Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'Orange Autrement
  • Le blog d'Orange Autrement
  • : Groupe de citoyens de la ville d'Orange, soutenant deux élues au conseil municipal: Anne-Marie HAUTANT et Christine BADINIER. Opposition au maire d'extrême droite depuis 2001.
  • Contact

Pour aller plus loin

 

Gestion ahurissante = appauvrissement général.

2017 Huitième anniversaire du gâchis de la piscine des Cèdres!

80% du budget investissement = routes et trottoirs

Orange perd des habitants, des emplois, des entreprises.

Orange n'attire plus les touristes,

Prélèvements excessifs sans les services

lien vers facebook

Consulter les rapports de la chambre régionale des comptes.

2001 à 2010 clic ici

mais aussi

1990 à 2001 clic ici  

Rechercher

Soutien

Assurer votre soutien, c'est possible !

 

Contactez nous ou manifestez votre soutien en venant aux conseils municipaux. Nota : Les élus d'opposition au conseil municipal ont chacun une boite aux lettres à leur nom dans le hall de la Mairie.

nous écrire : orange.autrement@laposte.net

 

Archives

Agenda

Conseil communautaire

lundi 25 septembre, 18h30, au 307 Avenue de l’Arc de Triomphe à Orange, Salle du Conseil du nouveau siège de la CCPRO.

Conseils Municipaux

  4 sept à 9h, 29 sept à 9h, 27 oct à 9 h, 27 nov à 10 h, 18 déc à 10h.


Commission éducation  Aucune commission depuis deux ans et pof en vlà une de programmée le 16 oct

Commission Finances   12 sept, 17 oct, 14 nov, 5 déc à 17h30.

Commission urbanisme infrastructure  13 sept, 18 oct, 15nov,  6 déc à 17h00

 

 

 

 

8 août 2017 2 08 /08 /août /2017 11:26

Voici la capture d'écran de la tribune libre des élus Aimer Ma Ville, parue le 8 août, mais avec la date d'envoi du 15 juillet, sur le site municipal.

Apparemment une tribune en chasse une autre. Aucune archive ne vous permet de lire les précédentes malgré la demande. Aussi nous allons donc dorénavant produire dans le blog les captures d'écran.

 

 

Tribune libre sur le site municipal: Juillet 2017 sujet Orange plage.
Repost 0
Published by Orange Autrement - dans Tribune libre
commenter cet article
12 avril 2017 3 12 /04 /avril /2017 10:59
Mais si la revue d'avril est distribuée. Euh pas partout.

Ce matin toujours pas de revue en mairie, pas de revue sur le site municipal.

Or la revue est bel et bien distribuée!

Le 12 avril? C'est une distribution tardive1 certes, mais elle dépasse bien des boites aux lettres enfin de certaines boites2 aux lettres...

La tribune des élus d'opposition AIMER MA VILLE est bien présente. En dessous, une tribune de la majorité, la première3. Et plus fort le titre et l'introduction de cette tribune de la majorité, (premier paragraphe) nous aurions pu le signer car c'est tout à fait ce que l'on revendique.

Un mandat de maire est un mandat de gestionnaire soucieux du patrimoine qu'on lui confie pas de propriétaire princier, d'enfant gâté qui casse son jouet. Or que fait à longueur d'année notre député-maire exactement le contraire de ce qu'il indique en titre et intro de sa tribune!

Les questions des élus d'opposition sont toujours centrés sur la gestion communale, les abus de gestion constatés. Lui en face, aligne de pseudos réponses aux élus. Lesquelles invariablement tombent à coté. C'est pas ma faute. Regardez, la gestion nationale, régionale, départementale... Dernier exemple en date le fils (à l'école Bompard) qui a copieusement fustigé (sous le regard paternel) Anne Marie HANTANT lundi 10 en conseil communautaire (mais aussi Claudine MAFFRE de Jonquières ou Gilles LAROYENNE) Et ce bien hors propos (trajets en hélicoptères de ?) Gestion de la région ? Dont elle serait redevable/ responsable...Et elle n'est pas responsable de la guerre de 14, par exemple, monsieur? (monsieur qui a continué son harcèlement post conseil jusqu'à ce que papa vienne lui dire stop)

Cependant rappelons au maire qu'une municipalité a toutes les compétences nécessaires aux développements économiques de son territoire. (C'est même la seule institution qui a les compétences générales. Et peut si elle le veut se saisir de toutes causes) Le réfuter, et ainsi se dédouaner de ses responsabilités (sa politique locale, = gestion de celui qui enterre son "talent", réf biblique) n'est pas bien sérieux.

