Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'Orange Autrement
  • Le blog d'Orange Autrement
  • : Association regroupant des citoyens de la ville d'Orange, créée pour soutenir les élus minoritaires et informer les orangeois-es sur la réalité de la gouvernance du maire d'extrême droite.
  • Contact

Pour aller plus loin

 

Gestion ahurissante = appauvrissement général.

2020 Anniversaire des ONZE ans du gâchis de la piscine des Cèdres!

80% du budget investissement = routes et trottoirs

Orange perd des habitants, des emplois, des entreprises.

Orange n'attire plus les touristes,

Prélèvements excessifs sans les services

lien vers facebook

Consulter les rapports de la chambre régionale des comptes.

2001 à 2010 clic ici

mais aussi

1990 à 2001 clic ici  

Rechercher

Soutien

Assurer votre soutien, c'est possible !

 

Contactez nous ou manifestez votre soutien en venant aux conseils municipaux. Nota : Les élus d'opposition au conseil municipal ont chacun une boite aux lettres à leur nom dans le hall de la Mairie.

nous écrire : orange.autrement@laposte.net

 

Archives

Agenda

Conseil communautaire

 

Conseils Municipaux à 9h

  Mardi 24 novembre annulé et 15 décembre date changée au 4 déc 2020

Commission Finances    24 nov à 9h!!! horaire nouveau

Commission urbanisme infrastructure  25 à 17h

Commission Affaire sociale  Aucune date

Commission éducation  Aucune date

Commission  agriculture, viticulture, et culture ?

Commission communale de sécurité et d'accessibilité On ne sait pas si elle se réunit...

Commission communale des impôts direct: on ne sait pas si elle se réunit

Commission consultatives des services public Locaux: ?

Commission électorale nouvelle forme convocation juste avant des élections une parodie de contrôle du boulo du maire

Commission d’occupation du domaine public ?

 

 

 

7 février 2020 5 07 /02 /février /2020 12:39
La dernière tribune pas libre, avant la vraie libération: Votez coquin de sort!
La dernière tribune pas libre, avant la vraie libération: Votez coquin de sort!

Depuis quasi un quart de siècle la ville s'est enlisée dans une mélancolie, une passive résignation et subit la mortifère peste brune, l'oligarchie Bompardienne. Ah oui "y a pas d'opposition"? Mais c'est une négation violente de ceux qui essaient et invitent à faire, par ceux n'agissent pas ou guère tout en cherchant à se dédouaner de leur passivité. Oui ce n'est pas facile, oui c'est épuisant et on comprend ceux qui se sont épuisés, oui, il faut du temps, des moyens, des têtes pour être un minimum audible...Et non ce n'est pas un jeu occupationnel plaisant.

Le pouvoir d'agir dans notre démocrature est certes bien limité.

Mais il existe un jour tous les 6, 7 ans où il ne faut pas se louper. Pour notre commune c'est les 15 et 22 mars prochain..

Les membres d'Orange Autrement,  après avoir appelé à un grand rassemblement de premier tour pour les prochaines élections municipales, fidèles aux buts fondateurs de cette association, restent sur le pont avec ce même objectif. Ils encouragent l'ensemble des listes en place à garder raison pour le second tour.

Les élues Aimer Ma Ville groupe de la minorité municipale issu des élections de 2014, viennent d'envoyer leur toute dernière tribune pour la toute dernière revue Arrange Vérité de l'oligarchie en place depuis 1995.

L'édile de la commune un patriarche sous le coup d'un jugement en appel pour prise illégale d’intérêt prétend mener sa dernière bataille à 77 ans (84 à la fin du mandat) pour sans nul doute laisser le navire au dernier de ses fils. Celui qui officie, s'ingère impunément depuis 2012 du vaste bureau d'attaché parlementaire procuré par papa et qu'il occupe en mairie pour la somme symbolique de 250 euros ...

Alors assez.

Voici l'appel à voter des élues AIMER MA VILLE,

et que le second tour nous trouve tous uni pour qu'enfin sorte de sa boue Orange.

Cette tribune a été envoyée , avant midi ce 7 février, soit moins de 48h après l'appel à la produire. Car nous connaissons trop les travers de cette famille qui a tôt fait de vous jouer de vilain tour. Forte de l'impunité que reçoivent les coups tordus politiciens auprès des tribunaux, et/ou de l'indifférence auprès de la population. Population si malmenée qu'elle ne fait plus la part des choses et ne voit là que du pareil au même.

