Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'Orange Autrement
  • Le blog d'Orange Autrement
  • : Groupe de citoyens de la ville d'Orange, soutenant deux élues au conseil municipal: Anne-Marie HAUTANT et Christine BADINIER. Opposition au maire d'extrême droite depuis 2001.
  • Contact

Pour aller plus loin

 

Gestion ahurissante = appauvrissement général.

2017 Huitième anniversaire du gâchis de la piscine des Cèdres!

80% du budget investissement = routes et trottoirs

Orange perd des habitants, des emplois, des entreprises.

Orange n'attire plus les touristes,

Prélèvements excessifs sans les services

lien vers facebook

Consulter les rapports de la chambre régionale des comptes.

2001 à 2010 clic ici

mais aussi

1990 à 2001 clic ici  

Rechercher

Soutien

Assurer votre soutien, c'est possible !

 

Contactez nous ou manifestez votre soutien en venant aux conseils municipaux. Nota : Les élus d'opposition au conseil municipal ont chacun une boite aux lettres à leur nom dans le hall de la Mairie.

nous écrire : orange.autrement@laposte.net

 

Archives

Agenda

Conseil communautaire

lundi 25 septembre, 18h30, au 307 Avenue de l’Arc de Triomphe à Orange, Salle du Conseil du nouveau siège de la CCPRO.

Conseils Municipaux

  4 sept à 9h, 29 sept à 9h, 27 oct à 9 h, 27 nov à 10 h, 18 déc à 10h.


Commission éducation  Aucune commission depuis deux ans et pof en vlà une de programmée le 16 oct

Commission Finances   12 sept, 17 oct, 14 nov, 5 déc à 17h30.

Commission urbanisme infrastructure  13 sept, 18 oct, 15nov,  6 déc à 17h00

 

 

 

 

13 septembre 2017 3 13 /09 /septembre /2017 11:07

Il s'agit de la troisième modification du planning du second semestre 2017.

Les élus l'ont reçu par mail à 10h30 ce 13 septembre, le courrier est daté du 5 septembre. Rien dans les boites aux lettres.

 

 

Et de trois, modifications!  12 sept de l'agenda municipal.
Repost 0
Published by Orange Autrement - dans Conseils municipaux
commenter cet article
4 septembre 2017 1 04 /09 /septembre /2017 13:15
Un petit café? Un sucre deux sucre? Merci.

Un petit café? Un sucre deux sucre? Merci.

8h45, surprise ce matin en arrivant au conseil municipal. Du public et des élus sont enfermés dans la salle du conseil pour une séance à huis clôt durant laquelle les élus d'opposition sont priés de rester dehors. Petits gâteaux et cafés sont servis aux "convives".

8h50 la salle ouvre les gâteaux ont disparu, le café continu d'être servi aux élus de la majorité. Le maire a l'entrée prend une tasse et s'en va tranquillement s'assoir sur son siège pour le déguster.

8h57 le maire annonce: "on est un petit peu en avance mais tout le monde est là, on ouvre la séance". Et bien non, "tout le monde n'est pas là", mais la séance est ouverte...

Trois questions seulement à l'ordre du jour mais des questions qui ne pouvaient pas souffrir plus de retard. Le conseil a été avancé et dédoublé au départ il avait été planifié le 151.

La première question: le vote des indemnités des élus. Avec fourniture du tableau des sommes versées par la commune par mois à chaque élu. Mazette!2

Après la lecture de la délibération Christine BADINIER est intervenue pour mettre en question la rétroactivité au 25 juillet du versement des indemnités.

Intervention: " un acte administratif ne peut en principe entrer en vigueur qu'à compter de sa date de publication. Tout acte qui prévoit une date d'application antérieure est illégal. Dès 1949 le conseil d'état a érigé le principe de non rétroactivité en principe général de droit. Question existe-t-il une disposition légale qui prévoit la rétroactivité dans le cas présent? Cela semble improbable. D'autant que les élus ne sont pas des salariés. Le mandat d'élu est par principe gratuit. Les élus n'ont pas droit à un régime de substitution rétroactifs. (CAA. Paris 5/05/2015 N° 13PA03677) Enfin pourquoi donc les indemnités n'ont pas été votées dans la foulée des nominations le 25 juillet?"

Les réponses n'ont pas convaincu. Tout serait normal?

Seconde question le règlement intérieur des accueils de loisir.