"Bien mal appris qui croyait prendre."

1 la distribution c'est selon la saisonnalité électorale, soit en avance, soit en retard.

2 les élus d'opposition n'ont pas cette prose mais bien le paquetage pub qui y est ailleurs associé...sans doute une erreur de distribution.

3 le droit d'expression redéfini, suite au jugement du TA en conseil d'Aout 2016, permet à la majorité de s'exprimer. La première fois elle a usé de ce droit pour faire l'apologie du parti Ligue du sud, ce qui n'était pas d'intérêt communal, et donc ne compte pas. Puis elle a oublié qu'elle s'était octroyée ce droit jusqu'à présent...

Pas de revue en mairie le 12 avril, pas de publication sur le site le 12 avril midi.

Mais si la revue d'avril est distribuée. Euh pas partout.
Mais si la revue d'avril est distribuée. Euh pas partout.
Repost 0
Published by Orange Autrement - dans COMMUNICATION Tribune libre
commenter cet article
5 avril 2017 3 05 /04 /avril /2017 20:26
Tribune libre: 1200€ /1000€ deux poids deux mesures.

Dans la longue bataille pour leur tribune libre, les élus Aimer Ma Ville avaient gagné une manche (obtenu la révision du règlement intérieur), mais perdu deux ans de droit d'expression sans arriver les faire valoir. (juin 2014- juin 2016)

Et la mairie avait été condamnée à leur verser 1 200€, le 24 mai 2016. Or les élus Aimer Ma Ville attendent encore ces 1 200 €!

Le 5 janvier 2017, le maire censurait leur tribune pour la revue de février 2017. Dans l'espoir de la faire publier quand même puisque les nouvelles jurisprudences leurs étaient favorables, ils en appelaient dans une procédure en urgence de nouveau au TA.(tribunal administratif)

Malheureusement par méconnaissance soit de la procédure de leur part, soit des nouvelles jurisprudences par le juge, cette procédure ne leur a pas été favorable. Et comble de tout ils ont été condamnés le 11 janvier 2017 par un juge du TA à verser à leur tour 1 000€ à la ville d'Orange.

Là pas de souci, par courrier, ils ont reçu un titre de paiement individuel partageant la somme en trois fin mars, ça n'a pas trainé.

L'édile a eu le toupet (pouvoir de l'institution) d'émettre d'un côté trois titres de paiement et d'omettre de l'autre d'honorer la dette.

Christine BADINIER lui a écrit pour lui rappeler cet oubli.

 

Monsieur le député-maire,

 

 J’ai bien reçu votre titre de paiement de 333.33 euros, visé par l’adjointe aux finances Anne CRESPO, concernant l’affaire " censure de la tribune libre", des élus Aimer Ma Ville,  revue de février 2017.

 

  En effet en janvier 2017 notre action en « référé urgence » auprès du TA a été jugé irrecevable, (un point de vue procéduriel que je ne partage pas), et en sus le juge a condamné les trois élus Aimer Ma Ville à verser 1 000 euros à la ville d’Orange.

 

Je note que si vous être rapide et dans votre droit en émettant ce titre de paiement à mon encontre,  vous vous montrez bien long à verser à ces mêmes élus "Aimer Ma Ville" dont moi même, les 1200 € auxquels le TA de Nîmes vous à astreint le 24 mai 2016 Cf pj. Affaire « tribune libre de l’opposition » déposé au TA en Août 2014.

Aussi je souhaite qu’en retour de ce courriel, vous ayez la bonté de bien vouloir régler soit à Anne Marie HAUTANT notre tête de liste la somme de 1200€, soit à chacun d’entre nous la somme de 400€.

