les administrés ont dû être alors privés de cette information...

Rajoutons à l'ensemble que nous n’avons plus communication, ni accès en mairie aux actes administratif, le dernier recueil publié est celui du mois de janvier 2017...

Alors?

In fine valable ou non d'ajouter un document à posteriori?

Si oui...

Comment les habitants, les élus en sont-ils informés?

En ces temps de moralisation de la vie publique, cette histoire est d'un bien mauvais effet. Pourquoi ne pas avoir voulu simplement fournir ce tableau? D'autant que d'après les réponses en conseil, la revalorisation est insignifiante. Alors ...pourquoi ?

Nous payons des impôts, c'est notre droit de savoir comment sont utilisés ces recettes.

 

 

 

 

1 A cause d'une modification d'indice brut terminal de la fonction publique servant de base au calcul des indemnités de fonction, qui est passé de 1015 à 1022. par le décret n°2017-85 du 26 janvier 2017 (application au 1er janvier 2017. Concomitant avec une majoration de la valeur du point d’indice de la fonction publique, de 0,6 % au 1er février 2017 (cf. décret n°2016-670 du 25 mai 2016).

2 Le simple conseiller majorité / opposition n'est pas indemnisé. Un mandat c'est être au service de tous, il est exercé à titre bénévole. C'est pour cela qu'on parle d'indemnité et non de rémunération pour les élus ayant une charge décisionnelle.

3 Le précédent  lire article : plu-l-inadmissible-dans-l-indifference

Question d'Anne-Mari  HAUTANT en conseil municipal du 16 nov 2011: " Par courrier déposé à votre secrétariat le 26/09/2011,  je vous ai demandé , de me donner une explication  sur la différence incompréhensible ,que je trouve entre la délibération   visée par la préfecture le 07/10/2004  et celle qui a été votée , le 29/09/2004 par le conseil municipal , pour le même objet  ,c'est-à-dire  la prescription de la révision du PLU sur l’ensemble du territoire de la commune d’Orange, vous ne m’avez pas répondu à ce jour.  Pouvez vous le faire ?"

 

Ci-dessous tableau voté le 27 juin 2014, une ligne souligne l'écrêtement.

Le tableau des indemnités n'était pas fourni. La préfecture l'a eu!
Repost0
21 mai 2017 7 21 /05 /mai /2017 13:29
Conseil reporté mais quelle embrouille!

Sur les tables lors du conseil du 15 mai, les élus d'opposition ont trouvé une note les informant du report du conseil du 8 juin au 9 juin 2017 à 9h00.

Mais quel est donc ce schmilblic? Le mode de transmission est inhabituel et nous n'avions aucun conseil de programmé le 8 juin!

En effet le conseil de juin était prévu le 26 juin et non pas le 8. D'ailleurs les commissions finance et urbanisme sont prévues les 13 et 14 juin...

Les élues Aimer Ma Ville s'étonnent de cette programmation la veille du premier tour des élections législatives qui auront lieu le 11 juin.

Quel est donc l'intérêt de cette programmation?

C'est assez inopportun car quel que soit les résultats il y aura un nouveau conseil dans les 30 jours a cause du changement dans les indemnités des élus...

 

Ci-dessous le dernier calendrier des conseils et commissions fourni aux élues.

 

Conseil reporté mais quelle embrouille!
Repost0
15 mai 2017 1 15 /05 /mai /2017 11:27
Conseil, toujours autant de mépris, selon l'élu(e) ouvertement ou plus insidieusement...

Et oui rien ne change au conseil municipal. Les réponses ne sont pas des réponses, mais des délires, ouvertement méprisants, ou plus insidieusement. Les ficelles sont toujours les mêmes.

  • Sempiternel refrain vous avez dépassés vos 3 minutes de temps de parole, -histoire de se donner une contenance?- ridiculement servi dès la première prise de parole! 
  • Qualificatif méprisant; "madame qui veux tout contrôler" envers Christine BADINIER.
  • On ne vous répond pas parce que vous n'avez pas à savoir...
  • On vous répondra quand vous respecterez la procédure. "Ecrire au maire" dans les faits même le respect de cette condition ne fonctionne pas.
  • Reformulez on ne comprend pas la question...
  • "On va écrire au préfet, et vous exclure des commissions d'appel d'offre " envers de nouveau Christine BADINIER

Pourtant rien de bien méchant. Les élus de l'opposition ont un devoir. Le contrôle de l'utilisation des moyens communs. -D'ailleurs l'accès aux documents administratifs est la règle, car tout administré/contribuable doit pouvoir effectuer ce contrôle et donc à fortiori un élu! - Force est de constater qu'on s'ingénie à Orange, plus que de nécessaire à les en empêcher. En conseil des questions sont posées, des demandes faites, parfois même anticipées par écrit, mais voilà...en face la volonté c'est de les intimider, de les dénigrer, de les ridiculiser. L'ensemble sont des manoeuvres, postures politiciennes, qui ne devraient pas avoir cette place en conseil municipal. Du reste les non réponses laissent à penser qu'il y a bien anguille sous roche. Et c'est fâcheux.

Trois exemples: (nous détaillerons dans d'autres articles le point ASON, Orange Plage...)

