Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'Orange Autrement
  • Le blog d'Orange Autrement
  • : Association regroupant des citoyens de la ville d'Orange, créée pour soutenir les élus minoritaires et informer les orangeois-es sur la réalité de la gouvernance du maire d'extrême droite.
  • Contact

Pour aller plus loin

 

Gestion ahurissante = appauvrissement général.

2020 Anniversaire des ONZE ans du gâchis de la piscine des Cèdres!

80% du budget investissement = routes et trottoirs

Orange perd des habitants, des emplois, des entreprises.

Orange n'attire plus les touristes,

Prélèvements excessifs sans les services

lien vers facebook

Consulter les rapports de la chambre régionale des comptes.

2001 à 2010 clic ici

mais aussi

1990 à 2001 clic ici  

Rechercher

Soutien

Assurer votre soutien, c'est possible !

 

Contactez nous ou manifestez votre soutien en venant aux conseils municipaux. Nota : Les élus d'opposition au conseil municipal ont chacun une boite aux lettres à leur nom dans le hall de la Mairie.

nous écrire : orange.autrement@laposte.net

 

Archives

Agenda

Conseil communautaire

 

Conseils Municipaux à 9h

  Mardi 24 novembre annulé et 15 décembre date changée au 4 déc 2020

Commission Finances    24 nov à 9h!!! horaire nouveau

Commission urbanisme infrastructure  25 à 17h

Commission Affaire sociale  Aucune date

Commission éducation  Aucune date

Commission  agriculture, viticulture, et culture ?

Commission communale de sécurité et d'accessibilité On ne sait pas si elle se réunit...

Commission communale des impôts direct: on ne sait pas si elle se réunit

Commission consultatives des services public Locaux: ?

Commission électorale nouvelle forme convocation juste avant des élections une parodie de contrôle du boulo du maire

Commission d’occupation du domaine public ?

 

 

 

20 décembre 2019 5 20 /12 /décembre /2019 11:12
La gestion du Personnel: bigre la notation aux pieds du chef

Au conseil intercommunal Anne Marie HAUTANT est intervenue sur un unique point à l'ordre du jour (N°7), puis elle est partie. Des conseils à 9h du matin pour des personnes en activité...en fin d'année...c'est beaucoup mais elle a tenu quand même à redire leur quatre vérités aux gestionnaires quant au management très spécial à Orange du personnel féminin Cf Affaire CANUTI, et à la notation particulière laissé à l'appréciation subjective d'un tel personnage (ce qui donc en renforce les "privilèges"). Vous trouverez en PJ le document annexe qui vous permettra d’apprécier.

A la question d'Anne Marie HAUTANT sur la responsable sanctionnée après une affaire de harcèlement sexuel par le DGS, le maire a dit qu'ils avaient été obligé de la réintégrer à cause du fait qu'ils avaient omis de lui signifier que son dossier était consultable, et ce par simple précaution voire faveur. Mais que ça changeait rien, qu'elle était de toute façon absente. Puis il a expliqué qu'elle ne s'était pas présentée à la concertation avec son harceleur...(bizarre non? ironique). Et là le maire à court du mot pour la suite de la procédure s'est retourné sourcils froncés vers un CANUTI captivé par son téléphone, (il n'en a pas levé les yeux durant 1h10 du conseil à part pour une mini information au conseil concernant les mutualisations d'agents "mairie, CCPRO, CCAS", en début de conseil ) Ce dernier a alors daigné marmonner un mot depuis sa chaise: "disciplinaire", pour signifier qu'il y aurait donc une commission de discipline...

Hallucinant!

Le lendemain du conseil communautaire les élues Aimer Ma Ville trouvaient dans leur boite aux lettres en mairie la lettre suivante. ci dessous.

Comme quoi le malaise perdure et perdurera tant que cette équipe restera en place. Plusieurs agents sont en souffrance et on le sait, en, mairie au CCAS, et à l'interco. Il n'y a plus que les municipales pour changer la donne assez rapidement. Nous l'appelons de nos vœux.

La gestion du Personnel: bigre la notation aux pieds du chef
La gestion du Personnel: bigre la notation aux pieds du chef

Présents HAUTANT Anne-Marie (jusqu’au point n°8)

AVRIL Claude, ROCHEBONNE Alain, FENOUIL Jean-Pierre, BISCARRAT Louis,FLEURY George-AndréeBOMPARD Jacques,TESTANIÈRE Gérald, GALMARD Marie-Thérèse, SABON Denis, STEINMETZ-ROCHE Marion, PASERO Jean-Pierre, ARNAUD-PERVEYRIE Carole, BOURGEOIS Claude, BÉGUELIN Armand, GRABNER Chantal, MARQUOT Xavier, CRESPO Anne,GASPA Catherine,

Absents ayant donné pouvoir: LORHO Marie-France pouvoir à BOMPARD Jacques,GIL Sandy pouvoir à GASPA Catherine, LAROYENNE Gilles pouvoir à BISCARRAT Louis, LEMAIRE Marie-Thérèse pouvoir à ROCHEBONNE Alain,MAFFRE Claudine pouvoir à FLEURY Georges-Andrée

FIDÈLE Serge avait donné son pouvoir a BISCARRAT Louis lequel déjà pourvu a bien été obligé d'en abandonné un.

Absents sans avoir donné son pouvoir BOMPARD Guillaume . Ce dernier est totalement invisible de l'eau dans le gaz?

Le maire a dit constatant le quorum atteint qu'il n'avait de toute façon pas besoin de tout le monde. Pourquoi cette réflexion? Alors soit pour signifier à Anne Marie qu'elle pouvait s'abstenir de venir soit pour parler d'autres absents? Allez savoir.

 

Repost0
16 décembre 2019 1 16 /12 /décembre /2019 10:37
Effectifs CCPRO au 1 janvier 2020
Effectifs CCPRO au 1 janvier 2020

Repost0
30 juillet 2019 2 30 /07 /juillet /2019 12:06

Mi-juillet le président (maire d'Orange) du CCAS a envoyé une note interne aux services, la vice présidente l'a relayée aux membres du conseil d'administration.

"Une nouvelle directrice est nommée au CCAS au premier Août 2019 ".

Toutes nos félicitations à la promue.

Cette soudaine nomination nous a questionné.

Parce que un conseil d'administration a eu lieu fin juin et un autre le 9 juillet 2019 et que cette information donnée par mail tombe quelques jours après ces CA, un brin comme un cheveu sur la soupe.

Qu'est ce qui a donc bouleversé l'organisation de cette instance municipale entre temps?

L'élue C BADINIER a écrit le jour même pour être éclairer. Le responsable de la comptabilité avait demandé à changer de poste dernièrement, y avait-il eu pour ce poste là aussi, un hic, une réorganisation entre le dernier conseil d'administration et cette soudaine nomination au premier Août?