En vous remerciant,

Bien respectueusement,

 

 

Christine BADINIER

Elue Aimer Ma Ville

Repost 0
Published by Orange Autrement - dans Tribune libre
commenter cet article
28 mars 2017 2 28 /03 /mars /2017 07:23

Entre nos photos du 24 mars, fin d'après midi et dimanche 26 mars, les panneaux d'affichages libres expression ont été visiblement nettoyés jusqu'à la tôle par ?? (la pluie qui avait  détrempée les affiches, a facilité la tâche).

Et...

Dimanche 26 mars matin 9h00, Av des étudiants les affiches Marine et Macron se partageaient l'espace des deux panneaux successifs. Un peu plus tard les affiches "Asselineau" ont dû s'y ajouter, on les aperçoit encore par dessous (panneau devant Giono, panneau devant Lycée) .

Jusqu'à quand cette "pluralité1" a-t-elle pu s'y maintenir? A quelle heure ont-ils été recouvert?

Petit tour du lundi 27 mars, en Photo

 

1Un bien grand mot, nous vous l'accordons mais si nous relevons cette pluralité partielle c'est à cause de son caractère exceptionnel, C'est même la première fois que nous apercevions autre chose que les habituels placards d'affiches "X utilisées pour couvrir" ou les placards excluants de l'édile Orangeois.

L'affichage libre: la loi/ la conception orangeoise.L'affichage libre: la loi/ la conception orangeoise.L'affichage libre: la loi/ la conception orangeoise.
L'affichage libre: la loi/ la conception orangeoise.L'affichage libre: la loi/ la conception orangeoise.L'affichage libre: la loi/ la conception orangeoise.

C'est clair l'édile ne tient pas à partager ses panneaux "Libre expression" et contrôle parfaitement l'espace orangeois.

L'affichage libre: la loi/ la conception orangeoise.

Donc le feuilleton "affichage libre à Orange" continu.

Rappel sommaire: En 2006, la mairie avait fini par définir une liste de "panneaux libre" expression Ce jour 6 sur 8 des panneaux de la liste ne sont plus des panneaux d'Affichage Libre. Ils existent toujours mais sont réservés à de l'affichage municipal sous peine d'amende. Ce sont ceux barrée de rouge.

Dates des changements? On ne sait pas trop, ce que l'on sait c'est que les nouveaux emplacement ont été choisi pour leur moindre visibilité et leurs facilités de contrôle.

Repost 0
24 mars 2017 5 24 /03 /mars /2017 08:12
Affichage: la libre expression d'opinions en question!
Affichage: la libre expression d'opinions en question!

Le courrier ci-joint a été envoyé le 23 mars à 16h. Copie à la presse et à la préfecture.

Il était accompagné d'un message et d'une photo d'un panneau saturé par un affichage illustrant les excès antidémocratiques d'affichages d'opinions ainsi que de l'encart publié sur la revue municipale  N° 52 "Arrange vérité".

Vous trouverez également exclusivement donc pour nos lecteurs des exemples d'affichages antidémocratiques. Une spécialité orangeoise en très notablement développement (une nette amélioration de la tactique - alternance mixage méthodique et systématique des trois exemples -) depuis le début de ce mandat pour interdire la pluralité d'opinion et donc invalider le rôle des dits panneaux de libre expression.

Un grand merci à tous pour la surveillance et les nombreuses photos que vous nous avez fait parvenir des panneaux dit de "libre expression".

 

Ci dessous le message accompagnant la lettre

Monsieur le maire,

 

Nous vous soumettons ci-joint un projet de mise en conformité des panneaux libres expression de notre commune à moindre frais.

Il est dommage qu'en pleine campagnes électorales présidentielles et législatives notre ville ne dispose pas de la surface légale affectée à la libre expression.

