Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'Orange Autrement
  • Le blog d'Orange Autrement
  • : Association regroupant des citoyens de la ville d'Orange, créée pour soutenir les élus minoritaires et informer les orangeois-es sur la réalité de la gouvernance du maire d'extrême droite.
  • Contact

Pour aller plus loin

 

Gestion ahurissante = appauvrissement général.

2020 Anniversaire des ONZE ans du gâchis de la piscine des Cèdres!

80% du budget investissement = routes et trottoirs

Orange perd des habitants, des emplois, des entreprises.

Orange n'attire plus les touristes,

Prélèvements excessifs sans les services

lien vers facebook

Consulter les rapports de la chambre régionale des comptes.

2001 à 2010 clic ici

mais aussi

1990 à 2001 clic ici  

Rechercher

Soutien

Assurer votre soutien, c'est possible !

 

Contactez nous ou manifestez votre soutien en venant aux conseils municipaux. Nota : Les élus d'opposition au conseil municipal ont chacun une boite aux lettres à leur nom dans le hall de la Mairie.

nous écrire : orange.autrement@laposte.net

 

Archives

Agenda

Conseil communautaire

 

Conseils Municipaux à 9h

  Mardi 24 novembre annulé et 15 décembre date changée au 4 déc 2020

Commission Finances    24 nov à 9h!!! horaire nouveau

Commission urbanisme infrastructure  25 à 17h

Commission Affaire sociale  Aucune date

Commission éducation  Aucune date

Commission  agriculture, viticulture, et culture ?

Commission communale de sécurité et d'accessibilité On ne sait pas si elle se réunit...

Commission communale des impôts direct: on ne sait pas si elle se réunit

Commission consultatives des services public Locaux: ?

Commission électorale nouvelle forme convocation juste avant des élections une parodie de contrôle du boulo du maire

Commission d’occupation du domaine public ?

 

 

 

8 septembre 2019 7 08 /09 /septembre /2019 06:07

La SNCF avait besoin d'une salle pour organiser une réunion d'information envers les habitants les usagers sur la mise aux normes "accessibilités" PMR  (Personnes à Mobilité Réduite) de la gare d'Orange. (Orange 30 000 hbts )

La ville lui a proposé la minuscule salle du conseil municipal et ses 25 chaises...et ça pose question en ce temps de campagne. Un buffet dressé au fond de la salle, le maire et des adjoints étaient donc là...pour l'accueil et le coup à boire.

Exposé des transformations des quais - relativement simples- :

  1. ascenseurs, suppression du passage sur les rails -PMR et valides passeront par le même souterrain-,
  2. enrobé neuf,
  3. démolition du bâtiment sur le quai central remplacement par des abris légers . Ceci afin ajuster le passage aux largeurs PMR.

Précision les travaux se dérouleront de nuit pour restituer les quais en journée aux voyageurs- soit de 22h -5h30; sauf du 18 mai au 12 juin 2020 et du 27 juillet au 21 août 2020 ou les horaires seront 8h-16h.

Cet exposé a été suivi par un ensemble de questions et contestations sur les nuisances liées aux chantiers.

Et oui au pluriel, car il y a deux chantiers. Celui des quais qui va commencer le 23 septembre 2019, jusqu'au 31 août 2020 mais surtout celui de l'interface municipal au pôle multimodal, la modification des voiries/trottoirs/rond point, l'aménagement des parkings: véhicules, bus, taxis, vélos... Ce chantier mené par la ville a débuté lui en juillet et occasionne plusieurs mécontentements, objet de la présence in fine de la plupart des personnes dans la salle.

Le premier intervenant un aveugle représentant des PMR, a soulevé la question pratique de l'accessibilité à la gare. En ce temps de chantier les repères ont changé et cela occasionne des désorientations aux malvoyants, aveugles.. La réponse ne nous a pas illuminé, du coup la personne a gardé la parole un bon bout de temps, sans grand résultat.

Les autres intervenant étaient des riverains mécontents et mécontents du chantier en cours pas de celui qui allait voir le jour. Chacun était pressé de faire valoir ses récriminations: nuisances du chantiers actuel mais également à celles persistant post aménagement de la zone intermodale.

Les travaux sont bruyants:

Première vigoureuse protestation, une dame: Les bip bip bip incessant des engins de chantier en mode marche arrière en période de canicule, c'est insupportable. Un été infernal, supporter cela encore un an...

Puis, il y a eu une série de récriminations nourries sur la conséquence sonore de la suppression d'un bâtiment de 112 mètres de long. Cet immense hangar "inutile" a été démoli cet été. Or il faisait un parfait mur antibruit.... Visiblement la "SNCF" n'a pas prévu de mur anti bruit mais une simple clôture grillagée... En réponse la demande de mur antibruit ne fut pas promise car l'intervenant n'en avait pas le pouvoir décisionnel, vu le budget supplémentaire. Il soumettra le problème, convenant qu'il était compréhensible...bien que le mur antibruit n'existait pas en tant que tel et que les normes SNCF pour en construire un, sont l'augmentation du trafic -triplement-, ce qui n'était pas le cas là... La question de la dévalorisation des biens en cas de vente a été soulevée, mais personne dans les interlocuteurs présents n'a relevé.

A coté un point particulier sur la circulation dans une rue / impasse impactée...qui sera fermée: un aléas du chantier géré ...Très rassurant.

Enfin des personnes âgées beaucoup moins audibles car bien trop discrètes devant la cacophonie se sont émues du changement dans la circulation. La nouvelle gare, sa liaison Av Frédéric Mistral, Av de l'Argensol, via la gare, et un nouveau rond point ouvrant des possibles : des quartiers quasi fermés vont voir leur relative quiétude fortement chamboulée.

Entre les deux nuisances sonores, celles ponctuelles du chantier et celles permanentes conséquences non anticipées de la nouvelle configuration, les piques fusaient. Les unes interjetant vigoureusement celles de court terme due au chantier relativisé comme bien secondaire et parfaitement compréhensibles...

