Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'Orange Autrement
  • Le blog d'Orange Autrement
  • : Groupe de citoyens de la ville d'Orange, soutenant deux élues au conseil municipal: Anne-Marie HAUTANT et Christine BADINIER. Opposition au maire d'extrême droite depuis 2001.
  • Contact

Pour aller plus loin

 

Gestion ahurissante = appauvrissement général.

2017 Huitième anniversaire du gâchis de la piscine des Cèdres!

80% du budget investissement = routes et trottoirs

Orange perd des habitants, des emplois, des entreprises.

Orange n'attire plus les touristes,

Prélèvements excessifs sans les services

lien vers facebook

Consulter les rapports de la chambre régionale des comptes.

2001 à 2010 clic ici

mais aussi

1990 à 2001 clic ici  

Rechercher

Soutien

Assurer votre soutien, c'est possible !

 

Contactez nous ou manifestez votre soutien en venant aux conseils municipaux. Nota : Les élus d'opposition au conseil municipal ont chacun une boite aux lettres à leur nom dans le hall de la Mairie.

nous écrire : orange.autrement@laposte.net

 

Archives

Agenda

Conseil communautaire

lundi 25 septembre, 18h30, au 307 Avenue de l’Arc de Triomphe à Orange, Salle du Conseil du nouveau siège de la CCPRO.

Conseils Municipaux

  4 sept à 9h, 29 sept à 9h, 27 oct à 9 h, 27 nov à 10 h, 18 déc à 10h.


Commission éducation  Aucune commission depuis deux ans et pof en vlà une de programmée le 16 oct

Commission Finances   12 sept, 17 oct, 14 nov, 5 déc à 17h30.

Commission urbanisme infrastructure  13 sept, 18 oct, 15nov,  6 déc à 17h00

 

 

 

 

28 juillet 2017 5 28 /07 /juillet /2017 14:43
Lettre au trésorier payeur: les deniers publics ?
Lettre au trésorier payeur: les deniers publics ?
Repost 0
18 juillet 2017 2 18 /07 /juillet /2017 11:33
Repost 0
Published by Orange Autrement - dans Budget Fiscalité Economie
commenter cet article
2 mai 2017 2 02 /05 /mai /2017 15:11
Au secours, un bénéfice s'est transformé en un déficit !!
Au secours, un bénéfice s'est transformé en un déficit !!

Voilà une bien drôle histoire.

La ville est bien gérée. Les impôts sont plus bas qu'ailleurs. Les comptes de la ville sont tous positifs.  Affichent une santé à rendre jaloux tous les maires et mairesses de France. Oui tout le monde le sait, nous vivons dans le meilleur des mondes, euh  la meilleure des villes  euh à Orange ville.

Et là patatras qu'est-ce qui s'est passé? Notre bon résultat de 2015 du compte annexe "assainissement"  arrêté en mars 2016  dont on gardait le souvenir d'un merveilleux résultat positif, s'est transformé dans la case report du compte de 2016 arrêté le 14 avril 2017 en un déficit. MOINS 500 000€

Comment passer pour 2015 compte assainissement de:

                              1 481 478€ à moins 505 185€?

Ou plutôt de 1 259 564€ toujours pour le compte assainissement 2015 (après retranchement de restes à réaliser en CM le 3 oct 20161..)

à Moins 505 185 €

Nous pas bien comprendre .

Une élue a écrit mais ...elle doit attend que le chef comptable mairie, ait le feu vert de l'édile pour lui répondre. Et elle risque d'attendre... à moins qu'on ne puisse la ridiculiser dans la réponse...

Donc si vous êtes un expert comptable et que vous puissiez nous expliquer le phénomène qui nous n'en doutons pas a une explication, merci de bien vouloir nous éclairer.

Décidément nous vivons une drôle d'époque si on ne peut même plus se fier à une ligne comptable... à l'argent...

 

Pour d'autres budgets, le budget général, et celui du transport. Il y a aussi de petites différences. Parce que les reports de résultats ne sont pas les sommes arrêtées en résultat clôture définitif d'un compte. On l'a bien compris

Il y a eu le 3 octobre 20161 -un brin tard- en conseil municipal affectation des restes à réaliser.

 

Le point pour les trois comptes cités dans le présent article.

 

Compte général - en mars 2016 résultat clôture définitif 2015 = 25 609 086€

                          - en octobre 2016 résultat reporté 2015 = 23 102 993 € ( les restes à réaliser 2015, 2.5M€ sont retranchés effectivement du résultat 2015 définitif, arrêté en mars 2016)

Là, disons c'est OK

 

Compte transport - en mars 2016 résultat clôture définitif 2015 =  1 026 869€

                             - en octobre résultat 2015 sont amputés de restes à réaliser 370 648 et le résultat reporté de 2015 devient  1026869 - 370 648 = 656 221€

Or c'est 600 997€ qu'on retrouve sur le tableau d'avril 2017 en report 

Là, y a un Truc Cette différence n'a pas encore explication. Ce n'est pas grand chose mais où sont passé ou les 56 000€?

 

Compte assainissement2 - en mars 2016 résultat de clôture définitifs de 2015 = 1 481 478€

                                      - en octobre résultat 2015 amputé de restes à réaliser soit de 221 923€  le résultat reporté de 2015 devient + 1 259 564€ en octobre 2016 !

Là, y a un Gros Truc

C'est un beau déficit qui est affiché dans le tableau fourni en CM d'avril 2017 en report soit : moins 505 185€

En octobre après affectation des restes à réaliser, on avait encore +1.2M€ et en avril on à - 0.5M€!!! moins un demi million?