Du reste, il me semble antidémocratique la manière de faire de certains, qui saturent l'ensemble des surfaces de tous les panneaux restant, empêchant la pluralité des opinons/ évènement.(Principalement sont utilisées à cette fin vos affiches de campagne pour les législatives, les affiches de l'ASON, ou celle d'ARENA ) Je tiens à votre disposition une impressionnante collection de clichés photographiques de ces affichages excluant très désagréable et dégradant. Il serait bon de réglementer l'usage de ces panneaux à une affiche de taille réglementaire par candidat.

Enfin, il semble nécessaire de faire respecter votre arrêté (Cf revue N°52) qui explique que ces panneaux sont réservés à la libre expression d'opinion et aux évènements d'associations orangeoise à but non lucratif. Et donc quid des affichages d'une boite de nuit de Sarrians?

Affichage: la libre expression d'opinions en question!

Pourquoi ne reste-t-il que deux panneaux libre expression de cette liste? Celui devant Giono , celui rue Frédéric Mistral. Les autres ont tous été débaptisés, quand? Ils sont devenus des panneaux d'affichage réservé à la mairie sous peine d'amende.

Cette liste ci dessus était publiée par le maire sur sa revue  N°52 p 21. Une revue de 2006. Cette liste de panneaux de Libre Expression avait été obtenu après une longue bataille de C BEROUD élu PS entre 2001-2008. Il lui avait fallu attendre 2006 pour obtenir gain de cause 5 ans!

Second document joint au courriel. Cette campagne d'affichage excluante commnence mi-décembre 2016. Au nombre d'affiches employées par ce candidat pour empêcher les autres d'apparaitre, y a des suspicions qui naissent.

Second document joint au courriel. Cette campagne d'affichage excluante commnence mi-décembre 2016. Au nombre d'affiches employées par ce candidat pour empêcher les autres d'apparaitre, y a des suspicions qui naissent.

Affichage: la libre expression d'opinions en question!
Affichage: la libre expression d'opinions en question!

Photo ci dessus du 06 sep 2016. 

Début de cette campagne "ARENA" qu'on appellera ainsi pour les besoins du présent article: Fin Août.

Elle débute après la prise de contrôle inappropriée (et dénoncée sur ce blog par de l'affichage d'événements municipaux par ailleurs largement couverts), la tactique change.

Se succède alors à une vitesse effrénée cet affichage "ARENA". Toutes les couleurs y passent, blanc, bleu, jaune, rouge, noir. L'avantage sur l'ancienne tactique tous les lieux d'affichages sauvages passent sous ce contrôle très efficace. Zone commerciale Coudoulet Orange les Vignes. Coffret technique EDF etc 

En ligne de mire du contrôle de ces panneaux "Libre Expression" les élections des cantonales.

Puis il a eu panachage dans les affiches employées.

 

Affichage: la libre expression d'opinions en question!

Au pied de ce panneau, av des étudiants (photo prise ce 20 mars 21 h) ont été retrouvées des affiches d'un autre candidat HAMON, chiffonnées en boule quasi intactes car encore toutes mouillées de colle fraîche. Pour dire à quel point à moins de trois mois des élections présidentielles cet affichage "libre" est en fait contrôlé de manière très serré sur ce territoire orangeois. Pas plutôt apposées aussitôt arrachées/recouvertes. Pas touche à mon "Y A Bon".

Le mille feuilles JB LDS

Le mille feuilles JB LDS

Repost 0
1 mars 2017 3 01 /03 /mars /2017 17:15

11h36 ce premier mars 2017, les élus ont transmis leur tribune libre pour la revue d'avril.

En avant première pour nos lecteurs la voici.

Tribune libre pour la revue municipale d'avril 2017.
Tribune libre pour la revue municipale d'avril 2017.
Tribune libre pour la revue municipale d'avril 2017.

Oui c'est bien, bien tôt, un mois avant...mais c'est imposé voir ci dessus le mail de demande reçu le 8 février.

Repost 0
Published by Orange Autrement - dans Tribune libre
commenter cet article
21 février 2017 2 21 /02 /février /2017 08:43

Question tribune libre, face au cadre vide de la revue municipale de février 2017, n'importe quelle personne est en droit de se questionner sur la pertinence d'une mesure si radicale. Qu'avait donc pu écrire ces élus ?