L'école ayant repris le matin même du conseil, sur le nouveau schéma de la semaine de 4 jours, il était urgentissime de modifier le règlement intérieur à cause du même principe d'entrée en vigueur de la délibération. La difficulté là, n'a donc pas été dans la modification des horaires. Le sujet a donnée lieu a une vraie discussion de choix politique à propos de la restriction drastique du service public rendu aux enfants dans l'accueil péri scolaire comme l'accueil de loisir, centres aérés de la commune, ceci vis à vis des moyens et des infrastructure dont disposent Orange. Ce fut aussi un grand moment d'échange d'amabilités, de volée de bois vert entre ANNE MARIE HAUTANT élue Aimer Ma Ville et Marcelle ARSAC ancienne élue PS -durant au moins 30 ans- et qui a tourné sa veste au dernier mandat pour un siège d'adjointe à l'éducation dans cette municipalité d’extrême droite.

Dernière délibération: avenant de plus de 30 000€ pour le prestataire de service d'Orange Plage Lot 1 ...au motif qu'entre le 2 et le 3 juin l'horaire  d'ouverture au public a été modifié - ouverture prévue 10h-18h et changé par le créneau de 11h-19h de même le jour de fermeture hebdomadaire pour maintenance technique prévu le dimanche dans le marché fut finalement fixé au dimanche.

Bref des arguments qui ont semblé tiré par les cheveux aux élus de l'opposition unanimement. Le choix premier de la fermeture un dimanche pour une piscine d'été a paru plus que saugrenu.

Christine BADINIER est intervenue comme élue appartenant à la commission d'appel d'offre. Elle a fait remarquer qu'il n'y avait qu'une seule entreprise qui avait répondu à l'appel d'offre3, qu'on lui refuse en tant qu'élu la communication du marché pour qu'elle puisse vérifier ces données, (demandé le 28 aout en commission) tout comme on lui refuse la communication de la liste des marchés publics de 2016. D'autre part elle a rappelé sa question écrite: "Avec les élections du 25 juillet il y a interruption des mandats, la constitution des commissions antérieure sont t elles toujours valide?". On lui a répondu que oui car un élu en commission l'est au titre de conseiller municipal et non au titre d'adjoint. Cela semble aussi curieux puisque par exemple M F Lorho adjointe à l'urbanisme était bien la présidente de la commission urbanisme...alors ? Enfin l'élue a rappelé qu'elle a demandé un bilan pour Orange Plage lors de la commission du 28 août 2017 et l'attend...

Le conseil s'est conclus sur une question orale de Mr LAROYENNE concernant l'extension de la carrière Maroncelli prévue par la révision du PLU.

Voilà 57 minutes de conseil. Plus de détail dans un prochain article sur les réponses Bompard fils et père concernant Orange Plage, parce que cela en vaut la chandelle.

1 En septembre il y aura deux conseils. Un le 4 et un autre le 29, tous les deux à 9h du matin. Il est assez dommage de déranger des élus pour si peu, et l'on pourrait se demander si quelque questions supplémentaires n'auraient pas pu être abordées, histoire d’alléger celui du 29. A savoir contrairement aux élus de la majorité et même colistiers non élus qui tirent de leur mandats / titre de colistiers des avantages substantiels et pour certains de larges indemnités, ceux de la minorité n'ont rien ni dédommagement, ni local ou autre avantage (place gratuite, invitations diverses, repas... )

2 Lors de la dernière délibération nous n'avions rien, aucun tableau .Pour régulariser la délib la préfecture avait réclamé le dit tableau! Une anomalie qui aurait mérité le TA

3 Orange plage c'est plus de 600 000€ Commission d'appel d'offre du 26 avril, délibération du conseil validant la décision de la commission du 15 mai, signature du marché le 1 juin, vote du règlement intérieur d'Orange Plage au conseil du 9 juin. 

Trois questions à l'ordre du jour: 57 minutes
Repost 0
Published by Orange Autrement - dans Conseils municipaux
commenter cet article
28 juillet 2017 5 28 /07 /juillet /2017 14:06
28 Juillet 2017 nouveau planning! Amateurisme ou/et feu en bompardie?

Et voilà un nouveau changement dans le planning des conseils municipaux du second semestre. YOUPI!

Rappelons que les élus de la majorité réélus sans la sécurité d'actes clairs, risquent de rester 42 jours sans indemnités... Jusqu'au 4 septembre. Peuchères. Ceci grâce à la situation confusionnelle due aux élections du 25, l'élection du maire, de neuf adjoints et à la rupture dans la continuité juridique entre les actes du 28 mars 2014, 15 mai 2017 (plutôt 22 mai 2017) et 25 juillet 2017 soit: sans redéfinition des postes d'adjoints, de délégués, et sans vote des indemnités à verser aux nouveaux élus du 25 juillet... Fournir des actes non compatibles au trésorier payeur, risque d'entrainer un arrêt des versements des indemnités aux élus défrayés maire, adjoints et délégués. Sans compter que depuis le 25 juillet sans même avoir renoncé à son mandat de député, du fait d'avoir brigué et obtenu le mandat de maire d'Orange Bompard ne peut plus prétendre à ses indemnités de député. Conformément à l'interruption instantanée du versement à tout nouveau député de la part y compris écrêtée provenant d'un quelconque autre mandat. Loi sur le non cumul des mandats. Tandis que MF Lorho ne peut prétendre à aucune indemnité, tout comme les attachés parlementaires dont les deux fils BOMPARD. Peuchères bis.

