Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'Orange Autrement
  • Le blog d'Orange Autrement
  • : Groupe de citoyens de la ville d'Orange, soutenant deux élues au conseil municipal: Anne-Marie HAUTANT et Christine BADINIER. Opposition au maire d'extrême droite depuis 2001.
  • Contact

Pour aller plus loin

 

Gestion ahurissante = appauvrissement général.

2017 Huitième anniversaire du gâchis de la piscine des Cèdres!

80% du budget investissement = routes et trottoirs

Orange perd des habitants, des emplois, des entreprises.

Orange n'attire plus les touristes,

Prélèvements excessifs sans les services

lien vers facebook

Consulter les rapports de la chambre régionale des comptes.

2001 à 2010 clic ici

mais aussi

1990 à 2001 clic ici  

Rechercher

Soutien

Assurer votre soutien, c'est possible !

 

Contactez nous ou manifestez votre soutien en venant aux conseils municipaux. Nota : Les élus d'opposition au conseil municipal ont chacun une boite aux lettres à leur nom dans le hall de la Mairie.

nous écrire : orange.autrement@laposte.net

 

Archives

Agenda

Conseil communautaire

lundi 25 septembre, 18h30, au 307 Avenue de l’Arc de Triomphe à Orange, Salle du Conseil du nouveau siège de la CCPRO.

Conseils Municipaux

  4 sept à 9h, 29 sept à 9h, 27 oct à 9 h, 27 nov à 10 h, 18 déc à 10h.


Commission éducation  Aucune commission depuis deux ans et pof en vlà une de programmée le 16 oct

Commission Finances   12 sept, 17 oct, 14 nov, 5 déc à 17h30.

Commission urbanisme infrastructure  13 sept, 18 oct, 15nov,  6 déc à 17h00

 

 

 

 

7 août 2016 7 07 /08 /août /2016 14:17
Face à face l'ensemble des étals Face à face l'ensemble des étals

Face à face l'ensemble des étals

L'été, à Orange, un "marché des producteurs", se tient les mardis sur le cours Aristide Briand - juste à coté de l'office du tourisme et de 17h00 à 19h30, du 7 Juin au 20 septembre cette année  (excepté le mardi 12 juillet)-

Ce marché qui a le mérite d'exister est relativement en manque de dynamisme. Peu de producteurs - même si l'étal d'un producteur de fromages et un autre de raisins viennent de s'y ajouter- Les touristes ne s'y pressent pas, ils y tombent dessus par hasard. Certes, il fait le bonheur de quelques habitués orangeois. Enfin ceux qui arrivent assez-tôt, car les quantités de ces produits de qualité ne sont pas extensibles.

Petite analyse de la situation.

Le marché hebdomadaire1 d'Orange, depuis le 15ème sciécle c'est le jeudi matin. S'il a bien fondu en 20 ans, il n'en demeure pas moins important, bien présent dans la mémoire locale et en été très bien fréquenté.

Le marché des producteurs est quand à lui récent et très limité, dans le temps -15 semaines- comme en nombre de marchands producteurs. C'est volontaire réplique la municipalité qui revendique ne vouloir que des produits de "qualité. De 5 à 10 producteurs orangeois où des environs proches -10 en période faste- . Oeuf, Miel, Fruits- pêches, abricots, melons..., raisins- Légumes ...

Cette année pas de viticulteurs, mais un producteur de fromages de chèvres du Gard proche, a rejoint en juillet dernier le marché.

Coté communication, elle reste locale. Ainsi pas de trace de ce marché de producteurs dans les sites spécialisés3...et l'affiche de promotion présente en début de saison ne figure plus sur le site municipal. Le marché y reste signalé très discrètement par trois mots dans l'agenda4 municipal et une paire d'affiches sur la place publique.

Coté organisateurs, créneaux horaires, amplitude dans la saison, ce marché n'a pas encore connu de stabilité.

Par exemple, changement d'une gestion en autonomie avec le concours de la chambre d'agriculture, en 2012, la mairie reprend le concept et délègue alors la gestion à une toute jeune association "Loisir en Fête". Elle impose un horaire peu compatible avec l'emploi du temps des producteurs, qui passe d'une plage 18h00- 20h00, à un 16h00 - 20h005 , aussitôt abandonné l'année suivante. Etc etc au fil des ans les changements déroutent.