 

1 Le 3 octobre Un conseil assez tendu et exceptionnel celui de septembre avait été levé avant la fin de la séance  Ordre du jour

2 Assainissement hausse continue un compte pléthorique, un changement avril 2015 bascule d'une part ville sur le budget de l'eau.

Encore un article pour bien comprendre

 

Dernier truc au conseil du 19 déc 2016 a été ajouté un compte amortissement au tout nouveau budget transport : - Liste des biens amortissable et Fixe la cadence d'amortissement. Sauf qu'on n'en voit pas d'incidence sur le compte...

 

Ci-dessous les 3 tableaux des dits comptes présentés au conseil du 3 oct 2016, pour affectation des résultats (après décomptes des restes à réaliser?)

 

Au secours, un bénéfice s'est transformé en un déficit !!
Au secours, un bénéfice s'est transformé en un déficit !!
Au secours, un bénéfice s'est transformé en un déficit !!
Repost 0
25 avril 2017 2 25 /04 /avril /2017 09:24

Résultat des comptes de la ville 31 déc 2016  :

+ 45 221 415 €

et  même

+ 50 821 415 €

(Ce dernier total, si l'on y ajoute le pécule orangeois laissé à la CCPRO)

Rappelons un principe légal de gestion d'une commune.

Un impôt ne peut être levé (sur une population qui ne peut s'y dérober) qu'en regard de besoins/dépenses. Impôts = ajustement aux prévisions des dépenses = fin de l'année comptes en équilibre.(ça c'est difficile)

Une commune n'a pas vocation à thésauriser, elle ne peut d'ailleurs pas "placer" l'argent issu des impôts1

 

Il est évident avec  50M€ en trésorerie qu'il n'y a jamais eu équilibre dans la méthode BOMPARD. Mais manipulation trompeuse.

Pour bien se rendre compte voici une échelle de grandeur. Les recettes ligne 73 des impôts et taxes en 2016 étaient de 25 192 642€

50 M€ c'est 2 fois la recette annuelle prélevé par l'impôt! Autre échelle de grandeur, 50M€ c'est 1 696€ par habitant.

Comment cette cagnotte s'est constituée?

D'abord sur le temps des 22 ans et à l'aide principalement de deux artifices concomitants.

Premier artifice: Surestimations importantes systématiques des dépenses (projets) ont permis de surévaluer les recettes et donc permettre la ponction des dites recettes par impôts dans la poche des orangeois  (voire pour la cagnotte du premier mandat par d'emprunts coûteux cf. rapport chambre régionale des comptes et cf ce que dénonce Anne Marie HAUTANT depuis 2001)

Second artifice: Non réalisation des dépenses prévues, depuis 22 ans et sans aucune prise en compte / adaptation au fil des ans. Avec les fameuses excuses:  "ce n'est pas moi, c'est la loi, la France est prolixe en réglementation ou on m'empêche de faire" etc mis à toutes les sauces.

Depuis 22 ans, les investissements prennent du retard voire ne sont jamais réalisés. Exemple, le plus récent: la mise en valeur de la colline et ses vestiges (c'est décidé et le schéma est voté Janvier 2014. Or en 2014 investissement: 0€, 2015: 0€ 2016: 0€. Exemple de non réalisation: le parc Aquatique, à lui tout seul, il justifie 15M€ immobilisés1 dans la cagnotte depuis 2010!  Au delà, les services aux habitants, les associations sont amputés...  Ces "économies", la majorité de la population les acceptent en cette période de crise, d'autant mieux que les restrictions sont insidieuses, ou ne les touchent guère2 et que l'on agite continuellement l'endettement des autres communes, tel un chiffon rouge.

Toute cette analyse a été confirmée par la chambre régionale dans ses deux rapports. Elle écrivait en 2001: " Surestimations, surévaluations importantes et systématiques, taux de réalisations des dépenses faibles: 42% en 1998, 43% en 1999 et  50% en 2000, corrélé à des taux de réalisation de recettes bien meilleurs 78% en 1998, 50,5 1999, et 77% en 2000" (Bompard lui même s'est érigé contre ce système d'emprunt pour rien cf sa revue de député N° 3 p8 v fin de cet article*)

Révoltant, immoral:

Payeriez vous un artisan qui ne viendrait pas réaliser votre cuisine intégrée, votre piscine, votre façade, votre isolation etc depuis 22 ans?

Ben voyons non.  Impensable, inimaginable. Vous manifesteriez votre mécontentement dès le premier chantier. Iriez même au tribunal pour récupérer votre avance faite à la commande. Et puis vous ne lui ferriez pas de pub, ça non alors! Logique hein!

Et bien nous tous, nous avons payé, à hauteur de 50M€, plus autant au minimum en gaspillage d'argent public, pour des services, des installations que nous n'avons pas, ou plus...

C'est cela qui devrait sauter au visage de tous les Orangeois lorsque le maire ose afficher ses "bons" résultats comptables.

Ah oui, nous n'avons plus de dette! Mais chaque Orangeois du bébé au plus ancien a "prêté3" à perte:

1 694€ à la ville.

Ville qui n'a pas su employer ce pactole. Bon sens? Ou folie?

Posez vous la question: 1 694€ ce n'est rien, ce n'est pas grave? vous n'en avez pas besoin? C'est mieux qu'une dette?

Pour nous c'est pire. Parce que une installation payée par un emprunt raisonnable, on la voit et en profite au moins, à minima on sait pourquoi on paie l'impôt...

Ici c'est une faute de gestion inadmissible (même plus qu'une faute, une volonté) concomitante avec un gâchis incommensurable des richesses et du patrimoine. C'est un véritable crève coeur pour les orangeois qui en ont conscience et aime leur ville.

