Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'Orange Autrement
  • Le blog d'Orange Autrement
  • : Groupe de citoyens de la ville d'Orange, soutenant deux élues au conseil municipal: Anne-Marie HAUTANT et Christine BADINIER. Opposition au maire d'extrême droite depuis 2001.
  • Contact

Pour aller plus loin

 

Gestion ahurissante = appauvrissement général.

2017 Huitième été sans piscine publique!

80% du budget investissement = routes et trottoirs

Orange perd des habitants, des emplois, des entreprises.

Orange n'attire plus les touristes,

Prélèvements excessifs sans les services

lien vers facebook

Consulter les rapports de la chambre régionale des comptes.

2001 à 2010 clic ici

mais aussi

1990 à 2001 clic ici  

Rechercher

Soutien

Assurer votre soutien, c'est possible !

 

Contactez nous ou manifestez votre soutien en venant aux conseils municipaux. Nota : Les élus d'opposition au conseil municipal ont chacun une boite aux lettres à leur nom dans le hall de la Mairie.

nous écrire : orange.autrement@laposte.net

 

Archives

Agenda

Conseil communautaire

Les date ne sont pas communiqué à l'avance

Conseils Municipaux

  26 juin? annulé?? avancé au 9 juin 2017!


Commission éducation Plus aucune commission depuis deux ans

Commission Finances   13 Juin à17h30.

Commission urbanisme infrastructure  14 juin 17h00

 

 

 

 

15 juin 2017 4 15 /06 /juin /2017 09:53

Plusieurs d'entre vous nous avez demandés la position d'Anne Marie HAUTANT sous sa casquette de candidate Région et Peuple Solidaire pour le second tour des législatives.

La voici. Vous la retrouvez aussi sur ses sites de campagne.

Communiqué de presse d'Anne Marie HAUTANT
Communiqué de presse d'Anne Marie HAUTANT
Repost 0
Published by Orange Autrement - dans Politique
commenter cet article
15 juin 2017 4 15 /06 /juin /2017 09:07

Capture écran ci dessous une info trouvée sur le site facebook de la ville.

Nous on adore la petite phrase :  "La CCPRO s'excuse pour la gêne occasionnée."

Comprenez: "ce n'est pas de ma compétence, je n'y peux rien".

Et c'est très important qu'on le sache à quelques heures des élections législatives.

Grève du personnel  à la CCPRO

Depuis quelques temps déjà la grogne gagne les employés de la CCPRO. En premier c'est la nouvelle grille des salaires qui a fait grincé des dents. Elle aboutit à une perte de revenu...

Aujourd'hui c'est les employés du service propreté qui se sont mis en grève.

En fait, il y a un grand nombre d'emplois précaires1 dans les services et cela ne satisfait personne.

C'est que notre maire est fâché avec le statut des fonctionnaires. La soumission est moins facile lorsqu'on a la sécurité de l'emploi. Et cela est déplaisant, inconfortable pour qui aime gérer son personnel à la manière de Germinal et les loger dans des locaux style "Sarajevo". 

Nous faisons là allusion à une réflexion de l'actuel président Rochebonne de retour d'une visite à Orange et rapporté par Alain Millon en conseil de la CCPRO lorsque ce dernier en avait encore la présidence... Y a un bail déjà. Que de temps perdu, de services détricotés... Introduire deux bulletins pour faire annuler une élection fallait y penser!

 

1 Le maire d'Orange refuse de titulariser les employés. Sa politique est aujourd'hui de mise à la CCPRO.

Repost 0
Published by Orange Autrement - dans Politique Sécurité salubrité
commenter cet article
17 avril 2017 1 17 /04 /avril /2017 09:05
Mais combien nous coûtent ces conférences fort spéciales!
Mais combien nous coûtent ces conférences fort spéciales!
Mais combien nous coûtent ces conférences fort spéciales!
Mais combien nous coûtent ces conférences fort spéciales!
Mais combien nous coûtent ces conférences fort spéciales!
Mais combien nous coûtent ces conférences fort spéciales!

Le listing ci-dessus est particulier. Ce sont des décisions du maire d'Orange, collectées sur les listes ad hoc en moins de six mois. Il montre une multiplication de conférences fortement orientés

Que penser de ces programmations1 successives ?