 

Repost0
6 février 2020 4 06 /02 /février /2020 13:37
Tribune libre: le retour .... des tracasseries

On ne l'attendait plus: l'appel à produire "La Tribune Libre" pour "l'Arrange Vérité Bompardiennne".

Elle avait été supprimée en septembre 2019 par une délibération. La revue de la rentrée parue seulement en octobre avait simplement été publié sans, malgré nos protestations et l'envoi d'une tribune au cas où.  Puis la préfecture a officié silencieusement et une modification non satisfaisante, puis une seconde rétablissait le droit d'expression(deux autre délibérations deux conseils -fichtre ils en perdent du temps les fonctionnaires qui ne le peuvent pas, pour nous fournir un inventaire des biens municipaux pas -. Mais voilà le prince d'Orange avait tellement peur de nos quatre lignes qu'il a préféré se priver de sa vérité sur papier glacée , comptant sur d'autres artifices, événements relayés par la presse, vœux, film bilan et publications style la mini revue des événements autour de noël.

Voilà qu'à la veille des municipale il tente une nouvelle censure gageant qu'avec la campagne les choses tournerons court et à son avantage, qu'il pourra ainsi publier à peu de frais un 24 pages tout à sa gloire défaillante.

Pour la petite histoire début janvier nous avions été curiieux de voir un nouveau stagiaire en communication distribuant des tracts pour la ville sur le marché, avec deux comparses habituels de la chose . Ce dernier interrogé sur sa présence nous avait confié travailler à la revue Arrange vérité.Si Si que ça ah bon ? Mais nous ne le croyons pas vu que l'appel à produire notre tribune doit nous laisser le délai de trois semaines selon le RI rétabli. Un Ri qui ne prévoit nullement les contraintes imposées dans le mail produit en illustration de cet article

Du reste dans une mairie normalement constitué et respecteuse depuis la délibération nous aurions du pouvoir publier sur le site internet, or nos demandes sont restées lettre morte.

Alors à quel jeu Joue le vieux Bomaprd? (77 ans bientôt)

Nannan nan veux pas les voir sur ma revue, veux pas me privé de mon joujou à manipuler durant cette dernière campagne! Est-ce qu'il trépigne encore à 77 ans de rage pour si peu? C'est grave car son petit cœur n'y résistera pas.

 

 

Repost0
30 septembre 2019 1 30 /09 /septembre /2019 19:54
Censure de la minorité par supression de leur tribune libre

Décidément l'histoire1 de la tribune libre de la minorité aura émaillé la totalité du mandat.

Le maire d'Orange lors du conseil du 24 septembre 2019 a fait modifier le règlement intérieur spécialement pour priver les élus des minorités en ce temps de campagne de la toute petite visibilité qu'ils avaient arraché à grand peine dans la revue municipale.

Les élues AIMER MA VILLE ont décidé de saisir la préfecture, mais pas le tribunal puisque les élections seront largement dépassé  le temps que la" justice" de notre pays se mettent en branle.

La première version de cette nouvelle censure supprimait carrément la revue municipale durant le temps électoral. du 1 er septembre au 23 mars 2020 . Elle réservait le même sort à la tribune libre des minorités sur le site municipal à l'aulne des déclarations politicienne du maire à travers l'onglet ré-information mise sous le boisseau temporairement. En effet on avait remarqué depuis le 2 septembre que de nombreuses communications du maire, réinformations, communiqués de presse qui salissaient allègrement des élus minoritaires avaient disparu du site municipal . Nous apprenons qu'ils sont donc suspendus. Sage précaution dicté par une plainte imminente pour diffamation dont le maire a été prévenu...

Bref...

La seconde version du texte censurant les tribunes des minorités revient sur cette suppression de la revue municipale mais pas sur celle les tribunes des minorités...

Parait qu'il a eu pitié des élus minoritaires. Selon lui éclatés en plusieurs groupes ils n'auraient pas su se partager la parole, s'est-il moqué en conseil municipal le 24 septembre 2019.

MAIS de quoi a peur ce minus de trois phrases sur son canard?

On ne sait jamais quoi si elle réveillait trois quidam c'est ça que tu te dis guignol pas bien fier de ton boulot pour t'abaisser à une si mesquine chose.

"La démocratie régresse si on ne s'en sert pas" Daniel IBANEZ

Merci a tous ceux qui rejoindrons notre groupe ou un autre dans ce combat.