Réunion décevante. Bien peu de réponses concrètes et pour cause la plupart des problèmes soulevés étaient liés au chantier "mairie" d'aménagement de la partie accueil des voitures/ bus/ taxis/ vélos- et non sur le sujet de la réunion, la mise en accessibilité des quais de la gare SNCF...

A savoir pour pallier aux nuisances sonores générer par le chantier "mise aux normes des quais et qui il se déroulera quasi exclusivement de nuit avec des consigne strictes par la SNCF de limitation des bruits  faites aux prestataires, il a été dit que des bouchons d'oreilles seront disponibles à la gare pour les riverains...par le représentant de la SNCF responsable de la présentation.

Bref...

En annexe mais non sans importance pour notre part. Le technicien mairie responsable du chantier "mairie" à l'interpellation d'un habitant a confirmé: oui un bout du terrain "communal acheté à la SNCF" pour l'aménagement de la gare multimodale est réservé à une future opération immobilière... Ce point mérite attention sachant que les parkings semblent sous dimensionnés tant pour la gare routière des bus que pour celle de véhicules particuliers...Et que gréver un bout du terrain pour une affaire immobilière ne parait pas judicieux. Encore qu'un plan serait bienvenu pour apprécier la chose

 

 

 

Réunion mise aux normes accessibilités PMR de la gare en maire d'Orange.
Réunion mise aux normes accessibilités PMR de la gare en maire d'Orange.

Vous l'avez compris cette réunion s'inscrivait dans un contexte plus large un programme de modernisation de la Gare SNCF et d'aménagement hors Gare SNCF pour obtenir un produit cohérent, un pôle multimodal. Les responsables des différents chantiers sont bien identifiés mais le projet multi-partenarial associe l'Union Européenne avec le fonds Européen de Développement Régional (FEDER), l’Etat, la Région Sud Provence Alpes Côte d'Azur, la Communauté de Communes du Pays Réuni d’Orange (CCPRO), le Département de Vaucluse, SNCF Réseau, SNCF Gares & connexions et SNCF Mobilités. Le fait que notre ville n'a pas réussi à fédérer les communes de sont basin de vie proche impacte à la hausse d'autant la somme dédier à l'aménagement relevant de la CCPRO. La politique imposée par le monarque d'Orange, le fameux chacun paie les aménagements fait chez lui montre là une limite ... Qui va donc payer les voiries, le rond point...

Au delà de ces discussions et soucis secondaire qui n’honore pas notre monarque, il ne faudrait pas rater la cible. Et oui l'objectif est bien autre.

Il s'agit de mettre en avant et faciliter l’usage des transports en commun, des déplacements doux , et ainsi réduire l'impact de nos modes de vie sur les ressources terrestres et le changement climat. 

Dans cette optique il faut bien entendu ne pas se tromper et risquait rater la cible. Or en sous évaluant les besoins de parkings, bus /voiture, en rendant payant celui des usagers dans une logique de rentabilité, et bien on risque de ne pas être en adéquation aux besoins des bus, ni attractif et dans un premier temps de voir les rues et ruelles adjacentes prises d'assaut.

En attendant ces travaux trainent depuis plusieurs décennies et là encore par manque de volonté pour la part ville via la CCPRO, ils dureront trois ans...jusqu'en juin 2021. Bon courage aux riverains et usagers.

 

Réunion mise aux normes accessibilités PMR de la gare en maire d'Orange.
Réunion mise aux normes accessibilités PMR de la gare en maire d'Orange.

Ci dessus capture d'écran du site CCPRO nombreuses imprécision: la mise en accessibilité PMR n'est pas identifié comme chantier SNCF, le coût est globalisé ne permet pas de relier les sommes aux différentes phases, du coup l'addition est peut être faussée...grossie

 

 

Travaux ville via la CCPRO, à noter aucun plan de masse aucune info au conseil municipal

  • Démolition d'un hangar de 112 mètre de long,
  • Voiries et bassin de rétention pluvial.
  • Aménagement du parking voitures 205 places, d'un abri-vélos , espaces dédié aux deux-roues motorisées, nombre de places, sécurisation, abri des intempéries...précisions non communiquées pour ces deux structures
  • Création d’un giratoire avec un emplacement pour l'arrêt minute des bus urbain
  • Création d’une gare routière de 6 quais bus interurbain 
  • Aménagement du parvis, dépose-minute, emplacements taxis, végétalisation

fin prévue juin 2021!

Travaux SNCF:

  •  restructuration et la modernisation travaux de jour de la gare SNCF.

  •  mise en accessibilité des quais travaux de nuit.

  • reconstruction du bâtiment technique.

fin prévue nov 2020

 

Repost0
14 août 2019 3 14 /08 /août /2019 17:42
Orange les Vignes autorisation de réouverture de?
Orange les Vignes autorisation de réouverture de?
Orange les Vignes autorisation de réouverture de?

Un arrêté préfectoral paru ce 14 Août nous informe de l'autorisation de réouverture de deux surfaces commerciales à Orange les Vignes. 551m2 et 2300m2

Orange les Vigne est une toute jeune zone commercial, bébé de l'actuelle majorité. Elle bat de l'aile depuis son ouverture 2010. Ce malgré l’appuie constant de la mairie, dont le déploiement de deux lignes1 de bus drainant les habitants du nord, de ouest à travers toute la ville jusque dans cette banlieue sud-est2 . Ce centre commercial entièrement clôturé style prison est situé dans les vignes en extrême limite communale avec Courthézone, et à touche touche avec la zone delta déchets, laquelle l'intercale à peine avec une autre zone commerciale du Coudoulet...

Quand le maire déclare être contre la conurbation, belle parole et postutre. Car on ne peut que constater et le remercier pour cet étalement spatial malheureux qui en devient ainsi quasi une le long de la N7 jusqu'à Avignon et au delà.