La municipalité a tenté d'attirer des artisans et associations6 ...mais à priori sans succès. (dans l'embrouillamini des animations 2016, un nouveau venu, "un marché provençal" sur seulement 4 dimanches matin de juillet, a apporté son grain de sel...)

Cette année 2016 nouveaux chamboulements pour le marché des producteurs.

- D’horaire 17h00 - 19h30,

- De lieu -passage d'un flan du cours Aristide Briand à l'autre,

- De gestion - de délégué par convention à l'association loisir en Fête la gestion devient municipale via la principale actrice de la dite association, embauchée entre temps par la municipalité.

Bref la gestion de cet évènement est plus que perfectible, comme son inscription dans la mémoire collective.

Espérons qu'au fil du temps ce marché des producteurs qui a toute sa place trouve un élan, une vie permettant, la fidélisation et la satisfaction de tous les acteurs.

 

1  En 1414, Louis II de Chalon-Arlay, prince d'Orange, créé un marché dans sa ville pour concurrencer celui de Carpentras.https://fr.wikipedia.org/wiki/March%C3%A9_d%27Orange

2 Une manière comme une autre de "choisir".

3 Ni dans le site des marchés provençaux ni dans celui des marchés des producteurs de pays.

4 Ce dernier est d'ailleurs assez peu commode à consulter ...

5 16h00 ! Les producteurs râlent; trop tôt, trop long, Le plus souvent leurs exploitations et la fatigue estivale accumulée par leurs organismes ne leurs permettent pas de souffrir de telles amplitudes...

6 Cf. la délibération du 20 mai 2016.ci dessous.

 

Marché des producteurs d'Orange.
Repost 0
Published by Orange Autrement - dans Marchés
commenter cet article
4 février 2016 4 04 /02 /février /2016 13:46
Triste époque pour le marché d'Orange.Triste époque pour le marché d'Orange.Triste époque pour le marché d'Orange.

Le marché d'Orange n'a cessé depuis vingt  ans de perdre du terrain1. De plus en plus réduit en termes de superficie, il est également singulièrement de plus en plus clairsemé. Tout l'hiver les marchands comme les chalands ont semblé le bouder. Aujourd'hui, 4 février, grand ciel bleu mais toujours aussi peu de monde de part et d'autre.

Apparemment, nous ne sommes pas les seuls à en faire le constat.

En mairie, un nouvel arrêté daté du 15 janvier 2016, durci les conditions d'autorisation d'occupation du domaine public pour les marchands. Par exemple, les règles régissant les autorisations d'absences pour les forains abonnés à l’année choquent, comme la liste/description des comportements prohibés. Les exigences municipales2 démontrent de la part du maire le peu de considération que lui inspirent les marchands forains.

A la lecture de cet acte, on ressent tout le poids d'un pouvoir appliqué à la manière d'un rapport de force, un pouvoir sanction et destructeur.

Où est la bienveillance du bon père de famille dans tout cela ?

Est-ce ainsi que nous redonnerons des couleurs à notre marché ?

Nous avons été informés par hasard de cet arrêté. Les marchands ont-ils été destinataire d'une copie de cet arrêté ? Ou estime-t-on qu'il leur faille scruter les arrêtés pour être informés ?

1. Le marché avant l'ère bompardienne s’étendait sur toute la place POURTOULE, courait le long du théâtre, puis devant le théâtre coté place des Cordeliers, remontait par le sud de la rue Caristie pour rejoindre les rues encore actuellement occupées (pour combien de temps ?). Cette partie du marché installée place POURTOULE a été un temps déplacée à DAUDET, sans électricité, en plein vent. Les marchands exilés-là ont su se refaire une clientèle, pour quelques années, avant d’être d’autorité purement et simplement rayés de la carte...