 

1 Histoire qui nous a demandé trois procès, deux de gagné, mais nous a couté du temps et des € puisque le TA nous avait condamné aux dépend de 1000€ pour procédure non appropriée. Condamné la mairie à 1100€ mais nous en avons été pour nos sous au dernier même si nous l'avons gagné rien pour nous défrayer des frais d'avocat.

Le premier RI en avril 2014 rien de fixé

27  juin 2014 un avenant  au RI réduit à 71 signe par personne soit un demi tweet!!!

24 mai le TA ordonne de changer le RI dès le prochain conseil municipal,condamne le maire à 1100€

Cet ordre est ignoré du maire

27 Juin 2016  conseil municipal le maire ignore superbement la demande du juge.

Le groupe aimer ma ville saisit le préfet, lequel dans le jugement était nommément cité pour s'assurer de l'application du jugement.

26 août au matin conseil exceptionnel, la préfecture veille et l'écrit aux élus Aime Ma Ville. De fait la question de la tribune libre est enfin dans l'ordre du jour.

Le règlement intérieur est modifié. le maire déclare une demi page pour vous une demi pour nous.

26 août après midi, les élus reçoivent une demande du service communication, pour leur tribune libre d'octobre leur donnant 680 caractères par élus.

21 octobre, message du service communication, plus que 499 caractères par élus...

4 janvier 2017 censure du texte pour la revue de février

Procédure en référé urgence le TA juge que ce n'est pas une urgence alléguant qu'on avait qu'a la publier en avril ben voyons et la censure perdure?, et nous condamne à 1000€

12 février 2019 le TA nous donne raison le maire doit publier ....

MAIS 12 Février 2019 le temps de la justice est bien trop long!

et là ben censure totale....plus le temps pas de temps à perdre Le TA est une justice pour ceux qui ont du temps et du fric.

Entre temps les tribunes ont souffert de quolibet de reduction de place de couleurs illisibles etc en toute impunité. Du reste plus aucun panneau d'affichae libre n'est respecter

Alors Pays des droit de l'homme mon œil: Pays du fric et du plus truand

 

Censure de la minorité par supression de leur tribune libre
Censure de la minorité par supression de leur tribune libre
Repost0
7 août 2019 3 07 /08 /août /2019 18:41

Réclamation envoyée au maire

Rapines de la Majorité sur les Tribunes Libres de l’opposition
Rapines de la Majorité sur les Tribunes Libres de l’opposition
Rapines de la Majorité sur les Tribunes Libres de l’opposition

Le texte accompagnant ce courrier transmis au préfet.

 

Monsieur le Préfet,

 

 

Vous trouverez ci-joint copie du courrier que nous faisons au maire d'Orange, qui une nouvelle fois, se permet d'intervenir sur notre espace de "Tribune Libre" de la revue municipale.

 

Depuis le délibéré du TA du 26/05/2016, ce dernier ne cesse d'attaquer ce droit : commentaires inclus de la majorité dans notre espace ayant pour conséquences la réduction de la police et rendant la lecture difficile, absence de couleur, différence de traitement dans la position de la tribune de l'opposition DOMINÉE par celle de la majorité alors que cette dernière  bénéficie déjà de la visibilité de l'ensemble du journal, etc ...

 

Aujourd'hui la majorité municipale produit un long texte qui n'est qu'une réponse à l'ensemble des expressions de l'opposition.

 

Ce faisant, le texte long et confus dont une bonne partie n'a aucun lien avec la vie municipale, empiète sur notre espace et réduit les polices de nos propres textes, cela à la veille des municipales.

 

Nous vous sollicitons donc afin que vous puissiez rappeler au maire d'Orange les règles.

 

Vous remerciant par avance

 

Nous vous prions d'agréer, Monsieur le Préfet, l’expression de nos plus respectueuses salutations,

 

Les élues Aimer Ma Ville

 

Anne Marie HAUTANT, Christine BADINIER, Régine PELLEGRIN

Repost0
3 août 2019 6 03 /08 /août /2019 17:02

Ce blog existe en premier à cause des multiples façons dont le maire s'ingénie à restreindre la visibilité, la voix de ses opposants, comme le rappelle le texte en chapeau.

Les élues d'oppositions se sont battues jusque devant le tribunal - trois procédures durant ce mandat- pour faire valoir leur droit d'expression sur la revue municipale, les médias de la ville.

