Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'Orange Autrement
  • Le blog d'Orange Autrement
  • : Association regroupant des citoyens de la ville d'Orange, créée pour soutenir les élus minoritaires et informer les orangeois-es sur la réalité de la gouvernance du maire d'extrême droite.
  • Contact

Pour aller plus loin

 

Gestion ahurissante = appauvrissement général.

2021 Anniversaire des douze ans du gâchis de la piscine des Cèdres!

80% du budget investissement = routes et trottoirs

Orange perd des habitants, des emplois, des entreprises.

Orange n'attire plus les touristes,

Prélèvements excessifs sans les services

lien vers facebook

Consulter les rapports de la chambre régionale des comptes.

2001 à 2010 clic ici

mais aussi

1990 à 2001 clic ici  

Rechercher

Soutien

Assurer votre soutien, c'est possible !

 

Contactez nous ou manifestez votre soutien en venant aux conseils municipaux. Nota : Les élus d'opposition au conseil municipal ont chacun une boite aux lettres à leur nom dans le hall de la Mairie.

nous écrire : orange.autrement@laposte.net

 

Archives

Agenda

Conseil communautaire

Aucune date connue

 Conseils Municipaux à 9h

Aucune date connue

Commission Finances    7 septembre

Commission urbanisme infrastructure 

Commission Affaire sociale  Aucune date

Commission éducation  Aucune date

Commission électorale nouvelle forme, convocation juste avant des élections une parodie de contrôle du boulo du maire

 

 

 

 

23 février 2021 2 23 /02 /février /2021 08:32

Ce lundi 22 février c'est tenu un drôle de conseil municipal. 9h-10h28 ( avec quasi une heure rien que pour les deux premiers points, sur les douze)

Seulement deux conseillères municipales d'opposition1 pour affronter le feu nourri des Bompard.

Lesquels "se sont régalés" dixit le Yann tout content de ses "diarrhées verbales2", des copiés collés de celles du père au meilleur de sa forme. A croire qu'ils partagent un seul et même cerveau. Ou que fiston ne sait pas penser par lui même mais imite papa.

C'est avec l'onomatopée "FEU" que le plus très jeune mais bien rondouillard fiston, assis sur son trône et grillant la politesse à son père, donnait la parole aux opposantes avec gourmandise. Puis à chaque fois, il s'est montré très fébrile pour intervenir premier. Copiant les arguments du père (lequel buvait du petit lait visiblement), il s'est même payé le luxe de les expliciter pour son plus grand amusement. Dans le lot, on a eu des cours de révision de l'histoire par leur bout de la lorgnette familiale avec un étonnant assentiment d'un vieux soldat fidèle serviteur et seul conseiller "efficace" que nous pensions bien plus fin dans ses jugements. On est déçu...

Le conseil avait pour principal objectif de répondre à des obligations légales de temporalité:

-  si le conseil municipal ne s’est pas réuni depuis plus de trois mois, y a risque de dissolution du conseil municipal 3

- adopter le RI, règlement intérieur.(article L. 2121-8 du CGCT obligatoirement adopté dans les six mois  de l' installation du conseil.)

- la tenue du débat d'orientation budgétaire, avec présentation du ROB rapport d'orientation budgetaire, une obligation avant le vote du budget.

Fabienne Haloui a fait de très pertinentes interventions tout au long de ce conseil. Et comme d'habitude il n'y a pas eu de réponse intéressante mais des amalgames indécents, des digressions habituelles pour salir, moquer, discréditer .

Que retenir? Pas grand chose.

  • Le RI ? "On verra ce que vous répondra la préfecture, nous on sera ravi qu'il vous donne raison on pourra exiger la même chose pour Bollène
  • Si le projet de musée à Fourchevielle est abandonné c'est à cause du coût. (en 2015 papa Bompard avait dit durant ses vœux "dans 2 ans un musée sera fait" ...) Or surprise " le coût révélé par les études",  là il a grommelé un chiffre peut être 35M €, ce qui est fort exagéré pour lui et pire, le fonctionnement annuel, estimé entre 2.5 à 3 M€ par an (a-t-on cru entendre car toujours dit sa barbe) et puis y a le COVID,  dit donc ça fait trop ... Du coup, et bien on fera avec ce qu'on a dans des lieux qu'on a déjà, un genre de parcours patrimonial amélioré. (Rappelons ici que l'AP/CP du Parcours patrimonial est quasi au point mort depuis sa création 2015. Cette AP/CP (sorte de planification lissant sur plusieurs années un investissement) glisse d'une année sur l'autre, marque d'un grand désintérêt, voire d'un simple affichage remplissant le vide.
  • Si l'association Laisser les Fers n'est pas aidée par les subventions de l'état, c'est pas sa faute. Y a des restaurateurs/commerçant qui sont bien content de cette aide étatique: "Distributions de Milliard,  y en a qui s'y habitue" dixit Bompard père qui en avait presque la morgue.

Notons que J Bompard n'a pas pris part aux votes des subventions. "Comme d'habitude" ajouta t-il, durant cette annonce sauf qu'on n'en a jamais rien su qu'il ne les votait jamais ...

Voili voilou  rien de folichon, en Bompardi on attend le jugement dernier.

10 Absents à ce conseil. Carole NORMANI, Gilles LAROYENNE,  Bernard VATON,  Déborah SOLIMEO, Aline LANDRIN  , Yannick CUER, Joëlle Eickmayer, Muriel BOUDIER, Michel BOUYER, Marion STEINMETZ-ROCHE, plus Marie-France LORHO qui est partie à 10h . Le conseil c'est terminé à 10h55.

(1) Les quatre élus liste Normani boycottaient le conseil au motif du peu d’intérêt des points à l'ordre du jour vis à vis de la conjoncture et de la série de convocation/ annulation du conseil ayant précédé celui-ci.

(2) "diarrhées verbales" est un vocabulaire fort peu élégant, que nous utilisons pour vous mettre dans l'ambiance car emprunté au père Bompard

(3) Le premier alinéa de l’article L. 2121-7 du code général des collectivités territoriales (CGCT) dispose que « le conseil municipal se réunit au moins une fois par trimestre ». Dès lors, si le conseil municipal ne s’est pas réuni depuis plus de trois mois, le représentant de l’État peut inviter le maire à le convoquer sur le fondement de cet article. Dans l’hypothèse où le maire continuerait de refuser de convoquer son conseil municipal, et que cette situation porterait atteinte à la continuité du service public, la dissolution du conseil municipal pourrait être prononcée par décret rendu en conseil des ministres, en application de l’article L. 2121-6 du CGCT. À ce titre, le Conseil d’État a eu l’occasion de juger que « l’interruption du fonctionnement des institutions municipales » peut constituer un motif de dissolution du conseil municipal (CE, 3 novembre 1989, req. n° 66118).

