Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'Orange Autrement
  • Le blog d'Orange Autrement
  • : Association regroupant des citoyens de la ville d'Orange, créée pour soutenir les élus minoritaires et informer les orangeois-es sur la réalité de la gouvernance du maire d'extrême droite.
  • Contact

Pour aller plus loin

 

Gestion ahurissante = appauvrissement général.

2020 Anniversaire des ONZE ans du gâchis de la piscine des Cèdres!

80% du budget investissement = routes et trottoirs

Orange perd des habitants, des emplois, des entreprises.

Orange n'attire plus les touristes,

Prélèvements excessifs sans les services

lien vers facebook

Consulter les rapports de la chambre régionale des comptes.

2001 à 2010 clic ici

mais aussi

1990 à 2001 clic ici  

Rechercher

Soutien

Assurer votre soutien, c'est possible !

 

Contactez nous ou manifestez votre soutien en venant aux conseils municipaux. Nota : Les élus d'opposition au conseil municipal ont chacun une boite aux lettres à leur nom dans le hall de la Mairie.

nous écrire : orange.autrement@laposte.net

 

Archives

Agenda

Conseil communautaire

  lundi 3 février à 9h.

Conseils Municipaux à 9h

   21 janvier 2020

Commission Affaire sociale première convocation du mandat 25 nov 17h30

Commission Finances 17h30    Mardi 7/01 Annulée

Commission urbanisme infrastructure 17h    Mercredi 8/01

Commission éducation  Aucune programmée, quasi jamais convoquée

Commissions: Commerce, Colline st Eutrope, Propreté sont supprimées en avril 2017 car jamais convoquées depuis leurs création 10 avril 2014. 

Commission  agriculture, viticulture, et culture jamais convoquées...

Commission communale de sécurité et d'accessibilité On ne sait pas si elle se réunit...

Commission communale des impôts direct: on ne sait pas si elle se réunit

Commission consultatives des services public Locaux: On n'est jamais invité a cette commission...on n'est pas informé de la date de sa tenue.

Commission électorale nouvelle forme convocation aléatoire, la seule depuis la création a eu lieu le 2 mai 2019

Commission d’occupation du domaine public? Parait qu'il en existe une puisque des arrêtés municipaux placardés s'en prévalent??

 

 

 

16 octobre 2019 3 16 /10 /octobre /2019 14:06
Aménagement de la gare multimodale réunion mairie...15/10/2019

Débordé par le nombre de participant et de récriminations c'est l'impression que nous avons eu de la réunion d'information sur les aménagements autour de la gare SNCF.

La réunion c'est déroulée dans une salle du conseil municipal bondée. Au fond contre la table de nombreuses personnes debout, d'autres en rangs serrés adossées sur les cotés, des chaises disposées en surnombre dans les allées et sur le devant, une employée se dévouant à sortir des cadières de tous les coins...

 A peine 18h30 le maire piaffe dans l’entre deux porte. Pourtant sourire patelin aux lèvres, il vient d’accueillir chaque personne en leur serrant la main. Mais là soudain  il a l'air franchement agacé. C’est l’heure, clame t-il en faisant deux pas nerveux dans le hall...comme s'il cherchait à se donner contenance, se ressaisir. Attend t-il quelqu’un ? Dans les présents a-t-il repéré des indésirables…

Sur le devant de la scène pour introduire la réunion, le voilà "très classe" déclarant un truc du style, vous êtes très nombreux, la salle est trop petite, d’habitude y a pas tant de monde. Chouette hein en guise d’excuse pour les personnes debout. Puis il présente sans attendre comme responsable des travaux, la CCPRO dont son ami maire de Courthézon Alain Rochebonne vice-président aux voiries. Il termine en racontant sa fable préférée. Il y a 15 ans on avait prévu ces travaux mais la loi a changé patati patata. Nous les familiers on a l’habitude de ses fables. Du y a 15, y a 25 ans y a 50 ans, y a que c’est pas moi… nous est servi à longueur de temps depuis 25 ans : pour l’eau, l’assainissement, la Step , les inondations, le complexe aquatique, l’éco quartier, la colline, les déchets, l’incinérateur, la gare routière, le parking souterrain, Clodius, la déviation… C’est toujours la faute des autres, des maires précédents, de l’état, des institutions, de la paperasse, de la loi… des empêcheurs de tourner en rond. Ben aujourd'hui c'est au tour de la gare multimodales. Mais dit Charlot comment font donc les autres villes  qui y arrivent elles, bien que confronté aux mêmes lois qui changent… Christine Badinier premier rang avec un petit sourire moqueur le regarde débiter ses habituelles sornettes. Il l’aperçoit, ça mimique ne lui plait pas et il dérape aussitôt devant toute l’assemblée : «  Qu’est-ce qu’elle a celle-là, çà va pas? si ça va pas, faut vous faire soigner … » Elle répondra amusée et calmement : « balivernes habituelles ».