Bien sûr aucune réponse au courriel.

D'une part c'est l'été, d'autre part apprenant qu'en fait il n'y avait plus de directeur au CCAS depuis le départ du dernier, il y a "ben oouh làlala.. de nombreuses années, on sait plus combien" nous dit notre informateur. Et qu'en plus ce dernier "directeur était le fils de la vice Présidente madame Galmard...qui s'entendait pas avec celle-ci"...

De fait on comprend mieux, pourquoi on n'a pas de réponse.

Alors oui il n'y avait plus de directrice/ directeur, mais c'est bien la promue qui faisait fonction de, depuis des lustres, bien que seulement titulaire du poste de responsable des ressources humaines qui en hérite. La qualité de son travail, son abnégation est reconnue...

Merci Monsieur T AMOUROUX le DGA de la ville de remédier à cette anomalie (ces anomalies). T Amouroux fait un travail de patience (convaincre le maire et ce n'est pas triste) en réorganisant l'encadrement des services.

Un encadrement lacunaire comme le souligne depuis trois rapports les magistrats de la CRC.

Lentement la ville remonte la pente dans ce domaine là aussi et c'est appréciable, même s'il a fallu le quatrième mandat pour raisonner le maire.

 

 

 

 

Une directrice au CCAS, nommée au 1er Aout 2019. Ah bon ?
Une directrice au CCAS, nommée au 1er Aout 2019. Ah bon ?

Ah oui . Juste pour la mairie SVP les adresses des groupes de diffusions ne fonctionnent pas toutes...

Repost0
18 juin 2019 2 18 /06 /juin /2019 22:26

Pour le café citoyen de ce 18 juin 2019 les organisateurs avaient convié les élus1 et leur avaient commandé une analyse commentée de chapitres du dernier Rapport de la CRC.

Christine BADINIER avait hérité des chapitres Ressources HUMAINE, Délégations

Retrouvez ci après son intervention, excepté son préambule et autres apartés spontanés.

 

15 mai 2017, la CRC informe Jacques Bompard, du contrôle de sa gestion à partir de 2012 -2017. Un contrôle mis en résonance avec les deux précédents contrôles (les attendus des magistrats n'étant pas respectés)

22 mai 2018 fin de contrôle.

18 septembre 2018 Jacques Bompard répond aux observations

15 mars 2019 J B communique le rapport en conseil municipal.

 

LES RESSOURCES HUMAINES.

Je vais vous présenter ce que dit le rapport sur la politique des RH puis vous montrer que l’évolution finale est bien loin de l’affichage, Bompardien : le "moi avec bon sens j’ai réduit le personnel, un poste couteux. J'ai fais des économies" n'est pas du tout évident mais les stigmates eux sont réels aujourd'hui

 

P54 sur le rapport

La CRC écrit à propos de la gouvernance et du pilotage des ressources humaines: "La gouvernance politique de la commune est marquée par la concentration du pouvoir décisionnel au niveau du maire,..."

 Vous avez là résumé toute l’histoire du blocage de la machine mairie. (Aparté certains agents ont peur du maire, attendent le bon moment pour lui parler, s'avancent de préférence le matin, reculent en cas d'orage. De toute façon ils n'ont aucune latitude. Ce qui accroit encore la paralysie et les retards)

Pour que cela soit clair la CRC rajoute: « Aucune stratégie n’a donc été formalisée sur la période en termes de gestion des ressources humaines»

 

La CRC écrit en synthèse p 4 du rapport, et P 54  :

" La gestion des ressources humaines est marquée par l’objectif constant du maire de poursuivre la rationalisation des dépenses de personnel, ayant conduit à des efforts en termes de maîtrise des effectifs, des rémunérations et du niveau d’encadrement."

Traduction

La gestion du personnel est marquée par l’obsession du maire de réduire les dépenses de salaire en jouant non seulement sur le nombre de fonctionnaires, mais également sur les services rendus, (suppression réduction, périodicité, qualité etc) , le niveau de rémunérations, les qualifications, les réorganisations des services, des temps de travail, des plannings, l'encadrement.

Cette obsession prend sa source dans un apriori.

Faut dire que les formules populistes occupent une place très forte chez le maire. Ici nous avons à faire à celle qui sous-entend que : Les fonctionnaires sont dans toutes administrations trop nombreux, coutent trop cher, ne font rien... et ce qui est visé en premier dans l'imaginaire commun ce sont leurs statuts de "privilégiés" (qui entre parenthèse les rendent indépendant d’un pouvoir qui se voudrait abusif, voire pourrait les pousser vers des actes illégaux.)

Bâtir sa politique sur un tel cliché à l’avantage d’obtenir la complicité d’une base de la population facilement abusable pour les uns ou redevable pour d’autres. C’est grave mais surtout cela biaise la gouvernance. Cette image mentale biaisée Bompardiennne, j’en ai retrouvé la trace dans les  PV des conseils municipaux entre 1989 et 1995 lorsqu’il était dans l’opposition d’ A LABBE. Et qu’il faisait courir le bruit d’un nombre trop élevé de fonctionnaires en précampagne électorale. Il avait réussi à incrémenter dans la  mémoire collective, y compris la mienne, le nombre de 700 à 750 fonctionnaires.  (le biais prendre le nombre de postes ouverts pour le nombre de postes pourvus, fumeux mais ça marche, et marche toujours et encore ces manipulations Bompardienne. Il a l'habitude de dire mentez, mentez, il en restera toujours quelques chose) Le chiffre avait été largement décrié comme un record une gabegie inadmissible, ceci afin de provoquer la réprobation et le ralliement de l’opinion publique à son personnage.

Aujourd’hui la CRC explique les conséquences de cette politique de restriction. De cette phobie de la dépense et du "fonctionnaire".