Conseil municipal, le fils prend la tête.
Repost0
4 décembre 2020 5 04 /12 /décembre /2020 20:52
  Les quartre premiers sont vides et seront démoli ...enfin

Les quartre premiers sont vides et seront démoli ...enfin

Conseil municipal du 4/12/20 Deux dossiers concernaient le quartier de l'Aygues voici les interventions de Fabienne HALLOUI

Dossier 16

ENFIN!

Nous voterons des 2 mains la démolition des bâtiments D, G, J, L et M à la cité de l’Aygues. Le 1er projet de rénovation remonte à 1993, 27 ans pour envisager la renaissance du quartier. Les habitants du quartier n’y croyaient plus.

Nous avons acté que le PPRI ne permettait pas de reconstruction mais nous veillerons à ce que la reconstitution des 87 logements soit effective dans d’autres lieux conformément à la loi SRU

Nous veillerons à ce que les locataires qui devront faire l’objet d’un relogement ne subissent pas des augmentations de loyers d’autant qu’il est clairement mentionné que le relogement pourrait s'avérer complexe si l'équilibre budgétaire des familles est conditionné au maintien du loyer. C’est souvent la précarité des revenus qui a contraint ces familles à rester dans une cité où l’environnement était si dégradé.

 

En tant que président de l’intercommunalité, vous engagez vous à ce que nous ayons au conseil communautaire , une vraie réflexion sur une politique de l’habitat qui englobe, pour notre ville, aussi bien l’habitat individuel et l’habitat collectif résidentiel privés que la rénovation et la construction de logements sociaux nouvelle génération et la requalification du centre ville.

Dossier n°17

Nous avons bien compris que la signature de cette convention de gestion urbaine et sociale de proximité, la GUSP vous est imposée pour que les habitants soient accompagnés dans le projet de rénovation de la cité de l’Aygues. Nous savons bien que vous n’auriez pas été à l’initiative d’une telle convention mais ce qui est important c’est que cette convention voit le jour pour contribuer à l’amélioration de la vie quotidienne des habitants des quartiers classés en zone prioritaire

La GUSP peut permettre  de mobiliser des financements exceptionnels pour des actions visant à améliorer le cadre de vie au quotidien, l’entretien et la maintenance des immeubles et des espaces extérieurs, la présence, l’accueil, le gardiennage et la tranquillité publique, mais aussi, le stationnement, la circulation, les services publics.

Nous avons constaté qu’il y avait un volet important sur la propreté urbaine, nous espérons que la CCPRO sera à la hauteur car lorsque vous achetez des terrains dans le quartier de fourchevielles transformés en décharge sans que vous procédiez au nettoyage de ces espaces, la ville ne donne pas l exemple.

 

Fabienne Halloui a alors cité la rangée de garages achetés par la municipalité et qui ressemble depuis, et depuis plusieurs années à une décharge. Le maire a dit que cette décharge sur un lieu municipal n'existait pas. Faudra commander des loupes au père Noël ...

Photos 1 en 2012 garages du temps ou ils était au privé et puis passage à la mairie c'est devenue une décharge immonde qu'on laisse perdurer...
Photos 1 en 2012 garages du temps ou ils était au privé et puis passage à la mairie c'est devenue une décharge immonde qu'on laisse perdurer...

Photos 1 en 2012 garages du temps ou ils était au privé et puis passage à la mairie c'est devenue une décharge immonde qu'on laisse perdurer...

Repost0
4 décembre 2020 5 04 /12 /décembre /2020 20:31

Intervention de Fabienne HALLOUI Activité de l'office de Tourisme

Monsieur le maire, je remercie les personnels de l’office de tourisme intercommunal pour ce rapport d’activités de l’année 2019.

Un chiffre interpelle dans ce document. Il s’agit de la fréquentation physique de l’office de tourisme qui est en chute entre 2018 et 2019.

Il s’agit d’une baisse de 18 %, ce qui est une baisse significative alors que l’année 2019 a été bonne au sein de l’hexagone, grâce, en particulier, à la clientèle nationale.

 

Nous sommes en droit de nous interroger si le rayonnement et l’attractivité de notre ville ne sont pas posées.

Incontestablement nous avons des atouts historiques, géographiques, pourtant des touristes ont fait le choix d’être moins nombreux sur notre ville, procédons nous aux investissements dont nous avons besoin pour donner envie de s’arrêter à Orange ?

 

Je pense au parc aquatique auquel vous avez renoncé alors que sa réalisation devrait être repensée à l’échelle intercommunale

 

Quant au nouveau musée sur le site de la nécropole romaine, vous êtes avare d’informations pourtant cela fait  2 ans que nous vous demandons où en est ce projet ?

Nous n’avons que des réponses vagues sur des projets qui engagent l’avenir de la ville alors qu’il  en va de son développement culturel et touristique

 

Nous proposons de faire du musée actuel le musée du moyen age et de la principauté lorsque le musée de la romanité aura vu le jour entre Fourchevieilles et l’arc de triomphe, le conseil municipal ne pourrait il pas connaître le projet

 

Nous avons voté le parcours patrimonial au cœur de ville mais quid des rénovations du cloître de l’église Saint Florent, de l’hôtel dieu, de la maison romane, de maison Clodius, de l’ancienne prison derrière l’église de notre dame

 

Cette baisse de fréquentation est un signal d’alarme, un appel à se ressaisir

 

 

CM 4/12/20 Dossier 1: Rapport d'activité de l'office de tourisme par Fabienne Halloui
Repost0
4 décembre 2020 5 04 /12 /décembre /2020 20:00

Intervention de Bernard Vaton au conseil municipal sur le dossier N° 15 APPROBATION DU REGLEMENT LOCAL DE PUBLICITE (RLP) SUR L’ENSEMBLE DU TERRITOIRE DE LA COMMUNE D’ORANGE

C’est un bon dossier bien réalisé par le bureau d’étude

 

1/ L’implantation de la publicité sera déterminée en 6 zones dont 2 interdites de publicité (hors agglo.et colline) et 2 très règlementées (centre ville et abords).