Du reste; si un mot ou deux font allusions dans la tribune aux élections législatives ou de manière bien indirecte à deux élus de la famille qui n'ont pas un mandat électif dans le cadre municipal orangeois au sens strict1, pourquoi censurer totalement le texte?

Interloqué, face au fait, les élus ont demandé la publication de leur tribune sans les deux mots en question.

Ils ont été publiés sur le site municipal d'Orange.

Pourquoi donc avoir censurer l'intégralité du texte sur la revue papier?

Il y a sans nul doute une question d'impact des moyens de communication et donc de la tribune.

L'une arrivant dans l'ensemble des foyers Orangeois par distribution2 dans les boites aux lettres, l'autre demandant; un équipement, un savoir que "ça" existe (depuis peu), une compétence, la volonté de, ou même seulement penser à... Combien statistiquement de foyer Orangeois consulte le site municipal? un millier? Même pas sûr. Combien savent qu'il existe une tribune d'opposition dans un sous onglet "mairie"? Combien ouvre la page? Sans doute négligeable. La municipalité elle-même relaie certaines de ses infos par une newsletter!

Lien vers la présente tribune sur le site municipal.

Aperçu pour ceux qui ne l'aurait pas consulté de la précédente tribune de ces élus.

 

 

1 Et oui absolument rien d'autre ne peut être frappé de l'absurde et abusif critère " hors intérêt municipaux". Présentement du reste, l'intérêt municipal était évident.

2 Une revue attendue, bien identifié, implantée, colorée, papier glacé...,

contre une publication cachée au milieu d'infos diverses dont personne n'est informé. Si les élus Aimer Ma Ville ont réclamé leur droit dès l'autorisation, 7 septembre 2016 les deux autres partis représentés dans l'opposition ne s'y sont pas trompés, ils n'ont toujours pas posté de tribune sur le site municipal.

 

Publication de la tribune libre ?
Repost 0
Published by Orange Autrement - dans Tribune libre
commenter cet article
5 février 2017 7 05 /02 /février /2017 13:38

La revue municipale est en ligne, depuis le premier février semble-t-il.

C'est donc acté les élus d'oppositions "Aimer Ma Ville" ont bel et bien été censurés Cf extrait de la page 22 de la revue ci-dessous.

En premier rappel du texte refusé par le maire.

Des élus censurés en 2017, contre l'intérêt général, pour sauvegarder un intérêt particulier.

La censure: Voilà donc ce que cela donne, page 22 de la revue de février 2017:

un encart vide avec une explication qui en dit long:

ce n'est pas moi, c'est le service juridique.

Page 22 de la revue

Page 22 de la revue

CENSURER en 2017 en France.

Dans le pays des Lumières et des Droits de l’Homme?

La censure des élus AIMER MA VILLE est à visée politique.

Il est intolérable que la République soit si faible face à ce genre de censure, d'excès de pouvoir.

La censure "politique" présentement n'est pas faite pour "protéger la population" mais pour empêcher l'accès de celle-ci à des informations1. Lesquelles ont été jugées par l'édile non pas diffamatoires mais assez dangereuses pour instiller le doute, porter préjudice à sa carrière politique ou celles de trois membres sa famille proche.

La question:

 est-ce qu'on défend les "gens d'ici"

ou

est-ce qu'on sert ses intérêts familiaux ?

 

Oui c'est un constat bien difficile et pas nouveau . « La France détient la quatrième place des pays les plus condamnés par la Cour européenne des droits de l'homme pour violation de son article 10 protégeant la liberté d'expression - juste derrière la Turquie, l'Autriche et la Russie »  le Point du 19/12/2013. Pas de quoi pavoiser.

 

Vous voulez nous aider ? (Vous pouvez contacter les élus à travers le lien contact de ce blog)

Faites tourner la tribune libre des élus Aimer Ma Ville sur vos réseaux.

Merci

 

L'excuse ayant arbitrée la censure: une partie de leur texte n'était pas d'intérêt municipal ? Ce que nous contestons fermement. Toutes les données du texte étaient bel et bien d'intérêt communal.