En plus de la disparition d’un bon nombre de service en régie, - soit parce qu’ils ont été délégués (traduire privatisé, cantine, musée, théâtre antique, gardiennage, ménage,…) soit parce qu’ils ont été réduit à peau de chagrin (CLAE, places en centres aérés, animations proposés par l'école municipale des sports...) , soit parce qu’ils ont disparu (service des sports, animateurs sportifs, gardien de la paix "sorties scolaires", études du soir dans les écoles, cuisiniers,…)-

nous avons :

  • un taux d’administration communal faible avec du personnel qui pare au plus pressé. Nous élues avons du mal à obtenir le moindre document à cause de cela. Car ils n’existent pas ! Pas le temps de tenir un inventaire ? Ben oui on nous répond que les agents ont autres choses à faire et ne sont pas à notre service. La CRC écrit : il n’y a pas d’inventaires physique et comptable du patrimoine de la commune
  • on a eu un taux d’absentéisme élevé. Ces derniers temps ça se réduirait dixit la CRC (faut dire qu’on arrive au bout d’une histoire de 25 ans, et qu'il y a des nouvelles incitations pécuniaires...)
  • une surreprésentation des agents contractuels presque 30% des agents permanents, en sus donc des saisonniers p56 la commune a irrégulièrement contourné le principe du recrutement statutaire (donc de la précarisation des gens en général peu rémunérés, souvent redevables, serviables à loisir et ça valse dur sur tous les postes y compris les cadres A)
  • une sous-représentation du nombre d’agents de catégorie A dans les effectifs. à ù des cadres A sont des contractuels
  • un instabilité des effectifs du cabinet du maire p58 depuis 2014,six directeurs de cabinet et trois responsables de la communication se sont succédés
  • Un manque d’anticipation pour pallier aux départs Cf la pyramide des ages
  • Un turn over important 10% Entre 2013- 2016; 40 ETPT partent chaque année remplacés par 43 ETPT note 62 p55   Problème de stabilisation des effectifs avec les soucis adjacents de suivi et continuité par exemple La CRC écrit instabilité de la direction des finances ce qui a affecté la fiabilité des informations comptables.
  • du personnel embauché sans qualification requise pour le poste. Par exemple 4 agents sur 5 au service comptabilité ont été embauché sans la qualification.
  • Du personnel qui est indemnisé indument à travers un système détourné heures supplémentaires et astreintes p 64
  • A la précarité statutaire s'ajoute la précarité financière  (note 67 p 57) 40 % des agents ... aucun régime indemnitaire!!!
  • Les indemnités de licenciement des collaborateurs de cabinet. Un tel licencié 9 juin 2014 par la commune d’Orange, a perçu à ce titre une indemnité de licenciement de 33 828,24 €. Or il a été recruté à compter du 10 juin 2014 dans une commune voisine du département, donc cette indemnité n’était pas due.
  • A cause du manque de cadre A on est obligé de faire faire des études par des cabinets externes …qui coutent fort cher au grand dam du père Bompard qui râle. Donc on a embauché un archi...wouah.  Du coup  la CRC peut écrire :  malgré  un effort de développement de l’ingénierie interne, la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences est encore balbutiante à Orange.

Un gestion BALBUTIANTE. Un mot fort pour un homme au pouvoir depuis 2019. Les mots forts sont légions dans ce rapport et dans la bouche de ces magistrats  ce n'est pas anodin. La mesure, la neutralité sur la politique choisie fait partie de leur éthique. En voici quelque uns de ces mots forts: - défaut de politique préventive, -absence de stratégie opérationnelle et financière, - politique attentiste, erratique, -pilotage à vue et par opportunité, -délais d’exécution - blocage politique et économique

Évolution des effectifs .

En 2017 la commune retrouve un nombre ETPT d'avant l'entrée à la CCPRO. C'est la CRC qui l'écrit

Après une baisse continue du nombre d'agents, d’un coup d’un seul renversement de la vapeur en 2014 avec l’entrée dans l’interco. Les bouleversements de la nouvelle équipe municipale en mars 2014,  la  perte de deux fidèles lieutenants et l’entrée dans la danse de fistons ...en sont causes agravantes. Le fait tout simple que la machine ne pouvait plus fonctionner faute de monde et d'encadrement en est la cause profonde. La hausse des effectifs c'est + 25%  entre 2014 et 2017 p56 La CRC écrit: Malgré cette hausse des effectifs, le taux d’administration communal,  reste faible, et n'est possible qu'avec l' externalisation de certains services publics municipaux dans des secteurs d’activité nécessitant davantage de main d’œuvre. ( Délégation ou marché à bon de commande

 

Rappel de l'histoire. 1er janvier 2014 Transferts des Compétences Voiries, SPANC Tri et ramassage des ordures ménagères vers CCPRO, 80 personnes nous quittent Certains vers la CCPRO. La CRC parle de 68 agents vers l’intercommunalité.

 Ces bouleversements nous mettent en panne sèche et sont suivis d’embauche. La CRC dit + 93 agents, entre 2014 et 2017.  Le DGS en reconnaissait avec difficultés 52 en avril 2017  (lire l’article http://www.orange-autrement.fr/2017/04/embauche-massive-oui.super-euh-au-fait-sont-ils-tous-au-service-des-orangeois.html) Et oui dans cette séance du conseil le DGS ( Aidé de DENIS SABON, n’a pu en justifier que 30, pour les 20 autres impossible de savoir où et pour faire quoi. On a pourtant posé la question, et insisté.

Nous on a bien une idée. Car on note de singuliers coup de colliers dans la com -distributions sur les marchés, publications nouvelles, propagande par campagnes de grandes affiches, éditions spéciales cf correctif des critiques de la CRC, organisations d’inaugurations, de réunions publique, présence de l’édile, ses fils dans quasi toutes les manifestations, sur tous les marchés, dans les AG etc Le tout rapportées dans la presse et surtout dans les médiats de la ville, de l'b=homme politique J B et du Parti de JB par une palanqué de photographes caméramans. Ahn oui sans arrêt on se dit; Tiens donc encore un nouveau. C'est fou le turnover parmi ces gens de la com avec des appareils tout neuf caméras etc.

 

Embauche et donc pourquoi pas, si elles sont utiles et pour le service des orangeois. On était à l’os et la pyramide des ages allait les ronger (les os) mais pourquoi tant d’opacité sur leur fonction ?

Pour nous de plus en plus difficile en 2019 de faire le point, (en 2017 ça allait encore bien) et comprendre celles qui relèvent du service normal, des autres hors normes parce que

  

  • Aux questions. Réponses inexistantes ou lacunaires
  • L’organigramme est schématique aucun nom aucun chiffre
  • Le tableau des effectifs changent de forme - inclusion des contractuels
  • Du personnel est mutualisé à tout va. - interco orange, - orange interco ou -Orange vers le CCAS Et cela à temps partiel. Puis comme si ce n’était pas suffisant pour brouiller les choses, il y a des modifications en cours d’années du % de temps de travail mutualisé ou carrément suppression de la mise à dispo …ajout d’autres etc

Nous les élus on a la grande chance d’avoir pour tout cela une info partielle lapidaire en début de conseil lue à vitesse grand V… En sus... y a le travail de suivi des flux de remboursements de salaires de mutualisées donc perte de temps pour des comptes d’apothicaires qui se rajoutent au tout

On l'a dit ce renversement de la vapeur entre avant 2014 et 2017 a des conséquences spectaculaires sur la courbe du nombre d'agent. un bond de +25 % et + 3 M€

On peut affirmer aujourd’hui que paradoxalement à son affichage de pure propagande « y avait trop de fonctionnaire pour rien faire j’en ai supprimé c’est du bon sens »  On peut donc affirmer qu’avec beaucoup moins de services aux Orangeois qu'en 1995 on a plus de personnel qu’en 1995 mais bien moins bien payé, bien moins qualifié. Bref.