S'il est bien spécifié dans l'arrêté que "l'agent" porteur du projet s'engage à installer des commerces qui ne feront pas concurence à ceux du centre ville, que ce seraient des commerces de secteur 2, donc  non alimentaires, c'est bien les seules explications qui sont estimées nécessaire...et suffisantes

Les activités commerciales présenties ne sont effectivement pas dévoilées, difficile de faire alors jouer le recours d'un mois pour les activités dans les zones existantes qui seront peut être impactées et donc lésées.

 

 

1 Nous relevons cette inégalité de traitement car c'est bien un service de ligne interurbain insuffisant qui a été objecté à la zone de la Violette.

2 Rappelons que cette zone avait été réservé pour des activités artisanales, industrielles car loin de toute habitation mais idéalement situé à la sortie su de l'A7. Les raisons de ce changement de cap ont généré le doute et des présomptions d’intérêt particuliers divers...autres que le bien général. Le nombre de grandes surfaces aidant à ces réflexions de bon sens, tout comme le fait que le développement économique est le parent pauvre de notre commune, que bon nombre d'entreprises n'aient pu trouver chaussure à leur pied en terme de surfaces disponibles et nécessaire à leur installation

Repost0
31 mars 2019 7 31 /03 /mars /2019 08:03
Cet arbre a été abattu

Cet arbre a été abattu

"Si un arbre est un monument naturel, ou s’il est situé dans un site classé , il ne peut pas être abattu sans autorisation du Préfet ou selon les cas du Ministre chargé des sites après avis de l’architecte des Bâtiments de France, et selon les cas, de la commission départementale de la nature, des paysages et des sites ainsi que de la Direction Régionale et Interdépartementale de l’Environnement et de l’Energie (DRIEE)."

 

Cet arbre a été abattu Pourquoi?

La souche est intacte, saine, sans trace de maladie.

Un tas de déchets s'amoncelle tous les jours à sa place. Pourquoi?

Entre ce lieu et au pied de la colonne à verre quelques pas plus loin, rue St Florent, le cadre de vie se dégrade à cause de l'indifférence de l'édile.  Le bien être des riverains, la renommée touristique d'Orange en prend encore un coup. Nous sommes là devant le théâtre antique mondialement connu...

 

 

 

Et encore un platane en moins devant le théatre antique.

Combien d'emplacement d'arbres abattus, restent ainsi vide des années. Que des arbres soient coupés, on peut le comprendre, maladie, mort de vieillesse ou autres excuses tirées par les cheveux, comme pour le marronnier,rue de Rome (les marrons servaient parait-il de projectiles et atterrissaient malheureusement dans la cour de la crèche)

Mais pourquoi les emplacements restent vides des lustres. Pourquoi ne pas systématiquement replanter? La taille le ramassage des feuilles...trop cher Monsieur Bompard? Mais à quoi vous servent nos impôts?

Rappelons qu'au conseil municipal du 15 mars 2019 en réponse au manque d'ombre suite à l'abattage des platanes malades, et d'un micocoulier lui parfaitement sain, la mairie a promis l'installation d'ici le mois de mai de voiles d'ombrage ancrés dans les façades et d'une caméra... Ces voiles d'ombrage sont une expérimentation...à plusieurs centaines de milliers d'euros. Installé d'ici mai 2019. Promis...

La verdure en ville c'est de l'ombre, un carde de vie plus apaisant mais aussi des degrés en moins.

Cet emplacement ci dessous le reconnaissez-vous? C'est sûr il a été coupé depuis un certain temps, mais n'est pas encore dessouché...Alors la plantation ce sera pour ?

Et encore un platane en moins devant le théatre antique.

En parlant cadre de vie colonne de verres...

Une autre colonne de verre a été installé plein centre face au mur Romain sur une place de parking là aussi ça déborde...depuis 15 jours. Photos du 17 et du 26 mars même cartons même bouteilles avec des copines en plus.

 

Entre les deux photos une semaine...
Entre les deux photos une semaine...

Entre les deux photos une semaine...

Repost0
30 octobre 2018 2 30 /10 /octobre /2018 18:30

La Via Venaissia et la Via Agrippa,  deux voies vertes pour relier Orange, Athènes,  Cadix, Genève et la Méditerranée.

 

Comme nous l’avons dit lors de la présentation de notre dossier "Orange 2021, Capitale de la romanité", nos réflexions sont hors de toute arrière-pensée politique.

Nous invitons les Orangeois et les forces vives de la cité à les enrichir pour les faire avancer, et sommes ouverts pour en débattre avec tous ceux qui nous solliciteront.

A l'heure du changement climatique, créer des voies vertes réservées exclusivement aux déplacements non motorisés pour aller de son domicile à son lieu d’activité, c’est construire un avenir durable pour nos enfants. Penser tourisme, économie et environnement, c’est penser au développement de notre cité. Le vélo doit être l’un des vecteurs qui conjugue cet avenir et ce développement.

 

 

LES 5 OBJECTIFS DU PLAN VELO POUR ORANGE :

► Œuvrer pour que la VIA VENAISSIA traverse la ville d’Orange afin que le cœur de la capitale du Nord-Vaucluse soit relié directement à deux itinéraires européens : la VIA RHÔNA et la VELOROUTE DE LA MEDITERRANEE ;

► Faciliter l’usage du vélo en mettant en place un plan d’actions pour développer un réseau cohérent et structuré ;

► Adapter, améliorer et sécuriser les infrastructures cyclables existantes, voire les transformer en voies vertes lorsque cela est possible, afin de développer l'usage du vélo au quotidien ; 

► Etablir un schéma directeur et maîtriser le foncier ;

► Réaliser des opérations concrètes et des grands projets symboliques.