L'opposition a pour le moment:

  • En théorie 7 panneaux de libre expression mais mal placés. La communication d'opposition y est systématiquement recouverte à l'aide d'affiches événementielles vraies, périmées ou fausses "savamment" collées, une manœuvre malhonnête dénoncée sur ce blog. De plus ces panneaux ne sont pas assez nombreux par rapport à la loi... Ils sont rendus inutilisables.
  • Une tribune sur le journal municipal papier. Et il faut veiller au grain car tout y passe pour discréditer voire rendre invisible, illisible le texte Cf. Le dernier, N° 118, (pas encore disponible en papier, un lien sur la Newsletter du 30 juillet) qui publie les tribunes d'opposition en caractères minuscules parce que la majorité s'est octroyée en réponse plus que la demi page définie dans le RI.
  • une tribune sur le site internet et bien malin qui arrive à la dénicher sous l'avalanche des infos et même fausses pages -vides- du site.

Par courriel du 31 juillet 2019 la mairie entend restreindre ce dernier droit d'expression sur le site WEB de la ville. Comment? En le limitant dans les mêmes proportions que dans la revue municipale papier! Why? Totalement inadapté...et non conforme au RI.

Les élues ont envoyé un courriel en protestation, rappelant la loi et en profitent pour faire valoir une énième fois leur droit sur les supports médiatiques utilisés par le maire,  Facebook et la Newsletter. Cette dernière a été remise au goût du jour avant la période de campagne, comme de juste...

Ce faisant elles restent modestes dans leurs demandes et réalistes, évitant d'autres domaines de communications:  les nombreux moyens affichages publicitaires sucettes, électroniques, les 3/4, prospectus et communiqués sporadiques genre tutos, le stand et distributions sur le marché, les provocations politiciennes (monument de la terreur, inaugurations ronds points, université d'été du parti) qui sont tous autant de prises de positions politiques, cultuels fait avec les moyens municipaux qui n'ont absolument rien à voir avec le service dû aux orangeois, mais bel et bien avec l'ouverture d'une vitrine médiatique. Et bien plus car il y a  rupture du contrat entre les habitants et les règles théorique de notre République démocratique dont la laicité.  Le maire sans aucune retenue use et abuse, s'octroie des moyens toujours plus importants, mégotant sur les petits droits de l'opposition. Nos institutions malades n'arrivent même pas à réagir convenablement. L'opposition sans moyen reste démunie. Article du 26 /01/2016 La saga des tribunes "libres": ou l'histoire d'une censure permise par faiblesse institutionnelle

 

Voici  le courriel des élues Aimer Ma Ville Une juste protestation et une demande d'extension de droit d'expression aux autres médias dématérialisés utilisés par le maire.

Tribune libre nouvel essai de restriction...Non mais incorrigible!
Tribune libre nouvel essai de restriction...Non mais incorrigible!

Rappel chronologique: cf article Tribune libre: premier rétro pédalage.

Pour ce mandat, le règlement intérieur du conseil municipal voté en avril 2014 laissait en suspend la question des tribunes des élus d'oppositions. Un simple "à définir" entre parenthèse.

27 juin 2014 conseil municipal, la tribune d'opposition dans la revue municipale est fixée à 71 signes par élu. Soit un mi-tweets.  (Avenant au RI N°1)

Durant plus de deux ans pour leurs "tribunes libres" les élus d'opposition ont été soumis aux caprices du prince d'Orange; de la censure totale à de ridicules mises en page des 71 signes, tailles typographies illisibles, fonds sombres, commentaires railleurs etc (rappel: un espace = un signe...)

22 août 2014 le groupe Aimer Ma Ville saisi le tribunal administratif. (délai de recours administratif deux mois)

Le tribunal donne 60 jours à la mairie pour faire ses observations...

L'affaire traîne car nous avons un champion de la procédure qui n'a que faire des délais.

26 mai 2016, le jugement du TA est rendu ...

Le juge impose une modification du règlement intérieur dès le prochain conseil.

17 juin un CM annulé reporté au 23 Juin 2016. Les deux ODJ du conseil municipal ignorent superbement la demande du juge. Aucune sanction

Le groupe aimer ma ville saisit le préfet. Le juge lui demandait de s'assurer de l'application du jugement.

26 août au matin conseil exceptionnel, la préfecture veille et l'écrit aux élus Aime Ma Ville. De fait la question de la tribune libre est enfin à l'ordre du jour.