 

Voici à contrario donc un échantillon de sujets qui n'ont pas eux d'intérêt communal à notre avis et pavent largement la revue de février 2017.

En premier lieu quatre pages de la revue font étalages de conférences à visées politiciennes. Une propagande politique qui n'a aucun intérêt communal mais a des visées de prestige, de caution, de banalisation, de permission d'une pensée et plus fumeux d'instruction du peuple...Et Oui!  Texto dans l'édito "pour se former librement l'esprit"

Qui dans le même but, donc revendiqué en toutes lettres, se retrouve aussi depuis 4 mois sur le site de la ville en première page...

Devra-t-on demander à ce que les frais induits par ces conférences soient mis aux comptes de campagne des candidats Ligue Du Sud aux législatives?

 

 

1 Lui qui dénonce le système, les grands partis et paradoxalement vit largement grâce aux subsides publics depuis 1986, près de 31 ans, En tant que député selon sa déclaration il rénumère ses deux derniers fils avec l'argent public, comme attachés parlementaires. cf sa déclaration d'intérêt

Lui, maire d'Orange, vice président à la CCPRO et député, est en fait aujourd'hui en campagne pour les législatives (dimanche 11 juin 2017. second tour dimanche 18 juin).

Sa femme maire de Bollène (20 km entre les deux villes!) est également élue départementale.

Fils (1) conseiller municipal délégué, attaché aux élus, ligue du sud au département (dont son frère et sa mère) et attaché parlementaire cumule dont trois indemnités

Fils (2) conseiller départemental et attaché parlementaire.

Page trois de la revue dans l' édito

Page trois de la revue dans l' édito

La double page de la revue. Pour "instruire le peuple"?

La double page de la revue. Pour "instruire le peuple"?

Et la quatrième allusion aux personnalités invités à Orange allusion à des fins de prestige?

Et la quatrième allusion aux personnalités invités à Orange allusion à des fins de prestige?

La première page du site municipal avec un lien direct vers l'enregistrement des conférences, à visées "d'instruction" politique du peuple? Le rôle d'une municipalité?

La première page du site municipal avec un lien direct vers l'enregistrement des conférences, à visées "d'instruction" politique du peuple? Le rôle d'une municipalité?

Côte à côte le m'as tu vu dans la revue et l'attitude théorique adéquate du vrai croyant dans les écritures. Désolé pour cette entorse à la laïcité, c'est pour la bonne cause...Côte à côte le m'as tu vu dans la revue et l'attitude théorique adéquate du vrai croyant dans les écritures. Désolé pour cette entorse à la laïcité, c'est pour la bonne cause...

Côte à côte le m'as tu vu dans la revue et l'attitude théorique adéquate du vrai croyant dans les écritures. Désolé pour cette entorse à la laïcité, c'est pour la bonne cause...

Des élus censurés en 2017, contre l'intérêt général, pour sauvegarder un intérêt particulier.

Et non ce n'est pas Jacques Bompard député-maire qui offre... c'est nous tous Orangeois qui payons ces colis de Noël. Jacques en attend manifestement les retombées honorifiques.

 

N'oublions pas la tribune politique du parti dans la revue de décembre. Elle n'avait elle aucun intérêt communal et nous l'avions dénoncé.

Extrait de notre commentaire article du 29 nov 2016

- Du reste en guise "d'expression de la majorité " (sur sa demi-page la majorité, qui ne sait plus très bien quoi dire puisqu'elle dispose des quasi 24 pages à elle seule), nous avons une sorte d'allégorie à la gloire du parti (?) et ses membres par opposition aux partis Parisien4qui eux sont passablement égratignés par des considérations, affirmations gratuites. Et sans doute pour combler le trou3(le quart de page restant) est disposé à coté de cet article, l'affiche de la venue prochaine d'un conférencier populiste, le troisième de la lignée en un mois?!

