Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'Orange Autrement
  • Le blog d'Orange Autrement
  • : Groupe de citoyens de la ville d'Orange, soutenant deux élues au conseil municipal: Anne-Marie HAUTANT et Christine BADINIER. Opposition au maire d'extrême droite depuis 2001.
  • Contact

Pour aller plus loin

 

Gestion ahurissante = appauvrissement général.

2017 Huitième anniversaire du gâchis de la piscine des Cèdres!

80% du budget investissement = routes et trottoirs

Orange perd des habitants, des emplois, des entreprises.

Orange n'attire plus les touristes,

Prélèvements excessifs sans les services

lien vers facebook

Consulter les rapports de la chambre régionale des comptes.

2001 à 2010 clic ici

mais aussi

1990 à 2001 clic ici  

Rechercher

Soutien

Assurer votre soutien, c'est possible !

 

Contactez nous ou manifestez votre soutien en venant aux conseils municipaux. Nota : Les élus d'opposition au conseil municipal ont chacun une boite aux lettres à leur nom dans le hall de la Mairie.

nous écrire : orange.autrement@laposte.net

 

Archives

Agenda

Conseil communautaire

lundi 25 septembre, 18h30, au 307 Avenue de l’Arc de Triomphe à Orange, Salle du Conseil du nouveau siège de la CCPRO.

Conseils Municipaux

  4 sept à 9h, 29 sept à 9h, 27 oct à 9 h, 27 nov à 10 h, 18 déc à 10h.


Commission éducation  Aucune commission depuis deux ans et pof en vlà une de programmée le 16 oct

Commission Finances   12 sept, 17 oct, 14 nov, 5 déc à 17h30.

Commission urbanisme infrastructure  13 sept, 18 oct, 15nov,  6 déc à 17h00

 

 

 

 

10 juillet 2017 1 10 /07 /juillet /2017 17:38
Ecoles d'Orange : Retour à 4 jours!

Les élèves des écoles publiques d'Orange retourneront à la semaine de 4 jours.

Vendredi 7 juillet à 9h30 à Avignon avait lieu une réunion du conseil départemental de l'éducation nationale. CDEN. Au cours de cette réunion les dérogations concernant l'organisation du temps scolaire demandées par 199 sur les 361 écoles du département ont été voté.

A la rentrée 2017 retour donc à la semaine de 4 jours pour tous les écoliers Orangeois.

Qu'adviendra-t-il des personnels d'animation recrutés pour les NAP, 14 personnes selon le DGS.1

Avant cet abandon, il avait été envisagé pour 2017/2018 une modification de l'organisation. Les NAP devaient se retrouver groupés non pas en deux fois 1h30 mais sur 3h - un après midi' de la semaine, avec répartition des après-midis entre les écoles. Ceci afin de pouvoir proposer des sorties et activités plus intéressantes...

 

http://www.orange-autrement.fr/2017/04/embauche-massive-oui.super-euh-au-fait-sont-ils-tous-au-service-des-orangeois.html

Repost 0
Published by Orange Autrement - dans Ecole
commenter cet article
26 février 2017 7 26 /02 /février /2017 08:13
La Réponse de madame ARSAC à madame BADINIER

Le 2 février 2017 Christine BADINIER avait interpelé madame ARSAC à propos de la commission scolaire.

En effet cette commission ne s'est plus réunie depuis fort fort longtemps - le 23 nov 2015.

Pas une seule commission en 2016? Peut-être une ou deux en 2015 (le 9/03/15 annulée, 8/06/15 annulée)

En fait à l'époque la planification des conseils municipaux et des commissions -Education Finance- Urbanisme- était corrélée et communiqué par semestre. Devant les nombreuses annulations, déplacements pour rien, explique Christine BADINIER, j'avais posée la question du comment éviter les déplacements pour rien et du pourquoi ces annulations. Cf Le mail réponse ci dessus, -aucune délibération en conseil = la commission n'a pas lieu de se réunir...

