Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'Orange Autrement
  • Le blog d'Orange Autrement
  • : Association regroupant des citoyens de la ville d'Orange, créée pour soutenir les élus minoritaires et informer les orangeois-es sur la réalité de la gouvernance du maire d'extrême droite.
  • Contact

Pour aller plus loin

 

Gestion ahurissante = appauvrissement général.

2020 Anniversaire des ONZE ans du gâchis de la piscine des Cèdres!

80% du budget investissement = routes et trottoirs

Orange perd des habitants, des emplois, des entreprises.

Orange n'attire plus les touristes,

Prélèvements excessifs sans les services

lien vers facebook

Consulter les rapports de la chambre régionale des comptes.

2001 à 2010 clic ici

mais aussi

1990 à 2001 clic ici  

Rechercher

Soutien

Assurer votre soutien, c'est possible !

 

Contactez nous ou manifestez votre soutien en venant aux conseils municipaux. Nota : Les élus d'opposition au conseil municipal ont chacun une boite aux lettres à leur nom dans le hall de la Mairie.

nous écrire : orange.autrement@laposte.net

 

Archives

Agenda

Conseil communautaire

  lundi 3 février à 9h.

Conseils Municipaux à 9h

   21 janvier 2020

Commission Affaire sociale première convocation du mandat 25 nov 17h30

Commission Finances 17h30    Mardi 7/01 Annulée

Commission urbanisme infrastructure 17h    Mercredi 8/01

Commission éducation  Aucune programmée, quasi jamais convoquée

Commissions: Commerce, Colline st Eutrope, Propreté sont supprimées en avril 2017 car jamais convoquées depuis leurs création 10 avril 2014. 

Commission  agriculture, viticulture, et culture jamais convoquées...

Commission communale de sécurité et d'accessibilité On ne sait pas si elle se réunit...

Commission communale des impôts direct: on ne sait pas si elle se réunit

Commission consultatives des services public Locaux: On n'est jamais invité a cette commission...on n'est pas informé de la date de sa tenue.

Commission électorale nouvelle forme convocation aléatoire, la seule depuis la création a eu lieu le 2 mai 2019

Commission d’occupation du domaine public? Parait qu'il en existe une puisque des arrêtés municipaux placardés s'en prévalent??

 

 

 

30 octobre 2018 2 30 /10 /octobre /2018 09:56
Digue de l'Aygues décision du président N126/2018
Digue de l'Aygues décision du président N126/2018

Cette décision prise le 12 juillet 2018, communiquée à la préfecture le 17 juillet 2018, est rendue publique après la mi-octobre 2018 par la publication du recueil trimestriel des actes administratifs1 - troisième trimestre 2018 -durant la seconde quinzaine d'octobre - cf. doc pdf sur le site ccpro daté du 16 octobre 2018-

Cette décision interroge car elle consiste à accorder un délai d’exécution pour un marché initial de 6 mois, -17 juillet 2017 à 16 janvier 2018-. Le délai double le temps imparti, celui-ci étant prolongé de 6 mois supplémentaire ... Et il se termine pile poil le jour de la transmission de cette décision en préfecture le 17 juillet 2018 - 5 jours après sa signature. 

Interloquant: Six mois après la fin d'un marché, on signe un avenant pour le prolonger jusqu'à la bonne date? Est-ce permis, logique, habituel, extraordinaire, d'ajuster les délais d’exécution à posteriori par avenant? Et quelle en est la raison? Un retard a inscrire à quel chapitre?

Relativisons car il nous manque certainement un bout de l'histoire mais avouez que celle des digues de l'Aygues à Orange est dingue non?

1/ Les décisions du président ne sont plus consultables en ligne au fil de l'eau mais largement hors délai du recours contentieux au TA... par ces publications trimestrielles... Nous avons interrogé le président sur la disparition de la publication de ses décisions: pas de réponse à ce jour. 

 

Repost0
13 mars 2018 2 13 /03 /mars /2018 20:54
Réunion d'information PPRI du Rhône.

Nous avons assisté à une belle réunion ce 13 mars 2018, 18h30 à Caderousse. Le préfet de Vaucluse, organisait une concertation avec la population d'Orange, Caderousse,  Piolenc, Châteauneuf-du-Pape , sur le projet de Plan de Prévention du Risque d’Inondation (PPRI) du bassin versant du Rhône. Après une petite introduction dont un mot d'accueil du maire de Caderousse, une spécialiste a fait une présentation très pointu pour expliquer, le contexte, les methodes, les objectifs, les liens avec les autres documents, les texte européens les différentes phases de la révision ... tout en invitant les présents (la population) à participer à la suite de la révision du PPRI du Rhone. L'objectif est que chacun comprenne s'approprie le document quitte a suscité une réécriture des passages qui seraient pas assez clair. Cette présentation d'une heure très pédagogique a été suivit d'une phase de questions/réponses très bon enfant par un public nombreux et intéresser.

Le hic c'est l'absence des élus Orangeois pourtant invités. Le maire étant à Rome, sa cour n'a pas daigné se déplacer, (Il n'y avait que XAVIER MARQUOT) les autres ça ne les intéresse pas ? Le roi n'est pas là, les courtisants sont en vacances?

Ci-dessous des dates données en réunion.

Réunion d'information PPRI du Rhône.

Remarques:

Il y a un PPRI par cours d'eau, car il étudie les débordements du cours d'eau.