Les vrais coûts de ces conférences ne sont pas visibles, estimables. Les dommages ne sont pas que des imputations financières immédiates sur le budget de la ville.(dédommagement du conférencier, affiches, écran géant, encart publicitaire dans les journaux, employés, locaux municipaux mobilisés).

Ils sont beaucoup plus insidieux. S'ils ne nous coutaient que le poste du député...mais les dégâts sont bien plus larges.

Il y a propagation, banalisation d'idées dangereuses avec:

- Potentiel "dommages matériel/humain/humanité" peut être immense, exponentiel.

- Atteinte, entorse au bien vivre ensemble de la république.

A la liberté, l'égalité, la fraternité, la laïcité, la dignité, la justice.

le tout dans une certaine indifférence ...

La programmation carrément revendiqué par l'édile non pas de manière privée mais à travers une institution, est inadmissible.  L'élu prend en otage l'institution "mairie", déroge donc à ses devoirs, aux valeurs de la constitution française.

"Les extrémismes nationalistes et islamistes se nourrissent l'un de l'autre et prennent en tenaille les démocraties européennes" : Alain Chouraqui.

Ca va vite, très vite. Qui aurait pu penser, il y  a seulement quelques années que ce genre d'abus serait possible en France. Qu'en aurait pensé les fondateurs de l'Europe? Le Général de GAULLE que beaucoup mettent à toutes les sauces pour leur propre notoriété.

Ne restons pas passif, indifférent à ces abus insidieux, abjects.

Rappelons, nous les leçons de l'histoire.

"Il est plus difficile de désagréger un préjugé qu'un atome: Albert  Einstein"

"Noublions pas que l'élection ne suffit pas à donner une légitimité démocratique à un pouvoir puique la démocratie est un régime qui comprend bien d'autres principes que le suffrage universel ( respect des droits et liberté, des contre-pouvoir, des minorité...)" Alain Chouraqui  Huffington Post 27 mais 2015

Résistons à l'engrenage des extrémismes, des racismes en tout genre. Pour nos anciens, nous, nos enfants, pour les générations futures. Merci.

 

1 http://www.orange-autrement.fr/2017/04/un-site-municipal-au-service-de-quoi.html

 

 

Repost 0
Published by Orange Autrement - dans Politique COMMUNICATION
commenter cet article
23 mars 2017 4 23 /03 /mars /2017 20:19

A l'issue de cette réunion une drôle d'impression.

Sous les airs de "on n'y peut rien", de "c'est l'état, les institutions, les propriétaires privées, les autres", il y a bien des raisons inavouables à toutes ces personnes rassemblées.

A la colline comme au quartier de l'étang toute volonté est suspendue à deux projets: - L'éco quartier, - Le complexe aquatique. Les habitants des lieux sont "quantités négligeables", qu'on peut soumettre à n'importe quelle restriction, nuisance etc, tant que les réalisations en ligne de mire ne sont pas réalisées.

A la limite, on leur concède comme un cadeau, un revêtement de roulement neuf, rue du bel enfant. Parce que toutes les voix sont bonnes à prendre durant cette campagne des législatives, (Y A BON) d'enjeu capitale pour la famille BOMPARD.

Explication du fameux aveu pour l'étang: "On ne peut rien faire, rue du bel enfant, tant qu'on n'a pas de solution pour le pluvial " (au passage remarquez qu'il égratigne l'ASA Meyne, "ils pourraient nous aider mais ils ne le font pas")

Ce qui coince ce n'est pas tant le pluvial, c'est véritablement une volonté.

C'était clair hier,  tout est suspendu à la réalisation de cet écoquartier. C'est à dire tant qu’ils n’auront pas de solution pour le réaliser (gros problème de pluvial puisque c'est un trou) , cette rue du bel Enfant restera en l'état. Et tant pis pour les habitants les personnes amenant leur enfants au Lycée/Collège - difficulté de circulation, réseaux obsolètes voire hors la loi ( en plomb) pas élargie etc-

Leur problème est bien le dimensionnement des réseaux sous la chaussée et pas seulement du pluvial; de tous les réseaux.