 

1 L'argent de l'impôt ne peut être placé et donc dévalue...

2 Phénomène d'Artificialisation des services (par exemple réductions des services aux jeunes écoliers, 12 enfants d'Orange peuvent accéder aux animations de 3 à 4 jours durant une période de petites vacances scolairesencore? ben clique ici aussi, la liste est infinie )

3 Cela relève plus d'un "racket" que d'un prêt...

http://www.orange-autrement.fr/2016/03/comptes-administratifs-2015-symptome-maladif.html

http://www.orange-autrement.fr/2015/09/des-excedents-reportes-qui-gonflent.html

Détail de l'addition pour les incrédules:

Ci dessus le Budget général et les 6 budgets annexe.
Ci dessus le Budget général et les 6 budgets annexe.
Ci dessus le Budget général et les 6 budgets annexe.
Ci dessus le Budget général et les 6 budgets annexe.
Ci dessus le Budget général et les 6 budgets annexe.
Ci dessus le Budget général et les 6 budgets annexe.
Ci dessus le Budget général et les 6 budgets annexe.

Ci dessus le Budget général et les 6 budgets annexe.

Additions.

 

Total des comptes pour 2016, cf.  ci-dessus budget général plus les 6 annexes:

 

 + 33 615 979,24€

 

A ces 33, 6M€ là, on doit ajouter:

1/ Les restes à réaliser (décomptés des tableaux ci dessus)  :

+ 3 009 435.91€

(Budget Assainissement 238 249.51, B Eau 385 709.54, B Transport 573 599.65, B Général 1 811 877.21)

 

2/  Les placements financiers:

+ 8 596 000 €.

 

Total donc + 45 221 415.15

 

Et ce n'est pas tout.

Dernier paramètre, la ville d'Orange a intégré une communauté de commune, le 1er janvier 2014. Avec énormément de répercussion. Dont des contestations sur les AC. voir  intervention de M GARCIA  ET encore clic ici....

La guerre des AC a été "gagnée" par BOMPARD. La CCPRO a perdu; sa liberté d'administration, perdu deux villes (Sorgues et Bédarrides), perdu des moyens, compétences (savoir) humaines ( Gemapi), niveaux expertises, performances de services (traitement déchets)  etc et bonus a été paralysée trois ans (2014, 2015, 2016)...Pertes incalculables...On peut quasiment dire que l'interco a perdu son sens premier l'intérêt de faire communauté.

Résultat "financier" pour Orange l'AC a été revue: La communauté de commune lui devait encore un arriéré pour les AC de 5, 6 M € au 31 /12 2016. Somme qu'Orange a laissé généreusement sur les comptes laminées de l'interco...Interco qui emprunte elle pour faire face aux conséquences de cette guerre. (Déménagement des services sur Orange achat de l'ex bâtiment de la trésorerie à l'Arc de triomphe et divers...)

Avec ces 5.6 M€, la trésorerie Orangeoise se monte à :

+ 50 821 415.15 €

Bon voilà pour la somme.

Maintenant un peu de politique, dans le sens noble, " choix de société". Un service ou un bien découle de choix politiques "dépense". Ce service ou ce bien inscrit au budget primitif, est sensé être payé à travers des recettes, dont les impôts directs. Ces impôts directs, très emblématiques à Orange plus qu'ailleurs, ont l'avantage de pouvoir s'ajuster. Ajustement qui se fait en conseil municipal chaque année en décidant des taux %. Dépense et recette devant s'équilibrer. (le niveau de performance d'un service, les critères exigés pour une délégation cantine, ménage, transport urbain, gestion du théâtre antique), la qualité dans les prestations, la durée des chantiers sont aussi des variables d'ajustement dont jouent avec virtuosité notre édile)

 

La chambre régionale des comptes écrivait en 2010

 

 

Compte de la ville toujours aussi inadmissible, révoltant.

http://data.over-blog-kiwi.com/0/55/11/29/20150802/ob_914067_rapport-chambre-des-comptes-1990-2001.pdf

Elle avait aussi écrit en 2001: Rapport 1990-2001 de la Chambre Régionale des comptes.p8

Compte de la ville toujours aussi inadmissible, révoltant.

A Orange une manipulation s'est instituée à partir des taux des impôts directs.

"Les impôts baissent, sont bas, plus bas qu'ailleurs." On pouvait le lire cycliquement sur les "Arranges Vérité 1"municipaux. (graphiques aux échelles tronquées pour faire passer le message trompeur)

Or d'une part les baisses des taux quand elles avaient lieu n'affectaient que le taux et avaient une incidence mineure sur les produits impôts direct qui augmentaient toujours. Bases multiplié par les taux = Impôts.

D'autre part du fait que les taux étaient élevés (au départ en 1995), à Orange nous avions quand même des impôts et une pression fiscale plus forte qu'ailleurs durant les 15 à 17 premières années de mandat. Ce qui n'est pas du tout corrélé avec le vocabulaire et le message trompeur officiel. Ce phénomène est très bien expliqué dans le rapport 2001 2009 de la chambre régionale des comptes avec courbes à l'appui.

 Avec cette gestion de la paresse de la facilité, le maire a réussi à cultiver son capital sympathie surfant à l'aide d' une communication éhontée, (en censurant son opposition) sur des prétendues baisses d'impôts: " Baisses en trompe oeil."

C'est de la manipulation permise par des taux hauts de 1995.

Dans les faits le maire aurait pu sans crainte baisser beaucoup plus les taux ou maintenir un niveau de services plus adéquats, investir beaucoup plus. Et visiblement il le voulait pas, ne le veut toujours pas.

A noter, cette année où il joue son poste de député, il a fait voté (CM 14/04/17) une baisse des taux de 5%, un peu plus conséquente au lieu des 1% ou 0.5% habituels.