Enfin commence une longue présentation des travaux à l’aide d’un diaporama projetant des plans pas très lisibles pour monsieur tout le monde commenté par le technicien, lequel était épaulé de temps à autre par le gendre1 du maire.

A la suite de quoi les questions des présents ont fusé, dans une certaine cacophonie, un écran qui remonte redescend, un technicien répond puis le maire revient sur la réponse, une élue de la majorité se fait remarquer en rajoutant une couche par derrière: " l’ancien parking n’était qu’un parking sauvage, là vous aurez un vrai parking, style soyez reconnaissant, content" Y avait les jeux de micros défaillants qu’on avait peine à passer dans la salle bondée. ETC Le mécontentement était palpable, aucune prise de parole positive.

La 1re question parlait de l’accessibilité2 handicapé par un grand monsieur au premier rang.  Sur le même sujet un aveugle, une maman qui a peur lorsqu'elle se rend à pied, de la rue des blanchisseurs jusqu’à l’école, une personne âgée pour le docteur et la pharmacie, de part et d'autre d'une rue défoncée...Puis il y a eu les pistes cyclables. Ben oui elles sont sur le trottoir mais si vous n’êtes pas content changez de trottoir, un sur les deux n’accueillera que des piétons répliquera avec délicatesse le maire, faisant ainsi du reste la leçon au technicien qui n'avait su avancer cette réponse. Une question bassin pluvial qui a changé de place. Plein de petits points difficiles à situer. Espace vert? Oui oui y en a des taches vertes. Jeux des gamins? Euh. Inondation d'un lotissement, voirie privative, elle est en cours de transfert à la ville…En fait une affaire alambiquée qui traine au grand désespoir des habitantes du coin venues en nombre. Le dialogue qui s'établira viendra contredire point par point chaque nouvelle affirmation municipale. On a compris que rien n'était clair ni juste dans les réponses avancées et que ça traine ainsi depuis 15 ans. Euh ou 25 ou 30... Car plus on avançait sur le sujet, hoouuu là là, plus le souci était ancien et donc indubitablement pas de leur faute. Vous comprenez pas ou vous le faite exprès quoi.

A la question de la gratuité des places de parking av de l’Argensol?  Ah ça, on ne sait pas faudra voir avec le décideur politique; dira en se tournant vers le maire, le gendre. Du tac au tac du beau milieu de la salle Serges Marolleau l’écolo fera valoir qu’un des atouts qui faisait la renommée de la gare d’Orange était son grand parking gratuit, Question : celui qui sera construit sera-t-il gratuit ? Ah oui affirmèrent en cœur le technicien et le chef du pôle technique. Sauf que le maire reviendra par deux fois sur le devant de la scène pour expliquer que ça dépendra des utilisateurs. Texto : «  Si dans un parking quel qu’il soit, il n’y a plus de place libre pour se garer, on est obligé de mettre payant parce que y’ a trop de voiture ventouse... » Ben voyons belle vision du service public que voilà. Sachant qu’une partie du terrain acheté par la ville est d'or et déjà réservé pour une opération immobilière. Il nous semble nous que si le parking s’avère trop petit, il faudra l’agrandir…

L'exercice nous a laisser une drôle d'impression d'une équipe vieillissante qui ne maitrisait pas le sujet, pas bien à l'aise dès lors que les contradicteurs sont plus nombreux, mécontents et donc moins manipulables. Pourquoi cette réunion intéressant les compétences de la CCPRO c'est déroulée en mairie?

 

1 Le gendre employé municipal a fait parti du wagon des employés mairie basculés à la CCPRO en 2014. Il s’occupait des déchets, il a atterri , chef du pôle technique (V organigramme en lien). Le fils Yann était à la porte de sortie comme à chaque conseil municipal, ou réunion publique...il est omniprésent comme un droit y compris dans les réunions en petit commité ou privées du maire son père. Il est attaché parlementaire de la député et à ce titre occupe un grand bureau à coté de la salle du conseil, pour trois francs six sous. En fait il est plus au courant de la gestion de la ville que quiconque, prêt pour la succession. Pendant que Guillaume le fils ainé de Marie Claude lui en a été écarté après plusieurs bévues. Conseiller municipal, il travaille au conseil général. Dans le hall le chef de la com municipale du moment.

