Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'Orange Autrement
  • Le blog d'Orange Autrement
  • : Association regroupant des citoyens de la ville d'Orange, créée pour soutenir les élus minoritaires et informer les orangeois-es sur la réalité de la gouvernance du maire d'extrême droite.
  • Contact

Pour aller plus loin

 

Gestion ahurissante = appauvrissement général.

2021 Anniversaire des douze ans du gâchis de la piscine des Cèdres!

80% du budget investissement = routes et trottoirs

Orange perd des habitants, des emplois, des entreprises.

Orange n'attire plus les touristes,

Prélèvements excessifs sans les services

lien vers facebook

Consulter les rapports de la chambre régionale des comptes.

2001 à 2010 clic ici

mais aussi

1990 à 2001 clic ici  

Rechercher

Soutien

Assurer votre soutien, c'est possible !

 

Contactez nous ou manifestez votre soutien en venant aux conseils municipaux. Nota : Les élus d'opposition au conseil municipal ont chacun une boite aux lettres à leur nom dans le hall de la Mairie.

nous écrire : orange.autrement@laposte.net

 

Archives

Agenda

Conseil communautaire

 Conseils Municipaux à 9h

 après moult report ce sera le  22 février 2021

Commission Finances   

Commission urbanisme infrastructure 

Commission Affaire sociale  Aucune date

Commission éducation  Aucune date

Commission électorale nouvelle forme, convocation juste avant des élections une parodie de contrôle du boulo du maire

 

 

 

 

15 novembre 2015 7 15 /11 /novembre /2015 13:53

Réagir sainement, c'est un devoir.

- Soutien aux familles, victimes qui luttent à l'hôpital...
- Résistance aux raccourcis, aux amalgames aux effets d'annonces politicien...
- Défense des valeurs solidarités, liberté, égalité, laïcité.

Ces actes sont terribles, terrifiants...

mais ne nous trompons pas, nous devons une juste réaction aux victimes, à nos enfants..., à notre patrie, aux victimes des guerres.

Nous relayons ici simplement un appel.

Appel du Café citoyen d’Orange

 

Dimanche 15 novembre à 17h30 rassemblement citoyen devant la Mairie d’Orange

en hommage aux victimes des attentats de Paris

 

Avant-hier, 10 mois après les attentats contre Charlie hebdo et l’Hypercasher, le terrorisme djihadiste a frappé sauvagement et aveuglément à Paris, dans l'espoir de dresser les Français les uns contre les autres et de déstabiliser notre démocratie.

Dans ces sombres circonstances rassemblons-nous massivement aujourd’hui dimanche 15 novembre à 17h30 sur la place de la Mairie d’Orange pour manifester notre solidarité aux familles et amis des victimes de ces attentats et pour réaffirmer haut et fort notre attachement indéfectible aux principes fondateurs de notre République : liberté, égalité, fraternité, laïcité et tolérance. Il serait inacceptable qu’on puisse profiter d’une telle situation pour proposer de nouvelles limitations des libertés publiques.

 

 

 

Réagir sainement, un devoir.
Repost0
26 septembre 2015 6 26 /09 /septembre /2015 11:00

La Ligue du Sud, parti politique du député-maire d'Orange, tient aujourd'hui 26 et demain 27 septembre 2015 son université d'été dans une salle communale.

Cette facilité n'est pas une première, par exemple en juin 2013, ce parti avait tenu son université d'été au Palais des Princes, hall et salle de spectacle (un immeuble tant décrié d'ailleurs par les mêmes personnes...)

Que le député-maire d'ORANGE pour l'université d'été de son micro-parti se prête à lui même une salle n'est en soit pas illégal, dans la mesure où le tarif et conditions sont ceux appliqués d'ordinaire pour ce genre d'évènements aux autres organismes.

Pour notre part nous considérons que ce n'est pas le cas. Prenons le tarif; 400€ , qui correspondent à la location pour deux jours de la seule salle du haut pour une association Orangeoise ayant déjà bénéficié de son prêt gratuit annuel; est ce que la Ligue du Sud entre dans les conditions de ce tarif préférentiel? Est-ce une association Orangeoise à but non lucratif?

Nous avons interpellé le préfet et les services de la préfecture concernant les conditions tarifaires pour l'utilisation d'une salle municipale pour la tenue des universités d'été 2015 de la Ligue du Sud, comme pour la tenue de ses réunions mensuelles.

C'est une décision du maire du 4 Août 2015 qui octroie cette salle au tarif spécial de 400€ pour les deux jours.

Précisons que nous avons écrit (6 septembre) et n'avons pas reçu de réponse à notre courriel en mairie.

Sur les grilles du parc des expos

Sur les grilles du parc des expos

Repost0
15 août 2015 6 15 /08 /août /2015 14:42

Le maire d'Orange a recours une nouvelle fois aux tribunaux.

C'est sa méthode, histoire de faire taire et peur aux administrés, employés qui auraient un jour maille à partir avec lui, et de décourager toutes récidives de toutes personnes, ou autres tel que les journaux qui lui feraient l'affront d'une mauvaise publicité.

Quatre décisions de la 414 à la 417 du 10 juillet 2015, concernent un recours en cassation contre des jugements en appel à Nîmes ayant statués défavorablement à ses récriminations contre des personnes, des journalistes, un quotidien, un hebdomadaire.

Il est à noter que les frais de justice vont augmenter car il ne s'agit pas des cabinets d'avocats habituels, de Lyon ou de Marseille dont il s'est attaché le service par un marché à bon de commande pour l'année mais d'un autre avocat titulaire au conseil d'état et à la cours de cassation.