Logique oui mais ...

Depuis le second semestre 2015, le dit tableau des planifications des conseils /commission s'est allégée de la colonne "commission éducation" et cela malgré la présence de sujets importants comme la mise en place du nouvel agenda de TAP à la rentrée 2016/2017, la planification de nouvelles d'activités TAP, (n'en déplaise à Mme ARSACn ce sont des faits indiscutables les conventions avec les associations existent bel et bien), rien aucune réunion de ladite commission.

Alors?

Interpellée par des parents d'élèves, car très impliquée dans le monde scolaire Christine BADINIER a  demandé un point, une sorte de rapport dans ce domaine pour l'année écoulée, la rentrée 2016, et la préparation éventuelle de la rentrée 2017.(ouverture de classe, nouveau découpage de la carte scolaire)

Normal.

Ce qui parait sain, normal aux uns, devient vite une affaire personnelle pour d'autres.

Christine BADINIER a trouvé une sorte de réponse ce jeudi 23 dans sa boite aux lettres en mairie. Une lettre tient?  a été déposée le ?...et presque une première, elle est postée sur le site internet de la ville avec l'indication. Réponse à Madame BADINIER 16 février 2017... Ne relevons pas le ton mais la vacuité de la dite Réponse, qui entre nous n'apporte rien, aucune information...

Ajoutons pour parfaire le tableau que le 10 février interpellée de nouveau par un parent d'élève de la Croix Rouge agacé par les demandes récurrentes des enseignants en manque de moyen,  l'élue avait complété son premier courriel par une demande sur la dotation municipale par élève et par an ainsi que sur les conditions délétères de la mise à disposition de la somme...(par tranches et à des dates qui sont taillées pour générer un reliquat quasi automatique).

Heu là rien, de rien "La Réponse" ignore totalement ce point pourtant capital. Cette dotation c'est les cahiers, les livres mais aussi les stylos, crayons etc car normalement la scolarité est gratuite...

No comment!

 

La Réponse de madame ARSAC à madame BADINIER

Capture écran d'écran site municipal du 26 février. Onglet Actualité, communiquées de presse, droit de réponse.

 

 

La Réponse de madame ARSAC à madame BADINIER
La Réponse de madame ARSAC à madame BADINIER

Le planning premier semestre 2017 est le dernier envoyé - le 23 février 2017 après x modifications.

Le conseil du 30 janvier n'apparait pas

Celui planifié le 27 février est reporté en mars celui de mars en avril etc pour les commissions...

Courriel du 2 février 2017

 

Madame Arsac,

 

A un moment du conseil municipal de décembre, il a été fait allusion à un probable redécoupage de la carte scolaire.

 

Ce jour j'apprends que l'inspection propose l'ouverture d'une classe en élémentaire à l'école Albert CAMUS.

 

Vous est-il possible, s'il vous plait de me confirmer ces deux informations.

Si le redécoupage est bien envisagé, puis-je connaitre les raisons?

Puis-je espérer la convocation de la commission "éducation dans ces cadres, ouverture de classe et redécoupage de la carte scolaire?

 

Je n'ai pas vu passer de convocation à une seule commission "éducation" en 2016.

Je le déplore, regard de la réorganisation des TAP et des nombreuses conventions qu'induisent ses activités.

 

D'autre part depuis le démission de Caroline BOIS, il n'y a plus de  représentant de l'opposition dans cette commission.

Aussi veuillez noter que je me porte candidate pour la remplacer.

 

Bien cordialement

 

Christine BADINIER

Courriel du 10 février

 

Madame ARSAC

 

 

 

Ce jour nous sommes interpellés par une maman, parent d’élève de la Croix rouge.

 

Cette dernière s'indigne d'un manque de moyen des enseignants notamment vis à vis de produit d'hygiène entre autres mouchoirs et lingettes.