1/ Sur la question des stages sportifs, la municipalité a ressenti le besoin de créer un règlement, (au bout de 22 ans!!!) Profitant du sujet, Christine BADINIER a fait remarquer l'appauvrissement de ces stages d'année en année, au point qu'il ne reste plus que de l'affichage. Sous les quolibets, elle finit son intervention par: "Si vous étiez fier de votre travail vous nous fourniriez un bilan des stages sportifs, nombre d'enfants, nombre d'encadrants, d'intervenants, nombre de jours, panel des activités, coûts" . Réponse : Il n'est pas question de fournir un tel bilan s'est esclaffée la majorité.

2/ Tableau des indemnités. Le législateur a opéré un changement d'indice concernant l'indemnisation des élus. En théorie dans le cadre de la transparence toutes délibérations actant un changement dans ce domaine, doit donner lieu à la publication d'un tableau des indemnités perçues en euros par mois par tous les élus. Lire

Ce fut non! Pourquoi? Parce que le changement est modique 7€35 pour JPP, 35€ pour le maire se moque -t-on. Et bien si c'est le cas, où est le problème? Au risque de se trouver avec une délibération annulée, la mairie préfère s'abstenir de transparence...

3/ Transformation d'un bénéfice en déficit. Lire La question avait été posée par écrit et en sus au maire. Réponse avec mauvaise foi: " vous n'avez pas posé la question au maire".  Plus tard: "Apprenez à comptez, un plus un, deux; deux plus un, trois s'amuse l'édile."

Comment réagir devant ces affligeantes réponses.

Tous les dossiers ont trouvé les mêmes abjects comportement et non réponses. Pourtant toutes les questions méritaient attention. Certes il était questions d'argent public, d'activité économique, mais bien au delà de ce matérialisme, également du bien vivre ensemble, du respect des vivants pour leurs défunts. Que dire? Pauvre démocratie pauvre humanité...

Repost0
15 avril 2017 6 15 /04 /avril /2017 11:56
Conseil du 14 avril 2017:  Infernal? BOF, à la hauteur des buts et effets recherchés par l'édile et sa clique..

Résumé du déroulé du conseil.

L'heure exceptionnelle 9h00 du matin, a amené peu de public, du retard chez les journalistes, et Gilles Laroyenne, mais aussi des absences, deux chez les élus d'opposition A HOUPERT, Y CUER, plusieurs dans la majorité.(dont M ARSAC qui est absente pour la seconde fois consécutive)

Durée 3h40. Trois heures le matin 9h-midi, pour 35 délibérations, 40 minutes l'après-midi pour les 20 délibérations restantes.  Comme d'habitude les réponses sont de piètres factures, elles ignorent le vrai sens des questions (problème de compréhension?), voire s'ingénient à le déformer pour faire passer celui qui a posé la question pour un imbécile. C'est une technique quasi systématique qui dénote que les questions posées sont dérangeantes.

Le premier point traité, a été la présentation par un bureau d'étude du nouveau PADD. (Un document préalable au PLU. Cf. article précédent) Une présentation de 16 minutes à l'aide d'un diaporama, suivit d'un semblant de débat. Temps de parole des quatre élus de l'opposition, 20 minutes.

(1h15 après le début du conseil) le maire déclare: "le débat a été fait, on va passer au reste des dossiers mais je vais faire une déclaration préalable". Il lit trois feuilles dactylographiés en gros caractères. Un discours politique à la "gloire de sa gestion", des exemplaires papiers en sont remis aux journalistes ...

1h19 Délibérations 1... à 7, deux sont lues puis les 7 comptes de gestion seront votés en paquet...(1h21 trois minutes)

Idem pour les sept comptes administratifs. Le maire; "on lit juste les résultats de tous les comptes et je sors pour le vote"...."On vote! (1h27 de conseil)...

Sauf qu'Anne Marie demande la parole pour faire quelques remarques.

1/Globalement, elle fait le même constat que d'habitude (lors du vote des CA) les chiffres gonflent juste un peu plus d'année en année. 47 millions d'euros d'argent sont thésaurisés, pris dans les poches des Orangeois pour ne rien en faire. Normalement un bon gestionnaire ne prend que ce dont il a besoin...etc Chez les élus ça souffle, rouspète copieusement.

Le directeur financier se lèvera spontanément pour justifier cette monumentale réserve. Selon lui il s'agit d'argent provisionné pour des projets bloqués, tel le parc aquatique et que lui en tant que père de famille, préfère laisser à ses enfants des biens, des économies plutôt que des dettes! Il fut félicité par l'édile pour cette prise de position. Mais que penser de cette prise de parole? Est ce qu'elle ne sort pas de ses prérogative et devoir de réserve? Plus tard il affirmera qu'ils sont prêt et feront des emprunts avant l'augmentation des taux...