2. Lire ci-après le dit arrêté Chapitre 8: Police du marché

 

Triste époque pour le marché d'Orange.
Triste époque pour le marché d'Orange.
Triste époque pour le marché d'Orange.
Triste époque pour le marché d'Orange.
Triste époque pour le marché d'Orange.
Triste époque pour le marché d'Orange.
Triste époque pour le marché d'Orange.
Triste époque pour le marché d'Orange.
Triste époque pour le marché d'Orange.
Triste époque pour le marché d'Orange.
Triste époque pour le marché d'Orange.
Triste époque pour le marché d'Orange.
Triste époque pour le marché d'Orange.
Triste époque pour le marché d'Orange.
Repost 0
Published by Orange Autrement - dans Marchés
commenter cet article
2 juin 2015 2 02 /06 /juin /2015 12:21

Ce soir 2 juin 2015 comme presque tous les mardis jusqu'au 22 septembre se tiendra un marché des producteurs et artisans Orangeois.

Ces marchés des producteurs sont organisés et gérés par l'association "Loisir en Fête" qui signe pour se faire une convention fixant entre autres :

qui peut participer, le lieu, les dates, le créneau horaire et la grille de tarif dégressif ainsi que la redevance à reverser à la municipalité.


Ainsi sur ce marché du soir uniquement des producteurs orangeois ou des communes limitrophes. Les produits proposés doivent exclusivement être issus des exploitations des exposants stipule la délibération N°16 votée le 26 mai dernier. La convention autorise également et très spécifiquement: quelques artisans '"des métiers de bouche" locaux. Ils sont admis dans la mesure ou les produits qu'ils proposent à la vente ..."présentent un intérêt particulier" ?? Pas bien clair ce critère. D’où la question suivante: à l'appréciation de qui??

Ces marchés ont donc lieu tous les mardis sauf le 14 juillet et le 04 août en raison des chorégies, de 17 heures à 19 heures 30 sur le bout nord du cours Aristide Briand, juste à l'entrée de la rue St Martin.
Le droit de place 30€ pour 4ML, il est régie par convention, il est dégressif. Mais la part "mairie elle reste fixe, soit 8€ par stand et par date, de sorte que passer un contrat avec un producteur pour toute la saison est moins rentable pour l'association que pour la moitié de la saison.

C'est qu'il faut se battre sur notre territoire, juste pour organiser une manifestation qui animera un peu notre petite ville l'été.

Alors bravos pour l'association Loisir en Fête qui se démène depuis l'été 2012 pour ce marché.

Mais pour la municipalité en guise de "soutien au développement de l’économie locale et de mise en valeur des produits du terroir" on peut largement faire mieux!

Le dit marché en été 2014...

Le dit marché en été 2014...

Convention Marchés des Producteurs
(Producteurs et métiers de bouche)


Il est convenu entre :
- L’association Loisirs en Fête, 68 rue du Languedoc, 84100 Orange, représentée par Mr Gérard Canonge, Président, d’une part ;
- La Mairie d’Orange, place Clémenceau, 84100 Orange, représentée par .......................... d’autre part

que :
1) Loisirs en Fête organisera les Marchés d’été du 2 juin au 22 septembre 2015, les mardis de 17h à 19h30, sauf les mardis 14 juillet et 4 août en raison des Chorégies. Soit 15 dates au total.

2) Les marchés d’été seront ouverts à tous les exposants artisans, producteurs et maraîchers qui en feront la demande. Les demandes de revendeurs qui ne présentent pas d’intérêt particulier pour ces événements seront automatiquement refusées.

3) Loisirs en Fête se chargera de l’organisation, de la réception des dossiers d’inscription,
du placement des exposants et sera responsable du bon déroulement des événements.
Loisirs en Fête tiendra un registre précis des exposants, stipulant notamment le nombre de mètres linéaires de chacun des stands.

4) La Mairie d’Orange mettra à disposition de Loisirs en Fête pour ces évènements une partie du parking situé au début du cours Aristide Briand nord (côté Sergent Major), ainsi que les bornes de branchement électrique, de 14h à 21h les mardis.

5) Le tarif des stands est fixé pour l’été 2015 à partir de 30 euros TTC pour 4ML, Les tarifs seront dégressifs en fonction du nombre de dates d’exposition suivant cette grille tarifaire :
La Mairie d’Orange encaissera 2 € TTC le ML, soit 8€ par stand et par date
Les comptes seront tenus par Loisirs en Fête et seront clos le 30 septembre, date à laquelle Loisirs en Fête présentera le registre d’inscription à la Mairie d’Orange. A cette date, Loisirs en Fête reversera sa quote-part à la Mairie d’Orange.