S'ils les refont en l'état du nombre d'habitants à desservir en incluant un pluvial,  c'est sans doute faisable et bien ils sont hors projet -éco quartier-, ces réseaux neufs devenant de fait un nouveau frein pour l'éco quartier.

Leur objectif c'est bien sûr l'éco quartier, et là les réseaux, le pluvial découlent d'autres considérations /études/ autorisations. C'est donc une autre chanson, une solution technique bien plus complexe, un surcoût qui ne se justifiera peut être jamais. Et peut être même quelque chose d'infaisable si ce n'est au détriment de ...

Conclusion: oui les habitants sont sacrifiés sur l'hôtel de projets égo-dimensionnel. Où est donc l'intérêt général?  Ce coin d'Orange mérite mieux qu'une urbanisation de l'envergure de ce prétendu "éco-quartier" qui ne trouve sa justification que dans des appétits financiers hallucinogènes. 

 

Une réunion "colline", "quartier de l'étang" en mairie: hallucinogène.

18h30 la salle du conseil est pleine, dans le hall l'apéro est prêt.

Le maire attaque sa réunion, (alors que de très nombreux employés municipaux, des élus de sa majorité, dont son fils entrent et se placent le long du mur) par la même sempiternelle remarque: "nous on commence à l'heure", une digression sur le 1/4 d'heure provençal," on n'est pas comme les gens, on respecte ceux qui arrive à l'heure". (Faudra qu'il l'a change celle là)

Puis il présente les deux sujets ayant motivés la rencontre, la rue de l'étang, la colline dont le Parc aquatique. (pas bien nouveaux les sujets sont sur la table depuis 8 ans)

Sujet 1: La rue de l'étang: Il y a un problème c'est le pluvial. Y a pas de pluvial. Ils n'ont pas de solution et font des études. Donc pour le moment, il propose de refaire la bande de roulement point. Le sujet reviendra plusieurs fois sur le tapis mais non ils ne referont pas les réseaux. Même si l'adduction d'eau potable est en plomb s'étonne une dame? Non, car ils n'ouvriront la route qu'une fois, pour tout changer, quand ils auront une solution pour le pluvial.  Il propose juste de refaire la bande de roulement et seulement si ils sont d'accord pour leur faire plaisir, (la avant les élections!) et parce qu'ils attendent depuis trop longtemps.

22 ans de gouvernances des travaux en bernes car ils n'ont pas de solution?

Sujet 2; La colline: c'est entre 6 et 8 M€ qui seront investis pour le moment y a rien de fait si ce n'est la sécurisation au nord (demandé en urgence en 2012) par la plantation d'une haie et la pose d'un grillage début mars (c'est déjà dégradé a constaté ce jour la fonctionnaire). C'est long parce que il y a 12 phases à chaque phase des études qui durent 8 à 12 mois donc c'est long, ils n'y peuvent rien.

Entre nous : Schéma directeur a été voté le 27 janvier 2014, 8 mois d'étude, la première phase aurait pu voir le jour fin 2014 ??? Et les autres s'enchainent théoriquement sans souci de délai non? Alors ?

Les questions libre fusent car les gens sont mécontents:

Des nuisances sonores, motos quads et surtout du bruit de la guinguette toute la saison jusqu'à 3 h du matin et toute la semaine non plus seulement le WE, et dès avril. Les habitants se disent vraiment excédés. Ils ne peuvent de l'été dormir, même en gardant fermées les fenêtres. Un monsieur affirme que la guinguette était disposé avant plutôt vers les jeux enfantins.

Le maire dit qu'ils viennent de signer la convention avec le gérant (cet espace municipal lui est cédé contre loyer) Le bruit sera limité à 80 décibel c'est réglementaire. Et ils vont demander la fermeture à minuit au lieu de 1h30 indiqué sur la convention.

Problème de sécurité de la Piscine des Cèdres, drogue, trafic, jeunes qui courent sur les toits.

Non ils ne peuvent pas la démolir ça couterait 2M€. Il faut appeler la police municipale. C'est leur devoir lorsqu'ils constatent quelque chose d'appeler la police, 0490515555 à entrer dans vos portables insiste le maire. C'est un blocage politique. Ils n'y peuvent rien. Interviennent régulièrement pour refermer les entrées.