 

LES 5 POINTS FORTS DU PLAN VELO POUR ORANGE :

► Prolonger la VIA VENAISSIA pour rejoindre la VIA RHÔNA, en allant de Jonquières au bord du Rhône, en passant par la clinique du Parc, la colline Saint-Eutrope et les berges de la Meyne ;

► Créer la voie verte Via Agrippa de la colline Saint-Eutrope à l’Arc de Triomphe, en passant par le lycée de l’Arc ;

► Créer des voies cyclables sécurisées pour relier la gare, le centre-ville, les collèges Saint-Louis et Barbara Hendricks : Via Stazione, Via Centro, Via San Luigi et Via Studenti.

► Profiter des opportunités pour aménager des circuits cyclables de voies vertes : Boucle de l’Argensol et Boucle des Crémades.

► Adapter le réseau cyclable pour desservir les quartiers du Coudoulet, de Nogent, du Jonquier et de Fourchesvieilles.

 

 

LES GRANDES DEFINITIONS :

® Une bande cyclable est un morceau de chaussée réservée aux vélos. Non isolée de la route classique, elle est simplement délimitée par une bande blanche.

® Une piste cyclable est une double-voie cloisonnée par une bande blanche, réservée aux vélos et aux piétons. Elle est matériellement séparée de la circulation motorisée par une bordure ou un terre-plein.

Mais attention, un cycliste peint en blanc sur une chaussée ne suffit pas à faire une piste cyclable,  souvent trop étroite, semée d’embûches et de poteaux plantés en plein milieu d’un cheminement qui disparaît sans crier gare !

® Une Voie Verte est un aménagement en site propre de 3 à 5 mètres de large, équipé, sécurisé et réservé à la circulation non motorisée. Elle est destinée aux piétons, aux cyclistes, aux rollers, aux personnes à mobilité réduite et aux cavaliers. Elle facilite le tourisme, les loisirs et les  déplacements de la population locale. C’est ce qui se fait de mieux !

Mais, il ne suffit pas de faire, encore faut-il bien le faire. Barrières mal placées et chicanes trop serrées gênent le passage des vélos. Pourquoi mettre de tels dispositifs alors que les voies vertes sont inscrites dans le Code de la route ? Dans la plupart des cas, des panneaux de signalisation routière et un bon marquage au sol sont largement suffisants !

® Une Véloroute est un itinéraire cyclable de moyenne et de longue distance réservé aux déplacements quotidiens et au tourisme. D’intérêt touristique, elle emprunte les pistes cyclables, les voies vertes et les routes à faible trafic pour proposer un parcours sécurisé, balisé et adapté aux cyclistes de tout niveau – si possible d’une déclivité limitée à 3 %. Elle est linéaire, continue, jalonnée, sécurisée et incitative.

® Un circuit local balisé est un itinéraire vélo empruntant des routes à faible trafic, allant du très facile au très difficile.

 

LES GRANDS ITINERAIRES EUROPEENS :

˜ La Via Rhôna est une véloroute qui reliera à terme le lac Léman à la mer Méditerranée, de Genève à Port-Saint-Louis-du-Rhône, en passant sur les bords du Rhône. L'itinéraire est toujours en cours de définition sur certains secteurs, notamment au sud de Pierrelatte. Plusieurs solutions existent, mais une semble tenir la corde pour relier Lamotte-du-Rhône à Orange et Avignon.

Actuellement, un tronçon de voie verte relie le plan d’eau Li Piboulo de Piolenc à l’usine-écluse de Caderousse. Une autre voie cyclable connecte cette même usine au village de Caderousse. Mais, il semblerait que cette dernière soit hors des options de la Via Rhôna. Des travaux d’aménagement en site propre se poursuivent à Lamotte du Rhône, ainsi que de Mornas à Piolenc.

Les adeptes du vélo VTC savent que la berge de la rive gauche du Rhône permet de se balader sans être gêné par les voitures. De l’usine-écluse de Caderousse, il est aisé de rejoindre l’île de la Barthelasse à Avignon en passant à proximité de l’île des Brotteaux, de la halte fluviale et du château de l’Hers à Châteauneuf-du-Pape, puis en traversant l’île de l’Oiselet à Sorgues et le barrage de la centrale de Sauveterre. Sur ce circuit non balisé, le seul point noir se situe au niveau de la traversée de la route de Roquemaure, tout près du pont suspendu. Un passage souterrain pourrait être la solution. Plus loin, le passage du barrage de Sauveterre devra se faire, à terme, sur une passerelle indépendante pour satisfaire la règlementation.

˜ La Véloroute de la Méditerranée planifiée pour relier Cadix, Perpignan, Menton et Athènes, rencontrera la Via Rhôna à Beaucaire.

 

LES ITINERAIRES VAUCLUSIENS :

˜ La Véloroute du Calavon reliera à terme Cavaillon, Apt, Saint-Martin-de-Castillon et Forcalquier. Réalisée en grande partie, elle s’intègre au tracé de la Véloroute de la Méditerranée.

˜ La Via Venaissia est une véloroute programmée pour assurer la liaison Orange, Carpentras, L'Isle sur la Sorgue. Réalisée de Jonquières à Carpentras, elle aura une connexion avec la Véloroute du Calavon, à hauteur de Robion. Au nord, après Jonquières, deux tracés sont possibles pour relier la Via Rhôna. Le premier passe par Courthézon et Châteauneuf-du-Pape, le second par Orange et Caderousse. Pour l’heure, ces tracés contournent le cœur de la ville d’Orange !

˜ La Direction Régionale de l’Environnement fait figurer sur son schéma simplifié des véloroutes et voies vertes en PACA, une véloroute maillée sur la Via Venaissia. Cette voie devrait relier à terme, Orange à Roaix. Puis elle rejoindrait d’un côté, Vaison-la-Romaine et Buis-les-Baronnies, et de l’autre, Saint-Maurice-sur-Eygues et Sahune.