Partant de 628 agents en 1995 et juste pour vous illustrer l'incongruité de la chose en nombre d'employés. A 461 agents chiffre de 2017, si on ajoute, le nombre de personnes parties à la CCPRO, puis celles embauchées, celles qui ont disparu par délégation interposée, (mais qu'on paie quand même à travers la délégation par exemple pour le service propreté 20,  restauration, de transport intra-urbain, le gardiennage, le musée le théâtre antique les petites prestations diverses de menuiserie maçonnerie etc) on arrive à 640 agents facilement. Donc nous orangeois on paie virtuellement ou concrètement 640 agents soit bien plus qu’en 1995.  Alors bon sens? Non ! Tromperie aggravé par 25 ans d’expérience, du cynisme, des agents pressurisés..

Véritablement, on ne sait pas à quoi servent une vingtaine des nouveaux venus. On les voit accompagner le maire dans des activités de simple propagande.  D’autre part, et on le sait à travers des sites internet, le directeur de communication d’Orange, lui est devenu président d’une association Mornas Espoir qui vise à installer une mairie pro Bompard,  « Ligue du sud » à Mornas Et on a su qu’il « organise »  une propagande agressive à l’aide de nombreux tracts, publications mais aussi petites réunions style crêpes party gratuite. Qu’ils y récoltent les adresses des badauds qui s’y laissent attraper. Qu'ils les abreuvent en aparté de choses nauséeuses et gratuites, styles les politiciens pourris… si vous saviez...marchés publics truqués des déchets… s’en mettent plein le portefeuille. Pour in fine faire grossir les rangs de leur autres grand-messes. Par exemple ils les invitent à la manifestions sur Bollène, Jeanne d’Arc. Rien à dire? Ben si. Un travail de propagande signé ligue du Sud le patron du dir com... Quel moyens ? Sur du temps libre ou pas?Difficile à déterminer…En attendant nous on constate que le service com est plein à craquer mais que la revue municipale s'espace dans le temps...que le nouveau site a encore pas mal de pages en constructions... mais que les rotative dépasse les quota de copies couleurs et qu'on doit faire des avenants coûteux

 

Est donc à quoi à qui servent certains de nos nouveaux fonctionnaires »  pendant que les anciens tiennent sur la corde raide?

Combien ça coute ce rebond de personnel en € ? La CRC donne un tableau. en 2014 c’est: 14 206 354 €,  en 2017 c’est 17106 673€ + 3 M€

Petit point sur les délégations de services public parce que cela contribue à fausser l’ affichage de la réduction du personnel. (pas eu le temps de développer)

 

LES DELEGATIONS DE SERVICE PUBLIC

A savoir la CRC dans ses précédents rapports avait demandé au maire de mieux surveiller ses délégataires.  Et… bien dans le mille cela n’a pas été fait et même il y a eu obstruction au contrôle de la CRC figurez-vous.

 Comment? Et bien facile, on nous a déjà fait le coup. On on n’a plus le document. Ah il s'est sauvé...avec ses petites gambettes dans les couloirs

 Absence d’archive sur la délégation transport, écrit la CRC conclusion : contrôle limité de la DSP Transport. Et de nouveau la CRC constate un suivi lacunaire de la DSP du musée et du théâtre antique…

 

En conclusion, la politique en termes de ressource humaine est conforme en tout point aux autres domaines de la politique communale, c’est la Bérézina. Tant pour la ville, son tourisme, ses économies, ses habitants que pour les agents municipaux eux même en première ligne.

Moins de services, Opacité, discontinuité, un nombre d’agent plus nombreux qu’en 1995 c'est son VRAI bilan.

Rappelez vous bien ce mot fort des magistrats. Au bout de 25 ans il n’y a pas maitrise mais balbutiement de pilotage.  Un pilotage erratique, intempestif, colérique mu par les besoins de pré campagnes permanentes qui ne disent pas leurs noms.

 

1 Le maire avait décliné l'invitation. Quatre élus étaient présents, pour cet exercice.

- Anne Marie HAUTANT qui avait en charge le Chapitre 3 Une situation Financière excédentaire.

- Gilles LAROYENNE (arrivé avec un peu de retard eu égard à la commémoration du 18 juin pour l'appel du Général de Gaulle du groupe LR)  qui avait en charge le Chapitre 5; Gestion Patrimoniale, Foncière et immobilière,

- Christine BADINIER  qui avait en charge le chapitre 7 Les Ressources Humaines,

- Fabienne HALOUI qui n'a pas accepté de thème mais a voulu intervenir à sa guise.

 

Repost0
17 février 2019 7 17 /02 /février /2019 11:34
Conseil municipal du jeudi 15 février 2019: la campagne des municipales...

Durée 2h 10. Début 9 h00 du matin. Du public, enfin relativement à d'habitude, la quinzaine de chaises étaient occupées. Le second fils à son poste dans l'encadrement de la porte. Une mini-interruption de séance, à 10h12 pour ? Rien, sous le prétexte de laisser le temps à l'adjointe M T Galmard de se ressaisir? Le tempo est toujours le même c'est lassant et déplorable. L'édile fait sa campagne, elle est perpétuelle à Orange mais là il semble qu'elle s'accentue. Se sentirait-il en danger? En tous les cas les attaques ont fusé pour discréditer chaque membre de la minorité spécialement Anne Marie HAUTANT et Gilles LAROYENNE.

Bref oui, on nous a ressassé la rengaine du " je suis le meilleur, je fais la ville belle, propre, sure, les orangeois sont contents, vous, comme nos prédécesseurs êtes tous nul", répété à l'envie. Une mauvaise musique jouée au dépend d'un vrai débat au service du bien commun, d'une vraie information due aux administrés.