Ben voyons ce n'est que nous contribuables qui payons.

Combien nous coutera cette fantaisie parisienne?

Rappelons que la ville est riche mais que les administrés et les associations sont au pain sec!

Y en a assez de cette manière de gouverner, de ce gaspillage d'argent public alors que, entre autres, le plus vieux club Orangeois, le SCO, tire la langue, que la piscine publique d'Orange est fermée depuis six été au nom d'une économie innommable et à des fins de politique politicienne.

 

Les quatre décisions suivantes sont aussi des affaires aux tribunaux, dont une éviction de locataire, un affaire d'exercice de droit de préemption. Bref 8 affaires en justice dans le mois ...

Débouté en appel le maire poursuit en cassation!
Repost0
14 juillet 2015 2 14 /07 /juillet /2015 20:25
Cérémonie du 14 juillet à Orange

La cérémonie du 14 juillet a eu lieu à Orange à 18h30.

Il y avait du monde, les habitués.

Au cours de la cérémonie quatre personnes ont été décorées pour leurs engagements militaires.

En plus du mitraillage par le responsable de la communication, la cérémonie a été filmée, c'est une première. Sans doute pour une mise en avant sur les sites municipaux.

Les deux fils étaient présents, le plus jeune, l'élu départemental, s'est déplacer à la suite des officiers et du député pour saluer les portes drapeaux... une première aussi.

Cérémonie du 14 juillet à Orange
Repost0
6 juin 2015 6 06 /06 /juin /2015 17:10

Ce petit bilan est fait avec le regard d'un orangeois cherchant à décrire sa ville à un étranger.

Les points positifs de notre petite ville de Province ensoleillée.

Qu'est ce que nous avons:

Vestiges romains - Arc de triomphe, Théâtre antique classés UNESCO,

Une colline St Eutrope riche en histoire et qui est un espace vert avec un point de vue magique circulaire sur l'est, le nord et l'ouest, vue plongeante au nord sur les gradins du théâtre antique.

Géographiquement, quasi à égale distance de Valence, Montpellier, Marseille 100km, on est situé sur la N7 des vacances, au croisement des autoroutes A7 et A8. Nous avons une voie ferrée, une gare TGV à 30 Km, une voie navigable, le Rhône avec un port, nous sommes à 1 heure de la mer et 45 minutes du sommet du Mont Ventoux, nous avons des vignobles prestigieux à nos portes.

La ville est traversée par un cours d'eau qui ne s’assèche pas l'été, c'est rare ici.

Il y a un petit cinéma en plein cœur de ville avec trois petites salles.

Troisième ville départementale du point de vue démographie.

On compte 10 écoles communales et deux privées, trois collèges et quatre lycées publics plus un collège et un lycée privé, une fac à 25 Km.

Le prix de l'immobilier est plutôt abordable. Les logements plutôt plus grands et plus anciens qu'en moyenne.

Du point de vue communal la dette est quasi nulle, la trésorerie forte avec plus de six mois d'avance, les écoles et les rues sont en bon état,  à quelques exceptions près comme l'école Camus élémentaire. Encore que propagande? à vérifier de près...

Les points négatifs.

Un vent du nord pas piqué des vers, la cité est aussi en grande partie inondable, les digues de l'Aygues, rivière qui passe au nord,  manquent d'entretien. Ce qui fait peser un peu plus ce risque et promet de belles dépenses.

En attente d'une gare multimodale, d'une déviation, d'un espace aquatique, d'un éco-quartier.

Pas de maillage cyclo, une politique d’extension de la ville immodérée et sans les services urbains ou aménagements adéquats. Le centre et les cités sont abandonnés. L’ilot Pontillac et la cité de l'Aygue en sont , dirons nous, les emblèmes. Mais ils ne sont malheureusement pas seuls... Rue du Tillet, ancien hôtel de ville maison Romane...Cette politique est caractérisée par la spéculation et la perte de l'identité provençale de la ville. Plus de 1500 logements vides. La ville achètent énormément mais nous n'avons pas d'inventaire des biens ni de leur usage le maire refuse la moindre transparence...

Le transport en commun urbain a régressé dans un premier temps dès 1995, puis a végété durant 20 ans. Il semble en passe d'être réactivé. Il n'y a pas de gare routière - bien que neuve en 1995 elle fut détruite pour des questions idéologiques au début des années 2000. Les bus se garent à cheval sur les trottoirs de la N7 devant un feu rouge, devant l'école de Pourtoules! La gare multimodale est en attente depuis 20 ans.

La déviation d'Orange est une sorte arlésienne vieille de 50 ans. Actuellement elle n'a plus lieu d'être comme telle. Une rocade serait plus appropriée puisque d'une part l'autoroute absorbe correctement le trafic poids lourds et d'autre part les terrains réservés sont aujourd'hui occupés par de nombreux logements, zones commerciales, zone etc

La Meyne véritable trame bleu rafraichissante en été n'est pas mise en valeur malgré un projet vieux de plus de 20 ans. La cause encore une histoire de pouvoir et de gros sous qui brouillent les relations avec le syndicat gérant ce cour d'eau. Il avait durant ces dernière années fort à faire, créer des basins d'orage seul, la ville concédant une participation faible 10%.

La piscine d'été -créée en1964- (quatre bassins... infrastructure de très belle facture genre parc aquatique) est fermée depuis fin août 2009, et surtout complètement détruite, salie. Orange est de fait une ville de 30 000 habitants depuis six été sans piscine publique.