6) Si l’un ou plusieurs marchés devait être annulé, même en dernière minute, pour une quelconque raison (notamment météorologique), la Mairie d’Orange ne demandera pas sa quote-part sur la date annulée.

Grille tarifaire 2015  comprise dans la convention.

                                               part mairie                     part association
 1 marché    =  30,00 €                 8 €                                22    
 2 marchés  =  50,00 €                16 €                               34
 3 marchés  =  75,00 €                24 €                               51             
 4 marchés = 100,00 €                32 €                               68    
 5 marchés = 110,00 €                40 €                               70
 6 marchés = 126,00 €                48 €                               78
 7 marchés = 140,00 €                56 €                                84
 8 marchés = 152,00 €                64 €                                88

 9 marchés = 162,00 €                72 €                                90

10 marchés = 170,00 €               80 €                                90
11 marchés = 176,00 €                88 €                               88
12 marchés = 180,00 €                96 €                               84

13 marchés = 182,00 €              104 €                               78
14 marchés = 189,00 €              112 €                               77
15 marchés = 195,00 €              120 €                               75

Repost 0
4 décembre 2014 4 04 /12 /décembre /2014 12:31
Jour de marché: La rue Caristie vide

Jour de marché: La rue Caristie vide

Submergé par une vague de mécontentements quasi générale le maire a dû abandonner son projet de déplacement du marché, hier soir à l'issue de la réunion publique.

C'est que les mécontents sont venus en nombre et avec une pétition de plus de 2500 signatures, pour une bonne part des commerçants d'Orange même.

Hier 19H30 en mairie une centaine de personnes, agglutinées en arc de cercle debout face au maire, des commerçants sédentaires ou non sédentaires, des orangois (es), des élus d'opposition;

L'ensemble soudé était pour garder une configuration de marché comme aujourd'hui.

Dans le fond la ligne de table du conseil et sur les cotés assis sur les chaises repoussées contre les murs quelques élus de la majorité, une paire de journalistes et une commerçante, la seule qui s'est l’exprimée pour ce déplacement.

 

Le marché est maintenu!

Au delà de ce problème fortement mobilisateur, qui n'est en fait à notre avis pour le maire qu'une manipulation lui ouvrant une vitrine médiatique, d'autres soucis se sont exprimés.

- "Le manque d'animations" par un jeune commerçant qui s'est vu couper la parole rapidement par le maire. Lequel expliqua qu'il se trompait c'était la faute aux portes monnaies vides. En arrière se chuchotait que cette année c'est à Orange les vignes que s’installerait la patinoire??

- "Des rues du marché qui se sont vidées". Une commerçante de la rue Caristie s'en est plainte expliquant que cela lui était si préjudiciable qu'elle n'en ouvrait plus son tiroir caisse le jeudi jour du marché. C'est une rue nord sud ventée difficile de trouver des commerçants pour déballer expliqua M Testanière etc . Derrière se chuchotait quand on veut tuer son chien on dit qu'il a la rage

- Le représentant du syndicat de commerçants non sédentaire a fait une plaidoirie très sensée cf. le courrier ci-dessous. Le maire lui répliqua: "vous n’êtes pas en meeting, ça fait cinq fois que vous vous répétez." Derrière se chuchotait nous aussi on consomme, puis on attire du monde, toutes les misères qu'on nous fait ce n'est pas tenable, plusieurs sont partis et ne reviendront plus.

Bref hier soir, on avait du mal à expliquer le manque de concertation dans ce projet mais aussi du mal à justifier les choix qui font que notre marché périclite.

Le maire a clôturé la réunion: "Puisqu'il n'y a pas consensus le marché restera comme il est"

Nous dirons que oui il y avait consensus pour que le marché redevienne comme avant pas pour qu'il reste comme il est.

A noter : De part et d'autre de la porte les deux fils.