Et pourtant à ce conseil, il y avait quelques points intéressant, ne serait-ce que l'arrêt du PLU, suite à sa révision. Nous, les orangeois méritons mieux que le détournement des affaires communales en  " tribune délétère"  pour servir un clan, salir et dénigrer les élus de la minorité, des élus qui in fine n'ont pas le droit de réponse aux attaques. Et étrange des comptes à régler? Dans le tas, des attaques contre l'ex président  et l'ex directeur des chorégies, le président de la CAF et le chirurgien de l’hôpital (ce dernier dans sa bouche ayant repris suite à sa démission le présidence de la Deymarde? (un raccourcit réécrivant l'histoire confus et commode)

Premier dossier: La révision du PLU. Les quatre élus de la minorité présents se sont exprimés, sur un total de 14 minutes, leur temps de parole étant limité. Les élus de la majorité invités à prendre la parole sont restés muets. Gilles LAROYENNE a mis en exergues les incohérences du PLU face aux défis sociaux-économiques, climatiques et environnementaux qui nous attendent indéniablement. Fabienne HALOUI a dressé un tableau sans équivoque des aberrations contenues dans le PLU. Christine BADINIER a mis en avant la parodie de révision du PLU mis au vote. Anne Marie HAUTANT a fait la synthèse du tout et au delà de la manière de faire de l'édile, elle a dénoncé la faiblesse de notre démocratie qui permet cela. Pour étayer son argumentation sur l'hypocrisie sous-jacente dans cette révision, elle a cité une déclaration du maire très éclairante: "J'écris dans le PADD (un catalogue de bonnes intentions) ce que l'on me demande d'inscrire de là à le faire ... "

LA réponse du maire: 28 minutes hallucinantes. Sa campagne bien sûr. La décrédibilisation en règle des élus minoritaires, re-bien sûr. Et quelques perles qui montrent son égo et son abyssale inconscience/atterrante négation des soucis locaux comme du problème global mondial. Par exemple :  problème de l'eau potable. Le maire d'Orange :  "Nous on n'a pas de problème, on a le Rhône et c'est pas encore demain qu'il sera à sec"...On vous passe les adjectifs méprisants.

Au dossier 4 qui parlait d'une convention avec le nouvel organisme de gestion des Chorégies d'Orange nous avons eu un temps d'énervement magistral de madame Galmard, avec des hoquetant:  "C'est pas comme ça que vous deviendrez maire". En fait cette diversion a permis une interruption de séance à 10h12 pour la pose "pipi". Et avant, durant, après la pose les attaques nourrit contre Anne Marie HAUTANT, même le fiston a réussit à sortir de son silence... La délibération discutée indiquait le montant de la subvention aux chorégies d'Orange, 152 450€ soit exactement la même somme versées en 1995 par A LABBE maire d'Orange. La subvention n'a jamais été revalorisée en 24 ans malgré l'apport conséquent tant en notoriété qu'en dynamisme économique et donc en retombées financières et ce tout simplement parce que le maire a été vexé de ne pas être le président de cette association...(Une "tromperie" de Mariani qu'il n'a pas digéré comme il l'a réexpliqué lui même).

Dossier N° 5 . Il a donné lieu à une discussion sur le déploiement des colonnes de déchets...et "l'information" sur les nouvelles conditions de ramassage aux usagers. L'information n'a pas été donnée à Orange ou si peu. Réponse:" c'est la faute à l'ancien président qui avait confié cette tache à un prestataire privé"...

Dossier N° 6. Subvention au CCAS de 1 430 000€ dont 400 000€ déjà versés en avance l'an passé et le reste en trois tranches, février, juin et septembre pour "préserver le fond de roulement". Si si texto on vous raconte pas des blagues... Avec 26 M€ sur le compte général de fond de roulement... fallait oser avancer cet argument pour justifier l'échelonnement des versements. Le versement de la subvention échelonné est une nouveauté!

A l'issue de ce dossier nous avons eu droit à une intervention hors champ des questions à l'ordre du jour, c'est récurent en temps de campagne. Cette intervention lu dans un silence religieux de la majorité et consciencieusement par madame Galmard avait pour sujet le centre social Pierre Estève qui a perdu son agrément CAF de "centre social". Dans son commentaire, le maire a évoqué un déplacement tardif, soit seulement en décembre, du président de la CAF qui expliquerait l'avortement d'une médiation à temps? Ah oui et quel impact a eu la ville depuis décembre 2015 signature du contrat de ville? Ben on n'en saura rien.

Dossier 7: C'était la révision du tableau des effectifs. Grosso modo un maintient des effectifs. Sous l'éclairage d'un argument édicté par le maire dans son délire de 28 minutes lors de sa réponse au dossier 1, soit il a dit :" toutes les collectivités locales de droite ou de gauche ont créé et créent de faux emplois"  Christine Badinier a réitéré sa demande de justification de l'augmentation des effectifs de plus de 80 personnes depuis 2014. Pas de réponse. Eux ils ne créent pas de faux emplois, mais sont incapable de les justifier?

Dossier 8 et 9: Deux avances sur subventions. Une de 10 000€ au nouveau club de foot de la ville (le SCO est mort), et l'autre de 35 000€ à la crèche les Rêves Bleu.

Les autres dossiers étaient tous des correctifs aux autorisations budgétaires votées, le 11 déc 2018. Une erreur imputable aux restes à réaliser qui ne doivent pas être pris en compte.

 

 

 

Conseil municipal du jeudi 15 février 2019: la campagne des municipales...
Conseil municipal du jeudi 15 février 2019: la campagne des municipales...
Conseil municipal du jeudi 15 février 2019: la campagne des municipales...
Repost0
1 juillet 2018 7 01 /07 /juillet /2018 16:33

En terme de personnel Jacques a perdu "son bon sens".

Il embauche et embauche à tout va. Pour ? Il veut pas le dire! Ou peut-être pas l'expliquer?

Il rapatrie 4 personnes passées d'Orange à la CCPRO en 2014,  par convention sur Orange à temps plein pour l'année 2018. (Ce n'est plus de la mutualisation de compétence.)

Incroyable. Le personnel est donc utile? Ce ne sont pas que des "feignants de fonctionnaires"?

Avouez qu'après 20 ans de dégringolade des effectifs, il y a de quoi y perdre son latin.

Revenons sur l'histoire pour ceux qui veulent comprendre puis nous vous donnerons le nouveau tableau des effectifs. Celui que les élus ont voté le 29 juin dernier. Et les décisions qui font état du retour dans les services orangeois d'anciens (De ceux qui avaient été transférés à la CCPRO, laquelle n'en aurait donc pas besoin en 2018?? Étonnant! La perte de 4 personnes à temps plein ne lui fait pas défaut?

 

L'histoire:

Notre roi Dagobert n'avait de cesse de persifler, la politique de gabegie de ses prédécesseurs en terme de personnel. Le personnel était trop nombreux, patati patata,  je vous passe tous les qualificatifs. Et le manque de considération...(Les humains ne sont pas des billes/perles qu'on refile ou reprend). Bref ses prédécesseurs des faibles, au mieux, ne savaient pas faire, au pire employaient des gens pour des questions électoralistes... Infligeant aux orangeois des régiments de fonctionnaires inutiles avec les pertes financières qui vont avec.