˜ En plus de la Via Rhôna, de la Via Venaissia et de la Véloroute de la Méditerranée – appelée localement Provençale ou Véloroute du Calavon –, la région Sud a adopté deux autres grands axes qui restent à affiner : la Transalpine de Marseille à Briançon par Manosque et le Val de Durance, et la Littorale de Nice à Port-Saint-Louis-du-Rhône par la côte méditerranéenne.

 

LES ITINERAIRES BALISES DU PAYS D’ORANGE :

Trois circuits balisés existent autour d’Orange sur des routes à faible trafic qui n’incluent aucune piste cyclable ni voie verte :

® D’Orange à Orange, en passant par la passerelle de l’Aygues, Piolenc,  Sérignan-du-Comtat et le chemin des Parties ;

® D’Orange à Orange, en passant par la route des Princes, Caderousse et le chemin de l’Arnage ;

® D’Orange à Orange, en passant par Châteauneuf-du-Pape et Courthézon.

 

LES ITINERAIRES ORANGEOIS EN DEBAT :

Prolonger la Via Venaissia jusqu’à la gare d’Orange fait l’unanimité. Par contre, les avis divergent sur son prolongement jusqu’à la Via Rhôna.

Les collectivités territoriales projettent une traversée du centre-ville d’Orange, de la gare à la passerelle de l’Aygues dite du Jonquier, utilisant un circuit local balisé fait de bandes et de pistes cyclables, mais aussi de rues où circulent des automobiles.

Pour relier la Via Rhôna, elles ont établi un autre circuit balisé de la passerelle du Jonquier au plan d’eau Li Piboulo de Piolenc en utilisant les délaissés des canaux d’arrosage.

Deux autres tracés balisés comprenant une partie commune du Théâtre Antique au chemin des Terracles, sont projetés : le premier vers Caderousse par la route de la Lusignane et le second vers Châteauneuf-du-Pape par le chemin de la Rose Trémière et celui de la Gironde Ouest.

Afin de trouver un cheminement doux, un quatrième itinéraire se propose d’utiliser le foncier disponible de l’ancien canal de Grange Neuve. Il permettrait de réaliser une voie verte en site propre d’Orange à Caderousse en passant par le chemin du Planas de Meyne et celui de la Tomasse.

Notre groupe de réflexion a choisi un cheminement plus utile à la quotidienneté des Orangeois, au tourisme et à l’économie de la cité en prolongeant tout simplement la Via Venaissia, de la déviation de la RN7 au bord du Rhône. Il propose d’utiliser l’emprise délaissée du canal de Pierrelatte et les berges de la Meyne. Ce tracé en site propre, entièrement fait de voies vertes, a l’avantage de desservir la gare, le collège de l’Argensol, la clinique du Parc, la colline Saint-Eutrope et le cœur d’Orange.

Un plan vélo pour Orange

 

LE RESEAU DU PLAN VELO POUR ORANGE :

˜ La Via Venaissia intègre la traversée d’Orange, de la future passerelle de la déviation de la RN7 – proche de la gare, au bord du Rhône. Du moins, c’est la proposition de notre groupe de travail.

Le tracé de la Via Venaissia : Pont de la déviation RN7 ; avenue des Crémades ; bord de la Meyne ; route du Parc ; délaissé du canal de Pierrelatte ; Clinique du Parc ; délaissé du canal de Pierrelatte ; traversée de la RN7 ; délaissé du canal de Pierrelatte ; rue de l’Etang ; traversée de la Colline Saint-Eutrope ; rond-point Antoine Pinay sud ; route de Roquemaure ; pont de l’A7 ; chemin de Courtebotte ; berge droite de la Meyne ; au niveau de Miémart, aller droit vers le  Château de Montfaucon pour rejoindre la berge gauche du Rhône et la Via Rhôna ;

Les passages difficiles :

® Pour arriver à Orange et comme cela est le cas dans beaucoup d’autres lieux, il suffit de longer la voie ferrée en activité ;

® Pour traverser la voie ferrée, la meilleure solution est la construction d’une passerelle intégrée au pont de la future déviation de la RN7 ;

® Pour traverser la route nationale 7, la seule solution est l’implantation d’un feu rouge ;

® Pour traverser l’autoroute A7 au niveau du pont de la route Roquemaure, il suffit de sécuriser l’entrée de la ville en rétrécissant la voie destinée à la circulation automobile, et en rendant de l’espace aux piétons et aux cyclistes (si nécessaire, construire une passerelle en encorbellement accrochée au pont) ;

® Pour traverser la colline, il faut trouver l’itinéraire présentant la déclivité la plus faible ;

® Pour traverser l’autoroute A9, il suffit d’utiliser un franchissement sous voie réservé au passage de la Meyne et de construire une passerelle sous ce pont, en surplomb de la rivière) ;

˜ La Via Agrippa : C’est presque le tracé de la route romaine, du moins en ce qui concerne le point de départ et le point d’arrivée ! En grande partie, c’est aussi une piste cyclable qu’il faut aménager en voie verte du rond-point Antoine Pinay sud à l’Arc de Triomphe.

Le tracé de la Via Agrippa : Rond-point Antoine Pinay sud ; avenue Antoine Pinay ; avenue du 18 juin 1940 ; avenue des étudiants ; Lycée de l’Arc ; avenue des étudiants ; rue du Bourbonnais ; avenue Maréchal De Lattre de Tassigny ; Arc de Triomphe ; 

˜ Les maillages de la Via Venaissia et de la Via Agrippa :

® Via Stazione : Via Venaissia ; route du Parc ; Collège de l’Argensol ; avenue Jacques Imbert ; avenue de l’Argensol ; Gare d’Orange et Centre-Ville  par l’avenue Frédéric Mistral ;

® Via San Luigi : Via Venaissia ; rue de l’Etang ; Collège Saint-Louis ;

® Via Centro : Via Agrippa ; bords de Meyne, de l’avenue du 18 juin 1940 au cours Aristide Briand ; cours Aristide Briand ; Centre-ville ;

® Via Studenti : Via Agrippa ; rue du Limousin ; Collège Barbara Hendricks.