Le règlement intérieur est modifié.  Les élues d'opposition ont une demi page, sans autre détail.  c'est a dire que singulièrement il manque la définition du contenu, un nombre de mot, de signes, photo,couleur de la police ... La majorité s'octroie dans son magazine de 24 pages l'autre demi page comme si elle avait besoin d'un espace en sus.

26 août après midi, les élus reçoivent une demande du service communication, pour leur tribune libre d'octobre leur donnant 680 caractères police calibri, en taille 11 et ce par élu. Le tout 6x680 selon le message entrant parfaitement dans l'espace alloué: Une demi page.

4 septembre 2016, les élus Aimer Ma Ville envoient leur première tribune libre "internet".

7 septembre 2016 les élus Aimer Ma Ville envoient leur tribune libre pour la revue municipale .

23 septembre la revue est disponible en mairie, le 26, elle est dans les boites aux lettres.

29 septembre 2016 la tribune libre pour le site internet "est en ligne".

21 octobre 2016 message du service communication, plus que 499 caractères par élu en 11 taille, police calibri...Ils n'avaient, soit disant, pas décompté les marges...

Et depuis lors c'est la règle ou presque demi page, 499 caractères par élu, taille 11, police calibri pour la revue papier...

5 janvier 2017, le maire censure la tribune AMV pour la revue de février 2017. Le TA saisit en urgence référé donne tord sur la forme de la saisie aux élues AMV et les condamne à 1 000€ le 11 janvier 2017. Sur le fond le jugement du TA sera rendu le 12 février 2019, la mairie est simplement condamnée à publier la tribune censurée, et les élues en restent pour leur frais... brave justice! Deux poids deux mesures.

Dernier épisode donc

31 juillet 2019, message du service communication, "En l’occurrence, si votre groupe demeure à 2 élues, vous disposerez de 640 caractères en 10 pts et de 950 caractères en 8 pts (taille minimale de la police)." C'est quoi ce bintz? L’amalgame taille de la tribune papier, et taille de la tribune dématerialisé. Est ce que les sites dématérialisés sont limités à 24 pages A4?

 

 

Ci dessous le courriel reçu le 31 juillet et en suivant un extrait de l'avenant N°2 en question.

Tribune libre nouvel essai de restriction...Non mais incorrigible!
Tribune libre nouvel essai de restriction...Non mais incorrigible!
Tribune libre nouvel essai de restriction...Non mais incorrigible!

Et la position de Régine Pellegrin, qui succède au démissionnaire du PS

Tribune libre nouvel essai de restriction...Non mais incorrigible!

Ci dessous la capture d'écran avec nos tribunes libres. Les autres groupes n'utilisent que peu ou pas ce moyen d'expression qui reste de toute façon confidentiel par la volonté du maire. Le chemin d'accès n'est pas direct. Les tribunes ne sont pas valorisées car postées en PDF. Aujourd'hui c'est la longueur du texte contenu par le PDF que le maire nous conteste...Vraiment rien d'autre à faire que de nous pinailler ce minuscule droit. Sans compter que plus le texte est long moins le lecteur accroche... Alors qu'il nous laisse tranquille.

 

Tribune libre nouvel essai de restriction...Non mais incorrigible!
Repost0
31 juillet 2019 3 31 /07 /juillet /2019 19:56

Pour cette revue les élus des minorités avaient été invitées à fournir leur tribune libre le 28 mai 2019, pour une parution fin juin, était-il écrit sur le mail.

Respectant le délai imparti les élues Aimer Ma Ville avait envoyé leur texte le 10 juin 2019. Il a donc fallu plus d'un mois et 20 jours à l'équipe municipale pour pondre dans leur N° 118 une "revue réponse" à nos remarques.

Cette revue n'est pour le moment disponible que de manière dématérialisé et seul ceux qui ont reçu la newsletter ce mardi 30 juillet dans la soirée ont le lien ...

Pour les autres la revue papier sera disponible?  Courant août...

Mais pourquoi tant de lenteur? Trop de travail de propagande? (Les frais de campagne municipale à prendre en compte démarre au 1er septembre 2019 une revue en Aout et c'est une pub gratuite bien placée)

Question au service com pourquoi les newsletters ne sont pas disponibles sur le site de la ville ? L'onglet reste vide? Comme celui Actualité d'ailleurs...