Repost 0
Published by Orange Autrement - dans COMMUNICATION Tribune libre
commenter cet article
6 janvier 2017 5 06 /01 /janvier /2017 15:01

Les élus "Aimer Ma Ville" ont reçu hier fin d'après midi un courriel refusant le texte produit pour l'espace libre expression des élus d'opposition dans la revue Orange Vérité de février 2017. Ils ont jusqu'au 10 janvier pour changer les paragraphes qui ne sont pas du goût du député-maire.

Nous sommes là devant un abus de pouvoir caractérisé, une censure.

Pourtant:

7 mai 2012, décision du Conseil d'Etat établit une jurisprudence sur les tribunes libres de l'opposition : la majorité n'a aucun droit de regard sur les textes à publier.

http://www.lavandou-tribune.com/article-jurisprudence-du-droit-d-expression-de-l-opposition-110811093.html

Les élus Aimer Ma ville publient dans ce blog la tribune libre incriminée afin que chacun puisse apprécier la justesse de la décision du député-maire d'Orange.

Censure de notre tribune libre expression.

A savoir, si dans cette communication le maire juge que les élus ne sont pas dans leur droit parce que la tribune libre en question ne traite pas de sujets d’intérêt communal », lui-même digresse alors très largement et quasi à chaque mot, édito, vœux, parution, newsletters, etc à cette règle qu'il oppose. Un exemple dans son édito de l’agenda municipal, il parle de 2017 comme d’une année électorale sur un tiers du texte. Et il serait lui-même candidat à l’élection législative! Dans l’encart qu’il s’était réservé sur la page de libre expression des élus, revue de décembre 2016, l'ensemble du texte était bel et bien déconnecté d'un intérêt municipal. C’était une promotion de son parti politique en opposition aux grands partis nationaux??

D’autre part, si l’allusion aux membres de la famille d’un élu peut être considéré comme une prise à partie inacceptable, en l’occurrence l'allusion aux 4 bompard percevant 11 indemnités, est elle totalement en phase avec la réalité orangeoise. Ils sont présents et occupent l’espace public orangeois au premier rang, bureaux pour les deux fils à la mairie, à chaque sortie, réception, (promenade hebdomadaire le jeudi jour du marché y compris), réunions publique dont les conférences, la fameuse réunion mensuelle (dans une salle municipale occupation à titre gratuit) avec madame, le député maire et les deux fils à la tribune, discours, sur les photos publiées sur le site internet. Parler d'eux dans la tribune libre expression d'opposition n'est que le juste revers de la médaille de leur omniprésence peu banale qui a un coût pour nous orangeois. Donc, c'est de l'intérêt communal.

A savoir : après les élection de 2014 la tribune ce fut 71 signes (déjà une censure /51 mots en 2001, 41 en 2008 lorsqu'on était publié!)

depuis le jugement du TA du 26 mai:

  • une tribune libre sur la revue en octobre avec 680 signes par élu,
  • une tribune libre en décembre déjà restreinte à 499 signes par élu

Les élus Aimer Ma Ville seront-ils censurés en février? 2017 année cruciale pour notre député-maire qui se représente, avec en sous-main un de ses fils pour lui succéder à la tête de la mairie et contourner la loi sur le non cumul des mandats!

Orangeois parlez-en autour de vous, ne nous laissons pas faire.

Censure de notre tribune libre expression.
Repost 0
Published by Orange Autrement - dans Tribune libre
commenter cet article
22 octobre 2016 6 22 /10 /octobre /2016 07:19
Tribune libre: premier rétro pédalage.

Après avoir attribué -revue municipale d'octobre- 680 caractères par élu voilà le premier coup de sabre, moins 27% pour la libre expression d'opposition!

Moins 181 caractères pour le N° suivant, la revue de décembre, annonce un message du service communication1 reçu hier, 21 octobre 2016 ... les élus n'auront profité qu'une seule fois de l'octroi des 680 caractères, avenant au RI du 26 août, suite au jugement du TA du 26 mai 2016 .2

 

Qu'est ce qui se passe en mairie? Mairie girouette? Une gaffe? Qui a/va valser/ essuyer la tempête?

La machine censure reprend donc ce qu'elle a attribué. Le rabotage est fait sous couvert de marges imposées sur le 1/12ème de page de l'espace d'expression par élu défini dans l'avenant au RI.