 

Suite à son courriel nous nous permettons de revenir sur la question des services et moyens octroyés aux écoles.

 

- Nombres d'heure de ménages par école. Bilan de satisfaction quant à l’hygiène propreté des locaux.

 

- Dotation élèves.

 

    Montant de cette dotation

 

    Modalité d'utilisation de cette dotation imposée aux enseignants.

 

    Marché des fournitures ? Date/ Montant ? Et la question de la rétrocession aux écoles, intégrale ou non des rabais obtenus par marché sur les fournitures.

 

    Bilan de l’utilisation de cette dotation par école depuis le début du mandat.

 

Bien cordialement

 

Pour les élues Aimer Ma Ville

 

Christine BADINIER

Repost 0
Published by Orange Autrement - dans Ecole
commenter cet article
17 février 2017 5 17 /02 /février /2017 10:28
Pôle scolaire: Zéro réponse ?

Les élus d'opposition ont bien du mal à s'exprimer mais aussi à obtenir des renseignements.

Ils sont condamnés à quémander le moindre renseignement avec de moins en moins de succès.

 

Le pôle scolaire en est un parfait exemple. Alors qu'il n'est pas du tout touché par les paralysantes (2016) histoires de la CCPRO, mystérieusement c'est tout un pan de la gestion de notre commune qui reste très mais très secret. Oh il y a bien une adjointe responsable et en théorie une commission municipale1 mais mais mais... pas si simple d'obtenir la moindre info.

Les élus Aimer Ma Ville ont tenté en ce début de février 2017 d'y voir un peu plus clair.

Le 2 février et le 10, les élus Aimer Ma Ville ont fait parvenir à l'adjointe, au DGS et au maire deux courriels qui n'ont à ce jour reçu aucune réponse. Pourtant rien de sorcier.

Pourquoi ce silence?

 

 

 

En substance 

Courriel du 10 février.

 

Ce jour nous sommes interpellés par une maman, parent d’élève de la Croix rouge.

Cette dernière s'indigne d'un manque de moyen des enseignants notamment vis à vis de produit d'hygiène entre autres mouchoirs et lingettes.

Suite à son courriel nous nous permettons de revenir sur la question des services et moyens octroyés aux écoles.

- Nombres d'heure de ménages par école. Bilan de satisfaction quant à l’hygiène propreté des locaux.

- Dotation élève.2

- Montant de cette dotation

- Modalité d'utilisation de cette dotation imposée aux enseignants.

- Marché des fournitures ? Date/ Montant ? Et la question de la rétrocession aux écoles, intégrale ou non des rabais obtenus par marché sur les fournitures.

- Bilan de l’utilisation de cette dotation par école depuis le début du mandat.

 

Courriel du 2 février

A un moment du conseil municipal de décembre, il a été fait allusion à un probable redécoupage de la carte scolaire.

Ce jour j'apprends que l'inspection propose l'ouverture d'une classe en élémentaire à l'école Albert CAMUS.

Vous est-il possible, s'il vous plait de me confirmer ces deux informations.

Si le redécoupage est bien envisagé, puis je connaitre les raisons?

Puis-je, espérer une réunion de la commission "éducation dans ces cadres: "ouverture de classe" et redécoupage de la carte scolaire?

Je n'ai pas vu passer de convocation à une seule commission "éducation" en 2016.

Je le déplore, en regard de la réorganisation des TAP et des nombreuses conventions qu'induisent les activités associées notamment avec l'aide des membres des associations orangeoises.

 

D'autre part depuis la démission de Caroline BOIS, il n'y a plus de représentant de l'opposition dans cette commission.

Aussi veuillez noter que je me porte candidate pour la remplacer.

Bien cordialement

Christine Badinier

 

 

 

1 A savoir : Depuis le 23 nov 2015 la commission sport-jeunesse-loisirs-associations-éducation-loisirs ne se réuni plus. Certes on peut compter sur les doigts d'une main de paresseux, le nombre de fois ou cette commission s'est réuni au tout début du mandat, de là à ne plus se réunir du tout...