Ces appellations qui sonnent l’italien se calquent sur une terminologie régulièrement employée. Mais l’utilisation de noms français ou occitans peut être envisagée.

˜ Les boucles cyclistes au départ de la Via Venaissia et de la route du Parc :

En les aménageant, plusieurs pistes cyclables existantes sur de grandes longueurs peuvent facilement intégrer des circuits de voies vertes :

® Boucle de l’Argensol : liaison par la route du Parc ; avenue du Général Raymond Lorho ; rive gauche, puis rive droite de la mayre de l’Argensol ; avenue de l’Argensol ; avenue du Général Raymond Lorho ;

® Boucle des Crémades : route du Parc ; avenue Jacques Imbert ; avenue des Courrèges ; rue des Crémades ouest ; route du Parc ;

 

 

 

LE MAILLAGE DES BANDES ET PISTES CYCLABLES ORANGEOISES :

Orange, comme beaucoup de villes, dispose d’un réseau assez hétéroclite de bandes et de pistes cyclables construites au gré du renouvellement des chaussées et de l’ouverture de nouvelles voies. La mise en place d’un plan vélo et la création de grands axes permettraient des interconnexions avec plusieurs quartiers de la cité.

Il est ici difficile de faire l’inventaire exhaustif de ces pistes. Néanmoins, à première vue,  l’association de certaines légitimerait de les intégrer à un véritable réseau.

Pour Orange, au départ de la Via Venaissia, deux circuits pourraient respectivement desservir les quartiers sud et ouest, celui du Coudoulet par la route de Châteauneuf-du-Pape, et celui de Nogent par l’avenue Charles Dardun ou l’allée Ambroise Croizat.

Pour les quartiers nord et ouest, au départ de la Via Agrippa, deux autres circuits sont à retenir : celui du Jonquier au départ de l’avenue Charles de Gaulle ou de la rue du Bourbonnais, et celui de Fourchesvieilles par la rue Alsace-lorraine.

 

HAUTE QUALITE DE SERVICES POUR LES VOIES VERTES ORANGEOISES :

® Aménager l’espace pour favoriser le tourisme et l’économie, mais aussi pour répondre aux attentes de balades en famille, sorties sportives ou déplacements professionnels ;

® Valoriser les territoires traversés et les abords des relais cyclistes en plantant des arbres d’alignement à hautes tiges, à feuille caduques, et en aménageant des espaces verts ;

® Soigner la signalisation routière, les repères kilométriques et l’éclairage public ;

® Séparer les cheminements cyclistes et piétons ;

® Offrir un très haut niveau d’accessibilité, de confort, de sécurité et d’entretien ;

® Sécuriser les intersections et les fins de voies par de larges plateaux traversants ;

® Marquer les entrées et les sorties avec un panneau de signalisation et un revêtement adéquat, de nature et de couleur différentes ;

® Offrir des services spécifiques aux locaux et aux touristes : lieux d’accueil, de repos et de services (bancs, sanitaires, fontaines d’eau potable, aires de pique-nique, corbeilles à déchets, garages à vélos sous surveillance vidéo et zones de stationnement équipées d’arceaux antivols), carte et signalétique des voies cyclables, site internet et topo-guide ;

® Implanter ces lieux d’accueil en tenant compte des transports publics et des lieux symboliques tels que des moulins réhabilités ou autres.

 

LES PARTENAIRES ET LES FINANCEURS POTENTIELS :

® L’Union Européenne, l’Etat Français, la Région Sud et le Département du Vaucluse ;

® La Compagnie Nationale du Rhône et le Syndicat de la Via Venaissia ;

® La Communauté de Communes des Pays de Rhône et Ouvèze et les villes d’Orange et de Caderousse.

 

 

 

Un plan vélo pour Orange

LES VOIES VERTES A L’EST ET A L’OUEST D’ORANGE :

— Points rouges : Via Venaissia ;

— Points noirs : Via Stazione et Via Centro ;

— Points bleus : Boucle de l’Argensol ;

— Points verts : Boucle des Crémades ;

— Points violets : Via Agrippa ;

Un plan vélo pour Orange
Un plan vélo pour Orange
Repost0
18 juillet 2018 3 18 /07 /juillet /2018 13:40
Jonction rue du lycée St Louis - chemin du bel enfant. A travers l'ex-carrière.

La jonction rue du Lycée St Louis au chemin du bel enfant est sur le PLU orangeois. De nombreux opposants au projet ont apporté leur arguments lors de l'enquête publique... Enquête dont on attend encore le rapport du commissaire enquêteur...

Aujourd'hui une décision du président nous informe (drôle d'info: il faut scruter les marchés publics et les décisions du président, ou celles du bureau des maires, ou bien encore celles du maire d'Orange pour apprendre les choses et ce même en tant qu'élues) qu'il s’avère nécessaire de faire faire un diagnostic du milieu naturel piscicole et terrestre.  Pour ce faire le président a choisi une SARL NATURALIA Environnement... (la Dir MOP avait lancé une consultation)

Cette jonction se fait à travers une ancienne carrière de sable. Des soucis d'éboulements de la falaise, d'écoulement et d'évacuation d'eau sont également à considérer. lire entre autre l'avis de mrae.developpement-durable

Enfin rappelons que dans ce lieu non répertorié comme inondable un pseudo écoquartier est en dessous de table. Même si la zone reste classée en 2AUt,(2 = différé) il n'en reste pas moins qu'elle restait identifié sur le projet de PLU en zone urbanisable.

A suivre

 

A noter: L'étude sera rendue en juillet 2019.

Extrait de la décision du président de la CCPRO du 11 juin 2018 N° 95/2018

Jonction rue du lycée St Louis - chemin du bel enfant. A travers l'ex-carrière.
Repost0
1 juillet 2018 7 01 /07 /juillet /2018 13:27

Il y a peut être deux ans C BADINIER demandait au maire à quoi pouvait bien servir l'achat de produits de "désherbage" puisque une toute nouvelle loi en interdisait leur utilisation sur les espaces publiques.