Enfin, les impôts directs ne sont pas les seuls prélèvements sur lesquels une commune peut agir. Or l'édile ne communique pas sur les autres prélèvements...

Alors qu'il dénonce dans sa revue N°3 déc 2013*, de député les 84 nouveaux impôts...de l'UMPS, qu'a-t-il fait ?

Par exemple pour la taxe sur l'électricité(mais aussi lire ici), il l'a mise en place au taux maximum. Et l'a revalorisée à chaque fois aux taux maxi, jusqu'à un changement qui fait bien opportunément oublier sa responsabilité (le taux est fixé, on n'y revient plus année après année et donc on oublie, mais la recette est toujours là)

On voit bien que taxer la population de manière plus invisible/ indolore mais aussi les entreprises (taxe sur la publicité extérieure) ne le gène nullement du moment que sa responsabilité dans l'affaire reste ignorée, ou qu'un nombre peu important d'administré soit touché. (l'impôt étant imputé à tord à d'autres, - la CCPRO pour la hausse de la CFE-, le département, la région, l'état).

1 Revue Orange Vérité municipale est un véritable outil de propagande. C'est "la" principale fabrique à notoriété. Parce qu'elle touche un public large. Les photos et le vocabulaire employé tendent à plonger les lecteurs dans un monde imaginaire à l'eau de rose ou l'édile, les petits princes, la charmante famille sont héros qui protègent la ville des méchants. 

Compte de la ville toujours aussi inadmissible, révoltant.

 Ci dessus :Tableau de la baisse des taux dans le compte administratif 2016.

Tableau ci dessous, se trouve dans le rapport de la chambre régionale des comptes 2001-2010.

Observez vous une baisse des recettes ? Non? Et bien nous non plus, la baisse des taux à dose homéopathique n'est pas visible. La progression des recettes est continue.

Compte de la ville toujours aussi inadmissible, révoltant.

A ce stade ce n'est pas une incapacité à adapter la réalité des dépenses avec les prélèvements par impôts mais dénote plutôt d'une maladive volonté ou d'une tromperie.

Difficile à comprendre?

La ville fait du bénéfice comme si elle était un privé. Comme à l'instar d'un chef de famille sensé, provisionnant pour les études des petits, un coup dur, chômage, maladie, accidents, qui le priverait de ressources.  Or, c'est insensé  une ville n'a nul souci de cette sorte. Ses habitants sont des clients captifs qui ne peuvent guère se soustraire à l'impôt. Par contre les habitants eux ont peut être bel et bien besoin de l'argent que la ville leur a soustrait pour ne rien en faire.

La ville fait du bénéfice comme si elle était un commerce. Son fond de commerce est politique, électoral, plus particulièrement les mandats familiaux. ET quoi de plus parlant à des familles, des anciens que leur langage, le "bas de laine", la baisse des impôts fusse-t-elle, symbolique voire imaginaire. Fusse-t-elle une simple fiction raconté par un maire, revêtu de son écharpe, c'est du rêve auquel, ils ont envie de croire.

Dans cette histoire le besoin de cultiver son propre capital sympathie est premier

  Anne Marie HAUTANT, depuis 2001 puis à sa suite les élus Aimer Ma Ville dénoncent une manipulation grossière à visées de mandat politique personnel et familiaux: C'est le cirque Bompard, "la fabrique du mythe du bon gestionnaire" corrélé aux poignées de mains, caresses dans le dos, bises familières sur le marché, et à sa sacrée "fontaine" qui en met plein les yeux depuis 20 ans à tous.

Oui, Très très loin d'une bonne et saine gestion, nous avons une gouvernance de la paresse, de la facilité. Quoi de plus facile que de faire rentrer des impôts lorsqu'on a le pouvoir de le faire Quoi de moins compliqué pour économiser, de supprimer/ dégrader les services, restreindre les associations, d'abandonner le patrimoine (colline piscine gare quartiers...) durant 20 ans. Quelle belle illusion les annonces grandiloquente investissement, puis des réalisations à pas de fourmi. Il faut que ça se voit: priorité à la voirie, sans emprunt et avec une qualité au plus raz des pâquerettes possible. Voilà la réalité qui lui suffit à s'auto décréter meilleur gestionnaire. C'est une politique de courte vue.  A cette paresse et facilité se sont malheureusement invités des gaspillages monstrueux. Gaspillages par le non entretien de notre patrimoine, le plus symbolique exemple: la colline/ la piscine des cèdres. Gaspillages par les erreurs de gestion, le procès de l'eau 7M€ de dédommagement à l'ancien fermier, mais aussi le non entretien des réseaux eaux assainissement 10M€ (fuites). Gaspillages, par bêtise, suppression de la gare routière à Pourtoules, création de parking voitures à sa place et donc sabordage des recettes du parking souterrain, du marché hebdomadaire, mais aussi 12,5M€ d'intérêt d'emprunt contracté pour rien. (la manipulation du premier mandat, dénoncé par le premier rapport de la CRC cf extrait ci dessus, était simplement le début de la constitution d'une trésorerie pour faire croire à une bonne gestion?)...

 

Alors:

-"La trésorerie n'a pu être dépensé à cause de projets bloqués!" ? CM du 14/04/17

Et qu'est-ce qui interdisait d'ajuster les taux? De développer les services aux scolaires? D'entretenir le patrimoine comme la colline, de réparer mettre aux normes la piscine des Cèdres, développer le parcours patrimonial, participer à la via Venaissia, renforcer les digues de l'Aygues ...Qu'est ce qui empêchait d'investir en mettant la longévité, la qualité dans les critères de choix et non le moins disant possible. "Le pas cher coûte cher"; dit l'adage, bien souvent vérifié.