2. L’accessibilité est le parent pauvre à Orange . Malgré la loi les élues n'ont aucune nouvelle de l'agenda d’accessibilité programmée (Ad’AP) parlons pas du plan de financement, supprimé, ni de la coordination chacun fait ce qu'il peut dans sa commune  point, circuler, avait répondu Rochebonne du temps ou il était président de la CCPRO. Financement:

  Les AP/CP Autorisation de programme et crédit de paiement, sont des outils  permettant de planifier sur plusieurs années un investissement couteux en concordance avec les recettes ( impôts/subventions) mais aussi d'en suivre l'avancée. A orange sur les 4 AP/CP, une seule respecte le calendrier celle du Théâtre Antique. En fait elle est piloté par l'état. Deux glissent d'une année sur l'autre; c'est a dire que bilan dépense annuelle affichait de beaux zéro en 2016 et 2017..., ce sont celles de la mise en valeur de la colline et du parcours patrimonial.  La quatrième n'existe plus, c'est celle sur la mise en accessibilité de la ville...Elle a été supprimée le 23 janvier 2018 en conseil municipal. Du coup aucun moyen de suivre l'avancée de l' agenda d'accessibilité programmée... Le 2 février 2017 les élues Aimer Ma Ville avait demandé un bilan de l'année écoulée... Aucune réponse...si ce n'est la mise en place en mars d'une AC/PC qui est supprimée neuf mois plus tard...

L'agenda d'accessibilité programmée (Ad'AP) est un outil de stratégie patrimoniale de mise en accessibilité adossée à une programmation budgétaire . rappelons que cette programmation découle d'un engagement qui avait été pris pour échapper aux pénalités pour non respect de la loi!  Planification envoyée en préfecture le 15 décembre 2015 Lire clic ici 

 

Accessibilité une réponse de la CCPRO, Jacques sourit.

Accessibilité obligation légale: On avance ou ça piétine?

 

 

 

Aménagement de la gare multimodale réunion mairie...15/10/2019
Aménagement de la gare multimodale réunion mairie...15/10/2019
Repost0
12 septembre 2019 4 12 /09 /septembre /2019 07:54

Les horaires des travaux des conseils municipaux/commissions sont inadaptés pour la participation des élus qui ont un travail ...Parait qu'ils sont spécialement pensés pour éviter les colères1 du premier magistrat. Il perdrait plus facilement patience en fin de journée. Possible mais pas que.

Pour nous il y a visiblement entrave à la participation, l'expression des élus minoritaires à travers ces parodies de démocratie participative que sont les conseils et les commissions2.

Pour les noter deux nouveaux incidents:

Mardi 10 septembre 2019, la commission finance prévue à 17h30 s'est finalement déroulée à l'avance à 17h20, à 17h30 c'était finie...

Mercredi 11 idem la commission urbanisme devait avoir lieu à 17h00 patatras à 16h45 une bonne moitié de la commission était finie, à l'arrivée de l'élue Aimer Ma Ville, pourtant elle était bien en avance sur l'horaire prévu. Du reste le maire a fait une apparition éclair, arrivé dans la salle comme sa directrice de l'urbanisme dans la foulée de l'élue Aimer Ma Ville. La directrice elle a présenté en trois minutes les dossiers à travers un document papier. Le document papier, dont est privé la minorité, a été rapidement feuilleté par le maire, qui en tel cas relativise toujours la porté des délibérations préparées. Résulat les commissions ne donnent lieu à quasi aucun échange verbal entre élus: "de simples régularisations" fut-il concédé dans un souffle par le maire. De quoi? Où? Pourquoi?

Questions plus générales:

Qu'est ce qui justifient ces nombreuses entraves? Horaire inadaptés/ décalé. Report. Documents non fourni en commission? Parodie d'examen des documents?

Peur de quoi messieurs dames? Qu'on en sache trop?

Il nous semble qu'une adaptation des textes quant au droit de participation de la minorité au travaux des commissions ne serait pas de trop à Orange et ailleurs sans doute. 

Proposition : Vu les conditions, le déroulé, l'absence de compte rendu de ces pseudo commissions, et justement pour leur donner du sens, pour favoriser la transparence, la participation, il nous semble qu'en l'absence du titulaire, la participation d'un autre élu minoritaire qui plus est présent, devrait être la norme. La rue demande plus de participation à la vie publique, et c'est logique. A tous les étages le combat est le même. Dans les communes le souci de cette participation, du partage des infos pour consentir ou non en toute connaissance de cause à la décision... se pose aussi. Et plus spécialement dans des commues telle qu'Orange où le maire se comporte comme un propriétaire arrogant en petit commité et se transforme en un mielleux séducteur devant le peuple.

 

 

1 Conseil municipaux et interco seraient à 9h00 du matin en partie pour cela?

Les commissions à l'interco c'est pire Anne Marie HAUTANT qui a demandé à être titulaire récemment se retrouve devant un portail clos, impossible d’accéder à la salle des commissions. Elle est privée de fait de participation...