"tel est pris qui croyait prendre"
Le Rat et l'Huître .

Repost 0
Published by Orange Autrement - dans Conseils municipaux
commenter cet article
25 juillet 2017 2 25 /07 /juillet /2017 20:44
Bompard réélu maire d'Orange, une trahison de plus

8h40 comme on s'y attendait, la police municipale fait l'accueil à la porte dehors, en haut dans la salle du conseil toutes les chaises destinées au public sont occupées. Des sympathisants qui ont visiblement des consignes...manifester bruyamment lors des interventions des élus d'opposition. Et pour la cause même ceux qui se sont glissés hors de l'espace réservé au public, soit derrière les élus de la majorité sont eux tolérés...évidement.

Bompard arrive le dernier, 9h, il hésite et se place face à son fils Guillaume, juste à gauche et en contrebas de la tribune surélevée des adjoints.

Madame Lohro maire par intérim, lance la séance puis passe la présidence à Monsieur Testanière lequel demande si quelqu'un d'autre que Jacques Bompard est candidat à l'élection de maire.

S'ensuit une brève discussion entre lui et F HALOUI qui veut prendre la parole avant cette phase. Malgré les réticences du président de séance provisoire, Fabienne HALOUI, Gilles LAROYENNE, Yannick CUER réussissent à prendre la parole.

Après eux, Christine BADINIER transformée en femme sandwich2 s'est contentée de dire qu'elle était candidate au poste de maire. Le brouhaha redoublant, Gilles LAROYENNE, Yannick CUER, Fabienne HALOUI et Chistine BADINIER ont annoncé qu'ils quittaient le cirque Bompardien.

Et en se levant, Christine BADINIER s'est rétracté de sa candidature: "Et oui, on est candidat et puis on n'est plus candidat, à Orange c'est clownesque, on est à bonne école".

Le groupe, élargie à quelques personnes du public, s'est installé à une terrasse de café devant la mairie.

Après une heure de conseil, ils ont pu observer les élus de la majorité sortir les uns derrière les autres au compte goutte.

Jacques Bompard a été réélu maire d'Orange, par les élus de la majorité. Les adjoints renommés, mais pas les délégués?1

Les élus de l'opposition, à minima, entendent saisir le préfet. La loi sur le non cumul des mandats vient d'être écornée.

1 Pas nommé: pose la question de l'indemnisation et du travail ...surtout dans la délégation de l'eau et de l'assainissement...

2 En protestation à manœuvre et parce que le plus souvent les élus sont empêchés de parler: Député, Maire transfuge la LOI, NON MERCI!

Repost 0
Published by Orange Autrement - dans Conseils municipaux
commenter cet article
10 juin 2017 6 10 /06 /juin /2017 15:47
Conseil municipal, boniments et compagnie

Pas moyens d'avoir des réponses durant ce conseil. Vraiment le bonnet d'âne de la démocratie est bien mérité.

Ce conseil a eu lieu à 9h00, vendredi 9 juin, il était terminé vers 11h30.

28 questions à l'ordre du jour.

Quasi pas de public, signalons deux jeunes gens en bout de rang et E Purpan. Ce dernier a su donner de la voix comme d'habitude, de manière fort peu aimable envers l'opposition.

Deux interruptions de séance.

La première vers 9h58 annoncé 8 minutes avant par le maire qui interrompant ANNE MARIE HAUTANT - elle s'exprimait sur le dossier de la déviation : « vos trois minutes sont finis alors vous allez me laisser vous répondre, hein, vous avez fini vos trois minutes - avec un petit rire d'amusement dans la voix- bon allez, on va répondre puis on fera une interruption de séance après. Bon alors euh... » Commence son monologue sur la déviation...avant la levée de séance.

La seconde interruption a eu lieu juste après 11h15 puis le conseil a redémarré pour moins de 10 minutes. Midi approchant d’autres impératifs s’imposaient…

« Un conseil électoraliste, a dénoncé Christine BADINIER. Programmé le 26 juin, il a été avancé au 9 juin, soit il se déroule juste avant les élections législatives pour lesquelles vous M. le député-maire êtes en campagne... »

Les trois délibérations, à caractère électoraliste ont été qualifié ainsi par l’élue car aucune n'avaient d'autre intérêt et d'urgence que le calendrier électoral.

1/ La première, la déviation qui de l'aveu même du maire ne se fera peut-être pas...