Le rythme de parution prévu n'est pas respecté pourquoi?

Pourquoi les élus des minorités doivent-ils fournir presque deux mois à l'avance leur texte? 

Le magazine municipal a changé de rythme durant ce mandat. Les publications sont aléatoires dans le temps. De 5 numéros par an, on est tombé à 4. Le RI, règlement intérieur du conseil municipal, qui régie le droit de l'opposition en matière de visibilité, et d'expression, en promettait 6 une tous les deux mois...

De plus ce même RI expliquait que la majorité se réservait sur la page tribune libre des oppositions, la moitié de la page, en leur laissant avec largesse l'autre moitié... Or sur ce numéro 118 la police de nos tribunes a été réduite pour laisser la place à une tribune hyper longue de la majorité. Pour faire rentrer le tout, c'est la taille de la police a été impacté réduite. Les tribunes d'opposition sont illisibles. Nous protestons contre cette nouvelle entorse à notre visibilité.

 

merci de respecter la ligne rouge!

merci de respecter la ligne rouge!

La revue municipale N ° 118 est enfin en ligne.

Ci dessus capture écran d'une partie de la newsletter du mardi Notez l'heure d'envoi 21h25...les pauvres.

D'habitude les newsletters sortent le lundi, tous les 15 jours... Sur cette newsletter un lien pour le magazine municipal... Une info sur de prétendues subventions aux chorégies d'Orange. Les Chorégies recevait au mieux 152 450€(le reste étant des dons en nature surévalué . Cette année on verra bien . En avril cette subvention était absente du tableau voté...

 

Ci dessous la capture d'écran du site municipal ou l'on ne voit pas encore apparaitre le lien vers la nouvelle revue...

 

La revue municipale N ° 118 est enfin en ligne.

Rectifions le complément ci dessous

La ville apporte son concours en nature certes mais l'estimation de ce complément est fantaisiste. Cette année il avoisine 600 000€ certaines années cette même prestation dépassait les 800 000€ dans la bouche de l'édile affabulateur.

Ces prestations en nature valorisés généreusement ne sont que communication manipulation la preuve.

La revue municipale N ° 118 est enfin en ligne.
Repost0
16 juillet 2019 2 16 /07 /juillet /2019 21:46

En avant première voici la tribune libre des élues Aimer Ma Ville pour le site de la ville.

22 MARS 2021, C’EST LA FÊTE A ORANGE
22 MARS 2021, C’EST LA FÊTE A ORANGE
22 MARS 2021, C’EST LA FÊTE A ORANGE
22 MARS 2021, C’EST LA FÊTE A ORANGE
Repost0
25 avril 2019 4 25 /04 /avril /2019 12:41

Le soir du 24 avril les orangeois ont eu le plaisir d'avoir dans leurs boites aux lettres le magazine municipal. Pour certain d'entre eux c'est le premier de l'année... Les autres chanceux qui ont eu le N° 116 de décembre...ben en janvier, l'attendaient depuis près de deux mois.  Cette revue est disponible en mairie depuis le 12 avril, sur le marché dans la foulée...Et ça y est elle est distribuée...

Pour notre part nous l'attendions, car le maire avait été condamné à publier la tribune libre des élues AIMER MA VILLE de février 2017, qu'il avait censuré.

YES, Il l'a fait dans un encart riquiqui, au milieu des pubs, taille des lettres réduites et sans explication du pourquoi les élues parlent de 2017...patin couffin

On reconnait là, tout l'art du manipulateur de très mauvaise foi.

En ce qui concerne cette revue rien ne change, c'est une promotion largement enjolivé, voire mensongère de la politique de l'édile. Deux pages et la tribune revienne sur le rapport de la CRC...Moi qui croyait qu'on n'avait pas besoin d'y revenir, parce que tout avait été dit en conseil...Ben mince alors.

Il y a même des reprises de déclaration politique de madame Galmard sa première adjointe....OUlala !  En tant qu'élue départementale. C'est quoi ça? Et oui ce n'est pas normal. Une demi page pour reproduire une déclaration politique faite en conseil départemental...Ils sont payés plus de 2000€ les élus départementaux. Ils peuvent se payer de la com eux! Nous orangeois n'avons pas à subir leur déclaration dans une revue payée par nos impôts, et en théorie uniquement faite pour nous informer sur l'administration de la commune.