Eco-quartier/Yétiparc et bien les études avancent. A ce propos y a une phase de concertation qui est organisé pour le PLU durant 15 jours à partir de mardi! (On est ravis de l'apprendre)

Mais tant que le problème du pluvial n'est pas solutionné rien ne pourra se faire.

Inondation, circulation, vitesse, stationnement, falaise dangereuse, bruit de l'autoroute, terrain non constructible au quartier de l'étang alors qu'il y a ce projet d'éco quartier, ramassage non fait poubelles de tri sélectifs, déchets divers qui encombrent les containers à ordures ménagères etc.

Les sujets défilent et ce n'est qu'une enfilade de constats d'impuissance, de " on n'y peut mais",  car tout le monde le sait ce n'est pas comme s'il gouvernait depuis 22 ans cette ville, non mais.

 

 

 

Repost 0
Published by Orange Autrement - dans Politique
commenter cet article
5 mars 2017 7 05 /03 /mars /2017 08:02
Le centre-ville d'Orange fait partie des plus désertifiés de France.

Selon un récent rapport1, le centre-ville d'Orange fait partie des plus désertifiés de France. Il est même inscrit sur la liste rouge des centres étiquetés en "déclin durable de commercialité".

Pas étonnant pour nous.

Pas étonnant parce que nous avons vécu et vivons encore cette descente aux enfers. Notre brave édile n'a pas cherché le moins du monde à enrayer ce déclin mais l’a largement accéléré cela lui sert d'outil.

A l’image qu’une belle façade ne présage en rien de l’état et de la solidité d’une maison, la fontaine, le centre-ville pavé de fausses pierres ne font pas d’Orange une ville attractive, vivante, agréable à vivre, loin de là.

Nous déplorons depuis longtemps l'acharnement politique qu'il y a eu à défaire méthodiquement, les services publics dû aux usagers,  les réalisations des prédécesseurs, à les dénigrer, les instrumentaliser à des fins politiciennes avant tout. Et surtout avant de chercher à comprendre les orientations prises, à les exploiter pour l'intérêt général, cela dans l'irrespect total de l'investissement et donc sans souci de l'argent public, l'argent de nos impôts, de nos efforts, de nos aspirations.

Les faits: Malgré la richesse de son patrimoine unique, de sa situation géographique, des corps d'armées et des gendarmeries, Orange en déclin total souffre de profonds déséquilibres à cause de décisions à l'emporte-pièce irresponsables et quasi criminelles.

- développement périphérique anarchique,

- un centre vidé et paralysé par une politique de rachat sans queue ni tête, laissant en lambeau son tissu commercial (c'est fait, la dernière rue commerçante la rue St Martin a elle aussi "ses devantures fermées")

- les criminels abandons de ses atouts touristiques, son patrimoine historique, la colline…

- les aménagements urbains autour de sa trame bleu sont en statuquo reportés depuis au moins 2004 (en bute à l'inertie la non implication municipale, sans le sous car obligée de réaliser seule en urgence les bassins de lutte contre l'inondation l'ASA Meyne n'a pas pu travailler à ces aménagements).

- la gestion catastrophique de l'office du tourisme,

- les querelles de pouvoir autour des Chorégies, du festival lyrique..

- les retards dans les investissements "accessibilité" fait sous contrainte calendrier Ad'Ap,

- aménagements minimalistes de basse qualité et excluant de la cité, dont les cheminement doux toujours en pointillés

- piètre qualité des animations, (actuellement un effort est fait pour multiplier des animations mais cela ressemble plus à des amusements de fête foraines, ou de kermesse de village, voire à des provocations - sous couvert retour à une identité, et/ou à but ciblé incompatible avec l'intérêt général -redorer la popularité du fils)

- manque de soutien, et de continuité de travail avec les associations des commerçants du centre-ville, (toutes les associations d'ailleurs)

- laminage continu du marché d'Orange (réduit à 30 % de sa capacité de 1995)

- médiocre service de transport urbain avec la démolition de la gare routière en centre ville.

- saccage de notre patrimoine aquatique des Cèdres

- centre Clodius décapité et défiguré (façade et entrée jamais terminées,

- musée de site tué dans l'œuf

- Folie inexplicable - construction d'une "troisième zone commerciale Orange les Vignes, (à la place d'une zone artisanale et industrielle.