Le marché est maintenu!
Repost 0
Published by Orange Autrement - dans Marchés
commenter cet article
28 novembre 2014 5 28 /11 /novembre /2014 08:57
Eh bien si! c'est jeudi!
Eh bien si! c'est jeudi!

Le marché d'Orange à l'image de la ville périclite, ce jeudi c'était particulièrement frappant.

D'aucuns diront qu'il ne fait pas beau, que la crise, que et que et que...

Mais pourquoi chez nous plus que chez le voisin?

Pourquoi des rues entièrement vides de commerçants non sédentaires?

Pourquoi les commerces sédentaires ferment à la pelle en cette saison automnale, rue Caristie, rue de la République et même rue St Martin.

Enfin pourquoi le chaland ne vient plus?

Le mal est profond.

Pour qu'une machine comme un marché fonctionne, c'est beaucoup de bon sens, du temps pour construire la réputation dans l'inconscient collectif, de l'organisation, des habitudes, des facilités ...un bon nombre de paramètres. C'est une alchimie complexe, c'est un fin ouvrage qu'il faut tricoter avec patience. Faire venir, attirer, donner des habitudes est un métier.

Que de changement en 20 ans. Que de décisions arbitraires. Le dé-tricotage des habitudes, de l'attraction, de l'organisation, les tracasseries envers les marchands auront-ils eu raison de notre sympathique marché?

Nous ne pouvons y croire...

Et pourtant, ailleurs pas très loin, ce même jour une ville grouillait: Carpentras.

Carpentras attire.

La preuve sa croissance démographique en fait la seconde ville du département à la place d'Orange.

Pas convaincu?

Allez un chiffre un seul:

Entre 1999 et 2010 la ville d'Orange a perdu près de 700 emplois locaux, 700 personnes qui travaillent bien mais dans en dehors d'Orange!

Le marché hebdomadaire est moribond ce n'est pas étonnant, après tout.

Eh bien si! c'est jeudi!
Repost 0
Published by Orange Autrement - dans Marchés
commenter cet article
28 mars 2013 4 28 /03 /mars /2013 13:50

m

marche-mars.jpg

Le marché Daudet vit ces derniers moments, les marchands attendent d'un jeudi à l'autre l'interdiction de déballer leurs marchandises.

Lundi 25 au soir, durant le conseil municipal, le vote de sa fermeture a été acté, en à peine dix minutes.

Anne Marie Hautant s'est insurgée contre cette décision honteuse : " C'est vous monsieur le maire qui aviez pris la décision de déplacer cette partie du marché dans cette zone exposée au vent. Vous devez mettre les moyens pour que cette délocalisation se fasse dans les meilleures conditions. S'il y a des déchets ce n'est pas la faute des commerçants mais la vôtre"

Monsieur Testanière lui a expliqué que:

  • ce n'était pas une décision raciale, mais uniquement de propreté.
  • certains commerçants ne respectaient pas le règlement et ne viennent pas régulièrement.
  • onze commerçants seraient replacés dans la rue de la République et sur le cours St Martin.
  • les stands dans le centre sont limités à 12 mètres linéaires, ils avaient une fâcheuse tendance à s'étaler à Daudet ...
  • il y avait de toute façon trop de marchands de fruits et légumes.

 

Ce jeudi 28 mars ,il y avait une bonne vingtaine de stands malgré la pluie sur le parking Daudet. C'était les marchands, non replacés en centre ville le matin même, qui sont restés là faute de places ailleurs et faute de renseignements. Ils ont la volonté de continuer à travailler et les clients étaient aussi au rendez vous...

Parmi eux, personne ne savait la date de la fermeture définitive de ce marché.

Pourront-ils revenir jeudi prochain?

Ils n'ont d'autre solution que de tenter leur chance et de venir voir jeudi prochain au lever du jour.

Nous voyons ainsi tout le peu de considération dont fait preuve la mairie envers les commerçants non sédentaires.

En fait, envers chaque Orangeois qui voit sa ville dépérir par la seule volonté politique du maire: Réduire le personnel municipal en limitant les services rendus à la population. Mais à quoi sert donc nos impôts?

30 million d'euros dorment sur nos comptes

 

Orange Autrement se joint aux exposants et aux habitués pour crier:

"Stop ça suffit"

"Touche pas à mon marché"

 

 

 

Nos précedents articles.