Les élus ont écrit à la mairie par retour de courriel pour obtenir une maquette3. Les marges dans la revue municipale ne sont pas toutes définies à 1cm, elles varient. De zéro à plusieurs centimètres. Elles découlent de choix. Les élus ont écrit car ils entendent garder la main sur le douzième de page qui leur est octroyé, à chacun.

 

1 / Comparez vous même les deux messages du service communication

Message service communication du 26 Août 17h16.

Message service communication du 26 Août 17h16.

 Message service communication vendredi 21 octobre 11h34

Message service communication vendredi 21 octobre 11h34

2/ La tribune libre de l'opposition est une des petites victoires de notre groupe Aimer Ma Ville.

Rappel des fait:

Pour ce mandat, le règlement intérieur du conseil municipal voté en avril 2014 laissait en suspend la question des tribunes des élus d'oppositions.

27 juin 2014 par décision du conseil municipal, la tribune dans la revue municipale est fixée à 71 signes par élu. Soit un mi-tweets.

Durant plus de deux ans pour leurs "tribunes libres" les élus d'opposition ont été soumis aux caprices du prince d'Orange; de la censure totale à de ridicule mise en page des 71 signes taille typographie illisible, fond sombre, commentaires railleurs etc (rappel: un espace = un signe...)

22 août 2014 le groupe Aimer Ma Ville saisi le tribunal administratif (délai de recours administratif deux mois)

Le tribunal donne 60 jours à la mairie pour faire ses observations...

L'affaire traîne car nous avons un champion de la procédure qui n'a que faire des délais.

26 mai 2016, le jugement du TA est rendu ...

Le juge impose une modification du règlement intérieur dès le prochain conseil.

27 Juin 2016 le conseil ignore superbement la demande du juge.

Le groupe aimer ma ville saisit le préfet, lequel dans le jugement était nommément cité pour s'assurer de l'application du jugement.

26 août au matin conseil exceptionnel, la préfecture veille et l'écrit aux élus Aime Ma Ville. De fait la question de la tribune libre est enfin dans l'ordre du jour.

Le règlement intérieur est modifié. le maire déclare

26 août après midi, les élus reçoivent une demande du service communication, pour leur tribune libre d'octobre leur donnant 680 caractères par élus.

4 septembre 2016 les élus Aimer Ma Ville envoient leur première tribune libre "internet".

7 septembre 2016 les élus Aimer Ma Ville envoient leur tribune libre pour la revue municipale .

23 septembre la revue est disponible en mairie, le 26, elle est dans les boites aux lettres.

29 septembre 2016 la tribune libre pour le site internet "est en ligne".

21 octobre, message du service communication, plus que 499 caractères par élus...

3/ c'est la deuxième demande de maquette, la première avait été demandée à l'issue du conseil municipal d' août par Anne Marie HAUTANT.

Repost 0
Published by Orange Autrement - dans Tribune libre
commenter cet article

Culture à Orange

Association "Ben Lèu"

Cours de Provençal pour adulte, pour débutant.

Pour ceux qui n'y connaissent rien!  

Calendreta .

mardi 18h00-19h30.

Contact 04 90 34 94 47

 

AGORA
16 Rue reine Wilhelmine 84100 Orange 04 90 51 71 18

http://www.agorange.net/


THEATRE DU SABLIER

37, Crs Aristide Briand à Orange

Tel 04 90 51 14 03

Ateliers et Week end de théatre, danse, écriture, peinture. Spectacles

http://www.theatredusablier.com/


Le Café Littéraire

Association  Culturelle

Soirée autour d'un livre ...

Le site du café littéraire

  

Ciné  Forum
Impasse du parlement 84100 Orange

Librairie Elan Sud

Rue de Rome(ancienne rue des Phocéen)  lien 

Association ELU
pour les amoureux du livre
http://elansudeditions.over-blog.org

 

Orange Bleue Librairie

Lectures, débats, expos, signatures

http://www.orangebleue-librairie.com

 

  L’écran Magique.