  1. /Trois objectifs principaux sont prévus :
    • Réduire l’emprise publicitaire
    • Elargir la zone du centre historique
    • Interdire tout affichage publicitaire sur les franges urbaines.

 

C’est une amélioration par rapport au règlement de 1999 que d’ailleurs, il faut le souligner, vous ne faites pas respecter, malgré que cela soit de votre compétence

Par exemple :

  • Le mobilier urbain doit avoir uniquement un caractère de publicité générale ou locale (vous ne le faites pas respecter)
  • Les enseignes ne doivent pas dépasser le toit et occuper au maxi 25 % de la façade . Vous ne le faites pas respecter
  • Il doit y avoir au minimum 22m2 de panneaux publicitaires pour les associations … Je ne suis pas certain qu’ils y soient ?
  • Les panneaux 3x4 et lumineux autour du théâtre et la mairie sont interdits (vous ne le faites pas respecter : cours Pourtoules ,   mairie)

 

Je vous rappelle que tout cela  est de VOTRE COMPETENCE.

 

Suite à ce nouveau rapport :

 

1/ Allez-vous vous mettre en conformité pour vos propres panneaux ?

2/ Pour les panneaux mis en place par les privés :  Cela        représente environ 50% des nombreux panneaux de la        commune à enlever ou à modifier : ………

Allez vous mettre en place un service à l’année pour s’occuper de vérifier et mettre tout le monde en conformité, avec un planning précis d’exécution ??

 

En conclusion :

Cette réglementation est intéressante, mais allez-vous la faire exécuter ???

Je finis par une Petite remarque : j’avais fait installer 7 panneaux d’entrée de ville en provençal que vous vous êtes empressé d’enlever à votre arrivée, alors que vous déclarez partout que vous êtes pour la culture provençale.

Voilà encore une contradiction de plus de votre parole par rapport à votre action….

 

….. Alors pour ce nouveau rapport veuillez nous permettre d’avoir de grands doutes sur son application.

 

2013 installations de panneaux en totale infraction avec le Réglement Publicitaire, seconde photo est de 2017 place Verdi à deux pas du théatre antique le panneau trône toujours passablement défraîchi et à terre les attaches ayant cédées..2020 il est tjs là!
2013 installations de panneaux en totale infraction avec le Réglement Publicitaire, seconde photo est de 2017 place Verdi à deux pas du théatre antique le panneau trône toujours passablement défraîchi et à terre les attaches ayant cédées..2020 il est tjs là!

2013 installations de panneaux en totale infraction avec le Réglement Publicitaire, seconde photo est de 2017 place Verdi à deux pas du théatre antique le panneau trône toujours passablement défraîchi et à terre les attaches ayant cédées..2020 il est tjs là!

Repost0
4 décembre 2020 5 04 /12 /décembre /2020 17:50

Le conseil ce vendredi a presque fini à midi, 2h40 rendues pénible par des répliques d'une mauvaise foi pathétique et faites quasi systématiquement en duo  d'abord Bompard fils, puis Bompard père.

4 personnes dans le public. Un maire qui fustigea dès la première intervention le port du masque par les intervenants... vous êtes ridicule je n'ai rien compris indique t il a Fabienne Haloui qui demandait des comptes sur le manque d'attractivité touristique d'Orange.

Dans le pelle mêle du début on a eu l'annonce du retrait de la délibération parlant de la subvention à l'association qui devait organiser le salon des santonniers, mais aucun hommage à l'ancien président... En milieu de conseil Gilles Laroyenne s'en est ému. Et le duo des pieds nickelés a répondu, ah ben non alors c'est le président du début de la dette et le responsable de 11 millions de morts (avortement) remplacé par 11 millions d'étrangers etc etc...ça volait haut très haut...

Les points à l'ordre du jour se sont égrenés avec quelques belles interventions des uns ou des autres qui ont été systématiquement dénigré à l'aide d'arguments seulement digne des méthodes de manipulation des masses. (c'est leur manière de se maintenir en place nier l'évidence et détourner l'attention)

10h21 le maire suspend la séance. Haussant soudainement le ton il a été tout aussi soudainement maitrisé par son binôme, qui l'a accompagné, se calmer dans la cuisine de la salle des fêtes où se tenait le conseil. Une salle qui s’apprêtait visiblement à recevoir les personnes âgées pour la distribution des colis de Noël... rubalise, barrière, autocollant pour le sens de circulation...ont été installé durant le conseil dans le hall et a extérieur.

A un autre moment Monsieur Lainé, le gendre (cadre employé municipal) suivi par le maire et son fils se sont également enfilés dans cette même cuisine. C'était lors de la présentation du dossier 10 dossier. Une délibération pour donner la délégation de signature des permis de construire au fidèle D SABON. Ceci afin qu'il puisse signer un permis de construire au bénéfice de la fille et du gendre du maire...Marcelle Arsac1 les a suivi avec une précipitation amusante dès que l'opposition a eu fait allusion à l'affaire au tribunal... "Chef chef ils ont..." En arriver là...

En toute fin de conseil, le fils lira la question écrite du Printemps pour Orange. Les quatre élus questionnent en s'insurgeant contre la propagande "Tué parce que Français". Le fils se régale, prend son temps il a eu un mois pour peaufiner sa réponse et se gausser des élus. En gros ,il clame un devoir de mémoire". Pour les victimes aucune réponse possible, la séance est levée...pour les en empêcher

Bref triste journée heureusement que la pluie nous a rejoint à la sortie pour nous changer les idées.

Nous relayerons sur ce blog les interventions que voudrons bien nous faire passer les élus de la minorité, afin de compléter ce mini compte rendu "ambiance" de la séance. Les seules réponses de la famille Bompard fut de la vieille dialectique stérile qui écrase l'autre et enferme les possibles, cache les responsabilités. Mensonges, déni, mépris, amalgames insultes etc Donc nous nous abstiendrons de la relayer

 

 

 

Et un petit tour en famille à la cuisine, dans le fond le maire debout suivi du fils attendu par le gendre dans la cuisine.

Et un petit tour en famille à la cuisine, dans le fond le maire debout suivi du fils attendu par le gendre dans la cuisine.

1 Et pourquoi donc Marcelle était si pressée d'aller rapporter à son maitre les propos des élus... Parce que par exemple Fabienne Haloui  a dit à propos du dossier "permis de construire pour le gendre"

"Nous nous abstenons.