A part les Chorégies, la culture est essentiellement populiste, les jeunes en sont les grands perdants. La fête médiévale créée par l'équipe en place, en 98, ne leur a pas résisté. La quatorsième en 2011 a simplement été annulée en dernière minute. Plus de fêtes foraines non plus, ni de foire, quasi pas d'animation pour les jeunes. Un nombre d'associations actives en nette diminution faute de soutien, de local qu'elles ont quasi toute perdu en 20 ans.

Pas assez d'offres commerciales diversifiées (des restos, des banques, des agences immobilières, des assurances, des cafés). Un turn-over important des petits commerces du centre ville, avec environ 60 rideaux de commerces baissés. Plusieurs rues ont vu disparaitre toute vie commerçante, comme la rue du Pont neuf. Les associations de commerçants se succèdent mais aucune n'arrive à s'entendre durablement avec la municipalité. De nombreux petits commerces genre petites restaurations, petites épiceries se développent, malgré une tentative de contrôle, mise en place par la municipalité. Une zone commerciale nord, la Violette, à l'abandon depuis 20 ans dont le pendant est deux autres zones commerciales à la queue leu leu au sud sur la N7. La dernière Orange les Vignes, inaugurée en 2010 végète en retirant à la première -du milieu des années 80- un peu de clientèle. Orange les Vignes dans le projet d'origine était une zone artisanale, située idéalement devant l'échangeur de l'A7 sud. Sans commentaire.

En centre ville, comme dans les quartiers les trafics illicites sont de plus en plus visibles. Mais on est, selon la propagande municipale d'année en année meilleur dans le domaine sécurité et surtout meilleur que les autres...avec 49 caméras...

Le très beau marché provençal qui tenait tout le cours Pourtoules en passant par le parvis du théâtre et en finissant sur le cours A BRIAND est en perte de vitesse très nette, réduit de plus de moitié. Les exigeances et déplacements intempestifs réccurants ont eu raisons de beaucoup de commerçants.

Le patrimoine et l'histoire sont très riches mais très peu mis en valeur: perte dès 1995 du label ville d'Art et d'histoire. Le musée de site, projet couplé au site Clodius a été abandonné et les locaux vendus, d'autres servant de lieu de stockage d'affiches, de cave à vin municipale ou de refuge pour les rats...

Dans le domaine touristique, l'exploitation du musée existant et du théâtre antique ont été délégués. Mais on n'a pas vu les promesses du délégataire Culture Espace se réaliser et cela en toute indifférence voire même complaisance - extension de la durée de délégation pour aménagements divers, indemnité pour perte de recettes (dénoncé par la cour des comptes). Les recettes sont faibles et au mieux stagnantes.

L'office du tourisme petit bâtiment de facture simple, esthétiquement correct, vieux de seulement 40 ans a été démoli en 2013 . A la place s'est érigé, un bâtiment d'une laideur indéniable, coût 2 M€ . Il reste vide suite à des luttes de pouvoir. Les touristes sont reçus depuis deux ans dans une petite annexe face au théâtre de moins de 20 m2 .

L'état des vestiges sur la colline a ému un nouvel Orangeois qui a réussi l’exploit de faire débroussailler le site par des bénévoles. Il essaie de relancer l’intérêt de la commune et des institutions depuis plusieurs années. Les recommandations de mise en sécurité urgentissime du site d'un premier rapport datant de 2012 n'ont toujours pas été toutes suivies d'effet.

La colline et les espaces verts en général subissent un entretien minimum dont le maitre mot est économie. Des passages piétons sont condamnées sans autre forme de procès depuis une bonne dizaine d'année. Le parcours santé, le parcours botanique n'ont jamais été entretenu. Les WC municipaux sur la colline ont été démolis. D'autres WC en centre ville sont fermés ou remplacés par des cabines à sous. Il y a un vrai manque de sanitaires publics. Une seule fleur au label "ville fleurie". La plupart des platanes ont été coupés, dans le meilleur des cas ils sont remplacés par des micocouliers. Pas un arbre dans les cours d'école de Camus élémentaire et maternelle, très peu dans celle du Castel. Au Castel la cour d'école fut réduite de moitié au profit d'un parking.

La propreté et la beauté ne sont qu'illusoires, quelques coins, quartiers mieux lotis, servent de vitrine quand d'autres restent dégradés, oubliés. L'année 2014 a vu un aplanissement des inégalités dans les tournées de ramassages des ordures ménagées gérées par l'interco depuis janvier 2014: du mieux pour la majorité, du plus passable pour une minorité. Ce ne fut pas du goût des privilégiés d’antan qui ont rechigné sur la baisse du service de leur petit coin. Avec le changement de présidence, il y a un fort risque de reprise des traitements de faveur.

Les rues sont en bon état mais pas les réseaux souterrains. Et ce bon état a coûté 80% des investissements annuels aux détriments d'autres équipements, commes les piscines, les gymnases laissés à l'abandon. Bémol pour les gymnases n'ayant plus la compétance voirie ces infrastructures seront nous dit on réhabilité... Le rendement des réseaux d'eau potable, et d'eau usée sous des rues neuves sont lamentables... Là aussi il y a semble-t-il programmation de travaux suite aux exigeances légales et à la pression de l'opposition.