2/ La seconde, le musé quartier Fourchevieille. Qui avec beaucoup de chance se fera peut-être dans 10 ans...

3/ La dernière, c'est bien sûr Orange Plage. C’est une mesure électorale par excellence, deux conseils deux délibérations qui parlent de ces piscines provisoires pour Juillet et Août 2017...  A la question de la capacité d'accueil aucune réponse. A la question du tarif excessif, surtout vu le style des installations proposées. Réponse habituelle : "on est moins chers qu'ailleurs".

Bien d'autre dossiers on été discuté.

La faible fréquentation du Théâtre antique et la baisse de la redevance fixe reversé par le délégataire, un reproche de la CRC sans aucune correction malgré un engagement écrit,  il y a 7 ans déjà

Le schéma de l'eau pas d'annexe, pas de plan. Il a bien été demandé par les élus avant le conseil il leur a été répondu niet vous n'avez qu'à venir le consulter au service ad hoc. Pas de plan, pas de vote.

Aux énormes augmentations des factures d'eau et d'assainissement. 150 % 1 pour l'eau depuis 2001, 21 % de plus pour le délégataire sur la facture eau rien que cette année. Réponse : on est moins cher qu'ailleurs. Au problème de mutation d'un bénéfice par un déficit sur les comptes assainissement : Les élus n'y comprennent rien...Ben voyons.

Bref on se moque des orangeois, durant ces conseil plus qu'ailleurs. Le grand cirque BOMPARD est en pleine vitesse. Le but conserver "son poste de député". L'intérêt général, l'intérêt des orangeois ??? Et bien, il s'en arrange avec des boniments.

Le gâchis fait frémir. Anne Marie HAUTANT s’est insurgée: le potentiel d'Orange est faramineux, vous avez les outils, vous ne faites pas la moitié de ce que vous pourriez faire en travaillant un peu.

Quand on pense au temps perdu pour le musée par exemple 22 ans de perdu, plus les 10 qui seront nécessaire à la sortie du projet…32 ans…inouï, inimaginable. La ville n'est pas bien géré, elle s'appauvrit ses habitants, commerçants avec, et bien plus surement qu’avec une dette en banque.

 

1 En 2001 sur le rapport du fermier responsable de la distribution la facture 120m2 82€, aujourd'hui c'est 204€ soit près de 150% d'augmentation...

 

 

 

 

Repost 0
Published by Orange Autrement - dans Conseils municipaux
commenter cet article
8 juin 2017 4 08 /06 /juin /2017 12:19
Agenda des conseils et commissions 2nd semestre 2017

Et donc sans plus de façon celui du 26 juin a été annulé?

Avancé au 9 juin !

 

Repost 0
Published by Orange Autrement - dans Conseils municipaux
commenter cet article
23 mai 2017 2 23 /05 /mai /2017 14:07

Tableau des indemnités des élus fourni à la préfecture par la mairie le 22 mai 2017.

Question indemnité du député-maire : où est l'écrêtement?

 

Le tableau des indemnités n'était pas fourni. La préfecture l'a eu!

En conseil municipal le 15 mai les élus ont voté1 une délibération concernant les indemnités des élus de la majorité2, maire, adjoint, délégué. Le simple conseiller majorité / opposition n'est pas indemnisé.

Les élus Aimer Ma Ville ont demandé, le tableau récapitulant les indemnités par élu, par mois en euros, premièrement par de simples échanges de mail avant le conseil, et ensuite en conseil, en argumentant sur la possible annulation par la préfecture de cette délibération. Rien n'y a fait, le maire raillant la demande a refusé ce tableau.

La préfecture a la réception de la dite délibération a réclamé ce document en complément, charge à l'élu de le communiquer, à posteriori aux élus et administrés.

Lundi 22 mai donc la municipalité a envoyé le dit tableau en préfecture.

Le tableau nous a été communiqué par la préfecture en réponse à notre questionnement.

Nous avons récrit à la préfecture, d'une part parce que ce tableau ne fait pas figurer l'écrêtement de l'indemnité du maire eu égard à son mandat de député, d'autre part parce que le procédé est peu banal et implique des interrogations sur la fréquence/ l'usage du procédé, et en conséquence de la validité de la délibération ainsi que sur  la communication/  transparence due aux administrés/élus.

En effet, il nous semble anormal que pour passer le contrôle de légalité une municipalité puisse fournir à posteriori ou non d'ailleurs des documents à l'insu des élus . Est-ce un procédé courant? En fait, c'est incontrôlable...On avait découvert en 2011 par hasard une modification du contenu d'une délibération concernant le PLU. On sait donc qu'il y a eu au moins un précédent!3

C'est inquiétant.

Pour notre part, la validité des délibérations, implique la communication des pièces au moment du vote et pour les élus à minima 5 jours francs avant le conseil...