2/Augmentation du personnel. "Alors que vous vomissiez sans compter sur le nombre "628" personnes qui travaillaient en 1995, que vous avez réduit méthodiquement et drastiquement le personnel municipal et les services, aujourd'hui nous en constatons une explosion. C'est incohérent, incompréhensible en contradiction avec votre politique précédente. Pire, vous dépassez et de loin le chiffre de 1995, mais nous orangeois on n'en a plus les services. En effet, si l'on somme le nombre de personnels "ville" qui au passage depuis 2014 ne cesse de grimper, et ceux qui sont partis à la CCPRO (81) mais travaillent toujours pour Orange, ceux que vous avez fait embauché à la CCPRO en début 2017 (20 "propreté"), les services délégués: ménage, théâtre antique, restauration scolaire, gardiennage, entretien, intervenant scolaires, chauffeurs de bus (80 et là on est chiche)... 461+81+20+80= 642 Soit plus qu'en 1995, qui était pour rappel de "628", un nombre alors honni, planté sur une pique.

Explication du maire fataliste: "on est en France" la dématérialisation, (grosses complications), les normes comptables, les NAP...

Un peu court à notre goût. N'y a-t-il pas d'autres explications plus locale, "électorale". Euh qui fait donc les photos, les interviews pour les sites ligue du sud...avec quel matériel?  Remarquez qu'ils sont si tranquille qu'ils n'ont pas voulu fournir d'organigrammes à la mode de la "CCPRO". La transparence quoi!

3/Economies : 800 000€ à 900 000€ par an, différences sur seulement deux postes de dépenses générales entre 2013 et 2016. Ces économies faites si rapidement montrent qu'il s'agissait juste de prendre soin du patrimoine, de travailler un peu (merci M Marquot, à la loi sur l'eau et à la CCPRO) en réparant les fuites d'eau (on dénonce cette déplorable politique eau/assainissement depuis 2001), et en remplaçant des luminaires obsolètes énergivores. En extrapolant, sur seulement 10 ans c'est des millions qui auraient pu être économiser. Remarques: d'énormes variations poste fêtes et cérémonies, la dépense double. Frais de gardiennage division par 10.  Absence du tableau récapitulatif des subventions aux associations, du reste en baisse.

Réponse "Fêtes aux cérémonies": Le fils prendra la parole pour dire: "ça augmente parce que l'élu responsable est beaucoup plus motiver que la précédente". Merci pour elle qui n'est pas là pour se défendre...

 

Le conseil se poursuit ...petit zoom sur les délibérations N°17/18 politique de la ville.

Elles manquent cruellement de détails, pas claires et incomplètes. Pas de chiffrage des actions globales, (données rapides à l'oral) A été ajoutée et votée une action qualifié "d'envergure" Euh de trois jours! Qui n'apparaissait pas sur la programmation...Subventions pour 2017 (toujours aucune pérennisation)  une somme totale de 18 000€. Il n'y a pas de volonté et un certain mépris flotte. Un passage aux votes express...Anne Marie a essayé de prendre la parole svp..., SVP..., SVP ... mais n'a pas pu intervenir.

Les dossiers s'enchaînent, les Bompard père et fils s'échappent plusieurs fois de la salle. Le fils navigue beaucoup, répond à des appels/ textos sur son tél, s'amuse à filmer les élues d'opposition. Il n'est pas présent lors des votes de plusieurs dossiers. C'est le cirque Bompard dans toute sa splendeur.

A peine midi, le maire lève la séance jusqu'à 14h, annonce-t-il...On les voit tous se diriger vers un resto. Gilles Laroyenne qui ne peut être présent l'après-midi se voit entouré de trois élues de la majorité, il signe sur le coin de la table, un pouvoir à M F Lohro.

14h00 reprise du conseil. A la lecture des pouvoirs, (plusieurs absents de plus) on s'aperçoit que Y Cuer a donné le sien à A Crespo. Seule élue d'opposition présente, Christine BADINIER.

Le cirque continu de plus belle. Une seule élue leur fait face et la meute s'amuse hilare, sarcastique ... tout ces gens sont si courageux. Personne dans le public.

Vote à main levées et en paquet des représentants dans les commissions. Y Cuer sera élue à la commission Finance et Culture, Laroyenne à l'agriculture, et C Badinier à l'éducation. Elle était candidate à toutes mais visiblement, le choix est fait. Trois commissions, colline, propreté et commerce disparaissent... C'est un symbole fort... L'annonce 2014 2020 mandat de la colline n'a pas fait long feu, il n'y pas eu de travail en commission et elle est supprimée

A la dernière délibération N° 55, s'est joué un étrange sketch, sous les applaudissement des élus, le fils fier comme un pape, debout s'est muté en démonstrateur de foire. Il a sorti d'un sac derrière lui, divers objets sensés promouvoir la ville. Ces objets seront vendus par le service culturel dans le local de l'office du tourisme... Affligeant. A quoi va vraiment servir cette recette? Quid de l'appel d'offre pour ce marché? Ces produits ne représentent pas Orange ou sa culture. Ce sont de basiques objets sans qualités, sans âme (style, objets publicitaires, comme n'importe quelle entreprise peut se procurer pour en faire de petit cadeau à ses clients. Casquettes, stylo, sacs en jute coloré, décapsuleurs etc sérigraphiés "ville d'Orange".  Si si vous ne rêvez pas. Déplorable. Quel besoin d'enlever encore cette recette là à un commerçant de la ville?