La ville est cloisonnée par des hautes clôtures y compris pour les espaces publics. Il n'existe quasi aucun espace de convivialité, ni aucun banc public. A la place les retraités se sont vus offrir un pliant! Aucune maison des jeunes. La maison du troisième age a été vendue au début des années 2000, dans ses ex-murs s'est installée une pharmacie. Seule activité à l'année pour les anciens, le thé dansant mensuel.Vandalisation du cours provençal Aristide Briand transformé en rue trottoirs, parking.

Gros retard dans le tri-sélectif, en 1995, l'économie passe aussi par la suppression des bacs de tri-sélectifs, et au recours à l'incinération massive dans un incinérateur intercommunal situé quartier du Grès, en bout de course hors normes, sans filtre. Ce dernier fut fermé en avril 2002, également à l'origine de la fermeture des luttes pour le contrôle de cet outil... 2002 donc réinstallation des bacs de tri-sélectifs. Mais le nombre de point, leur nombre, leur position et les ramassages sont insuffisants, la plupart du temps ils débordent ... Cet état de fait décourage les meilleures volontés. Aujourd'hui, le taux de tri est deux fois moins performant que dans les communes de l'interco à laquelle Orange fut rattachée d'office par le préfet en janvier 2014 . Les Orangeois ne le savent pas ..."On est les meilleurs, on est les meilleurs" leur chante-t-on aux oreilles.

Les écoles restrictions en tout genre, intervenant sportif, musiques, chant, anglais fini depuis longtemps. Restauration le plus bas des pâquerettes possible, quota pour les cantine CLAE en deçà des besoins instaurant une insécurité pesante sur les parents. Les arranges Vérité titre souvent sur Orange investie pour ses écoles . Vous ouvrez le magasine en papier glacé pour constater que c'est un petit espace une classe , ou le CLAE qui a été réaménagé, coup de peinture... Ridicule mais c'est l'occasion de la photo ...

Centre aéré seul organisme qui reste mais places très restreintes et chères. Il n'y a plus de sorties pleine nature car plus d'intervenant sportifs, plus de colonie ou d'aide au départ. L'école municipale des sports n'existe quasi plus ses offres se sont réduites jusqu'au ridicule, les inscriptions sont confidentielles. La ville annonce manquer d'environ 80 places de crèche...On a un RAM depuis peu mais pas de structure d'aide à la parentalité les professionnel adressent les parents en souffrance vers la structure de Camaret!

Le chômage est plus élevé que la moyenne nationale et départementale, la population plus pauvre. La ville a diminué le nombre d'employés communaux titulaires, (suppressions des services ménage, restauration entre autres) mais emploie plus de 200 personnes en saisonniers ou en CDD sur divers postes et a délégué plusieurs services au dépend de la qualité. (cf  dans les écoles le ménage, et le tout récent changement de prestataire en cours de contrat janvier 2014...lire le rapport de la chambre régionale des comptes)

L'imposition était très forte en 1995, elle tend (par une très faible baisse quasi continue des taux, baisse savamment médiatisée) tout juste au bout de 20 ans à égaler les taux des villes de même strate (qui eux ont grimpé tout aussi régulièrement.)

La ville perd des habitants, mais aussi des entreprises. Elles partent s'installer ailleurs où des zone d'activités leurs sont consacrées.

On n'en finirait plus ...

Parmi d'autres disparus: l' École nationale de police municipale, (elle était à la place de la maison du département)

Centre médico psycho pédagogique (il était avenue de la gare une belle maison de maître vendue à un particulier)

La cantine municipale (elle était à coté de la sécu à la place d'un tout récent immeuble)

Le festival de la BD,

"Le Hangar" une salle de spectacle à l'Argensol

Université populaire, MISSION LOCALE,1er REC, avec son club équestre,

Opar, le comité des œuvres sociales du personnel communal, COS du CCAS, maison pour tous la Tourre... ETC Tout le domaine culturel et social est fortement impacté...

Les associations au pain sec et asservies. Archers des Princes parti pour Piolenc.

CORC, club de rugby Orange Chateauneuf disparu, victime d'une lutte inter communale, les subventions lui ont été purement et simplement supprimés

....

D'autres associations se sont appauvris comme l'ASON club de Frouchevielle, un quartier dit défavorisé. L'ASON était un club multisports de l'origine jusqu'en 1998, puis il est devenu monosport, un club de "volley, de haut niveau" aujourd'hui.

En fait, les restrictions de subventions dont se plaignent aujourd'hui la plupart des associations dans les communes alentours, vue la baisse de la DGF, sont pour nous de l'histoire ancienne. Dans ce domaine nous avons une avance de 20 ans. Les associations restantes (1/4) vivent, plutôt survivent avec des niveaux de subventions hyper hétérogène et pour la très grande majorité surtout très bas. Le chalange est surtout pour ces dernières, d'essayer de conserver le moindre pécule, le moindre créneaux horaires, la fourniture de chaises et tables, d'anticiper les dates de réservation de salles... Tout est compliqué à Orange pour une association.

Pressions sur les associations mais aussi sur le personnel, sur les simples opposants, sur les magrébins.

La ville s'emploie à empêcher même la simple réhabilitation de la mosquée situé dans un vieux quartier. Mosquée qu'elle a fragilisé en démolissant tous les bâtiments alentours. Mosquée qu'elle stigmatise, ces abords sont volontairement un terrain vague.

 

Les moyens de communications communaux, les événements sont détournés à la gloire d'un nom. Ils servent également à une critique politicienne populiste permanente. Les cibles sont invariables: l'ex municipalité d'il y a 20 ans, le département, la région, l'état, l'Europe mais encore les Magrébins... La propagande est simpliste, quatre thèmes sont repris en boucle, la ville est belle, la ville est propre, les impôts sont bas et baisses, la sécurité est au top, et on est toujours meilleur que X ou Y. La ville n'hésite pas à dénoncer par panneaux interposés et/ ou nommément mettre en cause par affichages particuliers, institutions...à mettre au tribunal... censurer

Des méthodes indignent d'une démocratie.