Et donc dès la première heure la pression a été forte, s'en suivi une cascade de départs plus ou moins volontaires même un suicide...

Puis, il y a eu une période plus calme d'élimination méthodique: Du service restauration, d' emplois d'intervenants affectés au domaine scolaire, (chants, langues, sport, surveillances sorties etc). Equipes du Musée et du théâtre antique...Le ménage a été le plus long à éliminer. Les services survivants de cette "épuration" ont tous perdu du monde. L'école municipale des sports en est un exemple extrême, elle a été réduite à peau de chagrin.

Enfin il y a eu l'entrée à la CCPRO avec le transfert de 80 personnes environ en janvier 2014

Au niveau personnel : en janvier 2014 exsangue, groggy orange naviguait à vue avec 380 personnes. Jacques fulminait. La machine ne tournait plus.

La perte de connaissance, d'efficacité des services peut être comprise, appréciée dans les vigoureux coup de volant qui ont suivi. Au niveau des transports, au niveau de la compétences eaux, assainissement, au niveau des déchets, on était à plat. (déchet c'est toujours le cas)

Par exemple perdues toutes les connaissances des réseaux eaux assainissement, des réseaux d'ailleurs dans un état lamentable car pas ou peu entretenu (cf performances) 

La loi oblige le roi à se mettre en selle dans "l'autre bon sens", et d'un coup le vla dit donc benoitement qu'il perçoit l'avantage qu'il y a à travailler et qu'un travail ne se fait pas tout seul.

Les fruits de ce virage nous les percevons dans le travail fait au niveau des transports en commun urbain. Une renaissance notable.

Faut dire qu'on était au fond du trou, et qu'une nouveauté "obligation d'utiliser le versement transport dans un budget annexe transport" a poussé dans "l'autre bon sens". Avoir 1.6 à 2M de taxes par an à dépenser dans ce seul domaine ça aide...Surtout quand on peinait à en dépenser 700 000€ et que malgré le coup d’accélérateur, on est arrivé à thésauriser 2.5 millions en trois ans  Argent pris dans les poches des entreprises. (dis au conseil le 29, juin il a daigné baisser le taux de la taxe la passant de 0.55 à 0.52% Et ben oui il a la main dessus. Soit un brin plus que ce qu'il avait envisagé dans sa revue de février. Peut être bien piqué par notre article et le courrier des élues?)

Les fruits de ce virage nous les percevons aussi dans le travail fait au niveau de l'eau et de l'assainissement. La aussi aidé fortement par la loi qui fixe des objectifs, niveaux de performance à atteindre. Là le travail était est reste énorme et il est bien plus complexe. M X MARQUOT a bien du mérite et porte à lui seul ce lourd fardeau. Pas de chance le retard était tel que nous nous restons largement en arrière en témoignent les schémas directeurs celui de l'assainissement va sortir, celui de l'eau on nous le cache. Et c'est pas beau. Par exemple la loi avait fixé une date limite fin 2013 pour éradiquer le plomb dans les conduites d'eau potable et  ? Bingo Jacques n'en a pas tenu compte...Perdu dans ses conjonctures économiques, perdu dans ses tuyaux...Lequel me rapportera le plus? Perdu le sens du service public...celui là depuis un bon moment.

Les fruits de ce virage nous les percevons également sur les tableaux des effectifs. Celui de janvier 2018 = 470 personnes soit autant qu'en 2013 avant le transfert de 80 personnes à la CCPRO  470 pour 594 postes budgétisés et 471 en juin 2018 pour 599 postes budgétises. Sur la délibération il y avait 600 personnes mais une modification de dernière minute enlève le poste au conservatoire de musique...(Parait qu'ils n'ont pas le local ...réponse obtenu en conseil le 29 juin)

Les fruits de ce virage nous les percevons au détour des décisions du maire qui a réclamé à la CCPRO 4 personnes.  Cf les décisions du président de la CCPRO ci après.

Ce virage à 180 ° est compréhensible. En théorie oui.  Mais en réalité non, disons pas tout à fait car les explications, les justifications ne sont pas au rendez vous. QUE FONT TOUS CES nouveaux? POURQUOI ce turnover?

 

Bémol :

A Orange:

  • Plus du tiers du personnel orangeois est actuellement contractuel.

338 personnes titulaires pour 133 contractuels.

  • Les améliorations perçu dans les transport l'eau l'assainissement n'explique pas toutes les embauches

A la CCPRO:

  • La politique orangeoise a déteint sur la CCPRO en ce qui concerne la précarisation de l'emploi.

Jacques prêche la précarisation généralisé pour le commun des mortels et dans le même temps il aurait négocié l'embauche Guillaume son fils au département...Guillaume fonctionnaire?

  • Les services sont contraints la qualité de vie au travail s'en ressent. Cf grève du service propreté en juin 2017 et malaise exprimé en juin 2018, plus réorganisation du ramassage des ordures...baisses des performances...

 

 

Personnel municipal paradoxal changement de politique: suite.
Personnel municipal paradoxal changement de politique: suite.

p 55 et suivantes de l'ordre du jour du conseil du 29 retrouvé les tableaux des effectifs.

Des personnes transférées en 2014 reviennent travailler à temps plein à Orange en 2018

 

Surprenant

 

Christophe LAINE ingénieur contractuel de la CCPRO mise à disposition de la ville d’Orange pour 2018?  N° décision  160/2017 du 7/12/17

Tony EMERY ingénieur contractuel CCPRO mise à disposition de a ville d’Orange pour 2018  N° déci 161/2017 du 7/12/17

Monier Dominique agent de maitrise de la CCPRO mise à disposition de la ville d’Orange pour 2018  N° déc 162/2017

Ruiz Pascal technicien 2nd classe  de la CCPRO mise à disposition de la ville d’Orange pour 2018 N° déc 163/2017

Jacques Bompard avait bougonné le 14 déc avant le conseil un long papier sur du personnel mis à disposition. Christine BADINIER avait demandé des explications par écrit sans en obtenir. lire  http://www.orange-autrement.fr/2018/01/un-petit-point-svp-sur-la-mutualisation-du-personnel.html

Il  y a aussi d'autres mises à disposition, qui ressemblent plus à des mutualisations ordinaires.

Perenon Jocelyne 20% SPANC

NICOLAS Marie Christine Gestionnaire station-service 10 %

Maillet GERSANDRE chef de projet schéma directeur pluvial et Assistance administrative et technique SPANC 40%

Latard Alain assistant administratif et technique en qualité régisseur de la taxe de séjour. 40%

Brante Béatrice assistante administrative voirie suivit des contentieux 30%

Perousse Alain  vérification domaine public et des sinistres voie publique 30%

Canuti Rémi directeur de gouvernance stratégique des services opérationnel 33%

Etc pour 12 personnes

Plus d'autres en cours d'année 2018.