En fin de séance, bien sûr aucune réponse aux questions écrites précises et déposées en temps et en heure. Pourtant C BADINIER n'a pas oublié de les rappeler.  Notamment à la faveur du listing des "décisions du maire", elle a abordé le soucis de l'occupation des salles/ locaux sans actes administratifs par les élus ligue du sud, l'occupation de la salle du conseil en février et d'un local municipal par ces même élus, 43 rue Paul BERT. (Un local entièrement rénové par la ville pour 77 600€, fin 2016)  L'édile déjà debout dédaigneux, a assumé ne pas vouloir répondre. D SABON a expliqué qu'il enverraient des précisions sur le personnel, mais pas sur le mode de la CCPRO: "Ce n'est pas la façon de faire de la ville." Christine BADINIER lui a confirmer être intéressé par tout ce qu'il pourra lui transmettre. Mais pourquoi donc rien n'était prêt pour ce conseil? La première demande sur l'évolution du personnel l'organigramme à la mode "CCPRO" date du 2 février.

In fine l'élue M Boudier est venue en fin de conseil porter à C Badinier une feuille en réponse aux questions sur la colline et la mise en sécurité de la piscine des Cèdres.1

Infernal ce conseil mais somme toute pas plus que d'habitude. Comment peuvent-ils encore se regarder dans la glace.

 

1http://www.orange-autrement.fr/2017/04/des-questions-ecrites-pour-le-conseil-du-14-avril-2017.html

Conseil du 14 avril 2017:  Infernal? BOF, à la hauteur des buts et effets recherchés par l'édile et sa clique..
Conseil du 14 avril 2017:  Infernal? BOF, à la hauteur des buts et effets recherchés par l'édile et sa clique..
Repost0
14 avril 2017 5 14 /04 /avril /2017 12:05
PADD présentation en conseil.

Le conseil municipal ce matin a commencé par une présentation du nouveau PADD1.

 

Ci dessous en gros l'intervention de Christine BADINIER coupée par les interjections et la sortie/rentrée du maire.

 

Christine explique: "Fabienne a produit une analyse détaillée de ce PADD à laquelle j'ai souscrit en déclarant ne pas vouloir répéter certains points. J’ai donc présenté un regard rapide en deux points sur le PADD qui venait d'être exposé.":

 

"Deux points en distinguant la forme et le fond

Les conditions des révisions du PLU. Les textes prescrivent une procédure codifiée dont une large information et "association" du public

Or lors de la présentation publique du PADD, il y avait seulement quelques élus de la majorité et deux personnes qui en avaient incidemment pris connaissance à travers un petit encart du matin même dans la presse. Preuve que l'information n'était pas suffisante. Cela ne respecte en rien la procédure et l’on ne peut parler de large association de la population à cette présentation. Je n'ose vous féliciter pour la présente présentation, c'est la procédure...

Sur le fond puisque Fabienne a fait l’analyse, je ne reprends que deux points

L’écopole quartier Courtebotte, dont on parle depuis 15 ans. En fait on déplace le problème des nuisances "déchets" du sud est, au sud ouest (Malo/Delta déchet qui ferment en 2018) Or d’une part la situation de cette parcelle de petite taille, située en zone inondable représente un rapprochement du centre ville (plus près de moitié) Mais d'autre part, du fait des lotissements Debussy et la Bruyère, du collège, maison de retraite etc, ce terrain se trouve quasi en zone urbaine!

Quid de la pertinence d’une telle localisation ? Privilégier l’extension urbaine du Coudoulet au sud est?

Justement ma seconde remarque concerne la qualification de l’extension urbaine du Coudoulet autour de la rue Elie de Noix de St Marc (500 m de Chimirec malo actuel) En effet cette extension a été étrangement qualifié dans la présentation  « d’offre de logements renouvelée » C’est contradictoire. Un PADD privilégie la reconstruction sur elle même de la ville. Un renouvellement urbain c'est remplacer du bâti ancien par du neuf.En la matière ya de quoi faire, plus de 1500 logement vides! Là, on voit bien que c’est de l’extension: construction de villas qui plus est dans une zone boisée.

Le travail du cabinet d’étude est de bonne facture mais on voit la patte, la volonté politique, on sent que pour vous (l’édile) tout cela (PADD) c’est du verbiage que vous méprisez. Comme d'habitude vous ne voulez en faire qu'à votre tête. Passant outre les prescriptions de la loi.

Monsieur le maire j’habite Orange, j’y suis née, j’aime ma ville, vous vous ne semblez pas l’aimer. Votre premier manda, c’est la fontaine, soit. Le second c’est la destruction de la gare routière cours Pourtoule... Le troisième c’est la démolition de la piscine des Cèdre. Votre quatrième devait être la colline. Pour le moment rien que des annonces, même la commission Colline va être supprimé, tout à l’heure.

Tuer la ville avec méthode, voilà ce que vous faite depuis 22 ans.  Si vous aviez seulement préservé notre patrimoine (piscines, montée Philibert de Chalon, entretien de la colline, etc)  Ce n’aurait pas été si mal . Mais avoir 47 millions d’euros sur les comptes pour fanfaronner, c’est déplorable. Pour thésauriser cette somme vous avez fait régresser Orange durant 22 méthodiquement, elle a perdu du patrimoine, du potentiel, de la notoriété et des services. Cette politique pire qu’une dette nous coûte et coûtera très cher aux générations futures."