 

 

Voilà le vrai bilan de la famille car on peut aujourd'hui à juste titre parler d'une famille. Les fils sont à la manœuvre tous les jours depuis des bureaux aménagés en mairie. La dette a zéro est un critère ridicule face aux destructions, aux investissements sans cesse reportés. Notre ville s'est appauvrie structurellement. Le retard accummulé, la dette structurelle, le patrimoine dilapidé sont des critères difficilement chiffrable mais qui pésent et péseront très lourd. Anne Marie HAUTANT, en reprenant les CA depuis 1995, a établie que les dettes contractées par la municipalité actuelle ont couté 12,5M€. Mais là non plus, les orangeois ne le savent pas. On leur a caché et cache l'existance de ces emprunts par cohérence avec les discours. La propagande proclamant que l'emprunt c'est mal...Les divers procès ont coûté et coûte très cher, pour celui de l' eau  6M€. La trésorerie bloquée sur des comptes, c'est encore une perte sèche...estimée à 1M€ par an...Le bien être perdu, le bien vivre ensemble sacrifié, les services non rendus, sont quant à eux inestimables... les conséquences de cette politique pésent et péserons très lourds sur les générations futures.

Repost0
4 juin 2015 4 04 /06 /juin /2015 18:37

Orange passe de 15 élus au conseil communautaire à 18. lien

Aujourd'hui 4 juin nous découvrons par mail, la procédure de passage de 15 à 18 membres prévue par la majorité municipale.

Courriel reçu

Mesdames et Messieurs les Conseillers Municipaux de l’opposition,

Nous vous informons que nous allons, en séance du 26 juin prochain, procéder à l’élection de 3 délégués supplémentaires (les 15 conseillers d’Orange déjà élus restant en place) pour représenter la commune d’Orange au sein du futur conseil communautaire de la C.C.P.R.O., suite au jugement du Tribunal Administratif de Nîmes du 9 avril 2015 qui a annulé l’arrêté préfectoral du 22 octobre 2013 relatif à la composition de ce dernier.

Ces derniers seront élus «par le conseil municipal parmi ses membres au scrutin de liste à un tour, sans adjonction ni suppression de noms et sans modification de l’ordre de présentation, chaque liste étant composée alternativement d’un candidat de chaque sexe. La répartition des sièges entre les listes sera opérée à la représentation proportionnelle à la plus forte moyenne » (article L 5211-6-2 du C.G.C.T.).

Vous pouvez donc présenter :

  • une liste avec les nom et prénom de 3 conseillers

ou

  • une liste incomplète mais respectant la parité,

étant précisé que le premier nom doit être celui d’une personne de sexe féminin (puisque le dernier délégué élu est M. Jean-Philippe MATON-WEISMNANN).

Nous vous remercions de bien vouloir nous faire parvenir votre liste avant le 15 juin 2015 afin que nous puissions procéder à l'impression des bulletins de vote et préparer cette élection.

Bizarre de devoir élire les trois délégués supplémentaires au sein du conseil municipal alors que les électeurs ont voté pour les désigner lors des élections municipales.

Ce qui signifie qu'au conseil communautaire CCPRO, soit vous êtes élus par les électeurs de la commune, soit vous l'êtes par les conseillers municipaux ?

En fait, l'élection par un conseil municipal en cas d'augmentation du nombre de conseillers est prévu par le texte mais uniquement pour pallier à un nombre insuffisant d'élus fléchés comme de potentiels conseillers communautaires lors des élections municipales. Dans ce cas là et seulement ce cas là, par économie et simplification on ne fait pas revoter la population pour désigner quelques élus suplémentaires mais le conseil municipal.

Dans le cas présent, il y a largement dans les élus au conseil municipal de quoi pourvoir à la nomination des trois élus communautaires supplémentaires selon les régles ayant arbitrées la nommination des 15 premiers.

Donc oui bizarre, ce choix, cette interprétation, qui évince l'opposition comme de bien entendu.

Et pour sourire sur l'exigeance de la parité. Quelle parité? 29 hommes dans l'actuel conseil communautaire  de la CCPRO pour 21 femmes! lien

Nous avons saisi le préfet.


 

Article L5211-6-2

Par dérogation aux articles L. 5211-6 et L. 5211-6-1, entre deux renouvellements généraux des conseils municipaux :

1° En cas de création d'un établissement public de coopération intercommunale à fiscalité propre, de fusion entre plusieurs établissements publics de coopération intercommunale dont au moins l'un d'entre eux est à fiscalité propre, d'extension du périmètre d'un tel établissement par l'intégration d'une ou de plusieurs communes ou la modification des limites territoriales d'une commune membre ou d'annulation par la juridiction administrative de la répartition des sièges de conseiller communautaire, il est procédé à la détermination du nombre et à la répartition des sièges de conseiller communautaire dans les conditions prévues à l'article L. 5211-6-1.

Dans les communes dont le conseil municipal est élu selon les modalités prévues au chapitre II du titre IV du livre Ier du code électoral, les conseillers communautaires sont désignés en application du chapitre III du titre V du même livre Ier.