2 Le montant annuel de la dotation "élève" est faible et n'évolue pas environ 29€ si on s'en souvient bien, une toute petite augmentation avait été obtenu après réclamation avant les municipales 2014.

Pôle scolaire: Zéro réponse ?
Repost 0
Published by Orange Autrement - dans Ecole
commenter cet article
8 septembre 2016 4 08 /09 /septembre /2016 12:55

Voici le programme annuel de l'école municipale des sports.

Ecole municipale des sports; heeuuu... d'un sport!

Cela ne vous choque pas?

Nous si!

C'est qu'il faut avoir connu l'école municipale des sports avant 1995 et avoir suivi sa fonte durant 21 ans pour comprendre.

Nous étions curieux1 de voir comment il s'y prendrait pour restreindre encore un peu les activités de cette structure.

Voili voilou, c'est fait. (pour des gens sans complexe bien facilement).

Le stratagème: Les activités ne sont plus proposéés à l'année en simultanément mais à la queue leu leu chaque activité devient l'unique sport proposé pour une période de quelques semaines.

Alors après la suppression de nombreux sports (notamment judo, natation, VTT, sport co) et celle du personnel adéquat (plus qu'une éducatrice sportive municipale à Orange sur les 10) , la limitation automatiquement du nombre d'enfants qui pouvaient accéder à un sport pour un prix modique, voici donc le nouvel artifice du moment "une réorganisation de ce service public". 

Et gagné, il vient encore d'amputer ce secteur. "Il", le roi du droit au travail

Donc restriction, restriction. En fait si votre enfant veut faire "Tennis" il peut que Tennis, théoriquement il peut. Il doit attendre le 10 mai et avec énormément de chance ou un passe droit il aura six semaines -dit donc chouette!!!- soit 6h d'initiation à ce sport dans la cour de l'école de la Deymarde, avec 17 camarades. S'il a un peu de chance et bien il sera sur la liste d'attente et s'il n'en a pas et bien il restera à la maison.

La réorganisation de l'année en période de quelques semaines pour la pratique de sport en école municipale des sports est donc bien de nouveau une nouvelle manière de réduire ce service point. Un bon point 2 si l'on veut tout de même le tarif 8€ soit l'inscription au CLAE,

On peut dire aujourd'hui que l'école municipale des sports n'existe plus. Elle est remplacée par une structure de "découverte d'un panel sportif très très étroit. Elle est hyper restrictive tant en créneaux horaire qu'en nombre d'enfants, tranche d'age.

Pour bien appréhender ce phénomène il fallait connaître et suivre depuis le début la régression de ce service, ou comparer avec ce qu'il se fait ailleurs ou avec bon sens réaliser que cette organisation n'est pas logique dans une ville de 30 000 habitants avec 3000 enfant de ces tranches d'âge.

Bon sens et logique ont une définition spécifique à Orange.

C'est pourquoi nous attribuons pour cette rentrée de nouveau une mauvaise note pour la politique appliquée à ce service.

 

1 Tel une sorte de jeu chaque année dans les services aux écoles, garderies, cantines, sports, il y a des coupes franches, des réductions de service public, des économies de bas étages qui d'un empoissonne la vie des parents, de deux permet à l'édile quelques années après de revenir dans des dispositions qu'on nomme pompeusement amélioration voire "problème réglé".Qu'il est bien notre maire, heureusement qu'il a inventé le fil à couper le beurre. Clap Clap clap...Clic clac photossss.

2 Un bon point vite dit car à 2x18 éléves sur plus de 3000 en primaire ...le tarif est bien secondaire. A savoir: Les activités peuvent se pratiquer par période ou à l'année mais attention à ce jour ou l'affiche parait sur le site municipal les enfants 6-7 ans sont inscrits sur liste d'attente.