2 Le maire, c'est normal rencontre ses chefs de service pour une info pré commission dans tous les dossiers... Et donc visiblement après coup il considère les commissions comme une formalité administrative ennuyeuse, une perte de temps et en l'absence de témoins ne s’embarrasse pas de faux semblant... Les élues Aimer Ma Ville vont à ces commissions en toute connaissance de cause et ont une petite pensée pour le mépris affiché par l'édile envers ses fidèles colistiers qui se déplacent et se re-déplacent pour si peu de considération. Le maire affiche non seulement son mépris envers eux mais aussi affiche sa gouvernance sans partage. Tout juste concède t il une info partielle à ces fidèles. Pour lui il n'est nul besoin de discuter, partager ses décisions, leurs votes sans sourcilier lui sont une certitude indéfectible... D'une part on a un peu honte pour ces élus qui se contentent de si peu, en toute innocence sans que ne les effleurent leurs responsabilités pénales et civiles, d'autre part c'est aussi la marque de l'immobilisme de l'édile: Rien ne se fait à Orange, juste de la gestion à la petite semaine. Donc pas la peine de discuter...

Un échange qui en dit long sur l’esprit de la gestion bompardienne, entre le maire et l'adjointe aux finances une "nouvelle" qui en l'absence de M VIX en arrêt pour fracture, a exposé les dossiers finances en commission. L'ASA Meyne a adressé le montant de la participation de la ville. Tout un chacun paie sa cote part à ce syndicat qui s'emploie a lutter contre l'inondation de la ville... Et bien la ville elle s'en sert comme un moyen de pression. La consigne du maire donné dans un aparté parfaitement audible, sur le ton faussement indigné de Oh ils exagèrent eux: " Cotisation 2019 ! Et pourquoi on la paierait avant terme, on l'a jamais fait Non non on les paie pas, on les paie pas maintenant, en fin d'année seulement, comme d'habitude." Cet échange était remarquable car il en a dit plus là que dans toute la commission...

Repost0
30 mai 2018 3 30 /05 /mai /2018 14:39
Vélo route, une inauguration! Bravo pour le travail accompli.

Bravo pour Jonquières, Sarrians, Loriol,et Carpentras. IIs ont su travailler et avancer sur ce projet. Triple zéro pour les BOMPARDIEN.

Dernière portion faite est il affirmé. Pas tout a fait vrai, du coté d'Orange, il manque la jonction.

500 mètres, on est à 500 de la gare d'Orange! On la voit depuis le dernier terrain acquis par l'association, mais on nous bloque. Nous dit on il y a plusieurs années déjà...du coté des convaincus de l'utilité de cette véloroute.

Et c'est aujourd'hui vérifié, les terrains ne sont même pas inscrits comme emplacement réservé sur la révision du PLU en 2018. Faisions-nous remarquer dans notre mémoire au commissaire enquêteur lors de l'enquête publique sur la révision du PLU en mars avril dernier.

Enfin à Orange, ça devrait avancer. Restons prudent avec Jacques qui fait le jacques comme d'habitude, il y a toujours du retard dans tout.

Oui avec la CCPRO ça devrait avancer, si le Prince d'Orange débloque le financement, car nous notons deux très récents et petits frémissement dans le bon sens.

  • La dernière commission "Économie Tourisme et Commerce de la CCPRO du 24 mai 2018 avait à l'ordre du jour la mise en place d'un groupe de travail pour les connexions Véloroutes Via Venaissia/ Via Rhôna...
  • Le prochain conseil communautaire, demain 31 mai, parlera de la réhabilitation de la passerelle...La liaison Via Venaissia / Via Rhôna devrait se faire par la passerelle. Et donc la CCPRO va nous refaire une belle passerelle.

Christine BADINIER se rappelle l'avoir empruntée la première fois dans sa jeunesse avec son grand père, pour aller à Piolenc, il y a plus de 40 ans. La structure a vieilli mais elle est toujours restée comme dans son souvenir, même la peinture... Il est temps d'en faire une bonne révision. Et c'est la CCPRO qui se retrouve aux manettes. En 23 ans de pouvoir ce coin là d'Orange qui n'est pas sous les phare de la communication de l'Arrange Vérité, est devenu une poubelle. Le vélo, la Via Venaissia, le jacques, il s'en fiche comme de sa première culotte. Pourtant, ce sont des investissement peu couteux, c' est du plus pour le développement économique, et  du tourisme, du mieux être pour tous et c'est bon pour la planète.

Les premiers tours de pédales sont les plus durs. Espérons qu'ensuite la liaison avec la Via Venaissia par la gare multimodale suivra...

Lien http://www.caue84.fr/inauguration-derniere-portion-de-la-via-venaissia/

Vélo route, une inauguration! Bravo pour le travail accompli.
Repost0
26 novembre 2017 7 26 /11 /novembre /2017 16:51

Un propos trompeur citant le maire est reporté en plein milieu du trac destiné à expliciter le fonctionnement des nouveaux horodateurs.

Il est aussi destiné a faire apparaître le nom du maire là ou il n'a pas lieu d'être...

De la com BOMPARD dans toute sa splendeur 

Ce n'est pas la première fois que le maire affirme trompeusement que les amendes de police n'enrichissement pas la commune c'est récurrent .