Donc à Orange, on est  intéressé par celui du Rhône, celui de l'Aygues...

Par contre les trous qui se remplissent, comme au quartier de l'étang à Orange ne sont pas répertoriés comme inondable par les PPRI. Normal un PPRI s’intéresse qu'au débordement de son cours d'eau.  Les remplissages des trous sont du ressort d'une municipalité qui doit étudier l'écoulement des eaux pluviales... Et oui... Y a un PLU en révision non à Orange

Deux principes: Personne ne doit s'opposer à l'écoulement de l'eau sur sa pente naturelle. (Murs doivent être non étanche) Personne ne doit par des travaux accélérer l'écoulement de l'eau...

 

Réunion d'information PPRI du Rhône.
Quartier de l'étang depuis ces derniers jours, y a des nouveaux caillouxQuartier de l'étang depuis ces derniers jours, y a des nouveaux cailloux

Quartier de l'étang depuis ces derniers jours, y a des nouveaux cailloux

Repost0
11 mars 2018 7 11 /03 /mars /2018 19:21

Mais qui prendra un jour la mesure de l'inconsistance, l'irresponsabilité, incompétence, la dangerosité du déni de gestion?

Les apparences ne sont rien, scrutez le cœur.

Le pouvoir rend fou.

Vous trouverez ci-dessous la réponse intégrale, très confuse du maire d'Orange à propos de l'impôt Gémapi. Réponse donné en conseil municipal le 2 mars 2018 suite aux interrogations et remarques des élues d'opposition au premier dossier.

Certes rien de bien passionnant dans cette retranscription quasi mot à mot,  mais il est pour nous important de fixer ce qui c'est dit très exactement. Ce blog est un outil, une mémoire. A ce jour la vidéo du conseil du 2 mars 2018 n'est pas mise en ligne ...Le sera t elle? En rouge les quelques mots inaudibles

Réponse du maire : ton condescendant voire méprisant, débit lent, parfois hésitant, très hésitant

Repère vers la 13ème  minute du début du conseil.

En début il félicite Y CUER pour ses questions intéressantes.

Le MAIRE d'ORANGE : "Vous dite que cette taxe GEMAPI n’est pas liée à un service rendu. Elle est liée, elle est vouée à l’ensemble des travaux, d’études et d’entretiens des digues, c’est-à-dire que c’est très spécifique, c’est très connoté et normalement cet argent ne peut pas servir à quelque chose d’autre. Le problème c’est que pratiquement on le voit aujourd’hui l’interco consacrait au seul fonctionnement des travaux touchant à la GEMAPI 1.3 M€. Constitué de cotisations à des syndicats de rivière à hauteur de plus de 400 000€, y a trois ou quatre syndicats de rivière dont les cotisations s’impose et qui s’élève à plus de 400 000€. Ce qui est très embêtant c’est que ces syndicats fixent leurs tarifs, leurs prestations,….( 3/4 mots inaudible)… sans tenir compte de nos revenus à nous soit mairie ou soit interco.  Alors que nous les abondements de l’état sont en train de disparaitre et que si l’on veut compenser tout ça, y a qu’une solution c’est augmenter l’impôt. Donc euh l’argent qui va être pris par la taxe, doit servir au fonctionnement et doit servir aussi à l’investissement. Alors vous me dites euh que normalement on ne peut pas utiliser cet argent à autre chose que ça, fonctionnement, investissement des des rivières euh vous nous dites que euh, on a fixé la taxe à 1 million, en fait on fixé la taxe pour moi il n’y a que du fonctionnement. Donc on pouvait prendre au maximum le fonctionnement que l’interco met pour l’entretien et les études de rivières. Donc la logique la logique de l’administration de l’interco c’était de fixer le taux de la taxe pour le moment à hauteur de 1.3millions, c’est-à-dire continuer le fonctionnement que l’interco met dans ce ce cette compétence de la GEMAPI euh, c’est vrai que, euh  la majorité d’Orange s’y est opposé et a souhaité diminuer la part de fiscalité actuel pour  garder des réserves pour l’investissement futur. Donc au lieu de prendre les 1,3 millions que l’interco consacre au fonctionnement euh  GEMAPi on n’en a pris qu’un million et j’ai demandé de prendre langue avec les syndicats pour leur demander de diminuer leur demande, parce que si nous nous sommes dans une…un effet ciseau entre les subventions de l’état et les coûts que nous présentent les syndicats, il est bien évident que ça ne va pas, donc on a fait un courrier , il a été fait un courrier sur notre demande, que les syndicats diminuent de 11% leurs demandes euh leur demande de subventions  puisque l’interco a subit cette année une diminution des abondements de l’état de 11 %. Bon tout cela est logique et cohérent du moins me semble t il. A quoi passe le budget de fonctionnement de 1 million d’euros, d’un million trois en fait qui est ramené à 1 million. Euh y a pour le moment 400 000 Francs ( En fond sonore Anne Marie HAUTANT corrige en donnant le bon mot "euros") de cotisations pour le fonctionnement des syndicats de rivières et puis y a des salaires des différents agents qui s’occupent soit exclusivement de la gestion des rivières, soit pour parti de la gestion des rivières.