Ensuite un fait troublant. Ce tableau est une obligation. Les administrés doivent avoir communication d'un tableau des indemnités en euro par mois.

Mais...

En 2014 la délibération du 10 avril concernant les indemnités avait été "retoquée" par la préfecture et avait donc été revoté en juin. Or déjà à l'époque si ce tableau a bien été fourni en juin aux élus sur la version papier, il ne figurait pas dans le PV.  Ce n'est peut être qu'une omission mais, les administrés ont dû être alors privés de cette information...

Rajoutons à l'ensemble que nous n’avons plus communication, ni accès en mairie aux actes administratif, le dernier recueil publié est celui du mois de janvier 2017...

Alors?

In fine valable ou non d'ajouter un document à posteriori?

Si oui...

Comment les habitants, les élus en sont-ils informés?

En ces temps de moralisation de la vie publique, cette histoire est d'un bien mauvais effet. Pourquoi ne pas avoir voulu simplement fournir ce tableau? D'autant que d'après les réponses en conseil, la revalorisation est insignifiante. Alors ...pourquoi ?

Nous payons des impôts, c'est notre droit de savoir comment sont utilisés ces recettes.

 

 

 

 

1 A cause d'une modification d'indice brut terminal de la fonction publique servant de base au calcul des indemnités de fonction, qui est passé de 1015 à 1022. par le décret n°2017-85 du 26 janvier 2017 (application au 1er janvier 2017. Concomitant avec une majoration de la valeur du point d’indice de la fonction publique, de 0,6 % au 1er février 2017 (cf. décret n°2016-670 du 25 mai 2016).

2 Le simple conseiller majorité / opposition n'est pas indemnisé. Un mandat c'est être au service de tous, il est exercé à titre bénévole. C'est pour cela qu'on parle d'indemnité et non de rémunération pour les élus ayant une charge décisionnelle.

3 Le précédent  lire article : plu-l-inadmissible-dans-l-indifference

Question d'Anne-Mari  HAUTANT en conseil municipal du 16 nov 2011: " Par courrier déposé à votre secrétariat le 26/09/2011,  je vous ai demandé , de me donner une explication  sur la différence incompréhensible ,que je trouve entre la délibération   visée par la préfecture le 07/10/2004  et celle qui a été votée , le 29/09/2004 par le conseil municipal , pour le même objet  ,c'est-à-dire  la prescription de la révision du PLU sur l’ensemble du territoire de la commune d’Orange, vous ne m’avez pas répondu à ce jour.  Pouvez vous le faire ?"

 

Ci-dessous tableau voté le 27 juin 2014, une ligne souligne l'écrêtement.

Le tableau des indemnités n'était pas fourni. La préfecture l'a eu!
Repost 0
Published by Orange Autrement - dans Conseils municipaux Indemnités
commenter cet article
21 mai 2017 7 21 /05 /mai /2017 13:29
Conseil reporté mais quelle embrouille!

Sur les tables lors du conseil du 15 mai, les élus d'opposition ont trouvé une note les informant du report du conseil du 8 juin au 9 juin 2017 à 9h00.

Mais quel est donc ce schmilblic? Le mode de transmission est inhabituel et nous n'avions aucun conseil de programmé le 8 juin!

En effet le conseil de juin était prévu le 26 juin et non pas le 8. D'ailleurs les commissions finance et urbanisme sont prévues les 13 et 14 juin...

Les élues Aimer Ma Ville s'étonnent de cette programmation la veille du premier tour des élections législatives qui auront lieu le 11 juin.

Quel est donc l'intérêt de cette programmation?

C'est assez inopportun car quel que soit les résultats il y aura un nouveau conseil dans les 30 jours a cause du changement dans les indemnités des élus...

 

Ci-dessous le dernier calendrier des conseils et commissions fourni aux élues.

 

Conseil reporté mais quelle embrouille!
Repost 0
Published by Orange Autrement - dans Conseils municipaux Elections
commenter cet article
15 mai 2017 1 15 /05 /mai /2017 11:27
Conseil, toujours autant de mépris, selon l'élu(e) ouvertement ou plus insidieusement...

Et oui rien ne change au conseil municipal. Les réponses ne sont pas des réponses, mais des délires, ouvertement méprisants, ou plus insidieusement. Les ficelles sont toujours les mêmes.