Dans les communes dont le conseil municipal est élu selon les modalités prévues au chapitre III du titre IV dudit livre Ier :

a) Si le nombre de sièges attribués à la commune est supérieur ou égal au nombre de conseillers communautaires élus à l'occasion du précédent renouvellement général du conseil municipal, les conseillers communautaires précédemment élus font partie du nouvel organe délibérant ; le cas échéant, les sièges supplémentaires sont pourvus par élection dans les conditions prévues au b ;

b) S'il n'a pas été procédé à l'élection de conseillers communautaires lors du précédent renouvellement général du conseil municipal ou s'il est nécessaire de pourvoir des sièges supplémentaires, les conseillers concernés sont élus par le conseil municipal parmi ses membres au scrutin de liste à un tour, sans adjonction ni suppression de noms et sans modification de l'ordre de présentation, chaque liste étant composée alternativement d'un candidat de chaque sexe. La répartition des sièges entre les listes est opérée à la représentation proportionnelle à la plus forte moyenne. Si le nombre de candidats figurant sur une liste est inférieur au nombre de sièges qui lui reviennent, le ou les sièges non pourvus sont attribués à la ou aux plus fortes moyennes suivantes ;

c) Si le nombre de sièges attribués à la commune est inférieur au nombre de conseillers communautaires élus à l'occasion du précédent renouvellement général du conseil municipal, les membres du nouvel organe délibérant sont élus par le conseil municipal parmi les conseillers communautaires sortants au scrutin de liste à un tour, sans adjonction ni suppression de noms et sans modification de l'ordre de présentation. La répartition des sièges entre les listes est opérée à la représentation proportionnelle à la plus forte moyenne. Si le nombre de candidats figurant sur une liste est inférieur au nombre de sièges qui lui reviennent, le ou les sièges non pourvus sont attribués à la ou aux plus fortes moyennes suivantes.

Le mandat des conseillers communautaires précédemment élus et non membres du nouvel organe délibérant de l'établissement public de coopération intercommunale à fiscalité propre prend fin à compter de la date de la première réunion de ce nouvel organe délibérant.

En cas de vacance pour quelque cause que ce soit, d'un siège de conseiller communautaire pourvu en application des b et c, il est procédé à une nouvelle élection dans les conditions prévues au b.

La constatation, par la juridiction administrative, de l'inéligibilité d'un ou plusieurs candidats à l'organe délibérant de l'établissement public de coopération intercommunale à fiscalité propre n'entraîne l'annulation de l'élection que du ou des élus inéligibles. La juridiction saisie proclame en conséquence l'élection du ou des candidats suivants dans l'ordre de la liste ;

2° En cas de retrait d'une ou plusieurs communes membres d'un établissement public de coopération intercommunale à fiscalité propre, il n'est pas procédé à une nouvelle répartition des sièges ;

3° En cas de création d'une commune nouvelle en lieu et place de plusieurs communes membres d'un même établissement public de coopération intercommunale à fiscalité propre, il est procédé, au bénéfice de la commune nouvelle, à l'attribution d'un nombre de sièges égal à la somme des sièges détenus précédemment par chacune des communes concernées. Si, par application de ces modalités, la commune nouvelle obtient plus de la moitié des sièges de l'organe délibérant, ou si elle obtient un nombre de sièges supérieur à celui de ses conseillers municipaux, les procédures prévues respectivement aux 3° et 4° du IV de l'article L. 5211-6-1 s'appliquent.

Les conseillers communautaires représentant la commune nouvelle sont désignés dans les conditions prévues au 1° du présent article.

Repost0
31 mars 2015 2 31 /03 /mars /2015 12:37
Sur le document mairie la mise en évidence, hachures rouges, des 12, 5 M€ gaspillés en emprunts BOMPARD

Sur le document mairie la mise en évidence, hachures rouges, des 12, 5 M€ gaspillés en emprunts BOMPARD

Le jeu de la majorité hier au conseil municipal ne fut que refus de débats, fuites devant les questions, menace de retrait puis retrait d'une délibération attribuant une garantie d'emprunt. Dès les premières interventions, l'édile s'est montré fermé, éludant, sans même l'ébauche d'une réponse, les interrogations, il faisait voter rapidement les questions à l'ordre du jour.
Une élue d'opposition a quitté la salle devant cette mauvaise volonté. Puis ce fut une interruption de séance, et vers midi le maire lui même est parti, laissant la clochette timidement s'agiter dans des mains amusées et la grosse voix d'un autre élu finir le travail de sape d'un conseil pourtant important. Il traitait du budget 2015.

C'est que ce conseil mettait en évidence une situation financière anormale. Il illustrait parfaitement le gaspillage de l'argent public, la forte pression fiscale sur les Orangeois que nous dénonçons depuis 2001, que la cours des comptes, elle même, dénonce dans ces rapports successifs. La fuite devant cette situation embarrassante est un aveu. Le bafouillage voire silence des adjoints qui n'assument pas, ne comprennent pas même les choix politiques "Princier" et laissent un fonctionnaire s'expliquer seul.

Anne Marie a démontré que la dette qui s’éteint aujourd'hui est de la dette Bompard. Emprunts contractés entre 1995 et 2002 uniquement pour gonfler les résultats des comptes des premiers mandats. Ces emprunts ont coûté aux Orangeois, 12, 5 M€ d’intérêts pour rien.Cf les rapports de la cours des comptes. 2001 et 2010 (intérêts entre 5 et 8 %)

Pas étonnant qu'ils aient des difficultés à répondre!

A coté de cela la gabegie est écœurante en ces temps de crises :

Rappel 8,5M€ sont placés + 22 de fond de roulement= 30M€ qui dorment.