Un petit silence

Les euh alors maintenant  la deuxième question que vous posez c’est que il y a des cotisations privées. Alors ces cotisations privées, ce n’est pas toutes les ASA qui …?... financement privée. La Meyne a des cotisations privées pour tous les propriétaires d’Orange  mais ce n’est pas le cas d’autres ASA, ce n’est pas le cas de toutes les ASA. Certaines ASA fonctionnent que par des cotisations, d’autres par des cotisations et des subventions ça dépend un peu des ASA d’arrosage qui fonctionnent aussi un peu par les subventions … C’est l’ASA de la Meyne par exemple qui fixe le montant de sa redevance aux propriétaire et la ville n’a pas de regard la dessus, mais la ville cotisait à l’ASA Meyne, aujourd’hui ce n’est plus la ville qui cotise à l’ASA de la Meyne c’est l’interco, mais les propriétaires continuent de cotiser et c’est l’association de la Meyne qui tous les ans fixe le montant de cette taxe. Donc nous n’y pouvons mais, hein, on n’y peut rien , là on a aucun moyen d’agir sur, si on a un moyen, on avait essayé en début (2001 ?) on avait essayé de faire diminuer les impôts euh les taxes de l’ASA mais on a pas eu la majorité et donc euh c’est …?…parce que pour que les choses changent il faudrait que la majorité élue à l’ASA veuille au lieu de  … ?... ses impôts ses taxes les diminuer mais aussi cela irait de pair à priori pour moi avec une diminution des services hein tout ça est à (régler ?) mais ce n’est pas la ville qu’y a compétence c’est l’ASA Meyne.

Alors donc je réponds la solution ? elle n’est pas au niveau de la ville, elle est au niveau des élections. Il y a une majorité au niveau de l’association de la Meyne cette majorité fixant le taux de la taxe. nous sommes en dehors de ça.

Les valeurs locatives ce n’est pas la ville qui fixe les valeurs locatives c’est l’état. Là non plus nous n’avons aucune compétence, sur la fixation de la valeur locative et donc sur le deuxième volet l’évolution de l’impôt. Non seulement celle là de taxe mais les autres donc on a aucun moyen.

Y Cuer: " j’ai une remarque j’ai l’impression que la CCPRO c’est octroyé un budget supplémentaire."

J BOMPARD: Alors c’est c’est pas faux L’interco assumait cette responsabilité au niveau de la réflexion, des études et de la prospective, elle l’assumait c’est vrai donc elle le faisait sur ses propres fonds mais là il faut savoir que les finances de la CCPRO sont très basses hein, que normalement quand on regarde la comptabilité de l’interco y a plutôt un déficit de financement qu’un excédent donc il n’est pas faux que l’administration de l’interco voulait compenser totalement le coût des travaux de la GEMAPI par la taxe.( ton très hésitant  trainant des euuuuuh, silence, hien)

C’est vrai que c’est un choix, eux voulait un million trois nous on a réduit ça à un million, c’est vrai qu’on aurait pu réduire plus effectivement mais cela handicapait encore plus le fonctionnement de l’interco et notre souci premier n’est pas que l’interco soit asphyxié. L’interco assume un certain nombre de responsabilités euh faut que cette interco quand même ait les moyens d’assumer ses responsabilités Il est incontestable que elle avait la dépense et que aujourd’hui elle a une partie de la dépense c’est incontestable

A la 22ème  minute du début du conseil, réponse à Anne Marie HAUTANT

Bon alors après ça y a les délires habituels, alors elle est favorable, elle nous dit, mais elle est très inquiète elle nous dit.

écoutez y a des cerveaux qui gérent tout ça au mieux quand on voit ce qu’on fait d’autres cerveaux avant que les cerveaux actuels fonctionnent on a plutôt tendance à se féliciter de la qualité des cerveaux  qui sont aujourd’hui aux affaires et les Orangeois que je rencontre tous les jours, sont plutôt satisfait du travail que l’on fait. Euh ensuite long délire sur les lettres préfectorale, les lettres préfectorale nous ont informé que les digues de l’Aygues sont classées en première catégorie euh à mon avis très clairement c’est abusif euh le classement en première catégorie ça classe par dangerosité la dangerosité des digues de l’Aygues n’existe pas, par contre il est évident qu’il y a un travail d’entretien, y a un travail d’études demandé par la préfecture. Nous sommes tout à fait d’accord pour faire ces études, il y a avait un problème dans la première lettre qui est arrivée c’est que on nous donne une compétence sur des  terrains privés, privés sur lesquels nous n’avons aucun pouvoir euh le comme d’habitude le législateur euh délire et euueueh c’est aux collectivités locales et au préfet d’essayer d’obtenir leur place dans ces délires euh donc c’est vrai que le préfet m’a informé de ce classement en première catégorie, nous a dit ce que cela entrainait et comme c’est de la compétence de l’interco et bien c’est l’interco qui a la compétence nous sommes dans cette interco depuis trois ans les lettres dont vous parlez date de trois ans.

(On entend Anne Marie HAUTANT en fond sonore : " pour ce mandat  les dernières 29 déc 2014, 28 avril 2015, 17 juin 2016 )

On peut nous faire, VOUS voulez nous faire ? des responsabilités que nous n’avons pas et que par ailleurs qui est assumée hein .....