Repost 0
13 août 2016 6 13 /08 /août /2016 12:36

Le 8 Août a été publié un marché d'appel d'offre pour la fourniture et la livraison de goûters et repas en liaison froide pour la restauration scolaire et les centres de loisirs années 2017-2020.

Rappelons le contexte.

D'une restauration en régie à travers un restaurant municipal1, nous sommes passés sous les mandats Bompart, à une délégation de ce service à des entreprises spécialisés.

La spécificité de ces marchés2, que nous dénonçons, est le sacrifice de la qualité sur l'hôtel de l'économie (via des critères très pauvres). Cela s’est traduit et c'est stupéfiant par des baisses successives ces 15 dernières années du coût des repas au fil des marchés. Spécificité stupéfiante car en complète discordance avec les prix des denrées et les politiques des autres communes. (Politiques plus soucieuses à minima de la santé de ses administrés)

Ainsi, lorsque la grande majorité communes dans leurs critères d'attribution énoncent; offre économiquement la plus avantageuse (critère pour lequel elles ne dépassent pas les 50% de la note finale), elles y adjoignent également des critères de qualité des prestations alimentaires, de garantie de cette qualité en matière de sécurité alimentaire, de traçabilité des aliments, de démarches environnementales ( produits locaux, bio) , sociales/légales (artisans, producteurs locaux, emplois de travailleurs handicapés etc) ;  à Orange nous nous contentons d'un sempiternel et quasi unique critère le prix (qui pèsera sur la note finale 70%), accompagné de son invariable consœur bien peu explicite, nommée « valeur technique » (qui elle comptera pour 30% soit moins de la moitié).

Voilà sur quelles bases en 20163 :

- vont être servi à nos enfants les repas et goûters,

- va être choisie une entreprise qui va devoir se débattre pour survivre et payer ses employés, ses fournisseurs ( lesquels fournisseurs, vous vous en doutez, seront rénumérés aux meilleurs tarifs...   )-; .

Alors on ne dit surtout pas merci à notre édile.

Constatons seulement que la santé de nos enfants, comme celle des entreprises et par ricochet des emplois ne pèse vraiment  pas lourd depuis 21 ans à Orange.

On ne dit surtout pas merci à notre édile. Qui est, (faut pas le dire hein !), en totale contradiction avec ses déclarations et postures politiciennes. Notamment celles de droit au travail, de défense de la culture, des gens d'ici, de la sécurité... Et que pensez du respect de son premier devoir « servir du mieux possible les administrés »?

 

1 Le restaurant accolé à l'école du Castel, Rue Frédéric Ripert à côté de la Sécu/CAF, a été laissé à l'abandon de nombreuses années... Puis il a fini par être cédé à un promoteur qui l'a démoli et a construi une résidence de standing sécurisé... Ce restaurant fait partie du lot des nombreuses structures de notre patrimoine communal dilapidé. Lui a disparu du paysage par choix de l'édile...

2 La chambre régionale des comptes dans son rapport de 2011 avait souligné trois baisses pour ce marché du prix par repas acheté aux prestataires.

Au 31 décembre 2001 : 2.44 €, les marchés suivants voyaient ce prix passer de 2.44 à 2.33 € puis de 2.33 à 2.29 € et enfin de 2.29 à 2.26 €!!!!

 

3 ci-dessous un extrait du marché public avec les deux maigroulets critères .

 

 

Marché public: fourniture de repas,

Il est assez facile aujourd'hui sur internet de comparer les marchés d'appel d'offre d'une commune à l'autre. Ainsi à travers les critères de choix nous citoyens / administrés qui avons délégués notre pouvoir de choix, pouvons apprécier et évaluer concrètement le respect des administrés, de la loi, des entreprises.

A titre de comparaison voici un tableau de critères d'une autre commune. C'est édifiant.