  • Sempiternel refrain vous avez dépassés vos 3 minutes de temps de parole, -histoire de se donner une contenance?- ridiculement servi dès la première prise de parole! 
  • Qualificatif méprisant; "madame qui veux tout contrôler" envers Christine BADINIER.
  • On ne vous répond pas parce que vous n'avez pas à savoir...
  • On vous répondra quand vous respecterez la procédure. "Ecrire au maire" dans les faits même le respect de cette condition ne fonctionne pas.
  • Reformulez on ne comprend pas la question...
  • "On va écrire au préfet, et vous exclure des commissions d'appel d'offre " envers de nouveau Christine BADINIER

Pourtant rien de bien méchant. Les élus de l'opposition ont un devoir. Le contrôle de l'utilisation des moyens communs. -D'ailleurs l'accès aux documents administratifs est la règle, car tout administré/contribuable doit pouvoir effectuer ce contrôle et donc à fortiori un élu! - Force est de constater qu'on s'ingénie à Orange, plus que de nécessaire à les en empêcher. En conseil des questions sont posées, des demandes faites, parfois même anticipées par écrit, mais voilà...en face la volonté c'est de les intimider, de les dénigrer, de les ridiculiser. L'ensemble sont des manoeuvres, postures politiciennes, qui ne devraient pas avoir cette place en conseil municipal. Du reste les non réponses laissent à penser qu'il y a bien anguille sous roche. Et c'est fâcheux.

Trois exemples: (nous détaillerons dans d'autres articles le point ASON, Orange Plage...)

1/ Sur la question des stages sportifs, la municipalité a ressenti le besoin de créer un règlement, (au bout de 22 ans!!!) Profitant du sujet, Christine BADINIER a fait remarquer l'appauvrissement de ces stages d'année en année, au point qu'il ne reste plus que de l'affichage. Sous les quolibets, elle finit son intervention par: "Si vous étiez fier de votre travail vous nous fourniriez un bilan des stages sportifs, nombre d'enfants, nombre d'encadrants, d'intervenants, nombre de jours, panel des activités, coûts" . Réponse : Il n'est pas question de fournir un tel bilan s'est esclaffée la majorité.

2/ Tableau des indemnités. Le législateur a opéré un changement d'indice concernant l'indemnisation des élus. En théorie dans le cadre de la transparence toutes délibérations actant un changement dans ce domaine, doit donner lieu à la publication d'un tableau des indemnités perçues en euros par mois par tous les élus. Lire

Ce fut non! Pourquoi? Parce que le changement est modique 7€35 pour JPP, 35€ pour le maire se moque -t-on. Et bien si c'est le cas, où est le problème? Au risque de se trouver avec une délibération annulée, la mairie préfère s'abstenir de transparence...

3/ Transformation d'un bénéfice en déficit. Lire La question avait été posée par écrit et en sus au maire. Réponse avec mauvaise foi: " vous n'avez pas posé la question au maire".  Plus tard: "Apprenez à comptez, un plus un, deux; deux plus un, trois s'amuse l'édile."

Comment réagir devant ces affligeantes réponses.

Tous les dossiers ont trouvé les mêmes abjects comportement et non réponses. Pourtant toutes les questions méritaient attention. Certes il était questions d'argent public, d'activité économique, mais bien au delà de ce matérialisme, également du bien vivre ensemble, du respect des vivants pour leurs défunts. Que dire? Pauvre démocratie pauvre humanité...

Repost 0
Published by Orange Autrement - dans Conseils municipaux
commenter cet article
15 avril 2017 6 15 /04 /avril /2017 11:56
Conseil du 14 avril 2017:  Infernal? BOF, à la hauteur des buts et effets recherchés par l'édile et sa clique..

Résumé du déroulé du conseil.

L'heure exceptionnelle 9h00 du matin, a amené peu de public, du retard chez les journalistes, et Gilles Laroyenne, mais aussi des absences, deux chez les élus d'opposition A HOUPERT, Y CUER, plusieurs dans la majorité.(dont M ARSAC qui est absente pour la seconde fois consécutive)

Durée 3h40. Trois heures le matin 9h-midi, pour 35 délibérations, 40 minutes l'après-midi pour les 20 délibérations restantes.  Comme d'habitude les réponses sont de piètres factures, elles ignorent le vrai sens des questions (problème de compréhension?), voire s'ingénient à le déformer pour faire passer celui qui a posé la question pour un imbécile. C'est une technique quasi systématique qui dénote que les questions posées sont dérangeantes.

Le premier point traité, a été la présentation par un bureau d'étude du nouveau PADD. (Un document préalable au PLU. Cf. article précédent) Une présentation de 16 minutes à l'aide d'un diaporama, suivit d'un semblant de débat. Temps de parole des quatre élus de l'opposition, 20 minutes.

(1h15 après le début du conseil) le maire déclare: "le débat a été fait, on va passer au reste des dossiers mais je vais faire une déclaration préalable". Il lit trois feuilles dactylographiés en gros caractères. Un discours politique à la "gloire de sa gestion", des exemplaires papiers en sont remis aux journalistes ...