Je suis tout à fait serein sur les digues d’Orange, je suis tout à fait serein sur les lettres que le préfet nous a fait et euh je comprends que ça vous arrange de faire vos effets de manche mensuelle au conseil municipal sans ces effets de manche vous n’existeriez plus, il faut relativiser tout ça. Euh que dire encore sur les digues. Les digues d’Orange vont bien, il nous est demandé de faire des études, les études on les a lancé elles se font à la vitesse où elles peuvent se faire, vous avez, Xavier est ce que tu as des trucs à ajouter la dessus.

X MARquot : Oui j’aimerai remettre en ordre ce qui a été dit en particulier par madame HAUTANT concernant effectivement les mises en demeures administratives que nous avait fait le préfet de bassin qui est à Marseille en réalité via le préfet départemental. Toutes ces mises en demeures ont été répondu tout ce qui nous a été demandé dans le dossier technique administratif obligatoire sont à jour aujourd’hui depuis mai dernier d’ailleurs puisque nous avons eu un contrôle l’année dernière par l’inspecteur venant de Marseille euh qui contrôle les digues de la région PACA Donc c’est suivit et nous sommes à jour en matière de mise en demeure pour tous les les actes administratifs obligatoires posés par la loi GEMAPI nous sommes à jour, on peut rien nous reprocher. Alors pourquoi y a eu un petit temps de flottement parce que entre 2014 et 2015 y avait toutes ces fameuses loi MAPAM, NOTre et la mise en application de GEMAPI qui commençait à se mettre en place avec des dysfonctionnement on va dire réglementaire entre les anciens textes et les nouveaux textes donc c’est vrai qu’on allait pas dès 2014 se mettre œuvre sachant que dès 2015-2016 fallait tout refaire Donc on a attendu qu’on nous l’impose, donc deuxième courrier A ce deuxième courrier on s’est exécuté parfaitement et tous nos dossiers vous pouvez vérifier à la région ils sont a jours voila monsieur le maire.

27ème  minute du début du conseil... le dossier 1 du conseil est voté...

 

Réponse du maire 2 mars 2018 pour "justifier" l'institution de l'impôt GEMAPI
Repost0
22 février 2018 4 22 /02 /février /2018 15:39

Le 13 mars 2018 le préfet de Vaucluse, organise une concertation avec la population d'Orange, Caderousse,  Piolenc, Châteauneuf-du-Pape , sur le projet de Plan de Prévention du Risque d’Inondation (PPRI) du bassin versant du Rhône, pour les 9 communes riveraines du Rhône allant de Lapalud à Châteauneuf-du-Pape.

Cette démarche permettra de présenter aux populations concernées le PPRI en cours d’élaboration, d’en faciliter la compréhension, et de recueillir leurs questions et observations.

A ce titre, en amont de la réunion la population peut consulter les affiches d’information d’ores et déjà disponibles dans les communes concernées.

Enfin, des séances d’accueil du public seront organisées préalablement à l’enquête publique dans chaque commune. Échelonnées sur les mois de mars et d’avril, elles permettront à chacun de connaître la situation de sa propriété et les règles qui s’y appliqueront.
Leur calendrier sera disponible en mairie et sur le site Internet de la Préfecture de Vaucluse dès lors qu’il sera arrêté.

Inondation bassin versant Rhône: réunion publique organisée par la préfecture
Repost0
18 février 2018 7 18 /02 /février /2018 20:23

Les élues avaient questionnées le président de la CCPRO concernant la création du nouvel impôt GEMAPI

Elles ont reçu deux documents en guise de réponses. De fait, la réponse n'est pas formalisée mais doit être déduite de l'analyse de ces deux documents assez confus.

Voici les documents tel quel en PJ

En gros, et c'est très clair cet impôt est bel et bien opportuniste. A ce jour rien, ni les données chiffrées, ni les projets, ne justifient ce nouvel impôts à hauteur de 1M€, si ce n'est le choix par facilité d'engranger une nouvelle recette. Soulignons que courageusement Jacques et Alain rejettent la responsabilité de cet impôt nouveau, de leur choix sur l'état. De vrais garnements dans une cour d'école...

Bien grave ils ont prévu de restreindre les services de la CCPRO et même les cotisations annuelles aux syndicats de rivière...pourtant ces professionnels d'une très grande expertise et expérience œuvre à leur place contre les inondations...

Est ce que la sécurité "inondation", la préservation de nos ressources en eau ne valent pas la peine de réagir?

Elus, Responsables, ouvrez les yeux, vous n’êtes pas obligés de subir. Vos enfants, vos parents vous regardent!

 

 

Le document 1. le 16 février à 13h26

 

Document N° 1 fourni en réponse au courrier du 11 février 2018 posant des question sur le nouvel impôt GEMAPI

Le document 2 13h46 le 16 février.

Document N° 2 fourni en réponse au même courrier sur l' impôt GEMAPI

Lien vers le courrier http://www.orange-autrement.fr/2018/02/le-nouvel-impot-gemapi-pose-questions.html

 

A Savoir Monsieur Marquot avait accusé réception dès le 13 février du questionnement, en expliquant qu'une note explicative allait être fournie.

 

Aucune nouvelle compétence MAIS1 les travaux "GEMAPI" étaient subventionnées à 80 % AVANT 2018 et le sont encore à 60%...

Et donc le bon sens aurait voulu que les travaux de cette nature soient exécutés au plus vite, tant que ce fort taux de subventionnement existaient ... Le choix BOMPARD a été de l'ignorer et de ne pas profiter de 80% des subventions Voire même rechigner à payer les 10% restant à "sa" charge...