Ce dossier nous rappelle que vous êtes convoqué en janvier prochain devant les tribunaux en raison de l’appel du parquet qui a considéré que le jugement dont vous faisiez l’objet aurait du vous rendre inéligible.

Jusqu’à présent l’argent des contribuables vous a permis de payer grassement vos avocats pour faire durer de manière anormalement longue une procédure qui visait à mettre en lumière qu on confond parfois servir et se servir qu’on peut confondre intérêts familiaux et intérêt général.

D’ailleurs vous continuez à démontrer que pour vous la politique reste avant tout une affaire de famille en plaçant votre fils au poste de 1er adjoint pour vous succéder si le jugement vous est défavorable"

 

Conseil du 4 décembre: Un duo fils et père, une colère, une interruption de séance Bof...
Conseil du 4 décembre: Un duo fils et père, une colère, une interruption de séance Bof...
Conseil du 4 décembre: Un duo fils et père, une colère, une interruption de séance Bof...
Repost0
1 décembre 2020 2 01 /12 /décembre /2020 14:59

Voici la liste des conseillers municipaux telle qu'on peut la trouver encore sur le site municipal. C'est la liste des conseillers élus le 28 juin excepté Xavier Magnin qui n'y figure/figurait pas... La mise a jour n'est pas faite pas plus que sur le trombinoscope qui l'accompagne...

Jacques Bompard

Maire d’Orange
Sécurité
jacques.bompard@ville-orange.fr

Yann Bompard

1er adjoint
Finances et réglementation (exception de la commission sécurité ERP)
yann.bompard@ville-orange.fr

Marie-Thérèse Galmard

Adjointe
Patrimoine, Médiathèque, Conservatoire
marie-therese.galmard@ville-orange.fr

Denis Sabon

Adjoint
Funéraire, urbanisme
denis.sabon@ville-orange.fr

Joëlle Eickmayer

Adjointe
Affaires sociales
joelle.eickmayer@ville-orange.fr

Jean-Pierre Pasero

Adjoint
Affaires scolaires
jean-pierre.pasero@ville-orange.fr

Muriel Boudier

Adjointe
Bâtiment
muriel.boudier@ville-orange.fr

Jonathan Argenson

Adjoint
Logistique
jonathan.argenson@ville-orange.fr

Marcelle Arsac

Adjointe
Ressources humaines
marcelle.arsac@ville-orange.fr

Claude Bourgeois

Adjoint
DSI, population et état civil
claude.bourgeois@ville-orange.fr

Catherine Gaspa

Adjointe
Vie associative
catherine.gaspa@ville-orange.fr

Xavier Marquot

Conseiller municipal délégué
Espaces Verts
xavier.marquot@ville-orange.fr

Valérie Andres

Conseillère municipale déléguée
Commission sécurité
valerie.andres@ville-orange.fr

Céline Beyneix

Conseillère municipale déléguée
Jumelages
celine.beyneix@ville-orange.fr

Christine Lopez

Conseillère municipale déléguée
Marchés et achat public
christine.lopez@ville-orange.fr

Aline Landrin

Conseillère municipale déléguée
Programmation culturelle et animation centre-ville
aline.landrin@ville-orange.fr

Patrice Dupont

Conseiller municipal délégué
Affaires militaires
patrice.dupont@ville-orange.fr

Nicolas Arnoux

Conseiller municipal délégué
Relation au citoyen et commerce
nicolas.arnoux@ville-orange.fr

Pierre Marquestaut

Conseiller municipal délégué
Parc auto et transport
pierre.marquestaut@ville-orange.fr

Michel Bouyer

Conseiller municipal délégué
Affaires agricoles
michel.bouyer@ville-orange.fr

Marie-France Lorho

Conseillère municipale et Député de Vaucluse
marie-france.lorho@ville-orange.fr

Jean-Michel Boudier

Conseiller municipal
jean-michel.boudier@ville-orange.fr

Christiane Lagier

Conseillère municipale
christiane.lagier@ville-orange.fr

Quentin Thomas

Conseiller municipal
quentin.thomas@ville-orange.fr

Christiane Jouffre

Conseillère municipale
christiane.jouffre@ville-orange.fr

Marion Steinmetz-Roche

Conseillère municipale
marion.steinmetz-roche@ville-orange.fr

Armand Beguelin

Conseiller municipal
armand.beguelin@ville-orange.fr

Chantal Grabner

Conseillère municipale
chantal.grabner@ville-orange.fr

Fabienne Haloui

Conseillère municipale d’opposition

Patrick Savignan

Conseiller municipal d’opposition

Carole Normani

Conseillère municipale d’opposition

Gilles Laroyenne

Conseiller municipal d’opposition

Déborah Solimeo

Conseillère municipale d’opposition

Bernard Vaton

Conseiller municipal d’opposition

XAVIER MAGNIN

Conseiller municipal d’opposition

Depuis deux changements, deux démissions. Une du seul élu de la liste RN et l'autre d'un élu coté majorité Quentin Thomas

Xavier Magnin, tête de liste RN, neveu du maire, a démissionné. Les raisons sont évidentes.  En effet il est le neveu du maire et a été un très fidèle et "efficace" dir cab et directeur de l'OT, jusqu’à ce que en 2014 le maire lui préfère ses fils Partir ou subir, il avait préféré parti en 2014. En 2020 il a présenté une liste contre celle des Bompard...dont il fut le seul Il n'était pour lui pas question d'affronter dans l'opposition les railleries des Bompard. Pourtant pour démissionner il a attendu les élections sénatoriales du 27 septembre 2020. Il tenait à garder la main sur "sa" voix pour son camp mais n'a pas daigné assisté au moindre conseil privant la colistière qui lui succéde de toute participation aux diverses commissions... Aujourd'hui CUER YANICK est de nouveau sur le banc de l'opposition avec une drôle d'étiquette RN qu'elle réfute. Elle est de droite de droite droite mais pas RN et si sur la liste il n'avait pas été fait de différence c'est qu'au niveau de la déclaration en préfecture le tête de liste lui avait, à elle et plusieurs autres colistiers joué un mauvais tour nous a-t-elle déclaré

Pour le second démissionnaire le cas de figure n'est pas banal. C'est Quentin THOMAS soit l'ex directeur de la communication à Bollène, (ville administré par madame BOMPARD jusqu’en juillet 2020). Or il a été élu sur la liste du mari à Orange Monsieur Bompard. Mais voilà il n'a pas conservé son poste a Bollène... madame Bompard a perdu les élections et le voilà rapatrié illico presto à Orange. Dans les services d'Orange il est devenu dit donc directeur de l'urbanisme, de l'habitat et du transport chez Ville d'Orange et Communauté de Communes du Pays Réunis d'Orange. Remplaçant si l'on peut dire Sarah Periera . Elle était à Orange depuis 19 ans. Etait devenue Directrice Urbanisme et Habitat à Orange ville de près de 30 000 habitant et responsable de Pôle Planification Territoriale à la CCPRO interco de 45 000habitant, elle est aujourd'hui chef du service Urbanisme, Foncier et Agriculture au sein de la Commune de Pont-Saint-Esprit un peut plus de 10 000 habitant...Un choix de carrière dixit Bompard.