 

Histoire du marché: c'est pagnolesque.21 mars 2013

Marché, commerces, vers l'autoritarisme ? 22 octobre 2012

Du rififi sur le marché d'Orange. 7 avril 2012

Repost 0
Published by Orange Autrement - dans Marchés
commenter cet article
21 mars 2013 4 21 /03 /mars /2013 11:19

Nouvelle pirouette pour le marché hebdomadaire.

Le marché de Daudet rassemblait ce matin entre 35 et 40 marchands, il se tenait à l'origine sur le cours Pourtoules.

La décision de son déménagement sur le parking excentré de Daudet a été prise par le maire actuel. 

Rapidement ce petit marché a retrouvé ses nombreux adeptes, et  bien d'autres chalands finalement conquis par le changement. C'est spacieux, les stands sont grands, c'est bon marché, les parkings sont gratuits. Bien sûr on ne trouve pas tout par exemple il n'y a pas de poissonniers.

Beaucoup de personnes âgées aiment bien s'y rendre car le stationnement est facile et puis c'est commode pour finir leurs courses hebdomadaire, ils vont à l'intermarché d'en face.

 

Aujourd'hui c'est l'inquiétude, l'incertitude, la résignation et la révolte tout à la fois qui soufflent par grand beau temps sur ce marché.


Le marché va fermer.


Ah! bon mais pourquoi? Quand?

Mais on va pas se laisser faire..."ça fait trente ans que je suis là, on m'a dit de rester chez moi".

 

"Encore un jeudi ou deux puis c'est fini" annonce un placier. 

 

L'an passé, il y a eu une restructuration des marchés. Celui du centre ville et celui de DAUDET.

Il s'agissait d'équilibrer l'offre et de privilégier les marchands abonnés sur les emplacements en centre ville selon la municipalité.

 

Nouvelle pirouette ce matin qui amène un éclairage sur les modifications de l'an passé.

 

Pourquoi le marché de DAUDET va-t-il disparaître?

 

Les marchands n'en savent rien, certains ce jeudi 21 n'en sont même pas avertis.

La plupart sont des marchands non abonnés à l'année, regroupés à Daudet l'an passé..

"Mais s'il fallait s'abonner pour garder sa place, fallait nous prévenir, on ne nous a rien dit"

 

Les arguments de la mairie :

 

"En raison de l'exposition au vent du parking de la salle Alphonse Daudet, ce secteur du marché hebdomadaire engendre énormément de pollution. En effet, après chaque jeudi agrémenté du mistral, de nombreux déchets jonchent les environs jusqu'au rond point du collège Jean Giono...C'est pourquoi la fermeture de ce secteur du marché hebdomadaire doit être envisagée."

 

Trop facile, on laisse faire puis on sévit?

 

Il était un petit homme
Pirouette, cacahuète
Il était un petit homme
Qui avait une drôle de raison {x2}

La raison est en carton
Pirouette, cacahuète.

La raison est en carton

Faut pas la dire, faut la cacher {x2}

 

Le vent ce n'est pas tous les jeudis et puis le Mistral existait au moment de la prise de décision du déménagement de Pourtoules à Daudet...

 

Que va t il se passer?


Et bien certains ont été priés de rester chez eux, d'autres seront replacés, d'autres attendent une décision.

 

Selon la mairie: "Les commerçants non sédentaires abonnés titulaires d'un emplacement fixe sur le parking Alphonse Daudet seront prioritairement replacés sur les emplacements des autres secteurs du marché...les organisations professionnelles représentatives des
commerçants non sédentaires... ont émis un avis favorable à condition que les commerçants titulaires des emplacements soient maintenus dans leurs droits, ainsi que les plus anciens "

 

Avis favorable ?

Peut être de quelques marchands qui vont être recasés, mais les autres?

Nous verrons bien.

Car ce matin le climat était électrique une révolte sourde grondait.

Voilà de nouveaux chômeurs en perspective induit par la décision d'un "grand défenseur" du droit au travail...

 

Mon histoire n'est pas terminée
Pirouette, cacahuète
Mon histoire n'est pas terminée...