En 2005 nous le relevions. http://www.orange-autrement.fr/le-jeudi-ce-n-est-pas-gratuit-…-et-ça-peut-rapporter-gros

Les nouveaux horodateurs, choix politiques et déni de responsabilité...

Lorsque le maire d'Orange ne fustige pas l'état, les institutions, les autres communes, pour leurs choix politiques, il se victimise, se trouve des excuses.

Dernier déni de responsabilité en date, ses choix en rapport avec l'installation des nouveaux horodateurs.

Des nouveaux horodateurs, dont le fonctionnement inquiète, et exclura encore un peu plus les plus anciens du centre ville, viennent d'être mis en fonctionnement. Orange n'a pris aucun retard dans ce chamboulement .  La loi MAPTAM adoptée en 2014 prévoyait une réforme du stationnement payant sur la voirie à partir du 1er janvier 2018. C'est fait.

A Orange, les places de stationnement en centre ville et au delà, auparavant payante restent toutes payantes, et la pénalité de 17 € en cas de non paiement passe à 30 euros dès la première minute de stationnement dépassée.- 10€ si vous payez  sur le champ  (dans la journée) -50 si vous outrepassez la date limite...

Le législateur a prévu de confier aux villes à partir du 1er janvier 2018, la gestion du stationnement payant. Et de dépénaliser le non paiement du stationnement qui était jusque là considéré comme une infraction pénale avec une amende à la clé dont le taux et le recouvrement étaient gérés par l'Etat.

Avec cette loi, les villes deviennent maîtresses de l'intégralité de leur politique de stationnement.

Le maire devient donc totalement responsable.

- Du choix d'installer ou non des horodateurs

- Des tarifs appliqués

- Des zones (Gratuit, verte, orange, rouge) et temps maxi par zone.

- Du forfait de post stationnement 1 30€ à Orange2

- Du délai pour payer un forfait minoré.

- De la gestion du tout; agents, entretient du parc horodateurs, frais divers par exemple aux banques (paiement par carte)...

- De conventionner ou non avec Agence nationale de traitement automatisé des infractions et ce service a un coût.4

Est ce que le maire pouvait faire d'autres choix. OUI

Il n'y a qu'à regarder comment ont géré cette affaire les autres communes.

Il y a les communes comme Carpentras qui n'ont toujours pas d'horodateurs.

Il y a les communes comme Vierzon qui ont supprimé tous les horodateurs et ont choisi le disque bleu. Choix fait par rapport aux coûts totaux: des nouveaux horodateurs, la gestion, le coût du traitement automatisé des infractions.

Il y a des commune qui instaurent des redevances d'occupation à paliers , gratuit sur une heure, payant la seconde heure mais tarif doux, puis un bon escalier troisième heure histoire de favoriser vraiment la rotation des véhicules.

Il y a les communes comme Nice, Nancy qui ont un forfait de Post stationnement plus bas que les actuel 17€ d'amende.

Il y a des commune qui laissent un délai plus important jusqu'à trois quatre jours pour régler le forfait minoré de post stationnement,

etc

Alors quand C BADINIER fait remarquer le panel des possibles et demande les coûts, estimation des services de refacturation de l'ANTAI, les études, les chiffres qui ont motivé ses propres choix au maire, il est bien dommage qu'elle n'obtienne pas plus d'éclaircissement qu'un mauvais 140 000€5 pour le coût d'installation des nouveaux horodateurs. Bien court comme explication. Comme d'habitude nous n'aurons jamais le bilan de la chose, ni aujourd'hui ni demain...

Mais encore que dire de l'inexistence à Orange d'une politique de mobilité durable ? (transport en commun, en vélo ou à pied)

1 A partir du 1er janvier 2018, le paiement du stationnement devient une redevance d'occupation du domaine public et le PV se transforme en un forfait de post-stationnement 

2 Parce que en dessous de 30€ les frais de recouvrement sont bien trop onéreux et que la chose couterait à la commune...explique la mairie dans sa newsletter de vendredi (Attention semblerai que ce soit 50 € ensuite qui soit facturé par les services de l'état selon l'article de presse)

3 La totalité des bénéfices sera reversée aux collectivités. Actuellement, les municipalités ne perçoivent que 66 % du produit des amendes.  

Cette prestation est refacturée aux collectivités à coût complet. Elle s'inscrit dans la continuité du procès-verbal électronique, en partenariat avec la Direction générale des finances publiques.

 

5 un montant faux d'ailleurs la décision du maire du 02/06/17 N ° 398 indique 208 175€

Les nouveaux horodateurs, choix politiques et déni de responsabilité...
Repost0
17 octobre 2015 6 17 /10 /octobre /2015 06:33
Travaux sur la RD 976: Infos? Dangers!

La sortie de ville, Route de Roquemaure, est en travaux.