 

Bref rien n'est fait pour rendre attractive Orange voire pire tout son contraire, les dégâts sont bien là et seront un sacré handicap dans l'avenir Ces dégâts in fine ressemblent plus à des atteintes graves aux intérêts publics que l'élu avait le devoir de préserver qu'à des erreurs de gestions.

 

Résultats : (liste non exhaustive)

 

- Taux de vacance des commerces en centre ville dépasse les 16 % contre 9,5 % en moyenne nationale annonce l'étude (et encore ce taux est sous-estimé selon nous) avec un turn-over important et toute la misère sociale, la désespérance qui va avec

- perte du label Ville d'Art et d'histoire,

- stagnation du nombre de place hébergement hôtellerie,

- le taux des actifs qui travaille hors Orange augmente,

- le taux de chômage bat des records

- la population stagne, les jeunes partent,

- le nombre d'agriculteurs - primeurs, vergers sans soutien ne font pas le poids face aux promoteurs

- la pauvreté s’installe durablement elle aussi, s’ensuit rancœurs savamment orienté,

Orange semble être dans les mains d'un enfant gâté qui n'a de cesse de casser son jouet, d'humilier, rabaisser...Pour ? On se le demande.

1http://www.economie.gouv.fr/files/files/PDF/Rapport_RevitalisationcentresvillesVdef_octobre2016.pdf

http://www.procos.org/images/procos/images_page_d_accueil/procos_palmares-vf.pdf

www.lemonde.fr/economie/article/2016/10/20/le-declin-commercial-des-centres-villes-s-aggrave_5017351_3234.html

Repost 0
Published by Orange Autrement - dans Politique
commenter cet article
2 février 2017 4 02 /02 /février /2017 18:19

Vendredi 27 janvier le budget 2017 proposé par Maurice Chabert n'a pas été voté.

Du coup blocage des investissements .

 

Les communes pourraient payer les pots cassés

Hier, André Castelli et Delphine Jordan, conseillers départementaux PCF et Front de Gauche, ont clarifié leur position.
Hier, André Castelli et Delphine Jordan, conseillers départementaux PCF et Front de Gauche, ont clarifié leur position.
  •  
  •  

On savait combien l’équilibre politique est précaire au conseil départemental du Vaucluse. Avec un président élu au bénéfice de l’âge et un défaut de majorité claire et donc suffisamment confortable pour une gouvernance sereine.

Et vendredi, ce qui devait arriver arriva. En raison du rejet d’une délibération sur l’augmentation d’un point de la taxe foncière sur les propriétés bâties (14 voix pour et 20 contre), le budget n’a pas pu être voté. Depuis, et alors que se pose la question “et maintenant ?”, les réactions se multiplient. Dans l’attente de ce que pourrait décider le préfet du Vaucluse, d’ici un ou deux mois si un nouveau vote était toujours négatif.

Une hausse de la taxe foncière qui fait polémique

Hier, Delphine Jordan et André Castelli, conseillers départementaux PCF/FDG qui n’ont pas voté la hausse, nous ont fait parvenir le communiqué suivant : « Contrairement à ce que nous avons pu lire dans la presse locale, notre opposition à cette hausse de la fiscalité ne relève en rien d’une démarche politicienne de notre part mais la volonté de rappeler à la majorité ses promesses électorales. Les élus de droite se présentent comme les tenants d’une ligne anti-impôts mais ils les augmentent à la première occasion.

Certes, les difficultés financières des départements sont réelles mais il est impossible pour nous d’accepter que la population soit une fois de plus victime du désengagement financier de l’État. Car oui, c’est bien la baisse des dotations de l’État et la non-compensation de dépenses sociales à la charge des départements qui expliquent en grande partie les problèmes financiers des départements […]

Monsieur Chabert (N.D.L.R. : président du conseil départemental du Vaucluse) prétend ne rien changer à son budget préférant renvoyer la gauche à ses responsabilités ? Nous verrons. Mais en matière de responsabilités, rappelons que lors des dernières élections, face au FN, ce n’est pas la gauche qui s’est enfermée dans le ni FN, ni gauche mais majoritairement la droite […]. »

Quoi qu’il en soit, le budget devra être voté avant le 15 avril. Et sans l’augmentation de la taxe foncière, « je ne peux pas présenter un budget équilibré » a expliqué vendredi Maurice Chabert.