- "De grands projets vont être réalisé et donc l'argent sera utilisé! Et même qu'il y aura de probable recours à l'emprunt!" CM 14/04/17

Peut être bien et on l'espère, la fonte de cette cagnotte immorale...

Aujourd'hui ce pactole ne rapporte rien, il dévalue! Car contrairement au chef de famille qui peut gagner un peu en plaçant ses économies sur un livret A, une commune ne peut pas placer l'argent prélevé par l'impôt. C'est interdit. Logique: Ce n'est le rôle d'une commune de s'enrichir par des placements financier, avec l'argent de l'impôt ...

Alors inadmissible, oui. Affligeant, révoltant écoeurant, il n'y a pas de mot.  D'autant plus que ce ne sont pas des erreurs passagères de jeunesse. Le plaisir semble malin. Cela dure depuis 22 ans. Tuer, stériliser, paralyser, empêcher avec méthode voilà une drôle de politique.

50 M€ sur les comptes de la ville ! Youpi! YES ou Bof, Beuuurrk?

Où en sont les secteurs commerces, scolaire, culture, développement économique, associatifs... Orange est recroquevillée, en mode survie. Tout, son capital, sa richesse, sa beauté, sa population, souffre. C'est une torture pour les orangeois qui Aiment leur ville. La tristesse vous prend les tripes en regardant ceux qui se font petits en espérant un changement rapide, voire passer entre les mailles, se faire oublier... ou d'autres tomber, se faire complices actifs, parfois attendant une miette, pendant que le maitre les fait languir histoire de prolonger leur humiliante situation...

 

 

 

* Dans sa revue de député N° 3 déc 2013 J BOMPARD écrit à propos de la CCAOP p8: - Ils ont emprunté...trop... n'ont pas su gérer... c'est à dire prévoir et n'emprunter que l'indispensable.... MAIS Quel culot!!! 

S'il dénonce ce moyen là de gaspillage d'argent public c'est qu'il le connait trop bien, il l'a employé, l'emploie, c'est "son" moyen d'engranger de la trésorerie.

Plus loin dans le même article il dénonce "des achats de bâtiment pour rien"... Certes, et on peut se tromper sur la longueur d'un mandat. Mais lorsqu'on emploie comme lui cette ficelle systématiquement (dissimuler son pactole, exemple - le 02/2015  2.4M€ des terrains agricoles en armas pour ? Faire plaisir)  depuis 22 ans, on sait et on est responsable.  Dénoncer l'astuce en 2013, puis en toute conscience continuer à abuser de la ficelle...  C'est QUOI. Du cynisme? Quel héritage/ souvenir va-t-il laisser?

Repost 0
Published by Orange Autrement - dans Budget Fiscalité Economie
commenter cet article
24 mars 2017 5 24 /03 /mars /2017 11:18

La preuve pas trois, les actes administratifs doivent être rendu public.

Ci dessous un arrêté préfectoral du 22 mars 2017 trouvé sur le site de la préfecture ce 24 mars . La Communauté de Communes est éligible à la dotation globale de fonctionnement bonifié.

2 jours, il a fallu moins de deux jours pour rendre ce document public.

Pourquoi nous à Orange il faut pleurer pour avoir ce type de document?

A bon entendeur.

 

La CCPRO : DGF bonifié.
A Orange le 24 mars aucun actes administratifs de février 2017. Ceux de 2014 n'ont jamais été mis à disposition.

A Orange le 24 mars aucun actes administratifs de février 2017. Ceux de 2014 n'ont jamais été mis à disposition.

Repost 0
Published by Orange Autrement - dans Budget Fiscalité Economie
commenter cet article
16 mars 2017 4 16 /03 /mars /2017 14:37
2h22 pour ce conseil municipal, comportant le premier ROB.

17 questions à l'ordre du jour. Si pour quelques unes le maire n'a même pas daignées1 donner la parole aux élus en passant directement des exposés aux votes, l'examen du ROB2 , dossier 8, a lui duré 1h23 dont 55 minutes par l'édile de 11h12 à 12h07. Le ton est bel et bien monté tout au long des 2h22 de conseil ce mercredi 15 mars, 2017. Peu de public moins de 10 personnes qui se sont quasi toutes éclipsées au cours du discours fleuve du maire, tout comme les fonctionnaires.

Le décret du 24 juin 2016 concernant le ROB a l'avantage d'en formaliser le contenu, il donne du corps au DOB4. (Etat des lieux, évaluation en "théorie" par budget: personnel, investissement, pour ajuster/justifier les décisions "recettes" lors du vote des BP, le mois prochain). La meilleure c'est que cette trop grande transparence, gênant sans doute l'édile, ce dernier a revendiqué, de lui même, en avoir tout simplement supprimé quelques passages. 

C'est bien sur ces lacunes que Christine BADINIER a cherchés à mettre l'accent parce que le document en perdait sens. Pendant qu'Anne Marie HAUTANT zoomait sur des incohérences.  Entre autres, l'absence de projets, dont pas de musée6,  un investissement faible malgré un fond de roulement énorme 40M€, l'incompréhensible hausse des charges de personnel +2.100 000€ soit + 15 % en deux ans. (notons l'absence de l'évolution 2013/ 2014? et 2014 /2015) De plus fit elle remarquer, les élus peinent à cerner combien de personnes travaillent pour la ville Orange, et il est impossible de  connaitre leur répartition par service. (A savoir, on leur refuse un organigramme détaillé, on leur refuse l'accès aux actes administratifs individuels. (Embauche7).