Rien sur les publications ou les sites municipaux ne signale ces travaux.

Il n'y a pas non plus de panneau à ce niveau indiquant qui fait quoi, durée des travaux etc.

 

Les faits:

Il y a 15 jours les bordures des ilôts de ce carrefour directionnel à "l'ancienne" ont été enlevées, les ilôts de gravier ont été rasés au niveau de l'actuelle chaussée. Un signalement a été mis en place par l'entreprise "BV" puis plus rien.

 

C'est une association du quartier qui a informé 15 jours après -le 16 octobre- les habitants par mail interposé en ces termes:

"Chers amis voisins bonjour,

Vous avez peut être remarqué que l'intersection entre la route du Grès et la RD 976 (rte de Roquemaure à hauteur de la cité DEBUSSY est en travaux.

 

Le Département a pris la décision de refaire la chaussée de cette route RD 976 depuis le pont sur l'A7 jusqu'à proximité de l'intersection avec la RD 72 (rte de Courthézon)

Un tapis d'enrobé va donc être réalisé ces jours -ci (ce n'était pas du luxe)

La chaussée ne sera toutefois pas élargie pour autant.

 

Le Département en profite pour réaménager le carrefour RD 976 / rte de Grès

Les îlots directionnels vont être modifiés afin de rentre ce carrefour plus conforme et faciliter le passage des gros véhicules en améliorant la sécurité.

 

Pas de piste cyclable prévue pour l'instant le long de cette route D 976 si ce n'est sur 200 m environ dans la portion comprise entre le chemin de la Gironde et la petite route de Caderousse (Via Rhôna)".

 

Commentaires:

Ce qui est bizarre, c'est qu'aucune communication n'émane de la municipalité en directions des usagers et des habitants, ni sur les sites, ni dans les publications papiers, ni panneaux de communications, ni dans la news-letter hebdomadaire.

 

N'est-ce-pas son rôle?

A la place de ces infos pratiques, utiles et courantes dans d'autres communes, à Orange nous avons les sempiternelle photos du maire et ses fils au marché, à l'AG de ..., à la distribution du compost...des droits de réponses reproduits semaine après semaine...thè dansant...

Bref inintéressant au possible.

Résultats:

Le habitants ne savent toujours pas si l'on profitera de ces travaux pour faire le rond point.

Ils ont bien pris note que rien ne sera fait question aménagements cyclistes, selon l'association de quartier qui a pris ses infos en mairie. -Pourtant c'est une priorité au moins pour l'entrée de ville avec les jeunes élèves du collège- 200 mètres ce n'est pas la mer à boire!

 

Enfin, il est urgent d'agir la signalisation provisoire est dangereuse pour tous, et ne permet pas la giration normale des bus /camions. Cf. Photos des divers mobiliers, déplacés, bousculés, écrasés...

 

 

Nota: Ce carrefour avait fait l'objet, il y a une dizaine d'année, d'une pétition recueillant plus de 1 500 signatures après un énieme accident. Objet: demande d'un carrefour giratoire.

Le maire avait renvoyé la balle au conseil départemental expliquant que ce carrefour n'était pas de sa compétence car hors ville. Le département avait installé un panneau de limitation de vitesse, un radar pour casser la vitesse excessive, génant les entrées et sorties du quartier... Ce quartier est aujourd'hui très peuplé -lotissements-, il s'est mis en place un transit transversal important, bus, camion...sa sécurisation est de la compétence mairie jusqu'à la route départementale et même à sa connexion avec l'entrée de ville. Étendre sa ville à ce point et refuser d'investir sur les quelques mètres de jonction du quartier pour la sécurité piétons/cyclistes n'est pas logique. Les textes d'urbanisme en attestent: Aujourd'hui un lotissement n'est possible que si ce genre d’aménagement est fait!

D'ailleurs, depuis le refus, dans la même configuration route de Chateauneuf, hors ville aussi, un rond point a fleuri au milieu de nulle part, preuve que quand on veut on peut.

Allez Monsieur le maire un petit effort, sur 200 mètres de montée et descente de ce pont pour faciliter la circulation des cyclistes et piétons. Merci.Allez Monsieur le maire un petit effort, sur 200 mètres de montée et descente de ce pont pour faciliter la circulation des cyclistes et piétons. Merci.

Allez Monsieur le maire un petit effort, sur 200 mètres de montée et descente de ce pont pour faciliter la circulation des cyclistes et piétons. Merci.

Repost0
13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 10:35

piste-cyclable-route-Caderouse.jpg

Entre le rond-point de l'autoroute d'Orange centre et la maison des associations, quatre mois de travaux ont permis de fluidifier la circulation pour les véhicules motorisés mais décidément toujours aucun progrès pour les aménagements dédiés aux cyclistes.


A Orange, les pistes cyclables sont aménagées en dépit du bon sens et sur le trottoir.