1h19 Délibérations 1... à 7, deux sont lues puis les 7 comptes de gestion seront votés en paquet...(1h21 trois minutes)

Idem pour les sept comptes administratifs. Le maire; "on lit juste les résultats de tous les comptes et je sors pour le vote"...."On vote! (1h27 de conseil)...

Sauf qu'Anne Marie demande la parole pour faire quelques remarques.

1/Globalement, elle fait le même constat que d'habitude (lors du vote des CA) les chiffres gonflent juste un peu plus d'année en année. 47 millions d'euros d'argent sont thésaurisés, pris dans les poches des Orangeois pour ne rien en faire. Normalement un bon gestionnaire ne prend que ce dont il a besoin...etc Chez les élus ça souffle, rouspète copieusement.

Le directeur financier se lèvera spontanément pour justifier cette monumentale réserve. Selon lui il s'agit d'argent provisionné pour des projets bloqués, tel le parc aquatique et que lui en tant que père de famille, préfère laisser à ses enfants des biens, des économies plutôt que des dettes! Il fut félicité par l'édile pour cette prise de position. Mais que penser de cette prise de parole? Est ce qu'elle ne sort pas de ses prérogative et devoir de réserve? Plus tard il affirmera qu'ils sont prêt et feront des emprunts avant l'augmentation des taux...

2/Augmentation du personnel. "Alors que vous vomissiez sans compter sur le nombre "628" personnes qui travaillaient en 1995, que vous avez réduit méthodiquement et drastiquement le personnel municipal et les services, aujourd'hui nous en constatons une explosion. C'est incohérent, incompréhensible en contradiction avec votre politique précédente. Pire, vous dépassez et de loin le chiffre de 1995, mais nous orangeois on n'en a plus les services. En effet, si l'on somme le nombre de personnels "ville" qui au passage depuis 2014 ne cesse de grimper, et ceux qui sont partis à la CCPRO (81) mais travaillent toujours pour Orange, ceux que vous avez fait embauché à la CCPRO en début 2017 (20 "propreté"), les services délégués: ménage, théâtre antique, restauration scolaire, gardiennage, entretien, intervenant scolaires, chauffeurs de bus (80 et là on est chiche)... 461+81+20+80= 642 Soit plus qu'en 1995, qui était pour rappel de "628", un nombre alors honni, planté sur une pique.

Explication du maire fataliste: "on est en France" la dématérialisation, (grosses complications), les normes comptables, les NAP...

Un peu court à notre goût. N'y a-t-il pas d'autres explications plus locale, "électorale". Euh qui fait donc les photos, les interviews pour les sites ligue du sud...avec quel matériel?  Remarquez qu'ils sont si tranquille qu'ils n'ont pas voulu fournir d'organigrammes à la mode de la "CCPRO". La transparence quoi!

3/Economies : 800 000€ à 900 000€ par an, différences sur seulement deux postes de dépenses générales entre 2013 et 2016. Ces économies faites si rapidement montrent qu'il s'agissait juste de prendre soin du patrimoine, de travailler un peu (merci M Marquot, à la loi sur l'eau et à la CCPRO) en réparant les fuites d'eau (on dénonce cette déplorable politique eau/assainissement depuis 2001), et en remplaçant des luminaires obsolètes énergivores. En extrapolant, sur seulement 10 ans c'est des millions qui auraient pu être économiser. Remarques: d'énormes variations poste fêtes et cérémonies, la dépense double. Frais de gardiennage division par 10.  Absence du tableau récapitulatif des subventions aux associations, du reste en baisse.

Réponse "Fêtes aux cérémonies": Le fils prendra la parole pour dire: "ça augmente parce que l'élu responsable est beaucoup plus motiver que la précédente". Merci pour elle qui n'est pas là pour se défendre...

 

Le conseil se poursuit ...petit zoom sur les délibérations N°17/18 politique de la ville.

Elles manquent cruellement de détails, pas claires et incomplètes. Pas de chiffrage des actions globales, (données rapides à l'oral) A été ajoutée et votée une action qualifié "d'envergure" Euh de trois jours! Qui n'apparaissait pas sur la programmation...Subventions pour 2017 (toujours aucune pérennisation)  une somme totale de 18 000€. Il n'y a pas de volonté et un certain mépris flotte. Un passage aux votes express...Anne Marie a essayé de prendre la parole svp..., SVP..., SVP ... mais n'a pas pu intervenir.

Les dossiers s'enchaînent, les Bompard père et fils s'échappent plusieurs fois de la salle. Le fils navigue beaucoup, répond à des appels/ textos sur son tél, s'amuse à filmer les élues d'opposition. Il n'est pas présent lors des votes de plusieurs dossiers. C'est le cirque Bompard dans toute sa splendeur.