 

Dans l'ensemble pas grand changement dans la tenue de ce conseil, toujours aussi déplorable, si ce n'est que:

- manquant sans doute d'inspiration sur la fin de sa diatribe de plus de 50 minutes, le maire s'est mis à lire des passages du ROB? Cherchait il a tenir l'heure?

- le fils a eu le droit de prendre la parole deux fois, (c'était préparé il avait son petit papier, une fois attaquant Anne Marie HAUTANT sur la gestion de la région (?) , une fois les élus LR)...et c'est amusé le plus clair de son temps à faire des mimiques, ou filmer le banc de l'opposition.

Extraordinaire aucune présentation du ROB document essentiel, par l'adjointe aux finances, cette dernière ironiquement a simplement dit:  "vous avez le dossier en mains" (super pour le public) puis en substance "avez vous une question?" Ah Monsieur Tondeur nous vous regrettons car même avec un petit DOB de quelques pages, vous vous étiez vous capable d'exposer le document.

Franchement les orangeois gagneraient à assister à ces conseils. Ils n'auraient à n'en pas douter plus envie de voter pour de tels personnages.

 

1 Après la diatribe de 55 minutes du maire, ils avaient faim et ont écourté la fin du conseil.

2 ROB rapport d'orientation budgétaire, c'est un nouveau document, loi 7 Août 2015, sensé rendre plus transparente la gestion de la commune et donc éclairer les élus avant le vote du budget . Décret n° 2016-841 du 24 juin 2016 relatif au contenu ainsi qu'aux modalités de publication et de transmission du rapport d'orientation budgétaire.

Durant ce discours plusieurs élus de la majorité, ont piqué du nez, ou s'occupaient avec leur portable, preuve de son intérêt. A un moment le maire s'est retourné vers le banc des fonctionnaires constatant qu'ils n'étaient plus là sans doute parti se restauré, il déclara ils sont partis ils s'en foutent.

4 DOB Débat d'Orientation budgétaire, était un pauvre document vidé de son sens à Orange, une piètre analyse orienté. Il avait d'ailleurs était défini dans ce blog en 2012 comme une vraie daube .

5 Orange vient (2014) de transférer 81 personnes à la CCPRO laquelle a récupéré les compétences:

  • Collecte et valorisation des déchets
  • Assainissement non collectif
  • Gestion et protection des rivières ( dont GEMAPI )
  • Voirie d'intérêt communautaire
  • Schéma de Cohérence Territoriale
  • Hydraulique urbaine
  • Développement économique
  • Habitat et cadre de vie. (Programme Local de l’Habitat, (PLH); Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat (OPAH) etc)
  • Tourisme (Office de Tourisme, Aménage des infrastructures touristiques -sentiers pédestres thématiques, des véloroutes, des voies vertes, la halte fluviale, intercommunale.)

6 Le musée a été annoncé durant les voeux pour dans deux ans, et rien dans ce ROB à ce sujet? Vraiment pas sérieux.

7

- 2013 le ROB annonce 471 personnes au 31 12 2013,

- 2014 conseil municipal du 27 janvier 2014 annonce = 305 personnes au premier janvier, en ajoutant les contractuels estimés selon le CA 2014 à 83 :  Soit 388. 

En 2014, la fluctuation a été très importantes, démissions de cadres majeurs. 81 personnes sont transférés à la CCPRO le 31 déc 2013, embauches massives "Campagne des municipales" puis turnover dans ces nouveaux, souvent arrivés de Paris...( rencontré lors de manif pour tous? Ils avaient tous le même profil) Du reste l'année 2014, durant laquelle le plus gros des embauches a été réalisé, est absente de l'évolution du ROB p 34. Le doc il ne prend en compte que 2013, 2015, 2016. Les autres évolutions par ailleurs sont faites sur deux ans ce qui les rend très peu significatives

- 2015 = 445 personnes

- 2016 = 450 personnes

2016- 2013 = un différentiel de 21 personnes seulement, or on a perdu des compétences, et à minima 81 personnes...sans compter les démissions, alors à quoi sont employés les plus de 60 personnes en plus? Journal du député? Journal du Parti? Com réseaux, sites? Campagnes électorales 2014 municipale? 2015 cantonales? 2016 re-cantonale? 2017 législatives? On nous dit TAP ? C'est gros.

Ben on n'y croit pas, on a le droit non? Pourquoi donc ne pas vouloir nous donner accès au recueil des actes individuels. Pourquoi ne pas nous donner l'organigramme détaillé par service?

 

 

 

Rapport d'Orientation Budgétaire 2017. Attention grosses lacunes/ titres incohérents avec contenus

p 51 du ROB

p 51 du ROB

Intervention de Christine BADINIER, sur le ROB. ROB qui ne remplit pas le rôle voulu par le législateur parce que le député-maire contrevient à la loi en effaçant des passages, en soit le maire a donc censuré les fonctionnaires. (Il l'a dit lui même)

 Un rapport d’orientation budgétaire est  un état des lieux qui devrait retracer la gestion communale et permettre de se projeter dans l’avenir. Il devrait permettre d’adapter d’équilibrer personnel d’un côté, recettes de l’autre face aux besoins et aux projets de la ville. Il est essentiel pour éclairer les élus lors du vote du budget mais aussi les administrés devraient pouvoir se rendre compte de la pertinence des options choisis car il doit être publié.  Or Ce ROB ne joue aucunement ces rôles, est plein de trou, pas de tout petit trous, petites lacunes des gouffres, il est indécent au niveau de la forme et indigent au niveau du fond

Pour les budgets annexes c’est le trou noir, rien de rien sur le personnel , rien sur les investissements, les recettes. C’est-à-dire pas de présentation des structures, pas  d'évolution des dépenses et des effectifs pas d'évolution prévisionnelle,  rien aucune évaluation  des exécutions tant en dépenses,  qu’en personnel.