Marché public: fourniture de repas,
Repost 0
Published by Orange Autrement - dans Marchés publics. Ecole
commenter cet article
1 août 2016 1 01 /08 /août /2016 11:17
Augmentations des tarifs de l'accueil periscolaire

Petite augmentation estivale du service d'accueil de loisirs périscolaires.

Précédent article sur le sujet.Zoom sur une augmentation estivale

Repost 0
Published by Orange Autrement - dans Ecole
commenter cet article
18 juillet 2016 1 18 /07 /juillet /2016 15:46
Cet été aussi modification de la carte scolaire.

Le premier juin l'arrêté du maire N° 206/2016 a modifié la carte scolaire. Alléguant que l'école du Castel est trop chargée, les enfants des quartiers des Négades, Courtebotte etc seront affectés à l'école du Grès.

Cette modification n'est pas la première. Dans les quartiers c'est le yoyo un coup ici, un coup là bas. C'est la gestion "remplissage des classes ouvertes", complété par un "système dérogatoire"...

Espérons que le bus qui dessert l'école du Grès étendra sa tournée pour ces nouveaux écoliers.

Repost 0
Published by Orange Autrement - dans Ecole
commenter cet article
10 juin 2015 3 10 /06 /juin /2015 10:43

C'est en cette vingtième année de mandat que le maire a consenti à rénover enfin une partie de l'école CAMUS à Fourchevieille, les classes maternelles.

Les élèves de cette maternelle ont effectué la rentrée en septembre 2014 dans des classes de l'élémentaire. Les deux structures, maternelle et élémentaire, sont deux bâtiments coincés entre des logements HLM séparés entre eux par une cours avec des arbres rachitiques, sans ombre donc... Ils sont situées dans une zone dite défavorisée.

Les jeunes élèves retrouverons leurs classes à la rentrée prochaine de septembre 2015

En attendant toute l'année scolaire, parce que les travaux ont traîné en longueur, ils ont été privés du confort de leurs classes et aménagements appropriés, entre autre nous dit-on de salle de motricité.

Les travaux de peinture, rénovations murs, des plafonds, des sols et changement des menuiseries se sont déroulés avec un tempo plus que lent, puisque durant la majorité de l'année il n'y a eu aucune entreprise en activité à l’intérieur.

Passons...mais vivement la rentrée.

L'école élémentaire à étages, est elle du type pailleron, sa reconstruction ou réhabilitation reste pourtant à venir .

Mais ce n'est pas encore à l'ordre du jour. En 20 ans ne pas trouver moyen de s'attaquer à cette structure pailleron est emblématique de l'iniquité et du manque de bon sens de la politique municipale qui met ses priorités ailleurs.

Construction de quatre terrains de squash et d'un accueil sur le site des terrains de tennis des Courrèges, 2M€

Reconstruction d'un "office de tourisme bâtiment qui est vide. 2M€

Routes, parkings environ 10M€ par an...

Ecole élémentaire

Ecole élémentaire

Repost 0
27 décembre 2013 5 27 /12 /décembre /2013 21:08

Le 13 décembre dernier, le marché public pour la fourniture et livraison de goûters et repas en liaison froide pour la restauration scolaire et les centres de loisirs - années 2014 à 2016 a été attribué par la ville d'Orange.

En lisant l'avis d'attribution nous constatons que le prix du repas a de nouveau baissé 1(précédents marchés 2.44 euros en 2001 , les marchés suivants de 2.44 à 2.33 euros puis de 2.33 à 2.29 et enfin de 2.29 à 2.26 euros en 2011 )

Aujourd'hui donc:
Prix unitaire des repas, y compris le transport : 2,24euros HT
Prix unitaire des goûters, y compris le transport : 0,37euros HT

 

Le critère de choix prépondérant à Orange est le prix le plus bas.2

Que mange nos enfants?

??