Déci du président 110/2018 et 111/2018

Deux conventions de mise à dispo:

  • CCPRO mise à disposition de la ville d’Orange
  • Orange mise à disposition de la CCPRO

 

 

Personnel municipal paradoxal changement de politique: suite.Personnel municipal paradoxal changement de politique: suite.
Personnel municipal paradoxal changement de politique: suite.Personnel municipal paradoxal changement de politique: suite.
Repost0
24 avril 2018 2 24 /04 /avril /2018 13:45
Etat du personnel Tableau du Compte adminsitratif budget principal 2017
Etat du personnel Tableau du Compte adminsitratif budget principal 2017

Le 11 avril 2018, les élues avaient un conseil important avec présentation des comptes des 7 budgets de la ville.

Une des pages qui figure obligatoirement sur le compte du budget principal s'appelle "état du personnel". C'est cet état que nous reproduisons ci-dessus.

Depuis 2016 cet état, fait figurer sur un même tableau, le personnel titulaire et le personnel contractuel. (Avant deux tableaux distincts se succédaient avec des renseignements/ présentation différents dont un très peu clair celui sur le personnel contractuel)

La revue municipale d'avril 2018, distribuée, hier lundi 23 avril, fait plusieurs petits raccourcis, et même ment. (arrange la vérité, instrumentalisation).

La manipulation vis à vis du nombre de personnel, est particulièrement indécente, (toujours avec le même objectif, salir les anciens maires, d'il y a un quart de siècle.(du millénaire passé).

Mais surtout passe sous silence la baisse et la remontée en flèche de ce nombre d'employés communaux, ainsi que leur qualité (contractuel  127 personnes, pour 326 titulaires).( chiffres entendus non pas en personne physique mais en temps plein, ce qui change aussi les choses, On se retrouve avec une virgule dans le nombre de personnes 453,65)

Selon cette revue p 14, la ville est passée de 600 employés à 450.

Sauf que le changement s'est fait en dents de scie et que dans le même temps la ville déléguait et transférait quasi tous ses services. Il ne lui reste quasi rien. C'est la chambre régionale des comptes qui en fait le constat, en 2011 dans son rapport.

- Eau, assainissement, musée, théâtre antique, ménages sont des services délégués.

- Ramassage des ordures ménagées et traitement, déchèteries, voiries, propreté, gestion des aire des gens du voyage, du SPANC, GEMAPI( inondation, hydraulique, gestion des milieux humides), développement économique, office du tourisme  ont été transférés à la CCPRO .

En 2014 la ville récupère le transport urbain. (délégué jusque là)

En 2014 avec le transfert de compétences plus de 80 personnes étaient transférées à l'interco. Le nombre de d'employés au 31 déc 2014 était tombé à 380

Depuis en trois ans le maire a embauché plus de 80 intérimaires, dont on peine à nous justifier l'emploi. 1/3 du personnel est aujourd'hui contractuel. Ainsi depuis 1995 des savoirs, des repères, des organisations, la mémoire (=efficacité en moins) se perdent . Les services survivants sont de moindre qualité et nous coute très cher, pas seulement en monnaie.

2001/2002 la baisse des effectifs et la hausse des délégations de services se voyent dans le jeu de vase communiquant entre charges générales et charges de personnel. Aujourd'hui aucune corrélation, et les flambées concomitantes et  inexpliquées des charges de personnels et des charges générales ne peuvent plus être dissimulé. Cf tableau ci dessous.

461 personnes coutait 15.8M€ en 2016

453.65 nous ont couté 17.2 M€ en 2017 soit 1.4M€ en plus pour 6.35 personnes en moins.

ça s'explique comment?

Certainement pas par une baisse des charges générales, elles prennent 2M€ en plus entre 2016 et 2017...

Et il faut être soit très malhonnête intellectuellement parlant, soit très ignorant du style de jeu et manipulations qu'Orange a subit, pour écrire ce super raccourci: " la charge surnuméraire de personnel grévait le budget de la commune".

A service égal ? Bien sûr que non!

Car Jacques refuse de gérer la commune, du personnel, cela l'ennui. Il délègue, réduit ou supprime des services...entretient le patrimoine que contraint et au minimum en faisant trainer en longueur tous les chantiers.

Au final tout cela nous revient plus cher, pour bien moins de services et des services de bien piètre qualité. La qualité!  La qualité c'est bien le dernier de ces soucis,  l’esbroufe, est sa spécialité. Après lui la misère! Il ne sera plus là pour relever les manches.

 

http://www.orange-autrement.fr/2017/04/embauche-massive-oui.super-euh-au-fait-sont-ils-tous-au-service-des-orangeois.html

 

Etat du personnel Tableau du Compte adminsitratif budget principal 2017

Ci dessous ce qu’écrivait en 2011 la chambre régionale des comptes.

Depuis la mairie a encore perdu des services avec leur transfert à la CCPRO!

Il ne lui reste RIEN, quasi que de l'administratif. Que font donc ces 453, 65 personnes? disons que font les 73.65 contractuels embauchés depuis deux/trois ans?

Sachant que la plupart ne font pas de vieux os. Et pas des moindres. Des personnes à des postes stratégiques tel qu'en communication ou au bureau du maire...

Etat du personnel Tableau du Compte adminsitratif budget principal 2017
Repost0
25 janvier 2018 4 25 /01 /janvier /2018 13:54

Voici le tableau des effectifs du personnel municipal au 1er janvier 2018, donné lors du conseil du 23 janvier 2018.

Une question de Christine BADINIER restée, 14 avril 2014, en suspens en a été reposé. Denis SABON avait promis des explications ...

http://www.orange-autrement.fr/2017/04/embauche-massive-oui.super-euh-au-fait-sont-ils-tous-au-service-des-orangeois.html

Où,  à quoi est donc affecté le nouveau personnel?

La commune avait transféré plus de 80 personnes à la CCPRO en janvier 2014 ...fin 2014 elle affichait au compteur 380 personnes et là en janvier 2018 = 470?

soit un différentiel en trois ans de + 90 personnes!

+ 26% en 3 ans!

D'un sens tant mieux, si ce personnel est bien au service des Orangeois, tant mieux également, vu le record du taux de chômage 19.7% à Orange . (dernier chiffre INSEE)

Mais si on en a besoin c'est bien facile de justifier leur emploi. Un tel est là l'autre ici, fait ça

Du reste avoir tant décriés les municipalités d'avant 1995 pour leurs embauches dispendieuses voire de complaisance, ou électoraliste et faire pire. Pire parce qu'en fait on a moins de services à assurer avec ce personnel.