Au niveau du budget principal c’est un mâchicoulis, un micmac indigeste.

J’adore le chapitre 9 intitulé " Quelques inscriptions budgétaires significatives en 2017", retenez bien  "significatives" et  2017" puis tournez la page vous avez un listing quasi complet des petits investissements fait en 2016,   ou sont les inscriptions budgétaire 2017?  On a rien la page manque à la place un titre discordant "quelques exemples de travaux 2016"  et en guise de travaux je lis  "elle a cité quelques exemples dont aucun travaux" ( achat de foncier, matériel scolaire, achat de véhicules électriques, matériel informatique, "mise au normes des horodateurs)

Y a-t-il eu un bug ? il me semble bien qu’il manque quelques pages le titre de chapitre 9 ne correspond à rien,  rappelez-vous, il  annonçait quelques inscriptions budgétaires significatives en 2017,

Enfin retenons votre petit comparatif p 53 effort d’investissement de la commune 247 € par habitant bien riquiqui qui signe en fait votre incapacité a vous occuper de la ville, tableau p 51, zéro investissement en 2016 pour la colline zéro pour le parcours patrimonial, vous appelez ça un glissement des investissement sur les prochaines années mais jusqu’à quand ils vont glisser les investissement pour la colline le 27 janvier 2014 veille des élections, ici même on adoptait un schéma de mise en valeur de la colline du Capitole et du château des Orange- Nassau et depuis  vous expliquez qu'on glisse ? On va glisser encore longtemps?

Monsieur vous faite un politique de façade au service de vos campagne électorale personnelle ou familiale et n’avez pas le temps de vous occuper d’Orange de l’intérêt général, Une politique de façade imagé par l’esplanade Verdi et la façade de l’ancien hôpital, une politique de façade imagé par le blanchiment des trois façades boulevard Daladier ces jours ci alors que la maison romane s’écroule sur elle-même de l’intérieur, derrière ces misérables coup de peintures et que le nouveau  parcours  patrimonial est au point mort. Ne rien avoir appris en 22 ans c'est grave, mais ce servir de la ville pour ses intérêts personnel ou familiaux c'est criminel. Nous orangeois qui aimons notre ville en avons gros sur la patate.

Le fils en conseil s'amuse.

Le fils en conseil s'amuse.

Repost 0
Published by Orange Autrement - dans Budget Fiscalité Economie
commenter cet article
21 février 2017 2 21 /02 /février /2017 14:28

Ci dessous un extrait du recueil des décisions du bureau de la CCPRO du 10 février 2017.

http://www.ccpro.fr/Ressources/Files/2017-02-10_pv_bureau-1-.pdf

Diagnostic éclairage: c'est passé en décision de bureau
Diagnostic éclairage: c'est passé en décision de bureau

Ces formidables économies que nous devons à la CCPRO et qu'Orange administrée par la Bompardie ne savait pas faire.

Combien d'argent public a-t-il été gaspillé?

 

Repost 0
1 février 2017 3 01 /02 /février /2017 14:54
TEOM où en est-on?
TEOM où en est-on?

Avant 2014 performances en matière de collecte, tri et valorisation .

60 kg par habitant et par an, la CCPRO est vertueuse écrit A Milon

Orange 30 kg par habitant et par an à la traîne

Moyenne nationale 55 kg par habitant et par an.

Compte séparé sous la présidence Milon

Après, compte fondu dans le Budget général...

Relire le document d'A Milon et plus

Performances doc trouvées sur le site CCPRO

 

Repost 0
11 novembre 2016 5 11 /11 /novembre /2016 08:49

Fait: La 1000ème fin juin, la 2000ème fin octobre.  Quoi?  Ampoules / économie = 160 000 euros!

Voilà une affaire facilement et prestement menée non?

La CCPRO, a affirmé son président le 4 nov en conseil communautaire, vient de procéder au remplacement de la 2000ème ampoule d'éclairage public à Orange. 2000 en moins de huit mois! Qui plus est cette opération a été réalisée par ses seuls fonctionnaires territoriaux - en régie-

Rappelez-vous fin juin le maire d'Orange paradait1 en photo avec le président de la CCPRO pour annoncer le remplacement de la 1000ème ampoule. Le site de la CCPRO lui s'enorgueillissait de la réalisation de 81 842.66 € d'économies sur la facture d'électricité...

Nous nous relevions le paradoxe: facilité d'action / inaction coupable depuis 20 ans du "Picsous" d'Orange cf. un article lire clic ici

160 000€ serait donc l'économie réalisé par l'interco avec le remplacement de cette 2000ème ampoule.

C'est aussi le gaspillage de la commune d'Orange avec les 2000 vieilles ampoules conservées bêtement pour ne pas dépenser.

Mieux que cela lors du conseil de la CCPRO le 4 novembre nous avons appris que le parc orangeois c'était en fait plus de 6500 points d'éclairages. Qui pour la plupart des 4500 restant parce qu'obsolètes ne peuvent pas être équipés par de nouvelles ampoules. D'où l'étude par un cabinet d'experts afin que la CCPRO puissent poursuivre sa politique2 de mutation d'ampoules: énergivore/ basse consommation/ led .

Les élus de la CCPRO ont donc voté la réalisation de l' étude du parc d'éclairage public Orangeois lors du conseil communautaire du 4 novembre.

Anne Marie HAUTANT les en a félicités bien sûr ...

Imaginez, plutôt comptons avec 1000 ampoules l'interco expliquait en juin avoir fait l'économie de 81 842.66 € par an. Or, il y a 6500 ampoules, expliquait le dossier N°5 décidant du diagnostic du parc de l'éclairage orangeois.