Quentin Thomas a été remplacé par Monsieur PAGE

 

manque CUER Yanick

manque CUER Yanick

Repost0
23 octobre 2020 5 23 /10 /octobre /2020 15:04

Incroyable le toupet du BOMPARD.  Un souci de décompte c'est la faute à DAGOBERT...

Le sujet:  l'Avis des conseils (ville et interco) concernant la demande d’autorisation environnementale présentée par la société DELORME SAS à l’effet d’obtenir le renouvellement de l’autorisation d’exploiter une carrière de calcaire située aux lieux "Le Lampourdier et les sept Combes" à ORANGE pour 15 ans.

Les votes ont eu lieu en conseil municipal le 2 septembre 2020, et en conseil communautaire le 17.

Le soucis: Le décompte des voix a changé entre les chiffre annonnoncé en séances et les procès verbaux, mais aussi l'attitude de BOMPARD entre les deux conseils. Et c'est la faute à l'opposition, première attaquée FABIENNE HALOUI qui a eu le toupet de lever le lièvre en conseil municipal ce mardi 20 octobre 2020.

 

L'histoire: En conseil municipal le 2/09/2020 BOMPARD fait pression sur ses élus qui n'étaient pas très chaud comme Michel BOUYER pour qu'ils votent Pour. Et en sus POUR  un avis favorable sur une période de 30 ans au lieu des 15 ans selon le libellé de la délibération. (ceci pour répondre au souhait de l'entrepreneur qui arguait ses investissements (Petites précisions pour bien saisir le tableau: L'entrepreneur avait été invité à défendre ses intérêts durant les deux conseils, deux longues présentations, aidé par un PowerPoint piloté par un fonctionnaire. Bompard dira est redira aux trois conseils .2/09, 17/09 et 20/10 qu'il ne s'agit que d'un avis et que celui qui décidera c'est l'état, par le biais du préfet.) L'Avis sera favorable et favorable à 30 ans en conseil municipal.

En conseil communautaire soit 15 jours plus tard un AVIS FAVORABLE mais de justesse et qui se transforme dans le PV...Pourquoi? Ce revirement est consécutif aux vigoureuses protestations des viticulteurs, (manifestations, article dans les journaux, banderoles dans le village de Chateauneuf, le vote contre du conseil municipal de Chateauneuf du Pape, donc on a eu en conseil CCPRO un nouveau avis favorable mais pour 15 ans. En 15 jours notre Charlot BOMPARD véritable caméléon a changé d'AVIS tournant casaque pour s'adapter aux électeurs et lâcher l'entrepreneur. En conseil CCPRO il s'est exprimé avec beaucoup de précaution ne prendra pas parti, semblant bien embêté vis à vis de l'entrepreneur qu'il tutoie. L'échange entre tous est confus. Le maire de Chateauneuf n'ose pas s'exprimer vote du bout des doigts. Bompard annonce qu'il ne prendra pas part au vote et par la même occasion décide que MF Lorho la député puisque c'est lui qui a procuration, ne votera pas??? On cherche encore a comprendre cette position énoncée tranquillement comme si c'était normal. Au moment du décompte des voix, gros cafouillage. Ils s'y prennent à trois fois. Le DGS finira par intervenir lui même, debout dans le dos des fonctionnaires pour compter à haute voix et annoncer. 13 contre 16 pour et 2 qui n'ont pas pris part au vote (Faut vous expliquer pourquoi ce fut si laborieux. D'une part les élus, n'ont pas l'habitude de lever la main tant les choses se font vite, parce que le président ne lève même pas les yeux en ânonnant " Qui est Pour Contre s'Abstient et que du coup les fonctionnaires qui ne peuvent suivre, de guerre lasse depuis longtemps distribuent des feuilles de votes et n'ont pas l'habitude de noter)

Alors venons en aux mensonges BOMPARD du 20/10/2020.

Bompard a enchainé les affabulations dès que Fabienne HALOUI  a eu mis en cause les procès verbaux des conseils en ce qui concernait les votes sur cette demande de renouvellement de l’autorisation d’exploiter une carrière.

1/Là ou il avait voté Pour en conseil municipal, fait pression sur ses élus dans ce sens, il est indiqué: Le maire n'a pas pris part au vote. C'est faux.

2/Il a indiqué avoir 'oublié' de voter pour MF Lorho, or elle est marquée présente au CM du 2 septembre. (Dans ses mensonges, il se perd, il mélange là les deux conseils Dans le conseil de la CCPRO effectivement il a dit je ne vote pas et M F Lorho de même puisque c'est moi qui ai sa procuration (comme si il y avait un lien de causalité automatique)

3/Autre affabulation il a affirmé que c'était la faute de la minorité s'il avait proposé de passer l AVIS FAVORABLE de 15 à 30 ans...

4/ Dernier mensonge, il a dit que si il y a eu erreur dans le décompte des voix en conseil CCPRO du 17 /09, c'est la faute à Fabienne qui était absente car la personne qui votait pour elle ne se serait pas manifestée. Erreur qu'il ne peut nier à cause des articles de presse et des conseillers communautaires des autres communes... Or c'est faux ils s'y sont prit à trois fois pour compter ...et la personne qui votait pour Fabienne a bien fait son job nous en sommes témoins, si elle ne l'avait pas fait cela quand même n'aurait pas ajouté une voix à l'avis Favorable...

Notons que l'enregistrement du CM est quasi inaudible et que celui du conseil communautaire n'est pas visible car le lien ne fonctionne pas. Comme par hasard. Ce qui empêche tout un chacun de vérifier nos dires.