C'est nouveau. Ce numéro joue aussi la fausse note de musique du greenwasching. Qu'es aquò ? Voici une vidéo l'expliquant. Grand merci au producteur Nicolas MEYRIEUX.

Euh pour quelqu'un qui bétonne, goudronne à tous va, arrache des arbres, remplace la verdure par des bâches plastiques, met des voilages d'ombrage, ferme et interdit les parcs publics...C'est juste incroyable mais vrai.

 

 

Repost0
25 mars 2019 1 25 /03 /mars /2019 16:05
Pas de magazine municipal en février ni en mars...?

C'est acté le magazine municipal a des ratés...

Tout décembre 2018 nous l'avons attendu, il n'est paru qu'en janvier et encore...Pas partout.

- Très mal distribué, la faute à un " un camelot indélicat " comme il est dit dans un post sur le site municipal. Lequel misère les aurait jetés...au lieu de les distribuer. Ben voyons

- Mais encore, pas présent dans la rubrique "magazine municipal" du site de la ville. Le dernier en ligne étant celui d'Octobre. La faute à ? "TOTO"...

La prochaine revue se fait attendre...elle serait distribuée courant avril nous a-t-on répondu. cf capture d'écran ci dessus

Ce retard va à l'encontre de l'appel à contribution qui avait été demandé aux élus de l'opposition le 22 janvier au plutôt et tout le moins avant le 12 février 2019. Pas très fraîche les tribune de l'opposition dans la revue municipale...

 Aucune revue donc en février comme on avait l'habitude, ni en mars?

Pourquoi ? Incompétence? Une bévue sur la revue en interdisant sa publication? Un ordre de torpiller ce moyen de communication? Un besoin de maitriser "sa com" en ce moment délicat avec son procès et le rapport de la CRC?

Et puis le juge du TA avait ordonné lui,  la publication de la tribune censurée des élues Aimer Ma Ville,en sus de leur tribune...  Est ce  donc un nouveau mode de censure?

En tous les cas les newsletters elles qui ont repris du service tournent avec des droits de réponse spéciaux ." il se les attribue à lui même mais oublie de réserver une tribune à l'opposition sur son "nouveau joujou".

Faudra t il la demander encore au TA?

Franchement c'est bien qu'il n'est pas si fier de sa gestion pour autant prendre de soin d' empêcher la minorité de s'exprimer. Non? Cf la minable guéguerre contre l'affichage du candidat LR Gilles Laroyenne.

 

Repost0
26 février 2019 2 26 /02 /février /2019 20:24

En février 2017, la tribune libre des élues Aimer Ma Ville sur la revue municipale avait été censurée.

Le tribunal dans une procédure sur le fond, a donné raison aux élues, le maire n'avait pas le droit de les censurer.

Il lui est demandé de faire paraitre la tribune telle qu'elle avait été rédigé et envoyé en temps utile.

Ce jugement n'est pas assorti des dépens. C'est dommageable d'autant que la première procédure intenté en référé avait été rejeté sur la forme et avait donné lieu à une condamnation aux dépens. (Les deux élues Aimer Ma Ville avait réglé 1 000€. Aidé pour près de la moitié par une collecte spontanée de sympathisants. Merci de nouveau à eux)

Question est-ce que le maire va s'exécuter?

 

Censure de la tribune libre : le TA donne raison aux élues sur le fond.
Repost0

Culture à Orange

Association "Ben Lèu"

Cours de Provençal pour adulte, pour débutant.

Pour ceux qui n'y connaissent rien!  

Calendreta .

mardi 18h00-19h30.

Contact 04 90 34 94 47

 

Chorégies 

 

AGORA
16 Rue reine Wilhelmine 84100 Orange 04 90 51 71 18

http://www.agorange.net/


THEATRE DU SABLIER

37, Crs Aristide Briand à Orange

Tel 04 90 51 14 03

Ateliers et Week end de théatre, danse, écriture, peinture. Spectacles

http://www.theatredusablier.com/


Le Café Littéraire

Association  Culturelle

Soirée autour d'un livre ...

Le site du café littéraire

  

Ciné  Forum
Impasse du parlement 84100 Orange

Librairie Elan Sud

Rue de Rome(ancienne rue des Phocéen)  lien 

Association ELU
pour les amoureux du livre
http://elansudeditions.over-blog.org

 

Orange Bleue Librairie

Lectures, débats, expos, signatures

http://www.orangebleue-librairie.com

 

  L’écran Magique.