6.5x 81 842.66€ = 531 977.29 €

531 977.29 €3

Ce serait peut être plus d'un demi million d'euros jeté par la fenêtre, chaque année!

Mine de rien, c'est bel et bien une mine d'Or, débusquée par la CCPRO dans le giron du prétendu "antigaspi bon sens" du maitre orangeois.

Sur 20 ans ne calculez pas! Vous pleureriez une piscine olympique...

Merci à la CCPRO, Merci à ses techniciens vertueux.

 

1 articles de presse, sites de la ville...

2 Politique menée dans les autres villes / villages de l' interco depuis quelques années déjà selon l'article de la CCPRO en juin...

3 Dans le bilan énergétique fait par la CCPRO, la dépense de ce poste énergie pour les 7 commune c'est 1 000 000€. Orange en gaspillerait à elle seule plus de la moitié? C'est énorme.

http://www.orange-autrement.fr/2016/07/geniale-ccpro-1000-mercis.html

 

Ci dessous l'article paru en juin sur le site de la CCPRO à l'occasion du changement de la millième...

L'éclairage Orangeois une mine d'Or! Un potentiel d'économies de 532 000 € par an!
Repost 0
1 juillet 2016 5 01 /07 /juillet /2016 23:55
Géniale CCPRO: 1000 mercis.

La pose de la 1000ème lanterne rénovée sur la commune d'Orange par les agents de la CCPRO a fait l'objet d'une photo, d’un article dans la presse mardi 28, d'un communiqué de presse sur le site de l'interco et plus...

Une Photo avec le maire d'Orange?

Pourquoi? Il n'y avait pas de quoi pavaner de la part de l’édile Orangeois.

Cette mise à niveau de l'éclairage public Orangeois, qui n'est pas fini, coutera à l'interco près de 80 000€. 1000 lanternes sont donc rénovées fin juin 2016, c’est bien, il en reste environ 700 autres à traiter…

Le communiqué de presse indique également :

- Les économies d'énergie générées par cette mise à niveau de l'éclairage public Orangeois couvriront la dépense en une année

- En sus, les études de la CCPRO ont permis de déposer ou remplacer 500 luminaires énergivores et/ou inutiles.

- Puis il dresse un BILAN ÉNERGÉTIQUE de l'éclairage public Orangeois.

D’une part ce bilan justifie amplement l'intervention, sans tergiverser, de la CCPRO, mais bien plus il nous démontre l'inacceptable gaspillage Bompardien par refus de faire, par manque de personnel qualifié et de cadres.

 60 % d'energie brûlée pour rien! Vraiment, il n’y avait pas de quoi pavoiser devant l’objectif.

 

 BILAN ENERGETIQUE établi par la CCPRO  :

 

545 618 kWh économisés / an soit:

81 842.66 €/an

(Valeur 2016 du coût énergétique)

Soit 59% d’économie d’énergie en moyenne

En projection sur la période 2016 – 2020 :

Une économie de 2 728 090 kWh :

452 232.34 €

 

 

 

 

La gestion Bompardienne revient bien à jeter l'argent par la fenêtre, la démonstration est éclairante. De manière générale Bompard n'a cure de la gestion de la ville, il l'a méprisée et la méprise, voire l'a déconstruite. Tout comme il n'a eu cure de l'archaïsme de notre éclairage énergivore voire inutile.

La CCPRO fait le job tant mieux, lui, il pose pour se maintenir sur le devant de la scène...

Par projection de ce bilan:

ce n’est pas moins de 2M€ que nous pouvons ajouter aux sommes perdues. Sommes qui se cumulent aux patrimoines détruits, à ceux qui restent inexploités, aux projets abandonnés, à l'argent qui dort, à la perte de compétences des équipes et services….

Alors

Merci pour cette lumineuse démonstration

Merci à l'équipe de techniciens et au chef du "service éclairage" de la CCPRO.

Mille mercis à tous les contribuables spécialement à ceux des autres communes qui ont fait cet effort il y a bien longtemps sans le concours financier des Orangeois et ont à leur insu encore une fois déboursé de l’argent pour la grande ville...

 

Et bonnet d’âne, ouh, ouh, ouh, au maire qui reste plus préoccupé par ses coups de politique politicienne que par la gestion d’Orange.

21 ans de gâchis, il était grand temps que quelqu'un gère...dommage que les compétences délèguées à cette interco soient si limitées et si peu accessibles, si peu transparentes aux regards des administrés comme des élus... Car la aussi le roi s'essaie à la manoeuvre déconstructrice en soumarin...

 

 

Le fabuleux communiqué:

Géniale CCPRO: 1000 mercis.
Repost 0

Culture à Orange

Association "Ben Lèu"

Cours de Provençal pour adulte, pour débutant.

Pour ceux qui n'y connaissent rien!  

Calendreta .

mardi 18h00-19h30.

Contact 04 90 34 94 47

 

AGORA
16 Rue reine Wilhelmine 84100 Orange 04 90 51 71 18

http://www.agorange.net/


THEATRE DU SABLIER

37, Crs Aristide Briand à Orange

Tel 04 90 51 14 03

Ateliers et Week end de théatre, danse, écriture, peinture. Spectacles

http://www.theatredusablier.com/


Le Café Littéraire

Association  Culturelle

Soirée autour d'un livre ...

Le site du café littéraire

  

Ciné  Forum
Impasse du parlement 84100 Orange

Librairie Elan Sud

Rue de Rome(ancienne rue des Phocéen)  lien 

Association ELU
pour les amoureux du livre
http://elansudeditions.over-blog.org

 

Orange Bleue Librairie

Lectures, débats, expos, signatures

http://www.orangebleue-librairie.com

 

  L’écran Magique.