Résultat Fabienne HALOUI et P SAVIGNANT qui avaient largement protesté devant les inventions Bompard ont indiqué en conseil que dorénavant ils refuseraient de remplir la "fiche de vote" et qu'ils demandaient pour éviter les manipulations, des votes clairs à mains levés.

Sauf que Bompard le charlot n'en a aucunement tenu compte continuant son simulacre de vote sans même se soucier de ses propres élus qu'il méprise assez pour penser qu'ils n'oseront jamais s'opposer à lui. Du coup les élus minoritaires et les fonctionnaires en étaient réduits à se regarder dans le blanc des yeux pour confirmer/noter les votes à chaque point.

 

Quand le décompte des voix change, Charlot fait diversion par des mensonges

Ci-dessus  PV du CM du 2 septembre, la vidéo est difficilement audible, mais quand même on  n'entend nullement J Bompard dire qu'il ne prend pas part au vote...

 

Quand le décompte des voix change, Charlot fait diversion par des mensonges

ci dessus le lien vers la vidéo du conseil CCPRO du 17/09/2020 indique vidéo non disponible...

Quand le décompte des voix change, Charlot fait diversion par des mensonges

Ci-dessus l'extrait du sens des votes en conseil CCPRO ce PV est en totale contradiction avec les articles de presse...La manipulation est évidente. L'erreur est possible mais pourquoi refuser de faire clairement voter par un vote public donc clair à mains levées? Et pourquoi imputer la faute à F HALOUI? Une plaisanterie? De qui se moque le BOMPARD. De nous tous administrés et de ses élus compris.

Repost0
20 octobre 2020 2 20 /10 /octobre /2020 12:12
Conseil du 20 octobre : La Bompardie dans toute sa laideur. Insultes, contre-vérités, instrumentalisations

9h à 11h19 ce mardi 20 octobre 2020 nous avons assisté à un conseil affligeant où les mensonges, le mépris et les qualificatifs désobligeant ont mitraillé les élus d'opposition: c'est que la Bompardie a aujourd'hui deux voix. Le Fils et le père. Dommage collatéral cela augmente la durée du conseil ... Le fils a de nombreuse fois du stopper les sempiternelles colères du père en posant son bras sur celui du père répétant à l'envie laisse on s'en fout personne ne l'entend, "sous entendu à part ici". Plusieurs fois tout sourire le père a joué avec l'interrupteur du micro...

Dans le public 14 personnes dont un E Purpan accompagné d'une personne sexe féminin tout deux en retrait sur une table ordinateur ouvert pour suivre l'ordre du jour. Et ils ont été très attentifs durant le conseil mais silencieux, ne manifestant aucune opinion. Le duo a été salué par la députée qui s'était levé durant la séance expressément. Relevons aussi que E Purpan méconnaissable costume sombre, n'a pas manqué d'aborder à la fin dans le hall le père Bompard.

Le conseil a commencé par une minute de silence. Puis il y a eu un long préambule. En premier la parole a été donné à Marcelle ARSAC qui a tenu des propos à l'aide des raccourcis propre aux extrémistes de droite au plus raz des pâquerettes possibles instrumentalisant le meurtre du professeur d'histoire-géographie Samuel Paty. Une honte pour cette ex prof d'histoire, 30 ans au PS qui a tourné sa veste en 2014 pour un poste d'adjointe en Bompardie.

A sa suite Fabienne HALOUI, C NORMANI, ont tenté de prendre la parole ce qui fut dans un premier temps refusé. Après un cafouillage, elles ont pu toutes deux s'exprimer sur le drame de Conflans .

Puis Patrick Savignant a demandé la parole pour soulever la question des décisions du maire, il lui a été répondu que le point serait traité à la fin du conseil, ce qui comme a l'accoutumé n'a pas été fait... Du coup aucune des décisions du maire n'est valide puisqu'elles n'ont pas été discutées ni donc approuvées par les élus. Elus du conseil qui, nous le rappelons, ont donné leur pouvoir décisionnel au maire sous cette expresse condition. (Ceux qui sont en procès ferait bien de mettre ce point en avant: Les décisions du maire ne sont pas valides dans ce cas! )

Durant le conseil il y a eu des mensonges. En particulier les BOMPARD ont réécrit l'histoire du vote sur la demande de la carrière DELORME lors des derniers conseils. En effet les comptes rendus du conseil municipal du 2 septembre et du conseil communautaire ne donnent pas les même  dérroulé etdécompte que celui constaté durant les deux conseils. Et figurez vous que c'est de la faute de l'opposition... Celle là fallait l'entendre. Le maire après avoir réécrit le déroulé imputant toute l'affaire aux seules oppositions dira que de toute façon c'est pas lui qui décidera mais la préfet...Donc cette histoire de trafics de voix ça compte pas?

Question qui est arrivée sur le tapis: la réunion sur l'aménagement du quartier de la gare relaté dans la presse avec le titre "900 nouveaus logements. le maire a dit ne pas être d'accord avec l'étude qui prévoit des logements en grand nombre, il n'en veut pas, Il ne veut pas de logement sociaux, il ne veut pas d'un autre quartier de l'AYGUES... Lui il avait donné des directives au bureau d'étude qui ne l'a pas suivi, donc il a boudé la réunion. Pour cette étude, il y a plusieurs financeurs ... et il a conclus une étude est une étude on n'est pas obligé de réaliser les projets.

Abordant la question de la modification du PLU pour l'aménagement du quartier de l'étang il a dit avoir changer les objectifs (très récemment car en conseil le terme écrit sur la délibération "intergénérationnel"  c'est transformé en touristique, une simple erreur imputable au fonctionnaire rédacteur?...). Il a réaffirmé donc comme pour s'en convaincre qu'aujourd'hui les objectifs sont :Touristique et Culturel. Soit cette friche est destiné à l'accueil des touristes avec hôtels restaurants de grands standing et pourquoi pas une université unique en France relié aux spectacles des Chorégies. Les soucis inondabilités relégués aux aléas exceptionnels pour lesquels on n'y peut rien, le reste sera traité par des travaux sur le canal de Donzére. Hein Marquot ils ont déjà débuté sur la mine! Oui chef. Et l'autoroute euh ... si on s’inonde elle aura qu'à redimensionner les passages du canal sous dimensionnés...Bigre!

