Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'Orange Autrement
  • Le blog d'Orange Autrement
  • : Groupe de citoyens de la ville d'Orange, soutenant deux élues au conseil municipal: Anne-Marie HAUTANT et Christine BADINIER. Opposition au maire d'extrême droite depuis 2001.
  • Contact

Pour aller plus loin

 

Gestion ahurissante = appauvrissement général.

2017 Huitième anniversaire du gâchis de la piscine des Cèdres!

80% du budget investissement = routes et trottoirs

Orange perd des habitants, des emplois, des entreprises.

Orange n'attire plus les touristes,

Prélèvements excessifs sans les services

lien vers facebook

Consulter les rapports de la chambre régionale des comptes.

2001 à 2010 clic ici

mais aussi

1990 à 2001 clic ici  

Rechercher

Soutien

Assurer votre soutien, c'est possible !

 

Contactez nous ou manifestez votre soutien en venant aux conseils municipaux. Nota : Les élus d'opposition au conseil municipal ont chacun une boite aux lettres à leur nom dans le hall de la Mairie.

nous écrire : orange.autrement@laposte.net

 

Archives

Agenda

Conseil communautaire

lundi 25 septembre, 18h30, au 307 Avenue de l’Arc de Triomphe à Orange, Salle du Conseil du nouveau siège de la CCPRO.

Conseils Municipaux

  4 sept à 9h, 29 sept à 9h, 27 oct à 9 h, 27 nov à 10 h, 18 déc à 10h.


Commission éducation  Aucune commission depuis deux ans et pof en vlà une de programmée le 16 oct

Commission Finances   12 sept, 17 oct, 14 nov, 5 déc à 17h30.

Commission urbanisme infrastructure  13 sept, 18 oct, 15nov,  6 déc à 17h00

 

 

 

 

21 février 2015 6 21 /02 /février /2015 11:54

A l'ouverture de la séance, les élus PC et UMP prennent à tour de rôle la parole.

L'une, PC, pour s'insurger contre la manière dont est relaté dans la revue municipale de février le rassemblement du 8 janvier.

"Ce n'est pas la Marseillaise qui a été sifflée, c'est vous monsieur le maire!"

L'autre, UMP , pour dire son incompréhension devant l'espace laissé à l'opposition dans cette même revue: " la valeur d'un Tweet; 140 caractères". Il demande une révision du règlement et lit les vœux adressés à la population 140 mots. Voeux qui n'ont pas été publié sur la tribune libre parce que le texte n’obéissaient pas au "règlement 2014".

Suite à cette mise au point, le maire a digressé, exploitant cet intermède, longuement pour conclure qu'il avait été bien gentil de répondre qu'on avait perdu une demi heure ( en réalité 20 minutes toujours l'exagération au bord des lèvres), et le conseil à proprement parler a pu commencer.

Du premier dossier au quatrième les questions posées n'ont pas reçu de réponse. Pressé peut être pour rattraper le temps perdu le maire a fait voter quasiment dès la fin des interventions des élus "Aimer Ma Ville". ( vous retrouverez ces intervention dans d'autres articles.

Au second dossier Anne Marie HAUTANT pose la question d'un achat de terrain et d'une cave clientéliste pour rien! Une friche fermée à l'urbanisation sur le dernier PLU par le préfet acheté 26 euros du m2 soit un total de plus 2,4 millions d'euros. Quel est le projet?

Pas de réponse, mais signe de la préparation des interventions à l'avance, le maire passe la parole à Mme Galmard, cette dernière ne répondra pas plus et utilisera un artifice censé décrédibilisé Anne Marie en l'attaquant sur un investissement de la région. Puis le maire donne la parole à son fils qui en rajoutera en l'associant??? à "Guérini"!

Pas de chance Anne Marie fait partie de ceux qui se sont à la Région insurgés contre cet investissement. Mais là, ils prennent bien soin de ne pas la laisser s'exprimer.

La délibération N°3 c'est l'achat de l'ancien établissement de Feste COULON, après une courte intervention de l'élu Aimer Ma Ville, une réponse de 10 secondes très incomplète, et vote à la mode du coin.(Les élus cochent une case sur une fiche)

A l'interrogation d'Anne Marie pour la délibération N° 4, la réponse du Maire la seule réponse fut:: " vous savez pas lire! Lisez! "On passe vote."

Puis il y a eu une présentation plus que laborieuse du DOB, dont la rapporteuse nouvelle n'avait visiblement même pas saisit la teneur et l'importance. Ânonnant péniblement le sigle D, O, B elle s'engage à lire gauchement durant un peu plus de 7 minutes le document synthétique de présentation fait par les services.