 

 

 

 

 

1 PADD  était le dossier 42/55  du conseil: en préambule le maire a expliqué que l’on présentait ce dossier en premier pour ne pas coincer le bureau d’étude...

Présenté par deux personnes du bureau d’études un diaporama durant une bonne quinzaine de minutes.

Première intervention par Fabienne HALOUI à sa suite celle de Christine BADINIER, puis Anne Marie HAUTANT

Repost0
9 avril 2017 7 09 /04 /avril /2017 21:38

Selon un courriel du 24 mars, l'élue Aimer Ma Ville ne recevra plus de réponse de l'édile.

Elle est priée de procéder par question écrite ou orale lors de conseil municipal.

Vendredi 7 avril, les élus ont donc adressé leurs questions écrites pour le conseil du 14 avril.

Rappelons ici qu'une question au maire qu'elle soit écrite ou orale ou courriel, qu'importe le point d'achoppement n'est pas dans la formulation. En fait, si il y a question, c'est qu'il y a un besoin, de transparence, de réponse. En soit ici ce n'est pas tant la question qui pose problème, mais le pourquoi de son existence.

Nous habitons Orange, payons des impôts pour que des services soient rendus, et nous trouvons  que l'ensemble de ces questions mérite attention et réponse. Et vous?

Un gestionnaire n'est pas propriétaire, il doit être le plus juste possible et rendre des comptes honnêtement. Un maire est simplement gestionnaire d'une ville, d'un village, il n'a pas à abuser de sa position.

 

Des questions écrites pour le conseil du 14 avril 2017
Des questions écrites pour le conseil du 14 avril 2017
Des questions écrites pour le conseil du 14 avril 2017
Des questions écrites pour le conseil du 14 avril 2017
Repost0
22 mars 2017 3 22 /03 /mars /2017 17:02
Question, démissions des membres impactant les commissions: ça va être réglé!
Question, démissions des membres impactant les commissions: ça va être réglé!
Question, démissions des membres impactant les commissions: ça va être réglé!

A l'avant dernier puis au dernier conseil municipal Christine BADINIER avait demandé de remplacer les membres démissionnaires dans les commissions communales et extra communale. 

Il semble logique de procéder à des remplacements en cas de démissions du conseil comme on remplace le conseiller sortant. Et en théorie, on ne devrait pas être obligé de le réclamer qui plus est quasi un an après...

Devant la moue du maire au dernier conseil, mais aussi face aux attitudes (sourde oreilles) lors de ses demandes orales lorsqu'elle assiste en tant qu'observatrice muette aux commissions finances et urbanismes, elle s'était résolue à écrire au maire.

C'est par un mail le lendemain qu'elle obtient cette réponse du DGS de la ville.

Réponse incomplète certes mais réponse, et rapide. Il est vrai que ce n'est pas un sujet qui porte à polémique. Qu'ils avaient eu tout le loisir d'anticiper vue ses demandes orales réitérées ces dernier temps et en rapport aux dates des démissions.

 

 

Repost0
31 janvier 2017 2 31 /01 /janvier /2017 11:39
Conseil du 30 janvier 2017 suite. Conseil du 30 janvier 2017 suite.

Ce conseil en dehors de la forme a été intéressant, aussi pour compléter le compte rendu précédent, nous vous proposons un second article qui vous donnera un aperçu d'autres points traités.

Dossier N° 7 modification des horaires d'ouverture de la médiathèque:  L'exposé par D SABON: Mardi ouverture 9h00 au lieu de 10h; Vendredi matin c'est désormais ouvert; prêt de six ouvrages au lieu de trois, pour le même tarif.

L'élue Christine BADINIER a posé la question d'un bilan d'activité, de fréquentation, de la justification de cette soudaine largesse tout en la saluant puisque depuis longtemps les élus Aimer Ma Ville regrettaient, sans être entendus, les plages horaires restrictives pour une ville de la taille d'Orange. Puis elle a saisi l'occasion pour dénoncer la saleté environnante et la dégradation de la façade d'un bâtiment public jamais finalisé, une instrumentalisation vieille de 22 ans qui n'est que l'expression d'un mépris et qui n'a que trop perduré.

Surprise il y a eu des réponses.

Le maire laconique: "la CCPRO va répondre..."

Et son DGS de répondre en deux points .

- sur la saleté environnante: "c'est dû aux pigeons et à l'architecture, nous réglons ça  régulièrement avec les équipes. Ce nettoyage se fera d'autant plus que la CCPRO a embauchée massivement depuis le 1er janvier."

- sur la façade dégradée :  "on va faire faire des travaux sur la façade de la médiathèque qui comprennent des travaux de sécurisation de la grande grille du haut,... un filet qui s'est cassé,... on va changer tout ça par des grilles dans le respect des règles architecturales, bien entendu. Et ça devrait résoudre le problème de manière définitive".

Ben dit donc cette réponse quelle surprise.