A Orange l'ASA Meyne s'est d'une part retrouvée seule à faire le travail et avec sa seule trésorerie, donc elle était bridée . C'est à BOMPARD que l'on doit cela...

Avec le concours d'Orange, et quelques avances de trésorerie qu'Orange aurait pu débloqué bien facilement,  ASA Meyne aurait pu avancer bien plus vite. Voire aménager les bords de Meyne en sus...

Aujourd'hui BOMPARD s'en lave les mains les compétence GEMAPI d'Orange sont dévolues à la CCPRO,

Et au mieux cet impôt palliera à la bêtise de ne rien vouloir entendre, ni faire à temps et au pire ne servira qu'à faire grossir une cagnotte. Pas bien malin hein Jacques et dur pour l'égo.

1 Instituer cet impôt avant le 31 janvier sous peine de ne pas pouvoir le faire postérieurement à cette date, OK, on comprend le deal. Et on l'aurait d'autant mieux compris s'il ( l'impôt) avait été ajusté aux 20% de subventions perdues pour des investissement prévus de l'année ou pluriannuels. Et là c'était facile à justifier, non? Ben non puisque Jacques et Alain voulaient une plus grosse part du gâteau en rejetant la faute sur l'état. Une épargne providentielle pour le budget général... Un budget malmené par le non sens BOMPARDIEN CQFD.

Repost0
11 février 2018 7 11 /02 /février /2018 21:44

Ci dessous le courrier envoyé ce jour au président de la CCPRO.

 

La mise en oeuvre du nouvel "Impôt GEMAPI", pose questions!
La mise en oeuvre du nouvel "Impôt GEMAPI", pose questions!
La mise en oeuvre du nouvel "Impôt GEMAPI", pose questions!
La mise en oeuvre du nouvel "Impôt GEMAPI", pose questions!

Explicatif fourni pour le conseil communautaire du 26 janvier 2018.

La mise en oeuvre du nouvel "Impôt GEMAPI", pose questions!
La mise en oeuvre du nouvel "Impôt GEMAPI", pose questions!
La mise en oeuvre du nouvel "Impôt GEMAPI", pose questions!

Diapositive projetée pendant le conseil communautaire

La mise en oeuvre du nouvel "Impôt GEMAPI", pose questions!

40€ multipliés par le Nombre d'habitants est un potentiel fiscal.

L'impôt maxi (plafonné) que la loi GEMAPI permet à une interco de lever.

Cet impôt est facultatif, il s'ajoute aux recettes existantes du budget général jusqu'alors mobilisée pour GEMAPI. Si une interco estime qu'elle doit mobiliser l'impôt (Taxe GEMAPI) elle peut le faire sur un curseur de zéro à 40€. L'impôt levé alors est fléché, doit être justifié.

Cette modification GEMAPI revient à mettre les décideurs politiques locaux devant leurs responsabilités, tant en termes de fiscalité qu'en termes de mise en œuvre des protections : biens, personnes, ressources et environnement.

Jusqu'ici les travaux de cet acabit par le biais de subventionnement croisés bénéficiaient d'une prise en charge de 80 % ...(Europe Région, Département...) Du coup refuser de faire le job en sachant que le robinet allait en tarissant, c'était idiot.

Cela revenait à jouer à la roulette russe avec nos vies, nos biens et nous faire supporter maintenant une charge supplémentaire. Quel intérêt sous-jacent?

Ce fut le choix de notre édile, et nous ne pouvons pas remercier celui qui fait le Jacques dans ses conditions sous les injonctions répétés de l’État. État qu'il accuse bien volontiers maintenant de l'abandonner à son sort...

Encore un gaspillage a son actif, doublé d'une mise en danger des biens et personnes.

Aujourd'hui, outre les bisbilles politiciennes induites par Jacques et sa vision (irresponsable) très rétrécie de l’intérêt commun, dans la situation actuelle du territoire CCPRO, le fait, qu'on nous annonce de but en blanc qu'avec l'impôt maxi 1.824M€, on ne pourra même pas financer le moindre investissement, est très inquiétant. Alors on fait quoi? On continue de se croiser les bras en attendant le déluge? Un élu comme Jacques avec un pouvoir exécutif doit: faire, agir et non pas pavaner, serrer des mains, user des biens publics pour se glorifier (ou encore ses besoins familiaux), puis geindre depuis 23 ans contre l'état les autres qui l'empêcheraient...Basta de ce cinéma. S’élever un brin en 23 ans serait ce trop demander!

A savoir: Le préfet devant la mauvaise volonté du maire d'Orange a durant ces dernières années dû le mettre plusieurs fois en demeure de faire des études, de faire surveiller la digue (mesures etc)  la digue de l'Aygues rive gauche classé A (risque inondation majeur)...Cf les articles dans ce blog .

A côté de cela,il y a l'ASA Meyne ...à Orange et sans doute d'autres organismes dans les communes de l'interco, qui œuvrent dans le domaine GEMAPI avec une belle expertise reconnue ...et donc plein d'autres questions.(comme: le potentiel fiscal GEMAPI nouvellement défini, c'est avec ou sans leurs recettes fiscales sur les habitants...Selon la réponse c'est une nouvelle inégalité devant l'impôt entre les citoyens qui s'instaurerait. Une question pour le législateur, mais pour une question sérieuse pertinente dans l’hémicycle, nous à Orange on est mal)

Lire sur ce blog: gemapi-inondation-orange-dedouanee.l

digues-de-l-aygues-seconde-mise-en-demeure.

securite-des-digues-de-l-aygues-d-une-mise-en-demeure-a-l-autre.