A peine midi, le maire lève la séance jusqu'à 14h, annonce-t-il...On les voit tous se diriger vers un resto. Gilles Laroyenne qui ne peut être présent l'après-midi se voit entouré de trois élues de la majorité, il signe sur le coin de la table, un pouvoir à M F Lohro.

14h00 reprise du conseil. A la lecture des pouvoirs, (plusieurs absents de plus) on s'aperçoit que Y Cuer a donné le sien à A Crespo. Seule élue d'opposition présente, Christine BADINIER.

Le cirque continu de plus belle. Une seule élue leur fait face et la meute s'amuse hilare, sarcastique ... tout ces gens sont si courageux. Personne dans le public.

Vote à main levées et en paquet des représentants dans les commissions. Y Cuer sera élue à la commission Finance et Culture, Laroyenne à l'agriculture, et C Badinier à l'éducation. Elle était candidate à toutes mais visiblement, le choix est fait. Trois commissions, colline, propreté et commerce disparaissent... C'est un symbole fort... L'annonce 2014 2020 mandat de la colline n'a pas fait long feu, il n'y pas eu de travail en commission et elle est supprimée

A la dernière délibération N° 55, s'est joué un étrange sketch, sous les applaudissement des élus, le fils fier comme un pape, debout s'est muté en démonstrateur de foire. Il a sorti d'un sac derrière lui, divers objets sensés promouvoir la ville. Ces objets seront vendus par le service culturel dans le local de l'office du tourisme... Affligeant. A quoi va vraiment servir cette recette? Quid de l'appel d'offre pour ce marché? Ces produits ne représentent pas Orange ou sa culture. Ce sont de basiques objets sans qualités, sans âme (style, objets publicitaires, comme n'importe quelle entreprise peut se procurer pour en faire de petit cadeau à ses clients. Casquettes, stylo, sacs en jute coloré, décapsuleurs etc sérigraphiés "ville d'Orange".  Si si vous ne rêvez pas. Déplorable. Quel besoin d'enlever encore cette recette là à un commerçant de la ville?

En fin de séance, bien sûr aucune réponse aux questions écrites précises et déposées en temps et en heure. Pourtant C BADINIER n'a pas oublié de les rappeler.  Notamment à la faveur du listing des "décisions du maire", elle a abordé le soucis de l'occupation des salles/ locaux sans actes administratifs par les élus ligue du sud, l'occupation de la salle du conseil en février et d'un local municipal par ces même élus, 43 rue Paul BERT. (Un local entièrement rénové par la ville pour 77 600€, fin 2016)  L'édile déjà debout dédaigneux, a assumé ne pas vouloir répondre. D SABON a expliqué qu'il enverraient des précisions sur le personnel, mais pas sur le mode de la CCPRO: "Ce n'est pas la façon de faire de la ville." Christine BADINIER lui a confirmer être intéressé par tout ce qu'il pourra lui transmettre. Mais pourquoi donc rien n'était prêt pour ce conseil? La première demande sur l'évolution du personnel l'organigramme à la mode "CCPRO" date du 2 février.

In fine l'élue M Boudier est venue en fin de conseil porter à C Badinier une feuille en réponse aux questions sur la colline et la mise en sécurité de la piscine des Cèdres.1

Infernal ce conseil mais somme toute pas plus que d'habitude. Comment peuvent-ils encore se regarder dans la glace.

 

1http://www.orange-autrement.fr/2017/04/des-questions-ecrites-pour-le-conseil-du-14-avril-2017.html

Conseil du 14 avril 2017:  Infernal? BOF, à la hauteur des buts et effets recherchés par l'édile et sa clique..
Repost 0
Published by Orange Autrement - dans Conseils municipaux
commenter cet article

Culture à Orange

Association "Ben Lèu"

Cours de Provençal pour adulte, pour débutant.

Pour ceux qui n'y connaissent rien!  

Calendreta .

mardi 18h00-19h30.

Contact 04 90 34 94 47

 

AGORA
16 Rue reine Wilhelmine 84100 Orange 04 90 51 71 18

http://www.agorange.net/


THEATRE DU SABLIER

37, Crs Aristide Briand à Orange

Tel 04 90 51 14 03

Ateliers et Week end de théatre, danse, écriture, peinture. Spectacles

http://www.theatredusablier.com/


Le Café Littéraire

Association  Culturelle

Soirée autour d'un livre ...

Le site du café littéraire

  

Ciné  Forum
Impasse du parlement 84100 Orange

Librairie Elan Sud

Rue de Rome(ancienne rue des Phocéen)  lien 

Association ELU
pour les amoureux du livre
http://elansudeditions.over-blog.org

 

Orange Bleue Librairie

Lectures, débats, expos, signatures

http://www.orangebleue-librairie.com

 

  L’écran Magique.