Puis D SABON ajoute, renseigné dans l'intervalle par le fonctionnaire: Nombre d'abonné.  Il y a 10 ans 1 500. Aujourd'hui presque 3 000. La fréquentation: environ 25 000 personnes franchissent les portes, pour 42 000 documents prêtés chaque année. Sans commentaire

Dossier N° 9 Musée d'Art et d'Histoire restauration d'un tableau.

Saisissant cette occasion l'élue Christine BADINIER a demandé des nouvelles du nouveau musée annoncé durant ses voeux par le maire d'ici deux à trois ans et des nouvelles de l'orgue, plutôt de la consolidation de la tribune.

Le maire: "Puffff "

D Sabon: "C'est hors sujet ".

F HALOUI: "La délibération concerne le musée, une restauration d'oeuvre, on peut bien poser des questions sur ce sujet. Vous avez parlé d'un musée sur un terrain où vous projetiez de faire il y a peu un bassin de rétention ? (Ah oui tient et d'un, il ne les a donc pas tous faits les ouvrages de lutte contre les inondations. Malgré ses affirmations dossier N°3.)

Le maire: "On passe au vote".

Dossier N° 12 Restitution de matériel d'Orange mis à disposition de la CCPRO

Christine Badinier a posé une question, forte des précédents et du constat du président de la CCPRO  en 2014- début 2015, Alain Milon lors du transfert: Matériels et véhicules d'Orange sont vétustes certains dangereux pour les employés. Ainsi que des paroles rapportées (conseil CCPRO avril 2015) d'A Rochebonne de retour des services techniques d'Orange par ce même président d'alors. " le Personnel d'Orange était géré à la manière de Germinal et que les locaux c'était Sarajevo" 

http://www.orange-autrement.fr/2015/09/vehicules-transferes-a-la-ccpro-des-retours-genant.html 

http://www.orange-autrement.fr/2015/04/ccpro-2h40-d-echanges-d-amabilites.html

La question:

Force est de constater qu'effectivement les services techniques Orangeois fonctionnaient avec du matériel à la limite de la rupture. Reste-t-il au bout de deux ans quelques matériels ou véhicules d'Orange à la CCPRO?

Oh là, là, ça n'a pas plu. La réponse fut à la dimension du mécontentement: " L'ignorance n'est pas une tare en soi mais la répéter comme on étale de la confiture soit c'est du masochisme, soit c'est de la maladie et la maladie ça se soigne, ça se soigne pas ici, ça se soigne ailleurs... ainsi de suite" complété par des applaudissement dans le public et de D Sabon. 

Finalement on ne saura rien de plus. Oui, il resterait peut être quelque chose. Ce ne doit pas être bien gros puisqu'on en fait pas étalage.

Dossier 14: Aménagement de l'avenue St Clément: convention de groupement de commande.

Travaux planifiés en avril 2016, décision en conseil communautaire et devant commencer en septembre 2016. http://www.orange-autrement.fr/2016/12/dans-la-famille-travaux-en-retard-la-rue-st-clement.html

Passant rapidement sur le retard, Christine BADINIER a demandé de pouvoir consulter le projet car c'est une ancienne voie Romaine qui passait entre des tours, des "portes", la Via Agrippa.

Donc la question première fut: quel projet pour mettre en valeur cela. Quid de l'aménagement, avec ou sans personnalité comme il a été fait dans tout Orange. Quid des vestiges sans doute présents en sous sol si l'on enlève la bande de roulement et si on ne l'enlève pas qu'on la recouvre? 

Le second point soulevé par l'élue concerna la lutte contre l'inondation! hic. Quid l'inondabilité des lotissements adjacents entre autre Les Près de CROZE et le lotissement St Clément voire de tout le quartier la Tourre, des murs de clôtures etc

M Marquot: "Les documents sont consultables à la CCPRO."

Le maire sans micro voix de loin "Ce sera présenté à la population." Chic et une bonne réunion pré-électorale à peu de frais.

M Marquot: "Ces travaux ont du retard suite au bouleversement à la CCPRO, ils démarreront au mois de mai"

C BADINIER: "Par rapport à la voie Romaine vous avez fait quelque chose de spécial?"

M Marquot: "Le bureau d'étude c'est leur rôle, c'est fait dans les règles de l'art"...

C BADINIER: "Vous n'avez rien fait pour identifier la voie Romaine??"

Pas de réponse mais on coupe court par : "Autres questions"

Affligeant!!

La discussion est repartie sur le réfection du Boulevard Daladier suite à une question de Mme CUER.

Le maire: " C'est planifié dans les deux ans à venir. On réfléchit même au fait de remplacer le bar sur le pont neuf et les deux maisons qui suivent par un espace vert..."

La séance est levée après 1h13 de discussions.

 

 

 

 

 

 

 

 

Conseil du 30 janvier 2017 suite. Conseil du 30 janvier 2017 suite.
Conseil du 30 janvier 2017 suite. Conseil du 30 janvier 2017 suite.
Conseil du 30 janvier 2017 suite. Conseil du 30 janvier 2017 suite.
Conseil du 30 janvier 2017 suite. Conseil du 30 janvier 2017 suite.

Rien à part une pancarte sur la grille d'une résidence ne notifie aux touristes ou orangeois qu'on est là sur la voie Romaine Via Agrippa qui allait jusqu'à Rome!