Ci dessous des extraits (concernant "GEMAPI ) glanée au fil des trois dossiers traitant du sujet sur le PV du conseil communautaire  du 26 janvier Cf. http://www.ccpro.fr/Ressources/SpecDocuments/2018-2018-01-26_proces_verbal26-01-2018.pdf

Lien vers l'Ordre du jour du 23

 /ordre-du-jour-conseil-communautaire-du-26-janvier-2018

Dossier 1 :

La mise en oeuvre du nouvel "Impôt GEMAPI", pose questions!
La mise en oeuvre du nouvel "Impôt GEMAPI", pose questions!
La mise en oeuvre du nouvel "Impôt GEMAPI", pose questions!
La mise en oeuvre du nouvel "Impôt GEMAPI", pose questions!
La mise en oeuvre du nouvel "Impôt GEMAPI", pose questions!
La mise en oeuvre du nouvel "Impôt GEMAPI", pose questions!
La mise en oeuvre du nouvel "Impôt GEMAPI", pose questions!
La mise en oeuvre du nouvel "Impôt GEMAPI", pose questions!
La mise en oeuvre du nouvel "Impôt GEMAPI", pose questions!
La mise en oeuvre du nouvel "Impôt GEMAPI", pose questions!
Repost0
26 janvier 2018 5 26 /01 /janvier /2018 17:46
Arrêté préfecture composition du syndicat de l'Aygues.

Arrêté du 24 janvier 2018 . Publié ce 26 janvier sur le site de la préfecture.

Comme quoi c'est possible. La préfecture met à jour ses publications un à deux fois par semaine en moyenne. Nous nous devons attendre le mois voire le trimestre échu pour prendre connaissance du recueil des actes administratifs...

Une des compétences dont c'est bien volontiers débarrassé J Bompard a été celle du risque inondation. Dès le mois de décembre 2013, il m'avait écrit en ce sens, soit avant son incorporation à la CCPRO rappelait Alain Millon lors d'un des dernier conseils communautaires auquel il participait.

Repost0
18 janvier 2018 4 18 /01 /janvier /2018 15:06
Capture écran google, image de 2011 Le panneau de permis de démolition date de 2006!!!!

Capture écran google, image de 2011 Le panneau de permis de démolition date de 2006!!!!

Le patrimoine de la ville, pas moyen de s'en procurer un listing compréhensible. Christine BADINIER avait essayé d'en obtenir une liste, avec usage et projets communaux en 2015. Elle s'était vue refuser cette demande, au motif qu'on allait pas mobiliser un fonctionnaire pour cela. Une excuse imbécile. Comme si la ville n'établissait pas annuellement un état de ses biens, qu'ils soient loués ou vides, ni ne puisse justifier des achats et avancées des projets concernant les biens (beaucoup restent vides, se dégradent)

Ces derniers temps, une accélération dans la préemption de commerces et d'immeubles, y compris de commerces qui avaient repreneur, ou marchaient très bien, a fait que nous avons un œil plus attentif qu'habituellement sur ce patrimoine fantôme. Cf Mim, Le Marrakech , la boucherie...

En sus à coté de cela toujours pas de local pour l'opposition.

La lecture des décisions du maire de novembre nous informe d'un volume conséquent de démolitions...

Notons donc dans les décisions de novembre.

La démolition du:

  • 44 Av Fréderic Mistral (groupe scolaire, mais quoi pas de batiment juste une clôture au 44)
  • 26 chemin des Peyrieres blanches (Ancienne route du grès)...Ce ne peut être qu'un plus pour la sécurité du rond point...Tant pis pour la dépense idiote faite au moment des travaux une clôture en parpains neuve et la pose d'une porte en fer pour la courette restante...
  •  407 BD Dalladier (l'ancien cinéma à coté de la police municipale, qui enjambe la Meyne et constitue un danger pour la ville en cas de montée des eaux, en 2004 la préfecture était intervenu... l'immeuble avait été acquis par la ville en ???. Le permis de démolition précédent étant caduque depuis juillet 2017...Il s'agit d'une nouvelle demande ...POURQUOI AVOIR TANT TARDE?
  • 342 Av De Lattre Tassigny et 2 Av Alsace Lorraine pour un bassin de rétention au sud de Fourcheviellle Là ou il avait été dit que serait construit un musée? Le journal du jour confirme que le musée a reçu un avis favorable de l'état ...
  • 243 et 270 rue des Tanneurs, du coté de la Mosquée...
  • 64 bd Daladier L'immeuble est si abimé plus de toit qu'il faut en démolir une partie, il est dangereux pour les immeubles voisins, pour la population...

 

Article de 2015 le-patrimoine-communal-questions-dérangeantes

Article paiement de loyer pour rien, achat de fond de commerces Comédie et MIM 

Ces décisions de démolitions en cascade?
Quasi 3 ans avant de réagir!!!

Quasi 3 ans avant de réagir!!!