Si le budget devait à nouveau être bloqué, le préfet s’en saisirait mais sans la hausse qui fait polémique. Il devrait alors probablement tailler dans le gras, et supprimer des concours financiers facultatifs, a précisé hier soir le cabinet du président Chabert.

Comme les aides à l’agriculture, aux associations sportives, ou encore à la culture… et surtout les dépenses liées au contrat de solidarité territoriale avec les communes. C’est-à-dire les coups de pouce qui leur sont indispensables pour mener à bien un certain nombre de projets municipaux.

"En faisant le choix des postures à quelques mois d'échéances électorales, les représentants des groupes PS, Front de gauche, EELV, FN et Ligue du sud ont pris une décision radicale : celle de bloquer en toute connaissance de cause le fonctionnement de notre collectivité" souligne le président du département de Vaucluse, quelques jours après le refus, vendredi 27 janvier,  par une majorité de conseillers départementaux de voter la hausse de la taxe foncière, remettant en cause ainsi le vote du budget. 

http://www.ledauphine.com/actualite/2017/01/30/les-communes-pourraient-payer-les-pots-casses

Repost 0
Published by Orange Autrement - dans Politique
commenter cet article
25 janvier 2017 3 25 /01 /janvier /2017 20:24

"C'est du racket!" Peste Jacques lorsqu'il lui faut acheter des logiciels ou des services "informatiques".

Lundi soir 23 janvier en conseil de communauté, dans ses réponses à Anne Marie HAUTANT et Gilles Laroyenne, les deux élus d'opposition orangeois, le président A Rochebonne, a quand à lui dénigré le numérique. Entre autre: "c'est pas du numérique ça, c'est du concret".

Cette charge était tellement grosse qu'à sa suite Claudine Maffre (élue de Jonquières) est intervenue en  soulignant à contrario l'importance "d'un territoire tout numérique."

Ce soir, 25 janvier un peu comme pour illustrer les positions des trois élus, un reportage sur la chaine TV FR3 journal de la région, (v à 11minutes 50''): "Arles; une ville antique à la pointe du numérique."

 Un chiffre bien concret est avancé, qui met en défaut les deux champions des fausses économies à la tête de la CCPRO. A savoir la ville d'Arles a développé à partir de logiciels libres toute une gamme de logiciel pour les besoins de ses propres services. Résultat 780 000€ d'économies en 10 ans et la maitrise totale de ses outils. Explique Fabienne PAUTONNIER, conseillère municipale déléguée à l'économie numérique et à la recherche. En 2005, la ville avait développé son premier logiciel pour le service élection. Aujourd'hui plus de 1000 communes l'ont adopté confirme la journaliste. Arles a développé 40 logiciels "maison". L'avantage de ces logiciels est qu'ils sont taillés à votre besoin et peuvent s'adapter en temps record à tous les changement, améliorations demandés par les utilisateurs expliquent les agents au micro des reporteurs. Et c'est "gratuit!"

Alors nos chères économies de bouts de chandelle? Et bien elles nous reviennent très cher. Concrètement par rapport à Arles 780 000€...

 

http://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes/emissions/jt-1920-provence-alpes

Reportage de H Bouyé, M Mouamma et A Paul

Repost 0
Published by Orange Autrement - dans Politique
commenter cet article
23 janvier 2017 1 23 /01 /janvier /2017 07:03
Conférenciers en première: Quel intérêt communal?

Depuis un mois et demi trône en première page du site municipal d'Orange un lien vers les trois conférences1 qui n'ont à notre sens aucun intérêt municipal.

Le site municipal Orangeois sert de propagande, de vitrine politique à des théories qui n'ont rien à y faire .

Marre de cette équipe municipale qui ne respecte rien.

Marre de leurs placards d'affiches exclusifs2.

Marre de leurs censures de l'expression démocratique.

Marre de leurs mensonges ahurissants.

Marre du népotisme, clientélisme éhonté.