Qu'écrivait et que recommandait la chambre régionale des comptes en 2011?

page 22 / 23 du rapport

"5.2 La restauration scolaire : Géré en régie jusqu’en 1986 puis confié à une société d’économie mixte locale jusqu’au 31 août 2001, le service de la restauration collective (scolaire et municipale) avait fait l’objet d’une mention au rapport de la Chambre de 2002, qui concluait que le contrôle de la ville sur la gestion de la SEM avait été défaillant.
Changeant de stratégie, la ville a décidé de déléguer cette gestion à partir de la rentrée scolaire 2001. Le marché de la restauration scolaire, en liaison froide, a été attribué, le 31 décembre 2001, pour une période de trois ans, à la société Provence Plats, qui avait présenté l’offre économiquement la plus avantageuse (prix de 2,44 € TTC par repas et 0,26 € pour les goûters) et avait donné toute satisfaction dans le cadre du précédent marché passé du 31 août au 31 décembre 2001, selon l’appréciation de la ville. Pour les périodes suivantes c’est de nouveau la société Provence Plats qui a été retenue pour un prix de 2,33 € TTC par repas et 0,26 € pour les goûters en 2005-2007 et de 2,29 € et 0,26 € pour 2008-2010.

Au final, cette société, qui possède sa propre cuisine, a donc géré ce service pendant neuf ans et quatre mois sans que la commune d'Orange ne dispose d’un bilan qualitatif de la prestation fournie.
A compter du 1er janvier 2011 et pour une période de trois ans, le marché a été attribué à la société Scolarest pour un prix de repas fixé à 2,26 € et à 0,39 € pour les goûters.

La chambre recommande à la collectivité, qui assure en avoir pris acte, de s’assurer en priorité du respect d’une part, de l’article 8 du CCTP3 qui prévoit qu’«une évaluation de la prestation sera effectuée dans les six mois dans une démarche d’amélioration de la qualité et des consommations» et d’autre part, de l’article 3 qui permet la mise en place d’indicateurs de satisfaction périodique, gages d’un maintien de la qualité du service des repas scolaires."

 

En clair la chambre régionale des comptes reprochait une attribution du marché sans contrôle du respect du cahier de charges et en particulier de la prise en compte du critère de la qualité au détriment du prix. Du style PRPP (plus ras des pâquerettes possibles). Années après années les services publics sont à Orange passées à la moulinette de la médiocrité, sont rabotés grossièrement, ne laissant qu'un mince service d'apparat, abandonnant l’utilisateur.

C'est ainsi pour tous les marchés déléguant un service public: transport, ménage...

Nous estimons que le maire actuel Ligues du Sud se moque des habitants - de nous- et leur -nous- procure des services minimum à la hauteur de son mépris pour eux -pour nous tous-, tout en poussant la duplicité jusqu'à expliquer (paisiblement) que c'est la crise avec 33 millions d'euros sur les comptes ponctionnés dans nos poches.

L'équipe d'Orange Autrement promet d'être plus attentive aux services rendus par les délégataires. Ce ne sera pas difficile.

 

1 http://orange.sudest-marchespublics.com/pack/annonce_marche_public_2096_297632.html

2 http://www.orange-autrement.fr/cantines-scolaires-un-appel-d-offre-%C3%A0-risque

 

3 Les CCTP rassemblent les clauses techniques d’un marché déterminé Ce sont les stipulations qui donnent une description précise des prestations à réaliser et permettent à la personne responsable de suivre le déroulement du marché et la bonne exécution de ces prestations

Repost 0
Published by Orange Autrement - dans Budget Fiscalité Economie Ecole
commenter cet article
29 juin 2013 6 29 /06 /juin /2013 06:52

La restauration scolaire est de piètre qualité, et elle ne risque pas de s'améliorer. Les critères pour le choix d'un nouveau prestataire ne laissent aucun espoir. Voici quelques éléments d’appréciation.

 

La chambre régionale des comptes dans son rapport1 de 2011 souligne déjà trois baisses illogiques du prix par repas acheté par la mairie au prestataire depuis 2001 .