Messieurs, Mesdames,  des cacahuètes?
Messieurs, Mesdames, achetez mes belles cacahuètes...SVP

 

L'équipe d'Orange Autrement élu en 2014 rétablira rapidement et avec joie ce marché.

 

 

Repost 0
Published by Orange Autrement - dans Marchés
commenter cet article
22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 09:12

Se dirige-t-on vers un régime autoritaire dans l’ex-capitale de la principauté d’Orange ?

La question se pose au détour de deux décisions municipales.

 

Le redécoupage du marché hebdomadaire sans concertation, sans transparence.

Le droit de préemption sur tous les commerces du centre ville ancien. Décision du 22 oct 2012

 

Le but affiché de la municipalité c’est de rééquilibrer. Mais rééquilibrer quoi ?

Il nous semble que la réponse n’est pas bien claire et que la bonne question n’est pas posée.

Il faudrait plutôt se demander pourquoi il y a un déséquilibre ?

Et en tant que maire de la commune remettre en question sa politique globale.

 

Nous avons déjà dénoncé dans ce blog le fait que le centre ville se meurt. http://orangeautrement.over-blog.com/article-orange-les-vides-104351816.html.

Le nombre de logements vides et de commerces à vendre est très, trop important.

Pourquoi ?

Nous avons déjà dénoncé dans ce blog les prémices du redécoupage du marché pour des raisons obscures. Aujourd’hui il s’accélère.

http://orangeautrement.over-blog.com/article-du-rififi-sur-le-marche-d-orange-103001816.html

Pour Sabine Vallette, vice-présidente du Syndicat des commerçants des marchés de Provence, Vaucluse et limitrophes (SCMPVL) et Van Vu Dinh, secrétaire général   :

«  Dans le nord Vaucluse, le marché d'Orange a perdu de sa superbe, nettement devancé par ceux de Ste Cécile-les-Vignes et Vaison. » (Voir La Provence du 19 octobre 2012)

Pourquoi ?

 

A voir les placiers circuler entre les étals du marché habillés par la ville, rangers, pantalon treillis noirs et  blousons noir sans logo de la ville, les touristes cet été se sont demandés ou ils étaient tombés.

Aujourd’hui, c’est au tour des commerçants sédentaires et non sédentaires de se poser la question. Car pour pouvoir s’installer, vendre, acheter, il faudra d’abord être adoubé par le Prince de la ville.

Repost 0
Published by Orange Autrement - dans Marchés
commenter cet article
17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 19:10

Autrefois à Orange un important marché de producteurs maraîchers destinés aux professionnels avait lieu. (Certains aujourd’hui le nomme marché aux primeurs, d’autre marché gare)

Ce marché très ancien a été structuré par un syndicat de producteurs en 1929.

Il s’est tenu successivement en divers endroit de la ville, la place aux Herbes, le cours St Martin, l' après-midi ou le matin selon les époques. Puis suite à des aléas d’organisations dues le plus souvent aux foires et fêtes  votives, le terrain actuel a été acheté et aménagé par la ville à la demande des producteurs.

 

 Aujourd’hui le marché des producteurs locaux de fruits et légumes se tient toujours et tous les jours de la semaine sur l’emplacement situé entre le collège Jean Giono, le camp des Gens du Voyage, l’autoroute A7, le stade Costa.

L’emplacement est aménagé avec un abri pour la pluie, des box avec chambres réfrigérées, des salles, des sanitaires, un café restaurant...enfin tout ce qu’il faut ou presque.

Ce marché se tient de 5h00 à 8h00 du lundi au samedi.

 

Seulement les producteurs locaux se faisant rare ; la municipalité a retiré le gardien.

 

Dommage !

Au moment ou il faudrait soutenir la production locale, ou les aberrations des exportations ont montré leurs limites, le choix de retirer ce gardien ne semble pas si pertinent.

 

 Est on endetté à Orange ? Non !

Ce n’était plus rentable ? Sans doute. Encore que la notion de rentabilité ici ne devrait pas peser.

En tous les cas ce fait est symptomatique et symbolique des choix politiques actuels et d’Orange en particulier.