Repost0
30 janvier 2017 1 30 /01 /janvier /2017 18:14

Environ 25 personnes dans le public,  toutes les chaises occupées et trois, quatre personnes debout à la porte avec une brève apparition de l'ex-président de l'ASON.

Durée 1h13.

Quasi tous les points à l'ordre du jour ont fait l'objet de commentaires/questions.

Des réponses, mais aussi pas mal de non réponses,... des digressions méprisantes et des déclarations politicienne d'un homme en campagne.

Des mensonges dont un virulent envers une élue qui n'était pas là pour se défendre.

Une employée mairie qui fait des photos lesquelles se retrouvent illico presto sur le site du député...mais pas sur celui de la ville.

 

Conseil du 30 janvier : Mensonges, non réponses, mépris... comme d'habitude.

La gare multimodale, second dossier, a été le premier point vraiment discuté. Suite à une intervention étoffée de Fabienne Haloui, Christine Badinier a été elle priée d'écourter... Elle a donc fait siennes les observations de sa collègue, et a demandé simplement la mise à disposition de l'étude qui serait faite en soulignant par un " ENFIN" appuyé qu'il n'était pas trop tôt d'avancer dans le bon sens pour ce dossier.

Cela n'a pas plu et aussitôt le maire nie renverse les rôles et jette sa carte: "mensonge manipulation"la prétendue attitude des deux élues à la région (précédente mandature), lesquelles en leur temps auraient tout fait pour saborder le projet et spolier les orangeois de leur dû. Mensonges! Honteux !...se sont exclamées à l'unisson les élues.

Anne Marie HAUTANT particulièrement visée, n'était pas là pour se défendre.

Quand on sait que tout est au ralenti à Orange parce que son maire depuis 22 ans ne veut jamais rien mettre sur la table, qu'il faut le prier de longues années pour avancer d'un petit pas afin de financer quelque projet que ce soit. Alors des projets cofinancés n'en parlons pas. Ceux qui le connaissent en privé ou en tant qu'élu, savent eux que ce ne sont pas des histoires. C'est quasi maladif, pathologique expliquait son ancien garagiste, confirme d'anciens élus majoritaire.

Bref.

Christine Badinier avait réservé son intervention longue sur le point trois, la motion de "lutte contre le phénomène d’érosion et de ruissellement". Un comble quand on sait que toutes les négligences et les laissés faire qui accompagnent tous les projets immobiliers et d'extension urbaine depuis 22 ans.

L'histoire commence avec la planification d'une série de grands bassins de rétentions à Orange suite aux dernières inondations.

Une dépense obligatoire qui arrache des cris à l'élu. Lequel tempête et prononce "on va leur faire un procès"  terrible menace envers les communes en amont de la Meyne, Camaret et Travaillant mais aussi Courthézon et Châteauneuf. Ces communes, rage-t-il, elles, n'ont pas été condamnées ou n'ont pas réalisé de bassins pour retenir leurs eaux de pluie... Il a ce jour, réitéré la menace en la différant à la prochaine inondation et en excluant Courthézon de ses foudres. (Le maire de Châteauneuf lui est d'accord pour faire porter le chapeau à ses administrés viticulteurs. Les deux édiles accusent aussi l'ancienne administration de la CCPRO)

Des bassins ont bien été réalisés par l'ASA MEYENE, financé par la région etc...et la ville chichement à hauteur de 10%...

Faire porter l'inondabilité d'Orange aux autres, aux viticulteurs de Châteauneuf... à ses limites lorsqu'on est maire depuis 22 ans et qu'on ne fait rien d'autre que du business dans l'extension urbaine/ immobilière de la ville ou dans les voiries. C'est trop facile.

Expliquer il y a peu que le quartier du Coudoulet manquait de bassins de rétention et provoquait par ruissellement l'inondation du quartier de l'étang, puis se contredire aujourd'hui en affirmant qu'il n'en est rien...relève plus que d'une perte du bon sens.

Voici ci-après l'intervention de Christine BADINIER laquelle avec Anne Marie HAUTANT ont refusé de prendre part au vote, à cette mascarade.

 

"Vous faites quoi là vous vous moquez ?

Vous vous moquez des orangeois, du préfet, ect?

Vous êtes le maire, vous avez le pouvoir et vous faites une  motion de lutte contre le phénomène d’érosion et de ruissellement...

Une motion contre la goutte d’eau, contre  le grain de sable, les viticulteurs, les autres maires, la communauté de communes, le département, la région, la chambre des députés, l’état.

Vous faites une déclaration de bon aloi, de bonnes intentions, comme un vœu tardif pieux le 30 janvier. Mais cela sonne, révèle juste votre inaction votre laisser faire depuis 22 ans.

C’est un peu comme l’affichage Orange ville contre les OGM et puis vous désherbez chimiquement allégrement les lieux publics…

Vous allez faire quoi? Un panneau: ici ville contre l’arrachage des arbres des haies...Il n’y en a plus à part à la Colline St Eutrope et à Boisfeuillet.

Vous êtes à l’initiative de la nouvelle voie Elie de Noix de St Marc qui a détruit un des derniers lieux boisés d’Orange, plusieurs hectares de bois de chênes. Et en détruira encore plus lorsque les lotissement remplaceront les arbres.