Le PC est le premier à prendre la parole mais en moins e trois minutes il est censuré obligé de poursuivre dans l'inconfort d'interjections.

Anne Marie prend la parole à son tour, en moins d'une minute les perturbations forment un bruit d'ambiance monocorde, et finissent par l'interrompre. En fin d'intervention, le fils recommence ces invectives sur le Conseil Régional. Puis l'UMP dit une phrase, félicitant le travail des services et spécialement le directeur des finances. Applaudissement et le maire le félicite: "je vous remercie enfin une parole intelligente ".

Déjà une heure de conseil, le maire prend la parole pour un bla bla de 27 minutes... ponctué par de nouvelles digressions verbales du fils.

Présentation express d'une délibération N° 5 bis ajoutée la veille au soir à 16H59

Lecture de la délibération N° 6

L'UMP pose sa question rapide, un réponse: un "non", la ponctue puis passage de la parole à l'élue PC.

Elle se fait un peu chahuter .

Et là refus de parole à Christine BADINIER, avec un nouveau commentaire du fils.

La séance est interrompu au bout d'une heure trente de conseil.

Après deux minutes d'interruption Denis SABON passe la tête par la porte et appelle l'ensemble des élus de la majorité pour rajouter et coordonner la pagaille habituelle. Les petits nouveaux doivent être mis au pli.

Par la suite, Christine BADINIER ne pourra intervenir que difficilement pour le dossier N° 7 et 8.

Le conseil, c'est terminé à midi trente. Anne Marie est partie vers midi quinze.

Que s'est il passé au conseil du 20 février?

Contexte de ce conseil:

Élections départementales: ex cantonales les 22 et 29 mars.

Le fils Yann est candidat à la succession de la mère et du père sur le canton d'Orange remodelé1, fief de la famille, conquis de longue lutte, depuis 2002 et 2004.

Dans l'opposition municipale présente au conseil municipal deux femmes, candidates elles à la même élection . Une tête de liste communiste, l'autre Christine BADINIER se présentant sur une liste d'orangeois plurielle et libre2

Qui était présent?

Dans l'opposition deux absents, dans la majorité six, plus une arrivée tardive et d'autres qui quitteront la scène en cours de route.

Dans le public quelques têtes grises en début, remplacées sur la longueur du conseil par la nouvelle garde inexpérimentée, cinq jeunes gens au début debout dans l'entre deux porte. Visiblement au spectacle, l'un de ces jeunes se plie en deux , hilare aux jeux  et propos de son idole. Dans la majorité, une démission Mr Gendron et donc une nouvelle le remplace.

Le jour et heure choisis  vendredi 20 à 10h00. Ce n'est pas anodin cela vise la démobilisation: des conseillers, du public.

Le sketch

Tempo, ton, consignes donnés aux conseillers de la majorité, interventions hors sujet, réponses dépassant l'entendable de 15 à 27 minutes, interruptions, digressions, interjections3, refus de donner la parole sont des armes pour censurer, mettre en cause la crédibilité des élus de l'opposition, les affecter .

Le conseil s'est terminé vers midi trente, soit 2h30 de non-débats4. Il avait bel et bien été préparée par la majorité dans une intention délétère.

Les preuves de cette préparation ignominieuse furent très nettes.

Tel le dépit du député qui croyant prendre à parti Anne Marie HAUTANT en découvre l'absence en levant la tête. En effet, tout au déroulé de son sketch, il avait débuté, pour elle, la lecture d'un de ses artifices spécialement préparés à son intention et bien entendu hors propos: la lecture d'une lettre de l'association "Violes Sans Poids Lourds". S'interrompant au constat de l'absence de sa cible :" ben où elle est la vice présidente de la région? Elle est partie! On fera comme si la conseillère était là, ça ne vous fera pas de mal"  C'est avec gourmandise qu'il attaque la lecture de la lettre avec un accent de "Léon Zitronne" dans la voix à l'énonciation du nom de l'association, révélant l'acteur plus qu'une personne parlant dans un but constructif.  Et c'est la conseillère Christine BADINIER qui a essuyé son dépit sans pouvoir s'exprimer.

Pas de chance pour lui, Christine BADINIER est depuis février 2010 membre de cette association qu'elle soutient toujours, jusqu’à se déplacer pour intervenir personnellement sur le registre du commissaire enquêteur lors de la dernière enquête publique en 2014. Bien sûr impossible de l'expliquer et dans la foulée, le maire lui reproche son silence forcé en le traduisant comme un lamentable aveu ! Il  n'a peur de rien!