Le vieux cinéma permis de démolir de 2006....Il est caduc Nouveau permis du 12/01/2018. L'intérieur dangereux, accessible
Le vieux cinéma permis de démolir de 2006....Il est caduc Nouveau permis du 12/01/2018. L'intérieur dangereux, accessible
Le vieux cinéma permis de démolir de 2006....Il est caduc Nouveau permis du 12/01/2018. L'intérieur dangereux, accessible
Le vieux cinéma permis de démolir de 2006....Il est caduc Nouveau permis du 12/01/2018. L'intérieur dangereux, accessible

Le vieux cinéma permis de démolir de 2006....Il est caduc Nouveau permis du 12/01/2018. L'intérieur dangereux, accessible

Repost0
21 février 2017 2 21 /02 /février /2017 11:47

Les risques d'inondations sont depuis 2014 une compétence de la communauté des communes.

En prenant connaissance de l'annonce ci dessous1, de fait absence de personnel sur le pôle Gémapi2 la question évidente qui nous taraude: Et nous serons nous prêt?

 

 

 

1 En ce moment les formations Gémapi fleurissent mais nous nous n'avons personne à envoyer...

2 Cf organigramme à trou de la CCPRO http://www.orange-autrement.fr/2017/01/ccpro-premier-conseil-a-cinq-duree-50-minutes.html

 

 

 SEREZ-VOUS PRET POUR LE 1ER JANVIER 2018 ? 
 
 La compétence Gemapi confiée aux intercommunalités sera exclusive et obligatoire dès le 1er janvier 2018. L'enjeu est aujourd'hui de mieux gérer les milieux aquatiques et le risque inondation.

Pour mettre en oeuvre la réforme, Techni.Cités vous propose d'assister à cette journée d'échanges autour d'experts et de territoriaux.
 
 
photo_email
Au programme de cette journée :
 
 
  • Comment organiser la gouvernance en s'appuyant sur les structures existantes
  • Quelle méthode pour s'appuyer sur la démarche SOCLE et élargir la Gemapi à l'ensemble du cycle de l'eau
  • Comment évaluer les enjeux du bon fonctionnement des milieux aquatiques et du risque inondation
  • Quelles nouvelles expertises et moyens techniques et financiers mobiliser
 
 

 

Selon les réponses du Vice président responsable du secteur, que nous remercions grandement pour ces précisions de qualité.

"Gémapi est un pôle actuellement suppervisé par M. SIEGEL. Directeur de l'Action Stratégique.

Pour le moment, le pôle Gémapi de la CCPRO est dans l'attente d'un recrutement en cours pour un(e) ingénieur  hydraulicien dans un premier temps et d'une(e) technicien(ne) dans un deuxième temps (mars). Un jury s'est déjà réuni pour 3 candidats Ingénieur le 31 janvier sur  6 candidatures et un autre aura lieu le 10 mars pour le ou la technicien(ne).

Les deux ingénieurs hydraulicien précédents sont partis . Un a rejoint la CCSC à MONTEUX au 1°janvier après 20 ans à la CCPRO. L'autre une ingénieure hydraulicienne également, mais son assistante, était contractuelle depuis 1 an. Elle a rejoint un bureau d'études au 1° novembre. 2016.

En attendant depuis le départ de l'ingènieur hydraulicien, le pluvial urbain incombe maintenant au service de M. LAINE, chef du centre technique, sous la Direction du M.CANUTI.

L'assainissement est toujours une compétence ville d'Orange avec l'eau potable. Elle passera CCPRO avant l'obligation imposée par la loi NOTRE au 1er janvier 2020, à priori en 2018 ?

L'Etude De Danger (EDD)  de l'Aygues demandé en novembre 2015 par le préfet de Bassin a bien été réalisée en 2016 et envoyée fin décembre à Marseille ainsi que les consignes écrites.

A ce sujet, un Inspecteur viendra la journée du 30 mars pour inspecter la conformité de l'EED "in situ" tout au long du linéaire de la digue (7 kms) afin de la valider."

 

Repost0
3 février 2017 5 03 /02 /février /2017 16:06
Rue St Clément réhabilitation: compte rendu de notre visite à la CCPRO.

Rappelez-vous en conseil municipal, lundi 30 janvier Christine BADINIER intervenait, délibération N° 14 (Rue st Clément) avec deux questions essentiellement. Vestiges antiques/Inondation.

Cette rue (depuis 2015, réunion publique) doit être rénovée, arrachage des arbres reprofilage avec cheminement piéton/cycle sur la mode de celle faites aujourd'hui à Orange.

Or cette rue ce n'est pas n'importe qu'elle rue.

Elle a un nom romain, via Agrippa, une histoire dont un vestige antique (portes romaines de la ville à la porte du cimetière, le tout doit être nettoyé et pris en compte, mis en valeur), de plus des dalles romaines qui la pavaient subsistent sans doute en sous sol. Cette histoire, qui a laissé ces traces, est une richesse pour notre ville touristique. Il s'agit de ne pas les effacer, les oublier.

D'autre part vu sa pente, sa situation en pied de colline, le cimetière au dessus, le dénivelé abrupt au dessus du cimetière, l'inclinaison de l'ensemble de la colline, elle récolte une très grande quantité d'eau en cas d'orage. De l'eau qui de plus arrive avec beaucoup de force. Cela pose de gros problèmes, d'inondabilité de la voie (suivant le débit gênant la circulation) et inondations des lotissements, du quartier etc.