 

Le critère de choix prépondérant à Orange étant le prix le plus bas. Le 31 décembre 2001 le maire choisissait l'appel d'offre économiquement le plus avantageux souligne le rapport. D'un prix du repas acheté au prestataire par la mairie à 2.44 euros, les marchés suivants voyait ce prix passer de 2.44 à 2.33 euros puis de 2.33 à 2.29 et enfin de 2.29 à 2.26 euros (en moins de 10 ans  - 8% totalement anachronique et irresponsable)

Tandis que le prix du ticket vendu  2.68 euros aux parents lui n'a subi aucune baisse.  Argument du maire: l'augmentation du coût du personnel. C'est bien sûr! On n' y  avait pas pensé, flûte, zut, désolé, excusez nous... Mais le prestataire, il fait travailler qui lui? Et les producteurs ils font travailler qui eux? Et les transporteurs et et ... trêve de plaisanterie.

Résultat, un constat fait par les parents, les agents de service, les enfants: les repas sont d'une qualité plus que passable et surtout ils ont observé une diminution des quantités, qu'ils jugent souvent insuffisantes.

En dessert par exemple un seul petit suisse de 60 grammes pour des enfants de 3 à 11 ans en pleine croissance....

 

Aujourd'hui l'appel d'offre de la ville est lancé pour les années 2014 à 2016 (délibération du 24 juin 2013) et devinez quels sont les critères de choix?

Ils sont toujours exactement les mêmes : l'offre économiquement la plus avantageuse.

Nous lisons dans l'appel d'offre au chapitre: - Critères de jugements-Choix du candidat-

Le coût des prestations sera noté sur 70 points, la valeur technique de l'offre sur 30 points. Point final...

 

Après une détérioration catastrophique de la qualité du ménage dans les écoles dû à des critères de choix identiques, inadaptés et surtout au non rejet d'une offre économiquement anormalement basse ( le prix et les moyens humains), nous estimons que cet appel d'offre pour la restauration scolaire n'est pas de bon augure .

 

Orange Autrement s'insurge contre les cirières de choix mis en avant à chaque appel d'offre par la municipalité. L'unique souci du maire dans tous les domaines semble être le prix le plus bas. Ici c'est au détriment de la qualité, des productions locales, de produits issus de l'agriculture raisonnée ou de culture bio, de nos enfants.

Orange AUTREMENT à la tête de la mairie aura soin de mixer ses critères de choix pour adapter les services aux soucis actuels, les améliorer sur les plans humain et qualitatif.

 

 

1 http://www.ccomptes.fr/index.php/Publications/Publications/Commune-Orange-Vaucluse2

Repost 0
Published by Orange Autrement - dans Budget Fiscalité Economie Ecole
commenter cet article

Culture à Orange

Association "Ben Lèu"

Cours de Provençal pour adulte, pour débutant.

Pour ceux qui n'y connaissent rien!  

Calendreta .

mardi 18h00-19h30.

Contact 04 90 34 94 47

 

AGORA
16 Rue reine Wilhelmine 84100 Orange 04 90 51 71 18

http://www.agorange.net/


THEATRE DU SABLIER

37, Crs Aristide Briand à Orange

Tel 04 90 51 14 03

Ateliers et Week end de théatre, danse, écriture, peinture. Spectacles

http://www.theatredusablier.com/


Le Café Littéraire

Association  Culturelle

Soirée autour d'un livre ...

Le site du café littéraire

  

Ciné  Forum
Impasse du parlement 84100 Orange

Librairie Elan Sud

Rue de Rome(ancienne rue des Phocéen)  lien 

Association ELU
pour les amoureux du livre
http://elansudeditions.over-blog.org

 

Orange Bleue Librairie

Lectures, débats, expos, signatures

http://www.orangebleue-librairie.com

 

  L’écran Magique.