Renvoyer votre propre responsabilité aux individus, les acquéreurs auxquels vous avez accordé le permis d’arracher/ construire ce n’est pas sérieux, pas crédible.

Faire réaliser sur le plateau au dessus des habitations du Coudoulet un bassin de rétention qui ne pourra jamais se remplir, c’est se moquer

Votre motion est une imposture politicienne qui aura bien de la peine à camoufler vos actes.

En 20 ans Orange a connue quelques inondations. Une avait affectée une nouvelle zone de lotissement dans mon quartier Debussy, la bruyère 127 logements bâtis entre 2000 et début 2002, six mois après leur aménagement, les habitants contemplent le désastre, les canapés neufs qui flottent dans un mètre d’eau.

Et oui ce lotissement que vous avez autorisé s’est bâti sur un terrain classé zone naturelle auparavant et qui s’inondait…

Non seulement vous avez permis et laissé bâtir 127 logement sans vide sanitaire, raz de terre, mais en plus vous avez laissé le lotisseur creuser le terrain pour récupérer un peu de matériaux gravier, faire un bourrelet tout autour; or on était là dans l’ancien lit de l’Aygues…la nappe affleure.

Pour ma part, je refuse de participer à votre cirque, votre motion de polichinelle est une motion de posture, un affichage de politicien à laquelle je ne participerai pas, ni moi, ni Anne Marie. Nous refusons de voter.

Et quand vous aurez fini de nous amuser avec des délibérations de la sorte, nous pourrons peut être nous mettre à travailler. Véritablement prendre des mesures adéquates de protection de la ville des inondations avec des professionnels comme les syndicat de l’Aygues et de la Meyne. Je vous rappelle que vous participez à peine à 10 % aux ouvrages contre les inondations du syndicat ASA Meyne d'Orange . Nous avons beaucoup de chance que notre commune soit dotée d'un tel syndicat et donc de personnes compétentes, conscientes de l'intérêt général en matière d'inondation."

 

Dans les réponses pour en garder trace dixit le maire: 

JB: Le but de la motion: "geler" les bois restant quartier du grès (Michel Bouyer élu majorité et viticulteur au grès a expliqué en commission qu'il n'était déjà plus possible d'arracher des bois depuis longtemps) "interdire" le modelage transformation des sols...apport de terre, destruction des murets... Commentaire: Par une motion ben voyons. Une motion n'a pas le caractère de la délibération, pas la force du pouvoir de police du maire. Ici elle vise à reporter sur d'autres une responsabilité. Cela revient à s'indigner en restant les bras croisés alors qu'on peut agir. C'est inadmissible en la matière.

Inondation: "On attend l'accident, à la prochaine inondation on portera plainte contre la CCAOP, Nous on a fait tous les bassins prévus, demandés par les études...( merci l'ASA Meyne) ...pris toutes les mesures chez nous, chaque permis de construire entend que les eaux de pluie doivent être gardées sur les parcelles. Sur "les chênes vert", je n'ai pas connaissance de problèmes"...

Désherbage chimique: JB: " nous n'utilisons plus de désherbage chimique, euh (en se tournant vers son DGS) on utilise quelques anti-racinaires.".. DGS : "anti-germinatif"  JB : "anti-germinatifs (et de nouveau penché vers son DGS) mais qui ne sont pas polluant normalement hein! (Puis face à l'élue) Il faut réactualiser vos..." CB: "J'ai vu les marchés monsieur le maire" JB : "Ah elle a vu les marché" (vers son DGS). Le DGS: Depuis le 1er janvier la loi l'interdit. CB : Ah oui depuis le premier janvier... ce n'est pas vieux..." JB: " Nous appliquons la loi, nous appliquons la loi..."

Sur l'idée de Fabienne HALOUI, il fera rédiger une motion de soutien aux 25 emplois menacés de l'hôpital d'Orange. Et oui, il a voté le budget prévoyant ces suppressions pour ne pas mettre l'hôpital en danger...

 

 

Repost0

Culture à Orange

Association "Ben Lèu"

Cours de Provençal pour adulte, pour débutant.

Pour ceux qui n'y connaissent rien!  

Calendreta .

mardi 18h00-19h30.

Contact 04 90 34 94 47

 

Chorégies 

 

AGORA
16 Rue reine Wilhelmine 84100 Orange 04 90 51 71 18

http://www.agorange.net/


THEATRE DU SABLIER

37, Crs Aristide Briand à Orange

Tel 04 90 51 14 03

Ateliers et Week end de théatre, danse, écriture, peinture. Spectacles

http://www.theatredusablier.com/


Le Café Littéraire

Association  Culturelle

Soirée autour d'un livre ...

Le site du café littéraire

  

Ciné  Forum
Impasse du parlement 84100 Orange

Librairie Elan Sud

Rue de Rome(ancienne rue des Phocéen)  lien 

Association ELU
pour les amoureux du livre
http://elansudeditions.over-blog.org

 

Orange Bleue Librairie

Lectures, débats, expos, signatures

http://www.orangebleue-librairie.com

 

  L’écran Magique.