D'où les deux questions:

Est ce que la réhabilitation tient compte du vestige, de l'histoire de la rue, en bref sera-t-elle personnalisé ou n'aura-t-elle pas d'autre traitement que les classiques reprofilage? Quid de la possibilité de trouver en rénovant les réseaux, des vestiges? Par trois fois christine BADINIER a posé cette question en conseil et n'a pas obtenu de réponse.

On lui a simplement indiqué que cela relevait du bureau d'étude qui avait planché sur le projet et qu'elle n'avait qu'à aller dans les bureaux de la CCPRO se renseigner...

Seconde question posée en conseil par l'élue. Quid des problèmes d'inondation notamment des lotissements Près de Croze et St Clément. Là non plus pas de réponse claire. M Marquot avait été vaguement rassurant en indiquant qu'il y avait un pluvial.

 

Fort déçus par ces non-réponses les élus Aimer Ma Ville ont dépêché ce jour deux représentants Christine BADINIER  et André ROSANIA dans le service concerné. Une annexe de la CCPRO dans le village ERO à Sorgues dénommé: Infrastructure, Voirie Hydraulique urbaine, eau et milieu aquatique

Rue St Clément réhabilitation: compte rendu de notre visite à la CCPRO.

Ils ont été très bien reçu, en fait par un technicien de la CCPRO qui avait fait tout seul l'étude. (Aucun bureau d'étude: lorsque l'élu répond à Christine Badinier  "Le bureau d'étude c'est leur rôle, c'est fait dans les règles de l'art" On est loin de s'imaginer cela même si le travail est très professionnel . Donc il faut le savoir le bureau d'étude, c'est celui de la CCPRO en l'occurrence un technicien certes compétent et qualifié, mais qui a travaillé seul avec des consignes.)

Voilà donc à 13h15 ce vendredi 3 février 2017 nos deux délégués étaient dans un bureau une carte déployée devant eux . Et ils ont pu discuter de l'ensemble des points.

Vestige antique/ personnalisation?

Non rien n'est prévu pour personnaliser la rue, mettre en valeur la "tour ruine" (Identifiée telle quelle sur le plan cf photo) C'est à la ville de prévoir cela.

Sondage archéologique ? rien de prévu? Vestiges lors de la rénovation des réseaux?

Inondation?

Le pluvial  existe sous la chaussée, il restera en 500 mm. Du haut des murs du cimetière des descentes, genre descentes de gouttière de 500mm également ramènerons l'eau directement sur la route (suppression de l'effet cascade mode geyser par temps d'orage jusqu'au milieu de la chaussée). Mais les lotissements se noieront toujours. Pas grand chose à faire. Au mieux et encore, il faudrait retenir l'eau dans le cimetière1 (selon le principe répété en conseil par le maire les eaux de pluie doivent être gardées sur les parcelles)

Le pluvial serait raccordé à la Meyne par un réseau de fossés à l'air libre qui passe sous l'autoroute. "En êtes vous sûr?" A demandé Christine BADINIER il faudrait le vérifier car on m'a dit qu'au niveau du stade le long du pont qui enjambe l'autoroute, il y a un transfo qui obstrue malencontreusement un fossé du dit réseau...

 

1 En guise de bassin, ici une possibilité serait peut être des casiers souterrains comme au quartier des sables dans le canal de Pierrelate disposés dans les allées, et encore, a évoqué le technicien.

Rue St Clément réhabilitation: compte rendu de notre visite à la CCPRO.

A déplorer le manque de vision de l'actuelle majorité bien loin des préoccupations, précautions des précédentes municipalités (retrait de plusieurs mètres de toutes les limites. Cf Lotissement Près des Croze et St Clément, il y a 40 ans),

- une maison en décroché qu'il aurait fallu acheter et démolir (celle au coin en face du lotissement St Clément qui ces jours-ci a été raccordée au tout à l'égout sic!...)

- construction d'un parking en bordure pour la résidence Villa Agrippa.

A déplorer également une boite aux lettres/ bout de parcelle des HLM "Les platanes" qui formera un rétrécissement notable et gênant.

Rue St Clément réhabilitation: compte rendu de notre visite à la CCPRO.
Le dos de la maison raccordée ce 31 janvier 2017 au tout à l'égout.

Le dos de la maison raccordée ce 31 janvier 2017 au tout à l'égout.

Repost0

Culture à Orange

Association "Ben Lèu"

Cours de Provençal pour adulte, pour débutant.

Pour ceux qui n'y connaissent rien!  

Calendreta .

mardi 18h00-19h30.

Contact 04 90 34 94 47

 

Chorégies 

 

AGORA
16 Rue reine Wilhelmine 84100 Orange 04 90 51 71 18

http://www.agorange.net/


THEATRE DU SABLIER

37, Crs Aristide Briand à Orange

Tel 04 90 51 14 03

Ateliers et Week end de théatre, danse, écriture, peinture. Spectacles

http://www.theatredusablier.com/


Le Café Littéraire

Association  Culturelle

Soirée autour d'un livre ...

Le site du café littéraire

  

Ciné  Forum
Impasse du parlement 84100 Orange

Librairie Elan Sud

Rue de Rome(ancienne rue des Phocéen)  lien 

Association ELU
pour les amoureux du livre
http://elansudeditions.over-blog.org

 

Orange Bleue Librairie

Lectures, débats, expos, signatures

http://www.orangebleue-librairie.com

 

  L’écran Magique.