 Sur cette portion de sortie de ville, elles sont, bien qu'à double sens réduites à une étroite bande de macadam à même le trottoir, bordées de quilles très rapprochées devant les entrées de commerces, dangereuses par l’écart entre elles et  le comble, c’est que de temps en temps en plein milieu, se trouve planté un poteau de luminaire.

Une piste cyclable  sur un trottoir, c’est déjà une source d'incidents et d'accidents dus aux conflits d'usage entre cyclistes et piétons mais là faut le faire. voir la photo.

 

Aujourd’hui nous pouvons constater que les pistes cyclables d'Orange sont bâclées. Les cyclistes, qui les empruntent, sont à tout bout de champ désorientés, mis en danger. Bouts de piste cyclable sans lien,  intersections, fins d'aménagement peu lisibles voire rendues dangereuses par des quilles mal placées, des bateaux  (descentes de trottoir) en travers et trop haut.  De fait certains ont pris le parti de rouler sur la route en les ignorant . "Impossible de rouler là dessus rouspète Georges, fan de la petite reine avalant plusieurs dizaines de Km durant ses loisirs. Faut pas être bien malin...pas besoin d'être ingénieur pour pondre de telles pistes cyclables!"

 

Il est important de réussir les aménagements de déplacement doux pour en favoriser et en sécuriser la fréquentation. Les pistes cyclables d'Orange sont presque toutes à repenser, modifier ou refaire. 

 Voilà de l’argent public bien mal utilisé !

panneau-danger.jpg

                                                                            DANGER PISTE CYCLABLE NEUVE

 

article proposé par un lecteur...



Repost0
18 avril 2009 6 18 /04 /avril /2009 19:21
 

Pistes cyclables, tourisme vert et développement durable

 

La région PACA et le département de Vaucluse développent un réseau structurant de voies vertes de plus de 1500 km.

Il est composé de deux grandes voies nord-sud : un axe reliant le lac Léman à la mer Méditerranée ("La LémanMer") et un axe transalpin.

D’autre part, il comprend deux grandes voies régionales est-ouest : une littorale et une autre traversant le moyen pays ("La Provençale").

S’y ajoute, une voie vauclusienne ("La Via Venaissia") traversant le Comtat Venaissain reliant "La Provençale" à "La LémanMer".

 

Dans son actualité, le Conseil Général du Vaucluse nous informe que la réalisation de 16 Kilomètres de la «Véloroute Via Venaissia » qui relie Jonquières à Velleron débuteront en juin 2009.

 

La véloroute Via Venaissia est une piste cyclable qui empruntera le tracé de l’ancienne voie ferrée qui reliait Orange à l’Isle sur la Sorgue.

Hormis Orange, toutes les municipalités concernées participent à ce projet. De ce fait et avant de se mailler sur "La LémanMer" , "La Via Venaissia" reliera directement Jonquières à Châteuneuf-du-Pape en évitant la cité des Princes.

 

Orange autrement a proposé et propose toujours

un plan vélo et la piste cyclable des collégiens

 

Pour nous l'absence de plan vélo handicape le tourisme et le développement durable

Les Orangeois et les touristes sont de plus en plus nombreux à utiliser le vélo comme moyen de déplacement. Les effets positifs de la pratique de la bicyclette en termes de santé publique, d’accessibilité aux infrastructures, de qualité de vie et de développement durable de nos territoires sont évidents.

Des politiques ambitieuses sont conduites par les collectivités territoriales, des actions sont engagées, des véloroutes et des Voies Vertes sont aménagées ou en cours d’aménagement. De plus en plus, la France et le Vaucluse disposent de pistes cyclables équipées d’un revêtement goudronné, lisse et roulant, utilisant l'emprise d’anciennes voies de chemin de fer et de chemins de halage.

Des équipements et des services sont accessibles tout au long de ces itinéraires : sanitaires, points d'eau et d’informations, aires de stationnements, de pique-nique, de loisirs et de détente, ...

 

Le plan vélo d’Orange

Il faut établir un plan d’action qui aura pour objectifs :

. de favoriser l’utilisation du vélo comme moyen de transport alternatif à la voiture et comme véhicule de loisirs,

. d’améliorer et de sécuriser les infrastructures cyclables existantes,

. de structurer un réseau composé de pistes nouvelles et de voies vertes entièrement réservées aux modes de déplacement non motorisés,

. de réduire le nombre de vols de vélos et d’augmenter les possibilités de stationnement en réalisant des garages spécifiques.

 

La piste cyclable des collégiens

Il faut créer une piste cyclable arborée, entièrement sécurisée et d’un seul tenant, entre les 4 collèges de la ville.