Orangeois résistons ensemble, soutenez-nous, rejoignez-nous.

 

1 Elle ont eu lieu de nov à début déc 2016 à grand renfort de publicité...photo dans les médias familiaux

2 Essayez donc d'afficher sur les 7 panneaux libre expression survivant, aussi sec vous êtes recouvert. Depuis cet été cet état de fait est systématique...à l'aide de différents artifices.

Conférenciers en première: Quel intérêt communal?
Repost 0
Published by Orange Autrement - dans COMMUNICATION Politique
commenter cet article
20 janvier 2017 5 20 /01 /janvier /2017 09:52
A l'entrée, le serre pinces en famille...

A l'entrée, le serre pinces en famille...

Jeudi soir, 19 janvier a eu lieu la cérémonie des" Voeux protocole et monde économique"1 .

Notons que l'effort pour cette cérémonie en terme d'organisation était patent. Mais dans quel but?

Ces voeux sont les derniers de la série "voeux publics" organisés par la ville. Il y avait du monde. Mr le sous préfet de Carpentras2, un conseiller régional, les quatre conseillers départementaux du clan, le président de la CCPRO, des élus d'autres communes...

La cérémonie a commencé à 19h10 par la projection de deux petits films sur Orange3. Suivie après les salutations d'usage, d'une minute de silence pour les nombreuses victimes des attentas des 2016.

Pour l'occasion le maire a suivi son support écrit4. Si ce faisant son discours, 15 mn, fut plus structuré, pour autant cela n'a pas empêché ses excès. Par exemple de 220 associations actives à Orange (voeux 6 /01/17) nous sommes passées à 320. Les 80€ par habitant et par an de subventions aux associations se sont convertis à un avantageux 130 € avec un "bien au dessus des autres communes" au lieu des 35€/hab/an moyenne des autres communes. Le fameux "Orange la ville la plus sûre du Vaucluse. 21ème " était de sorti. 21 c'est le classement de la ville en terme de sécurité, un classement extrait d'une revue de 2013 -Express-5 ...

Bien sûr, tous les autres mythes étaient invités dans ce discours. En sujet nouveau parce qu'il faut bien adapter un peu le discours, un " nombre d'entreprises à Orange toujours plus nombreuses, je vous félicite"...là pas de comparaison. Mais un chapelé de chiffres. "En 2012 nous avions 1852 entreprises, en 2013: 1919, 2014: 1985 et en 2015: 2137." 6

Dans les projets évoqués, tient, tient; plus de musée mais la gare multimodale, la déviation N7, Orange plage en juin prochain, travaux sur la colline, le théâtre antique.

En fin de discours avant de donner la parole au sous-préfet le maire a conviés l'assemblée à la cérémonie de Voeux de la CCPRO le lendemain soir, donc à Jonquières salle polyvalente.

Nota: Ces voeux se voulaient plus, comment dire "protocolaire". Le maire avait invité sur une estrade surélevée le sous préfet et le président de la CCPRO. Sous préfet auquel, il a cédé la parole à l'issue de son intervention. Notons un buffet encore plus somptueux que d'habitude.

Bref, drôle de sentiment en sortie. De la politique politicienne, de la propagande électoraliste, mais aussi un certain manque de respect...

 

 

1 Dénomination officielle, l'officieuse dixit le maire : les voeux aux Huilles

2 Depuis le 1er janvier 2017 redécoupage des arrondissements du vaucluse. Réorganisation au niveau préfecture. Et Orange, les orangeois dépendent de la sous préfecture de Carpentras.

3 Public debout, c'était les films avec vues aériennes "drone" qui sont disponibles sur les sites de la ville, présentant la ville et le second les animations/ illuminations de Noël.

4 Pour les trois précédentes cérémonies de voeux cela finissait toujours par ressembler à un discours sans égard et difficile à suivre.

clic ici Selon donc qui est dans le public, qui on veut donc épater, manipuler les chiffres changent. "On se dirait aux enchères, ou l'on met le niveau très haut pour défier les autres."  confia un élu.

Orange classé 21 ème en terme de sécurité nous avions posé la question, la réponse du 18 janvier; le chiffre est de 2013. La ville d'Orange classée 21 en terme d'atteinte aux personnes... v ci-dessous.