Autre petit point avant d'en finir avec ce petit compte rendu succinct mais déjà trop long, (nous reviendrons sur d'autres points en reprenant s'ils le veulent bien les déclarations des élus). Quelques questions posées par écrit par les oppositions  ont été abordées mais les réponses apportées ont été majoritairement des non-réponses comme d'habitude.

 

 

Conseil du 20 octobre : La Bompardie dans toute sa laideur. Insultes, contre-vérités, instrumentalisations
Repost0
15 juillet 2020 3 15 /07 /juillet /2020 10:55
Piètre conseil municipal ce 17 juillet.

15 juillet troisième conseil en 12 jours...ce conseil c'est tenu dans la salle des fêtes DAUDET, une salle très vide. Deux personnes dans le public en début de conseil, une pointe à 7 au plus fort, durée moins d'une heure. Absents A Landrin, Q Thomas, MF Lorho, C Normani, et X Magnin, une clim à fond portes ouvertes, un son déplorable avec des difficultés pour faire circuler le micro ...

Ce conseil portait essentiellement sur la création de commissions (champ d'action c'est tjs les mêmes et souvent on n'y fait rien) et répartition des élus dans les commissions, plus représentations dans les institutions telle CA scolaire et CA  CCAS.

Tout c'est fait à main levée, pour ce troisième conseil en 12 jours, personne n'avait envie de perdre son temps...

Toutefois quelques courtes remarques, suggestions coté minorité.

Et à chaque demande et intervention de la minorité la même mauvaise foi dédaigneuse.

F Haloui: "monsieur le maire vous avez désignè des conseillers municipaux délégués, il serait normal d'informer le conseil des "tâches" confiées à ces personnes, nous les indemnisons pourquoi faire? Gros flottement du: " on n'est pas pressé, on le temps pour définir cela, on est passé à un c'est affiché depuis jeudi",  jeté et répété avec une morgue satisfaite de MT Galmard ...pendant que le maire perdu et tourné vers les agents réclamait la liste délégué/"tâches"...

Troisième conseil municipal à quand le règlement intérieur? Le fils "On a six mois pour le faire"...

A la demande d'ouvrir les commissions aux associatifs aux usagés; une pirouette de JP Pasero, c'est fait... Dialogue de sourd... non une déformation habituelle pour moquer dénigrer: Un domaine où ils sont vraiment très fort.

A la demande d'un suppléant au seul titulaire minoritaire accordé pour siéger au CCAS, le maire réplique sans aucune attention: "je parle vous n'avez pas la parole, on vote. Alors que juste avant il demandait lui même des suppléants pour les représentants "majorités" dans les écoles Collège et Lycée, tjs tourné vers ses administratifs, on n'a pas su ce qui lui avait été expliqué...pour qu'il fasse comme si sa réflexion n'avait pas eu lieu

A celle  de Patrick Savignan d'adapter les commissions aux nouveaux défis et enjeux actuels: idem même fin de non recevoir. Passant par ce n'est pas nos compétences, à des critiques des communistes à l'aide amalgames extravagants faciles -l'ex URSS-, finissant par une critique hors propos du projet de la maison de santé.

A la demande de rétablir les deux postes (comme en 2014) pour les élus de la minorité pour représenter la ville dans l'ASA Meyne. Le maire déclara: "on demandera 10 places ...Faisant abstraction des propos de M Marquot qui pourtant expliquait que la ville était représentée par une portion fixe et que cela semblait difficile/impossible de passer à 10. JP Pasero ajouta que de toute façon l'opposition ne venait jamais.   Mais bien sûr... Question à propos de cette affirmation. Le maire avait-il nommé un autre représentant à la place de JP Maton démissionnaire? Sans compter la demande de C BADINIER de remplacer Anne Marie HAUTANT perdue? enterrée ? ( parenthèse à la réunion de l'ASA Meyne le 8 juillet les conseillers de la majorité n'étaient que 4)

Bref le conseil municipal ne change guère. Certes quelques visages nouveaux mais les interventions, les prises de paroles sont toujours faites par les mêmes tant du coté majorité (les autres sont des grands timides sans opinion?)  que de la minorité. Heureusement que les rapporteurs changent cela nous permet d'entendre la voix de quelques nouveaux: de la petite voix inaudible, à la tonitruante qui vous déchire le tympan d'un ex militaire M DUPONT.

Composition 2014 Commissions municipales

photo du vaucluse matin

photo du vaucluse matin

Repost0
10 juillet 2020 5 10 /07 /juillet /2020 19:51
Tableau légal des indemnités mensuelles des élus orangeois. vote du 10 juillet 2020.

Ce tableau des indemnités votées en conseil municipal  le 10 juillet 2020 doit être rendu public par affichage. Le sera-t-il?

Il montre que:

1/ J BOMPARD perçoit plus de 4 800€ par mois comme maire, et que parce que la commune est pauvre éligible à la DSU, (une dotation de l'état pour les communes pauvres) il perçoit un complément  indemnitaire confortable (soit disant pour s'occuper de sortir de la pauvreté sa population) voir surligné en fluo

2/ Et non les élus des minorités n'ont aucun subside de la municipalité. Ils font leur travail bénévolement en empiétant sur leur temps de travail puisque le maire fixe les conseils en matinée...Aucun élu des minorités ne s’enrichit les bruits qui ont couru sont faux et n'honorent pas ceux qui les ont fait courir.

3/ En ce début de mandat par rapport aux derniers tableaux des indemnités, on peut remarquer que les indemnités du maire sont invariablement calculées selon le maximum possible.

Par contre celles des élus délégués ou adjoints ont varié. Ainsi les adjoints passe de 22,80% à 18,05% et perdent environ 250 € par mois au profit des conseillers délégués qui eux passe de 12, 75% à 16,61 % en gagnent 150€ - ce fait parce que l'enveloppe est fixe (vase communiquant) juste indexé sur un indice d'augmentation...  En bout du bout il y a une différence- la différence c'est sans doute l'adjoint en moins - MF Lorho puisqu'elle est député et ne pouvant cumuler avait dû démissionner de son poste d’adjointe et c'est le conseiller délégué démissionnaire Gendron en début de mandat 2014/2020.