Pas de réponse.

Voici ce que l'on trouve comme début d'explication dans une décision du bureau des maires de la CCPRO du 19 juin publié le 28.

Il semblerait qu'il y ait quelques exceptions...

LOI n° 2014-110 du 6 février 2014 visant à mieux encadrer l'utilisation des produits phytosanitaires sur le territoire national

Si quelqu'un veut bien nous expliquer la pertinence de la mise en œuvres de ces exceptions dans nos cas particuliers. Nous restons toute ouïe.

Désherbage des voies publiques reste autorisé?
Désherbage des voies publiques reste autorisé?
Repost0
30 mai 2018 3 30 /05 /mai /2018 14:39
Vélo route, une inauguration! Bravo pour le travail accompli.

Bravo pour Jonquières, Sarrians, Loriol,et Carpentras. IIs ont su travailler et avancer sur ce projet. Triple zéro pour les BOMPARDIEN.

Dernière portion faite est il affirmé. Pas tout a fait vrai, du coté d'Orange, il manque la jonction.

500 mètres, on est à 500 de la gare d'Orange! On la voit depuis le dernier terrain acquis par l'association, mais on nous bloque. Nous dit on il y a plusieurs années déjà...du coté des convaincus de l'utilité de cette véloroute.

Et c'est aujourd'hui vérifié, les terrains ne sont même pas inscrits comme emplacement réservé sur la révision du PLU en 2018. Faisions-nous remarquer dans notre mémoire au commissaire enquêteur lors de l'enquête publique sur la révision du PLU en mars avril dernier.

Enfin à Orange, ça devrait avancer. Restons prudent avec Jacques qui fait le jacques comme d'habitude, il y a toujours du retard dans tout.

Oui avec la CCPRO ça devrait avancer, si le Prince d'Orange débloque le financement, car nous notons deux très récents et petits frémissement dans le bon sens.

  • La dernière commission "Économie Tourisme et Commerce de la CCPRO du 24 mai 2018 avait à l'ordre du jour la mise en place d'un groupe de travail pour les connexions Véloroutes Via Venaissia/ Via Rhôna...
  • Le prochain conseil communautaire, demain 31 mai, parlera de la réhabilitation de la passerelle...La liaison Via Venaissia / Via Rhôna devrait se faire par la passerelle. Et donc la CCPRO va nous refaire une belle passerelle.

Christine BADINIER se rappelle l'avoir empruntée la première fois dans sa jeunesse avec son grand père, pour aller à Piolenc, il y a plus de 40 ans. La structure a vieilli mais elle est toujours restée comme dans son souvenir, même la peinture... Il est temps d'en faire une bonne révision. Et c'est la CCPRO qui se retrouve aux manettes. En 23 ans de pouvoir ce coin là d'Orange qui n'est pas sous les phare de la communication de l'Arrange Vérité, est devenu une poubelle. Le vélo, la Via Venaissia, le jacques, il s'en fiche comme de sa première culotte. Pourtant, ce sont des investissement peu couteux, c' est du plus pour le développement économique, et  du tourisme, du mieux être pour tous et c'est bon pour la planète.

Les premiers tours de pédales sont les plus durs. Espérons qu'ensuite la liaison avec la Via Venaissia par la gare multimodale suivra...

Lien http://www.caue84.fr/inauguration-derniere-portion-de-la-via-venaissia/

Vélo route, une inauguration! Bravo pour le travail accompli.
Repost0
27 mai 2018 7 27 /05 /mai /2018 12:33
Redevance Carrière: Mini 30 000€

La décision du maire 239/2018 du 10 avril 2018,  mise en ligne après le 24 mai 2018 nous informe que la ville autorise les carrières à exploiter contre une redevance. Nous mettons le pluriel cette pratique de taxe est dans l'air de rien des prélèvements additionnels comme aime bien à les instituer en douce notre maire.

Une nouvelle taxe?

Ici 0.50 € par tonne pour Delorme SAS, avec un minimum de 30 000€ par an.

C'est bien de le savoir.

A rapprocher de la redevance perçu par la ville pour les tonnages de déchets reçu par delta déchets.

Taxe mise en place en 2009,  délib N° 21 de septembre 2009 perçue la première année en 2010: dixit le directeur financier.

Représentait environ 360 000€, partagée en deux, moitié à la ville moitié à la CCPRO,  lors du conseil  de novembre 2015 délib N° 19 .

 

http://www.orange-autrement.fr/2015/11/partage-d-un-impot-entre-ccpro-et-ville-d-orange.html

 

Repost0
28 mars 2018 3 28 /03 /mars /2018 17:44

Au titre de l'enquête publique pour le PLU, une nouveauté de taille, le registre de l'enquête est publié régulièrement .

Voici un courriel reçu le 28 mars, et joint donc à ce registre concernant une demande surprenante du CAUE84

Comment est ce possible qu'il faille insister pour qu'à la révision du PLU soit enfin inscrit cet emplacement réservé et débloquer la situation?

La via Venaissia ce n'est pas nouveau que diable.

Ce détail indique clairement que le frein est bel et bien à Orange du coté de Jacques qui continue à faire le jacques.

 

AH bon! la jonction "VIA VENAISSIA" n'est pas prévue sur le PLU?
AH bon! la jonction "VIA VENAISSIA" n'est pas prévue sur le PLU?
AH bon! la jonction "VIA VENAISSIA" n'est pas prévue sur le PLU?
Repost0
26 novembre 2017 7 26 /11 /novembre /2017 16:51

Un propos trompeur citant le maire est reporté en plein milieu du trac destiné à expliciter le fonctionnement des nouveaux horodateurs.

Il est aussi destiné a faire apparaître le nom du maire là ou il n'a pas lieu d'être...