Christine BADINIER a été particulièrement la cible des manœuvres abjectes et c'est compréhensible: elle ose se présenter contre le "fiston". Elle a donc dû intervenir sous les quolibets, etc. Le maire lui a refusé la parole plusieurs fois.  C'est au moment où elle s'insurgeait contre un de ces refus, debout en tentant de lire son intervention (seulement 256 mots, moins de deux minutes) que l'assemblée a eu droit à l’interruption de séance.

Les orangeois ne vous remercient pas monsieur le maire de stériliser ainsi les débats, et en fait bien plus, car c'est tout un territoire qui dépérit à cause de vous. La manoeuvre est grossière, sans nom, dans le but de favoriser l'accession de vos enfants à des fonctions d'élus que vous méprisez?

Vous et les votre vivez sur le dos de la République cumulant avantages et fonctions.

Un mandat peut-il se transmettre en héritage? Les attitudes au cours de cette séance sont révélatrices de l'inquiétude qui monte dans le clan famillial.

Les électeurs sauront à n'en pas douter trancher!

 

1 Pour les départementales ex cantonale: les électeurs d'Orange sont groupés avec ceux de Caderousse et de Piolenc. Deux conseillers un homme et une femme sont candidats titulaires conjointement pour garantir la parité hommes /femmes. Le découpage du canton politicien vise à sacrifier les habitants de ce canton à la ligue du sud ou au mieux au FN. Le combat des partis politiques se résume à sortir du mieux possible leur épingle du jeu pour compter leurs troupes et en jouer entre eux dans de futures négociations. La liste d'orangeois "bien vivre ensemble" refuse de se laisser enfermer dans cette arène inique et tente de faire entendre une autre possibilité aux déçus et révoltés.

2. Quatre personnes, jamais encartées, convaincues de l'absolue nécessité locale de rassembler au delà des querelles partisanes et du besoin d'exprimer la volonté du plus grand nombre de vivre ensemble en paix, se sont unies sur une liste résolument plurielle.  Cette liste réafirme que Liberté, Egalité, Fraternité et Laïcité sont des valeurs communes qui nous unissent et doivent être défendues.

Plurielle: mettons des mots: y compris des origines, les de souches/ immigrés, les non croyants/ croyants.

Ces quatre personnes par leurs engagements respectifs ont toutes montré leur capacité et une réélle valeur de l'engagement altruiste.

3 Interjections ridicules déplacées, automatisées et insultantes du fils Guillaume : sur l'intégrité du conseil régional, attaque personnelle en tant que cheffe d'entreprise d'Anne Marie HAUTANT, lecture de lettre VSPL...

4 http://www.orange-autrement.fr/2015/02/conseil-municipal-une-parodie-indigne.html

 

Constitution du 4 octobre 1958

Article 1

La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances. Son organisation est décentralisée.

La loi favorise l'égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives, ainsi qu'aux responsabilités professionnelles et sociales.

Christine BADINIER tentant de lire sa courte intervention debout . « Le courage, c’est de chercher la vérité et de la dire » Jean JAURES

Christine BADINIER tentant de lire sa courte intervention debout . « Le courage, c’est de chercher la vérité et de la dire » Jean JAURES

Partager cet article

Repost 0
Published by Orange Autrement - dans Conseils municipaux
commenter cet article

commentaires

Culture à Orange

Association "Ben Lèu"

Cours de Provençal pour adulte, pour débutant.

Pour ceux qui n'y connaissent rien!  

Calendreta .

mardi 18h00-19h30.

Contact 04 90 34 94 47

 

AGORA
16 Rue reine Wilhelmine 84100 Orange 04 90 51 71 18

http://www.agorange.net/


THEATRE DU SABLIER

37, Crs Aristide Briand à Orange

Tel 04 90 51 14 03

Ateliers et Week end de théatre, danse, écriture, peinture. Spectacles

http://www.theatredusablier.com/


Le Café Littéraire

Association  Culturelle

Soirée autour d'un livre ...

Le site du café littéraire

  

Ciné  Forum
Impasse du parlement 84100 Orange

Librairie Elan Sud

Rue de Rome(ancienne rue des Phocéen)  lien 

Association ELU
pour les amoureux du livre
http://elansudeditions.over-blog.org

 

Orange Bleue Librairie

Lectures, débats, expos, signatures

http://www.orangebleue-librairie.com

 

  L’écran Magique.