- en moins le ramassage des ordures, la propreté, l'entretien des luminaires, la gestion des déchèteries, des bacs tri-sélectifs etc...parce que c'est transféré à la CCPRO 

- mais également en moins le service des sports, les TAP etc : supprimés 

- en moins la surveillance gardiennage, le ménage, le musée, le théâtre antique, la restauration scolaire, le transport urbain, création des espaces verts etc : car tout cela  est aujourd'hui en délégation de service...

et oui ça en fait du personnel en moins.

De toute façon ne pas pouvoir/vouloir répondre aux élues : C'est suspect. 

http://www.orange-autrement.fr/2017/10/des-nouveaux-a-la-pelle-a-orange.html

 

Etat du personnel au 1er janvier 2018
Etat du personnel au 1er janvier 2018
Etat du personnel au 1er janvier 2018
Repost0
29 décembre 2017 5 29 /12 /décembre /2017 21:02

Monsieur le maire d'Orange,

 

 

Le 14 décembre dernier en préambule à la séance de conseil municipal vous avez lu un document.

Lecture qui avait pour but d'informer les conseillers de la mise à disposition de personnels  orangeois à la CCPRO à partir du 1er janvier 2018.

 

Je constate que cette information n’est pas disponible, puisque pas jointe au PV sommaire mis en ligne vers le 20 décembre sur le site municipal.

D'autre part nous n'avons pas été destinataire du document que vous avez lu, ni avant, ni pendant le conseil, ni après.

 

La lecture, très rapide et non exhaustive au moins en ce qui concerne les fonctions ne m’a pas permis d’apprécier l’information donnée.

Je souhaite pouvoir disposer de ce document, ainsi que des mises à disposition de personnel municipal Orangeois pour 2014, 2015, 2016 et 2017

L’idée de mutualisation est pour moi fort intéressante.

 

D’autre part, vous avez lu également en préambule au conseil précédent un document rendant compte de mise à disposition de personnel à la commune de Bollène.

 

J’ai donc une question est ce que d’autres communes, institutions, associations disposent de personnels Orangeois, mis à disposition.

Si oui, pouvez vous me fournir un bilan de celles-ci pour le présent mandat également.

 

Enfin si du personnel peut être mutualisé les moyens et locaux peuvent également l'être.

Qu'en est-il? Dans les faits et dans les compensations financières.

 

En vous remerciant par avance,

 

 

Recevez monsieur le maire mes plus respectueuses salutations.

 

Christine BADINIER

pour les élues Aimer Ma Ville

le 29 décembre 2017

Un petit point SVP sur la mutualisation du personnel?
Repost0
19 octobre 2017 4 19 /10 /octobre /2017 06:59

Suite à l'entrée d'Orange dans la communauté de commune le 1er janvier 2014, les effectifs d'Orange avait fondu de plus de 80 personnels... (passage de 474 le 31/12/13 à 380 au 31/12/14) Une fonte qui semblait être dans la lignée de la pensée BOMPARDIENNE1.

Puis il y a eu les élections municipales 2014, le départ de têtes pensantes courant 2014...

Et s'en était finie de l'hémorragie. Exsangue Orange se gérait à l'aide de prestations privée couteuses et peu performante... sans tête, pratiquement plus un cadre A pour gérer le personnel restant, pour contrôler les prestataires, elle vivotait au ralentie sous les vents capricieux et contraires des fistons...

2016/2017 a vu un franc revirement. (462 au 1er mars 2017)

L'embauche massive de personnels nouveaux. Surtout administratifs?? Qui font quoi? Dématérialisation soit disant... campagnes électorales? En tant que militant...

Puis récemment début septembre, le service des sports aurait été ressuscité avec une mini brigade de nouveaux gardiens. Des personnes "qu'on ne va pas payé à ne rien faire"  et à qui l'on a confié un brin de ménage, retirant le pain de la bouche au pauvre prestataire de service...

Enfin la tête s'étofferait... un DGA le 16 août (relais du DGS surchargé depuis le nouvel organigramme de l'interco),  un DIR com en septembre et maintenant un jeune DIR Cab, un nom circule. Bastien Gorse serait sur le point de nous rejoindre...Un jeune qui est pour la représentativité des minorités. Ouf on est sauvé. Voilà qu'on sera entendu dans nos demandes. Nous sommes si impatients que nous n'y tenons plus. SVP monsieur pouvons nous avoir un local pour l'opposition? Merci beaucoup et Bienvenue en BOMPARDIE. (mais mince, peut on l'interpeller? Ou doit-on passer même pour le DIR CAB, par la case BOMPARD?)

Le travail ne manque pas, le retard est irrattrapable mais espérons que maintenant on avancera à bonne cadence dans l’intérêt de tous les administrés.

1 Il avait réduit drastiquement systématiquement "le trop plein de personnel" depuis 1995 en faisant même un fer de lance de sa méthode, fustigeant la gabegie en la matière de ses prédécesseurs. Une tromperie manifeste puisque les titulaires non remplacés l'étaient par des précaires et des prestataires de service)  http://www.orange-autrement.fr/2017/04/embauche-massive-oui.super-euh-au-fait-sont-ils-tous-au-service-des-orangeois.html

Ps: Des gens pas d'ici? bizarre. Je défends les gens d'ici avec ceux d'ailleurs? Non ce n'est pas son slogan... comment c'est déjà?

Le temps qu'ils réalisent là ou ils sont tombés et puis s'en vont  ♫ ♪ Ꙭ!

 

 

 

Des nouveaux à la pelle, à Orange.
Repost0

Culture à Orange

Association "Ben Lèu"

Cours de Provençal pour adulte, pour débutant.

Pour ceux qui n'y connaissent rien!  

Calendreta .

mardi 18h00-19h30.

Contact 04 90 34 94 47

 

Chorégies 

 

AGORA
16 Rue reine Wilhelmine 84100 Orange 04 90 51 71 18

http://www.agorange.net/


THEATRE DU SABLIER

37, Crs Aristide Briand à Orange

Tel 04 90 51 14 03

Ateliers et Week end de théatre, danse, écriture, peinture. Spectacles

http://www.theatredusablier.com/


Le Café Littéraire

Association  Culturelle

Soirée autour d'un livre ...

Le site du café littéraire

  

Ciné  Forum
Impasse du parlement 84100 Orange

Librairie Elan Sud

Rue de Rome(ancienne rue des Phocéen)  lien 

Association ELU
pour les amoureux du livre
http://elansudeditions.over-blog.org

 

Orange Bleue Librairie

Lectures, débats, expos, signatures

http://www.orangebleue-librairie.com

 

  L’écran Magique.