De la com BOMPARD dans toute sa splendeur 

Ce n'est pas la première fois que le maire affirme trompeusement que les amendes de police n'enrichissement pas la commune c'est récurrent .

En 2005 nous le relevions. http://www.orange-autrement.fr/le-jeudi-ce-n-est-pas-gratuit-…-et-ça-peut-rapporter-gros

Les nouveaux horodateurs, choix politiques et déni de responsabilité...

Lorsque le maire d'Orange ne fustige pas l'état, les institutions, les autres communes, pour leurs choix politiques, il se victimise, se trouve des excuses.

Dernier déni de responsabilité en date, ses choix en rapport avec l'installation des nouveaux horodateurs.

Des nouveaux horodateurs, dont le fonctionnement inquiète, et exclura encore un peu plus les plus anciens du centre ville, viennent d'être mis en fonctionnement. Orange n'a pris aucun retard dans ce chamboulement .  La loi MAPTAM adoptée en 2014 prévoyait une réforme du stationnement payant sur la voirie à partir du 1er janvier 2018. C'est fait.

A Orange, les places de stationnement en centre ville et au delà, auparavant payante restent toutes payantes, et la pénalité de 17 € en cas de non paiement passe à 30 euros dès la première minute de stationnement dépassée.- 10€ si vous payez  sur le champ  (dans la journée) -50 si vous outrepassez la date limite...

Le législateur a prévu de confier aux villes à partir du 1er janvier 2018, la gestion du stationnement payant. Et de dépénaliser le non paiement du stationnement qui était jusque là considéré comme une infraction pénale avec une amende à la clé dont le taux et le recouvrement étaient gérés par l'Etat.

Avec cette loi, les villes deviennent maîtresses de l'intégralité de leur politique de stationnement.

Le maire devient donc totalement responsable.

- Du choix d'installer ou non des horodateurs

- Des tarifs appliqués

- Des zones (Gratuit, verte, orange, rouge) et temps maxi par zone.

- Du forfait de post stationnement 1 30€ à Orange2

- Du délai pour payer un forfait minoré.

- De la gestion du tout; agents, entretient du parc horodateurs, frais divers par exemple aux banques (paiement par carte)...

- De conventionner ou non avec Agence nationale de traitement automatisé des infractions et ce service a un coût.4

Est ce que le maire pouvait faire d'autres choix. OUI

Il n'y a qu'à regarder comment ont géré cette affaire les autres communes.

Il y a les communes comme Carpentras qui n'ont toujours pas d'horodateurs.

Il y a les communes comme Vierzon qui ont supprimé tous les horodateurs et ont choisi le disque bleu. Choix fait par rapport aux coûts totaux: des nouveaux horodateurs, la gestion, le coût du traitement automatisé des infractions.

Il y a des commune qui instaurent des redevances d'occupation à paliers , gratuit sur une heure, payant la seconde heure mais tarif doux, puis un bon escalier troisième heure histoire de favoriser vraiment la rotation des véhicules.

Il y a les communes comme Nice, Nancy qui ont un forfait de Post stationnement plus bas que les actuel 17€ d'amende.

Il y a des commune qui laissent un délai plus important jusqu'à trois quatre jours pour régler le forfait minoré de post stationnement,

etc

Alors quand C BADINIER fait remarquer le panel des possibles et demande les coûts, estimation des services de refacturation de l'ANTAI, les études, les chiffres qui ont motivé ses propres choix au maire, il est bien dommage qu'elle n'obtienne pas plus d'éclaircissement qu'un mauvais 140 000€5 pour le coût d'installation des nouveaux horodateurs. Bien court comme explication. Comme d'habitude nous n'aurons jamais le bilan de la chose, ni aujourd'hui ni demain...

Mais encore que dire de l'inexistence à Orange d'une politique de mobilité durable ? (transport en commun, en vélo ou à pied)

1 A partir du 1er janvier 2018, le paiement du stationnement devient une redevance d'occupation du domaine public et le PV se transforme en un forfait de post-stationnement 

2 Parce que en dessous de 30€ les frais de recouvrement sont bien trop onéreux et que la chose couterait à la commune...explique la mairie dans sa newsletter de vendredi (Attention semblerai que ce soit 50 € ensuite qui soit facturé par les services de l'état selon l'article de presse)

3 La totalité des bénéfices sera reversée aux collectivités. Actuellement, les municipalités ne perçoivent que 66 % du produit des amendes.  

Cette prestation est refacturée aux collectivités à coût complet. Elle s'inscrit dans la continuité du procès-verbal électronique, en partenariat avec la Direction générale des finances publiques.

 

5 un montant faux d'ailleurs la décision du maire du 02/06/17 N ° 398 indique 208 175€

Les nouveaux horodateurs, choix politiques et déni de responsabilité...
Repost0

Culture à Orange

Association "Ben Lèu"

Cours de Provençal pour adulte, pour débutant.

Pour ceux qui n'y connaissent rien!  

Calendreta .

mardi 18h00-19h30.

Contact 04 90 34 94 47

 

Chorégies 

 

AGORA
16 Rue reine Wilhelmine 84100 Orange 04 90 51 71 18

http://www.agorange.net/


THEATRE DU SABLIER

37, Crs Aristide Briand à Orange

Tel 04 90 51 14 03

Ateliers et Week end de théatre, danse, écriture, peinture. Spectacles

http://www.theatredusablier.com/


Le Café Littéraire

Association  Culturelle

Soirée autour d'un livre ...

Le site du café littéraire

  

Ciné  Forum
Impasse du parlement 84100 Orange

Librairie Elan Sud

Rue de Rome(ancienne rue des Phocéen)  lien 

Association ELU
pour les amoureux du livre
http://elansudeditions.over-blog.org

 

Orange Bleue Librairie

Lectures, débats, expos, signatures

http://www.orangebleue-librairie.com

 

  L’écran Magique.