- Les pertes en procès divers, en services sont énormes. Sur le BP on constate de fortes hausses anormales. On passe de 92 000 € à 222 000€ pour 2015 en de frais de contentieux,

Rappel le procès de l'eau 6,5 M€.

- Le gâchis du patrimoine hallucinant : Piscines des Cèdres, maison du troisième âge, gare routière de Pourtoules, office du tourisme, la cantine municipale, le "musé de site"....

Mais encore, alors que la majorité a bâti son programme en clamant ce sera "le mandat de la colline", aucune programmation dans ce sens ne figure dans ce budget 2015, qui est vide, en dehors de la consolidation du mur du théâtre antique.

Plus tard, lors du vote du taux des taxes, comme d'habitude une mise en avant trompeuses du -1% de baisse des taux, maquille la réalité. Résultat final sur votre feuille sera +1,39% de la taxe foncière "bâti" et + 2,90% de la taxe foncière "non bâti", la baisse de la TH est due quant à elle en parti à la baisse des bases prévues par l'état - 0,57%.

Là non plus Christine Badinier n'obtiendra pas de réponse.

Et puis il y a eu au final des histoires d'eau croustillantes dont nous vous parlerons dans un autre sujet.

Morale: "La méthode B" n'est que l'enfumage, un mirage et une douloureuse  salée pour les Orangeois qui sont trompés en permanence depuis 20 ans. Les gagnants, c'est le clan, la famille.

Le maire quittant la séance, pas facile d'assumer la mise en évidence de tels choix, affichages des bilans gonflés 12, 5M€ payés pour rien.

Le maire quittant la séance, pas facile d'assumer la mise en évidence de tels choix, affichages des bilans gonflés 12, 5M€ payés pour rien.

Repost0
23 mars 2015 1 23 /03 /mars /2015 09:56
Résultats du canton d'Orange 22 mars 2015.
Résultats du canton d'Orange 22 mars 2015.

ÉLECTION DÉPARTEMENTALE CANTON ORANGE
_________________________________________

TOTAL : 11 716 exprimés pour 25 036 inscrits soit 46,79%

 

Liste Citoyenne: BIEN VIVRE ENSEMBLE

795 voix, soit : 6,79%

Front de Gauche = 1 879 soit: 16,04%

UMP = 2 177 soit: 18,56%

Ligue du Sud = 3 161: soit 26,98%

FN = 3 704 soit: 31,61%

 

===============================================

 

Résultats ville d'Orange 8 623 exprimés

Ligue du Sud 2 661 soit 30,81%

FN 2 516 soit 29,13%

UMP 1 478 soit 17,11%

Front de Gauche 1 416 soit 16,47%

Liste Citoyenne 552 voix, soit 6,47%

==================================================

Résultats Caderousse 1 106 exprimés

FN 422 soit 38,15%

UMP 230 soit 20,80%

Ligue du Sud 214 soit 19,35%

Front de Gauche 179 soit 16,18%

Liste Citoyenne 61 soit: 5,51%

===================================================

Résultats Piolenc 1 974 exprimés

FN 766 soit 38,80%

UMP 469 soit 23,76%

Ligue du Sud 286 soit 14,49%

Front de Gauche 278 soit 14,08%

Liste Citoyenne 175 soit: 8,87%

Affichage tableau électronique mairie d'Orange

Affichage tableau électronique mairie d'Orange

Résultats du canton d'Orange 22 mars 2015.
Repost0
16 mars 2015 1 16 /03 /mars /2015 08:06

Les 22 et 29 mars prochain auront lieu les élections départementales.

L' élection départementale, remplace l'élection cantonale. Jusque là Orange était coupée en deux cantons distincts et nous avions deux conseillers cumulards, le couple "maire de Bollène et maire d'Orange".

Pour cette présente élection, nous devons élire un binome homme/femme dans notre nouveau canton - Caderousse, Orange, Piolenc - cette réforme de l'élection cantonale afin d'assurer la parité de représentation homme femme.

 

Que se passe-t-il aujourd'hui sur notre canton?

Pour la première fois depuis 30 ans, Jacques Bompard ne sera pas candidat à cette élection. Il ne le peut plus.

Député et maire, il est touché par le cumul des mandats.

Pour la première fois depuis 20 ans, sa femme ne sera pas candidate sur le canton d'Orange où elle est élue depuis 2004. Maire de Bollène, elle se présente là-bas.

Alors comme ni l'un ni l'autre ne peuvent être candidats, ils présentent leur fils, Yann.

 

Un mandat est-il un héritage ?

A 28 ans, marié et deux enfants, Yann Bompard est attaché parlementaire1 de son père, comme son frère Guillaume. A ce jour ils passent tous deux le plus clair de leur temps en mairie2 d'Orange.

Yann, candidat aux élections municipales de Lapalud l'an dernier, a vu sa candidature refusée par le tribunal au motif qu'il n'avait aucun lien avec cette ville. Le but de cette candidature, faire une carrière politique en surfant sur un nom?

 

Vous, électeur de Caderousse, d'Orange et de Piolenc voterez-vous aveuglément pour une famille, un nom ?

Notre Canton ne leur appartient pas! Nous ne sommes pas des choses, un patrimoine dont on dispose et qu'on laisse en héritage à ses fils.

La démocratie mérite mieux.

Votre dignité d'électeur aussi.

Défendons notre héritage commun:

Liberté, Egalité, Fraternité et Laïcité

pour bien vivre ensemble sur notre canton.