De l’avenue de l’Argensol, son origine, elle desservirait le collège du même nom. Puis, elle emprunterait l’emprise du canal de Pierrelatte jusqu’à la colline, où elle se maillerait à une bretelle desservant le collège St Louis. Ensuite, elle enjamberait la colline et rejoindrait le collège Jean Giono. Les voies Pinay, Charles Dardun, Félix Ripert et Ambroise Croizat aménagées, et la piste de l’avenue des Etudiants, la conduirait au collège Barbara Hendricks. Après cela, elle poursuivrait son chemin par le lycée, l’Arc de Triomphe, la piste du Merderic et se terminerait au rond-point de la Croix de Champlain.

Cette création qui utiliserait en partie l’emprise de la dérivation de la Meyne et celle du bassin de l’Etang d’Aglan, au pied de la colline Saint Eutrope, obligerait à la réalisation de ces derniers. Aux abords de l’étang qui servirait de bassin écréteur de crues serait créé un parc naturel et un arboretum.

 

Les véloroutes et les voies vertes

Les véloroutes sont des itinéraires pour cyclistes de courtes, moyennes et longues distances, d’intérêt départemental, régional, national ou européen, reliant les régions entre elles et traversant les agglomérations dans de bonnes conditions. Elles empruntent tous types de voies sécurisées, dont les voies vertes.

Les voies vertes sont des aménagements en site propre, réservés aux déplacements non motorisés. Elles sont destinées aux piétons, aux cyclistes, aux rollers, aux personnes à mobilité réduite et, dans certains cas, aux cavaliers, dans le cadre du tourisme, des loisirs et des déplacements de la population locale. Elles doivent être accessibles au plus grand nombre, sans grande exigence physique particulière, sécurisées et jalonnées.

 

La Via Venaissia : un projet intercommunal

La nouvelle véloroute Via Venaissia est une piste cyclable en site propre qui empruntera le tracé de l’ancienne voie ferrée qui reliait Orange à l’Isle sur la Sorgue, en passant par Jonquières, Sarrians, Aubignan, Loriol-du-Comtat, Carpentras, Pernes-les-Fontaines et Velleron. Ouverte le 3 novembre 1894, la ligne de chemin de fer d’Orange à l’Isle-sur-la-Sorgue, longue de 38 km, a cessé son activité ferroviaire en 1987. Cette ligne possède à Orange, son ouvrage historique le plus remarquable, une rotonde à locomotives avec un pont tournant à mains.

Dans le cadre d’un plan de continuité cyclable, la future Via Venaissia sera maillée sur la voie verte reliant Genève à Port-Saint-Louis-du-Rhône et de ce fait sur sa bretelle Beaucaire-Sète. Par ailleurs, elle sera connectée à la véloroute du Calavon allant de l'Isle-sur-la-Sorgue à Apt et sur sa liaison avec le pays de Forcalquier. 

 

La Via Venaissia et la rotonde à locomotives

Pour relier la véloroute "Via Venaissia" à la voie verte "Du Léman à la Mer", Orange Autrement propose d’utiliser la piste cyclable des collégiens en la maillant par une bretelle allant du collège de l’Argensol à la rotonde à locomotives équipée en halte cyclo-touristique, et en la raccordant à la voie verte des bords du Rhône par les berges de la Meyne depuis le collège Jean Giono. 

L'aménagement de notre ville est un travail vaste, complexe qui pourrait nous projeter dans un avenir meilleur, sur beaucoup de plan : favoriser le confort des habitants, les commerces et le tourisme comme préserver notre environnement. A Orange il nous manque  de la cohérence dans les créations, les restructurations des voiries comme des quartiers. Nous pouvons tous le constater, dernièrement la voie Félix RIPER, bientôt le quartier de Fourchevielle. Cette vision d'un aménagement à long terme incluant des modes de transports alternatifs ne nous semble pas saisi. Dommage nous ratons un train qu'il sera difficile de rattraper!

Repost0

Culture à Orange

Association "Ben Lèu"

Cours de Provençal pour adulte, pour débutant.

Pour ceux qui n'y connaissent rien!  

Calendreta .

mardi 18h00-19h30.

Contact 04 90 34 94 47

 

Chorégies 

 

AGORA
16 Rue reine Wilhelmine 84100 Orange 04 90 51 71 18

http://www.agorange.net/


THEATRE DU SABLIER

37, Crs Aristide Briand à Orange

Tel 04 90 51 14 03

Ateliers et Week end de théatre, danse, écriture, peinture. Spectacles

http://www.theatredusablier.com/


Le Café Littéraire

Association  Culturelle

Soirée autour d'un livre ...

Le site du café littéraire

  

Ciné  Forum
Impasse du parlement 84100 Orange

Librairie Elan Sud

Rue de Rome(ancienne rue des Phocéen)  lien 

Association ELU
pour les amoureux du livre
http://elansudeditions.over-blog.org

 

Orange Bleue Librairie

Lectures, débats, expos, signatures

http://www.orangebleue-librairie.com

 

  L’écran Magique.