C’est tout un secteur qu’on abandonne. Tout un secteur qui n’avait pas besoin de ça mais bien au contraire d’encouragements, de soutiens actifs.

 

C’est encore la grande distribution qui gagne, avec leurs ballets de transporteurs, la main mise sur les prix. Pour les producteurs: c’est la misère. Par exemple ces dernier temps les salades sur le marché des producteurs avaient atteint des « sommets » : 8 centimes d’euros pièces...

 

Alors que faire ? Ils se battent les diables, et ils en ont l’habitude. Mais les alternatives sont limitées : marché de producteurs l’été, le magasin : la ferme des producteurs près de l’arc de triomphe, mais là seul quelques uns y trouvent un débouché, quelques ventes à la ferme ou au bord des routes...

 

Pourquoi, à l’ère du produire et consommer local, notre mairie a fait le choix de retirer un gardien sur trois heures de temps par jours ? Déjà le marché aux volailles a disparu . Il se tenait tous les jeudis sur un court créneau horaire à partir de 8h00, juste après le marché aux primeurs.

Attend-t-on que ce vestige de marché se meure pour de bon ? A son apogée,  il déplaçait des commissionnaires et des expéditeurs en plus des épiciers locaux, de Lyon, St Etienne, Vichy, Grenoble, Valence... Les petits producteurs de tous les villages des cantons d’Orange et au-delà, venaient y vendre leurs produits. C'était plus de 120 places louées à l’année et  120 autres attribuées à la bonne saison ;  

A-t-on voulu accompagner, précipiter son agonie ?

La question reste posée . Mais pourquoi donc ! Pour économiser ! Nous n’y croyons pas.

Ne serait ce pas plutôt pour récupérer les infrastructures, l’emplacement ? (Comme pour la foire d’Orange.)

 

Peut être pour y faire pousser un autre collège, bien plus près du bon air des gaz d’échappement de l’autoroute A7 ?

Personne ne peut savoir ni comprendre les capricieuses décisions de notre municipalité.

 

C’est un bien mauvais calcul pour Orange, ses rares producteurs.

Un bien mauvais calcul pour nous aussi consommateurs. Nous sommes dans une région ou la terre, le climat est favorable aux cultures maraîchères, ou autrefois les champs irrigués par gravitation façonnaient tout le territoire, ou les fruits et légumes savoureux abondaient.

 Et nous sommes aujourd’hui condamnés à acheter des fruits et légumes de moindre qualité, souvent décevant gustativement, cultivés avec des produits interdits chez nous et apportés par un fret coûteux, polluant et nuisible.

 

Tout seul, nous les consommateurs on ne peut rien faire, les producteurs ne peuvent rien faire. La démission politique de notre municipalité d’aujourd’hui nous la payerons au prix fort, par des impacts écologiques, économiques, sociaux non évalués et non évaluables.

 

La politique c’est l’art des choix - dit J P Cervantes-, un art ou l’intérêt général est chez nous particulièrement sacrifié sur l’autel d’économies ridicules.

Lorsque quelqu’un se noie le bon sens voudrait qu’on lui lance une bouée de secours.

Ici, le choix du capitaine est affligeant.

Repost 0

Culture à Orange

Association "Ben Lèu"

Cours de Provençal pour adulte, pour débutant.

Pour ceux qui n'y connaissent rien!  

Calendreta .

mardi 18h00-19h30.

Contact 04 90 34 94 47

 

AGORA
16 Rue reine Wilhelmine 84100 Orange 04 90 51 71 18

http://www.agorange.net/


THEATRE DU SABLIER

37, Crs Aristide Briand à Orange

Tel 04 90 51 14 03

Ateliers et Week end de théatre, danse, écriture, peinture. Spectacles

http://www.theatredusablier.com/


Le Café Littéraire

Association  Culturelle

Soirée autour d'un livre ...

Le site du café littéraire

  

Ciné  Forum
Impasse du parlement 84100 Orange

Librairie Elan Sud

Rue de Rome(ancienne rue des Phocéen)  lien 

Association ELU
pour les amoureux du livre
http://elansudeditions.over-blog.org

 

Orange Bleue Librairie

Lectures, débats, expos, signatures

http://www.orangebleue-librairie.com

 

  L’écran Magique.