6 Ces chiffres nous font penser à d'autres... une réunion des commerçants, le meilleur taux d'ouverture de commerces soit disant marqueur de bonne santé économique attractivité etc sauf qu'il avait oublié de dire qu'il était corrélé au taux de fermeture le plus fort ainsi que de durée de vie le plus faible...

Dernier de la série: "Voeux protocole et monde économique"
Dernier de la série: "Voeux protocole et monde économique"
Dernier de la série: "Voeux protocole et monde économique"
Repost 0
Published by Orange Autrement - dans Politique
commenter cet article
16 janvier 2017 1 16 /01 /janvier /2017 12:13

Censure: l'incompréhensible "Jugement"

Jacques BOMPARD député maire, d'Orange en Vaucluse, parti ligue du sud -micro parti maison, en guerre contre ses ex amis FN-

qui emploie ses deux fils comme attachés parlementaires,

qui est candidat à sa succession aux législatives 2017,

qui prévoit dit-on d'installer à sa place son fils en mairie en cas de réélection,

qui utilise la ville, les locaux/ les moyens municipaux à des fins de propagande, et de promotion familiale, partisane.

a censuré la tribune des élus d'opposition citoyenne, Aimer Ma Ville, laquelle dénonçait le népotisme, l'omniprésence sur la scène orangeoise de la famille.

Le juge du TA saisi en référé-urgence, a condamné les élus d'oppositions qui avaient porté l'affaire devant lui à verser 1000€ à la mairie, jugeant qu'il n'y avait aucune "urgence" à faire publier le texte, qui plus est, jaugeant que ce dernier n'avait pas d'intérêt communal1

Un recul incompréhensible, une méconnaissance du droit à disposer d'un espace de libre expression inadmissible.

Une justice à deux vitesses qui déshonore la France, fait le lit du populisme.

Le TA saisi en août 2014 pour une censure partielle 71 signes par élu, avait fini par demander, en mai 2016, au maire de revoir sa copie, ce qu'il avait fait en septembre... Certes, mais il avait aussi débouté les élus de leur demande d'une compensation sous forme de moyens financiers pour la spoliation pendant deux ans de leurs droits d'expressions dans les médias municipaux. La raison? Il semblerait qu'il aurait fallu attaquer au TA à chaque parution d'une revue non conforme. (et à chaque levé de soleil pour le site municipal?)

Donc obéissant, les élus se sont retournés vers le TA, dès la première incartade.2

Surprise totale. v le jugement en PJ ci dessus.

Qu'est ce qu'ils ont fait donc de si dérangeant pour mériter cette double condamnation?

 

1/ 7 mai 2012, décision du Conseil d'Etat établit une jurisprudence sur les tribunes libres de l'opposition : la majorité n'a aucun droit de regard sur les textes à publier.

http://www.lavandou-tribune.com/article-jurisprudence-du-droit-d-expression-de-l-opposition-110811093.html

2 http://www.orange-autrement.fr/2017/01/censure-de-notre-tribune-libre-expression.html

Repost 0
Published by Orange Autrement - dans Politique
commenter cet article

Culture à Orange

Association "Ben Lèu"

Cours de Provençal pour adulte, pour débutant.

Pour ceux qui n'y connaissent rien!  

Calendreta .

mardi 18h00-19h30.

Contact 04 90 34 94 47

 

AGORA
16 Rue reine Wilhelmine 84100 Orange 04 90 51 71 18

http://www.agorange.net/


THEATRE DU SABLIER

37, Crs Aristide Briand à Orange

Tel 04 90 51 14 03

Ateliers et Week end de théatre, danse, écriture, peinture. Spectacles

http://www.theatredusablier.com/


Le Café Littéraire

Association  Culturelle

Soirée autour d'un livre ...

Le site du café littéraire

  

Ciné  Forum
Impasse du parlement 84100 Orange

Librairie Elan Sud

Rue de Rome(ancienne rue des Phocéen)  lien 

Association ELU
pour les amoureux du livre
http://elansudeditions.over-blog.org

 

Orange Bleue Librairie

Lectures, débats, expos, signatures

http://www.orangebleue-librairie.com

 

  L’écran Magique.