Votez et faites voter autour de vous.

Vos enfants, vos parents, vos voisins vous dirons merci.

Soyons digne de l'héritage de nos aïeux.

 

1 Un attaché parlementaire est une sorte de secrétaire payé par nous contribuable à l'aide d'une enveloppe de 9 504 euros par mois dont dispose sans contrôle (ni du travail effectif ni de la rénumération) chaque député à cette fin. Le député maire d'Orange a embauché ses deux fistons sur ce pécule...

2 Le député maire se loue un bureaude 25m2 tout aménagé de neuf et tous services compris - internet, photocopieuses, chauffage sanitaire ménage etc pour 250€ par mois, en mairie d'Orange! (l'ex bureau du chef de la communication) L'enveloppe de la députation pour les faux frais sans contrôle, la non plus est de 5 770€ par mois...

 

Un fief, un héritage? N'importe quoi!
Repost0
15 mars 2015 7 15 /03 /mars /2015 21:25
Une bien drôle manière de faire.

Cette curieuse lettre recommandée a été adressée aux candidats aux élections départementales dans notre canton d'Orange par la mairie.

La lettre est datée du 4 mars.

Elle commence par un terme inapproprié: "Il a été constaté, à de nombreux endroits de la ville, la présence de vos affiches...endroits non autorisés..."

La lettre "menace" de représailles les candidats: "un titre de recette"... "forfait d'enlèvement de 800€ par affiche"!

La liste "Bien Vivre Ensemble" que nous soutenons a été abasourdie par le toupet de cette missive d'intimidation.

En effet, les affiches des candidats "Bien Vivre Ensemble" respectent scrupuleusement les 9 emplacements d'affichages libres d'Orange.

Par contre à cette même date, nous avons pu constater l'affichage sauvage sur tous les panneaux associatifs caderoussiens - et ils y en a de nombreux- d'affiches de campagne de la liste du fils du maire d'Orange!

Affiches que des employés de Caderousse ont dû recouvrir par des feuilles blanches y passant l'après midi du mercredi 6 mars...voir photo.

Et à Orange on a pu constater l'affichage des mêmes têtes de l'équipe du fils, dans la nuit du 4 au 5 sur tous les panneaux de propagande officiel placés eux bien en avance comme par hasard ce coup-ci. La campagne officielle commençant quant à elle seulement le 9.

Bien, voilà pour les faits.

Et les lettres alors pourquoi ???

Les candidats se sont rapprochés de la mairie d'Orange pour apprendre que cette lettre recommandée est une sorte de lettre type envoyée à tous les candidats.

(Sans doute, au cas ou leur prendrait l'idée de ...et bien de copier quoi. Soit de faire ce que le maire s'est permis durant les 30 ans lors de ses nombreuses campagnes cantonales et ce que le fils s'est permis à Caderousse.)

Épatante la réponse! "Une lettre type" Ben voyons!

Avec un "il a été constaté"....

Est-ce que le fils du député-maire, candidat a reçu la même?

Rappelons ici que le premier à user et abuser de l'affichage sauvage fut le présent député maire d'Orange qui jusqu'aux élections de 2012 inondait la ville de ses affiches sur des emplacements sauvages. http://www.orange-autrement.fr/2014/04/affichage-sauvage-oh-le-vilain.html

Dernier petit détail pour que vous compreniez bien l'enjeu défendu par des procédés peu respectueux, les affiches de campagne des candidats autres que le "Dauphin "sur les panneaux libres expressions ont été mesquinement recouvertes par de l'annonce d'un spectacle du 14 Août, ce vendredi 13 mars au matin !!! D'habitude, car ce procédé est courant à Orange, c'est des affiches de spectacles de cirques qui remplissent cet office ...

Bien symbolique d'un état d'esprit ...un cirque!

Chercherait-on à avantager quelqu'un qu'on ne s'y prendrait pas autrement.

Employés de Caderousse en train de recouvrir de papier blanc l'affiche du fils au lotissement les ISLONS

Employés de Caderousse en train de recouvrir de papier blanc l'affiche du fils au lotissement les ISLONS

Affiches Bompard de nouveau collées malgrè l'interdiction et le recouvrement de la première par les employés de Caderousse. On voit bien les deux couches intercalées du papier blanc

Affiches Bompard de nouveau collées malgrè l'interdiction et le recouvrement de la première par les employés de Caderousse. On voit bien les deux couches intercalées du papier blanc

Repost0

Culture à Orange

Association "Ben Lèu"

Cours de Provençal pour adulte, pour débutant.

Pour ceux qui n'y connaissent rien!  

Calendreta .

mardi 18h00-19h30.

Contact 04 90 34 94 47

 

Chorégies 

 

AGORA
16 Rue reine Wilhelmine 84100 Orange 04 90 51 71 18

http://www.agorange.net/


THEATRE DU SABLIER

37, Crs Aristide Briand à Orange

Tel 04 90 51 14 03

Ateliers et Week end de théatre, danse, écriture, peinture. Spectacles

http://www.theatredusablier.com/


Le Café Littéraire

Association  Culturelle

Soirée autour d'un livre ...

Le site du café littéraire

  

Ciné  Forum
Impasse du parlement 84100 Orange

Librairie Elan Sud

Rue de Rome(ancienne rue des Phocéen)  lien 

Association ELU
pour les amoureux du livre
http://elansudeditions.over-blog.org

 

Orange Bleue Librairie

Lectures, débats, expos, signatures

http://www.orangebleue-librairie.com

 

  L’écran Magique.