Seule et courte intervention en conseil ce 10 juillet, Fabienne Haloui

1/a justement fait remarquer que parce que la commune comportait beaucoup de pauvres, le maire touchait plus 8500€/an, une ineptie vue ses résultats: plus aucun centre social, diminution du nombre de logement sociaux, aucun respect du contrat de ville lui même galvaudé,

2/a déploré que l'effet vase communiquant ne soit pas également appliqué à l'indemnité du maire J BOMPARD... Ce fait veut dire beaucoup . Il partage l'indemnité des autres volontiers mais préserve la sienne intégralement. Ce n'est pas le choix des maires justes. cf tableau comparatif fin d'article.

L'histoire des indemnités est vraiment compliquée à Orange. Difficile pour le quidam de s'en faire une idée.

Les frais de représentation que le maire s'attribuait en plus de ses indemnités, ont été contestés par la chambre régionale des comptes cf extrait de la P27 du rapport de la CRC plus bas. Ils n'étaient pas inclus dans les tableaux... Du coup à leur sujet qu'en est il vraiment?

Le maire président de l'interco perçoit également au titre de sa présidence une belle indemnité. Mais restera-t-il président?

Enfin les élus qui perçoivent une indemnité ne déclarent pas cette indemnité en totalité sur leurs feuilles d'impôts. Ainsi il existe des "Frais d'emploi" qui viennent en déduction, une belle somme cadeau, pour quelle raison? A savoir un élu qui a une petite délégation et percevait en 2018,  5 264€/ an, déduisait 7 896,14€ (la somme forfaitaire des frais d'emploi une sorte de cadeau fiscal), pour en arriver à un étrange solde négatif moins 2 632,14€ et donc pouvait au titre de ses indemnités d'élu inscrire 0 € sur la ligne des revenus de sa feuille d'impôt, tout simplement...

Alors tout un chacun pourrait dire c'est pas normal c'est trop , c'est pas assez,  bien sur il y a à dire mais aussi à relativiser.

Car 5 264€ en 2018 pour un délégué comme M X Marquot qui abat un travail énorme,  c'est ridicule mais pour d'autres des fantoches absents ou feignant c'est peut être beaucoup... Pourquoi enfin aucun moyens pour les minorités et indemnité,  simple et automatique. Le fait de siéger pour les conseillers sans indemnité mensuelle sur leur temps de travail perso existe, sauf qu'avec Bompard c'est compliqué de voir ses droits respectés. Cf les droits d'expressions les moyens comme local matériel ...

 

Voili voilou

Ah oui le conseil petit commentaire. Ben rien de neuf, 10 personnes dans le public 3 élus absents, les élus majoritaires étaient pressés 8h27 le conseil avait commencé 9h il était fini...Le maire n'a pas répondu à la seule remarque ...Ben sûr les jeunes conseillers actifs de sa majorité sont mis à rude épreuve. Faut pas les désespérer... Imaginez vous, 4 conseils en 15 jours. Le 3 juillet, le 10, le 15 et le 17 pour celui de la CCPRO

En lien des articles de ce blog comportant d'autres tableaux, y en a d'autres qui expliquent l'évolution et les déboires de ces indemnités d'élus d'Orange.

Mes chères indemnités! Plus sérieusement: indemnités où en est on? septembre 2017

L’affaire des indemnités est révélatrice. déc 2017

3 juillet 2014 Nouveau vote pour les indemnités de fonction des élus

Les Indemnités du conseil municipal et du maire d'Orange en 2008

L'histoire des frais de représentations à 158 194€ noyés dans deux lignes comptables avec justificatifs fantoche talasso etc et jamais remboursé p26,27,28 du rapport

Coût annuel pour la ville des élus indemnisés : en dent de scies

2008  avec 7 adjoints 7 CMD 264 685€
2014 avec 10 adjoints et 8 CMD 257 146€

2017

en mai à l'occasion de la revalorisation d'un indice

10 adjoints 7 CMD

261 860€

2017: 4 sept avec effet rétroactif et donc retoqué par préfet

différence c'est la perte d'un adjoint LORHO député,  un siège vacant...il garde les délégations pour lui

avec 9 adjoints 7 CMD

241 713€

2020 10 juillet avec  10 adjoints 9 CMD

 

252 378€

 

Petite Évolution des Indemnités mensuelles municipales auxquelles pour le maire il faut ajouter les frais de représentations et autres avantages fiscaux de fonction (frais d'emploi) ou en nature voiture etc

Année

Maire JBompard 

Cumule fonction élective avec indemnité

Conseiller régional  21 mars 1986 / 24 nov 2002

Conseil  vaucluse 25 nov 2002 / 20 juin 2012

Député 20 juin 2012 / 21 aout 2017 ses fils attachés parlementaires

Vice présdient CCPRO 2014 à janv 2019

Président CCPRO janvier 2019 à 15 mars 2020? ou plus loin?

ADJ CMD
2008 4 620 €  1 495 €   480 €
2014 4 694 €  1 285 €   484 €

2017mai

4 780 €  1 309 €   493 €
2017sept  4 780 €  1 318 €   499 €
2020 4 803 €  1 041 €  646 €

*Le cumul d'un mandat de parlementaire et d'un mandat exécutif local est interdit pour les députés et les sénateurs à partir des élections législatives et sénatoriales de 2017.  A savoir certains élus ferraillent au sommet pour retrouver cet avantage.

p27 ràpport chambre régionale des comptes

p27 ràpport chambre régionale des comptes

Repost0

Culture à Orange

Association "Ben Lèu"

Cours de Provençal pour adulte, pour débutant.

Pour ceux qui n'y connaissent rien!  

Calendreta .

mardi 18h00-19h30.

Contact 04 90 34 94 47

 

Chorégies 

 

AGORA
16 Rue reine Wilhelmine 84100 Orange 04 90 51 71 18

http://www.agorange.net/


THEATRE DU SABLIER

37, Crs Aristide Briand à Orange

Tel 04 90 51 14 03

Ateliers et Week end de théatre, danse, écriture, peinture. Spectacles

http://www.theatredusablier.com/


Le Café Littéraire

Association  Culturelle

Soirée autour d'un livre ...

Le site du café littéraire

  

Ciné  Forum
Impasse du parlement 84100 Orange

Librairie Elan Sud

Rue de Rome(ancienne rue des Phocéen)  lien 

Association ELU
pour les amoureux du livre
http://elansudeditions.over-blog.org

 

Orange Bleue Librairie

Lectures, débats, expos, signatures

http://www.orangebleue-librairie.com

 

  L’écran Magique.