Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'Orange Autrement
  • Le blog d'Orange Autrement
  • : Association regroupant des citoyens de la ville d'Orange, créée pour soutenir les élus minoritaires et informer les orangeois-es sur la réalité de la gouvernance du maire d'extrême droite.
  • Contact

Pour aller plus loin

 

Gestion ahurissante = appauvrissement général.

2020 Anniversaire des ONZE ans du gâchis de la piscine des Cèdres!

80% du budget investissement = routes et trottoirs

Orange perd des habitants, des emplois, des entreprises.

Orange n'attire plus les touristes,

Prélèvements excessifs sans les services

lien vers facebook

Consulter les rapports de la chambre régionale des comptes.

2001 à 2010 clic ici

mais aussi

1990 à 2001 clic ici  

Rechercher

Soutien

Assurer votre soutien, c'est possible !

 

Contactez nous ou manifestez votre soutien en venant aux conseils municipaux. Nota : Les élus d'opposition au conseil municipal ont chacun une boite aux lettres à leur nom dans le hall de la Mairie.

nous écrire : orange.autrement@laposte.net

 

Archives

Agenda

Conseil communautaire

  lundi 3 février à 9h.

Conseils Municipaux à 9h

   21 janvier 2020

Commission Affaire sociale première convocation du mandat 25 nov 17h30

Commission Finances 17h30    Mardi 7/01 Annulée

Commission urbanisme infrastructure 17h    Mercredi 8/01

Commission éducation  Aucune programmée, quasi jamais convoquée

Commissions: Commerce, Colline st Eutrope, Propreté sont supprimées en avril 2017 car jamais convoquées depuis leurs création 10 avril 2014. 

Commission  agriculture, viticulture, et culture jamais convoquées...

Commission communale de sécurité et d'accessibilité On ne sait pas si elle se réunit...

Commission communale des impôts direct: on ne sait pas si elle se réunit

Commission consultatives des services public Locaux: On n'est jamais invité a cette commission...on n'est pas informé de la date de sa tenue.

Commission électorale nouvelle forme convocation aléatoire, la seule depuis la création a eu lieu le 2 mai 2019

Commission d’occupation du domaine public? Parait qu'il en existe une puisque des arrêtés municipaux placardés s'en prévalent??

 

 

 

13 mars 2020 5 13 /03 /mars /2020 21:47

C'est de nouveau confirmé:  La newsletter de la ville est pour notre maire sans conteste un outil de communication politique. Elle ressort opportunément et s'adapte aux calendriers électoraux successifs (cadence irrégulière puis qui se régularise, presque, cela juste quelques temps avant des élections.)

Cette discontinuité depuis longtemps nous fait soupçonner un abus d'usage d'un moyen communal à des fins de communication électorale.

Ici plus de doute la Newsletter de ce 13 mars 2020 à 19h38 contient bel et bien au milieu d'informations qui pourraient, vu le contexte, se justifier, un très long article politique caractéristique d'un tel abus. Il est intitulé : Réponse aux épidémies. Combien de personnes touche cette newsletter?

Du coup nous dénonçons ce fait comme à notre habitude. Au bout du bout ça en fait des abus...

Sachez Orangeois que les élues que nous sommes sont évincées de ce moyen de communication et que la revue municipale dans laquelle il nous réserve 499 signes n'est pas parue en décembre ni en février bien que l'on nous ait demandé notre tribune libre...

Il a osé pondre un communiqué politique à deux jours du premier tour!
Il a osé pondre un communiqué politique à deux jours du premier tour!

Nous reproduisons le texte en entier histoire de le conserver au chaud au cas où il disparaitrait. En taille de lettre 8, la taille que ce charmant bonhomme nous a eu réservé dans son arrange vérité

Réponse aux épidémies

Ces dernières semaines, la réalité a de nouveau frappé avec dureté les tenants du mondialisme, optimistes béats qui nous avaient promis monts et merveilles, richesses infinies et croissance éternelle. Après le terrorisme, l’insécurité globale, les crises financières, la destruction systématique des frontières et la libéralisation absolue et incontrôlée des échanges ont accouché d’un nouveau monstre : l’épidémie mondiale.

Comme chaque fois que nous sommes confrontés à l’inconscience et l’incurie de nos dirigeants, nous réagissons avec bon sens, calme et efficacité. La sécurité matérielle fut une réponse à la tranquillité des Orangeois ; la coopération et la préparation seront notre réponse aux alarmes d’aujourd’hui.

Ainsi certains nous ont interpellé sur l’action de la commune contre l’épidémie qui semble se répandre et je veux d’abord rassurer mes concitoyens : l’épidémie, si elle a touché la France, semble encore très circonscrite dans notre pays.

Ensuite il faut rappeler que la Santé est une compétence de l’Etat : les hôpitaux, les distributions de médicaments, les confinements et quarantaines sont réglés, réglementés, décidés par l’Etat et, concrètement pour le Vaucluse, par la préfecture. Ce n’est donc pas notre compétence mais les Orangeois sont notre responsabilité et je veux redire notre souci du bien de chacun qui passe donc par une coopération entière et parfaite avec les services de l’Etat.

Concrètement la coopération communale ne se fera pas dans le désordre et la panique, au gré des alarmes, mais elle est prévue et planifiée par les services publics avec beaucoup de bonne volonté, d’engagement et de sens du service depuis plusieurs années. Plus précisément, voici ce que nous avons fait et que nous pouvons faire :

LA COOPÉRATION ENTRE LES AUTORITÉS

La mairie s’attache à entretenir de bons rapports, réguliers, avec les autorités civiles, militaires, médicales, …

En fait tous les services de l’Etat sont en contact régulier avec le maire, son équipe et les services municipaux. Aujourd’hui encore, je rencontrais le directeur de l’hôpital d’Orange afin de maintenir ce contact cordial qui permet d’être plus efficace en cas de nécessité.

Pour répondre à l’inquiétude qui pourrait apparaître ces derniers jours, j’ai également adressé une lettre à la préfecture, rappelant les dispositions prises et la coopération totale de nos services, notamment par les plans de sauvegarde.

LE PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE

La commune a toujours fait face aux aléas météorologiques, humains ou médicaux grâce à la préparation méthodique d’un plan communal de sauvegarde.

Ce « PCS » a pour objectif de répondre à toutes les urgences possibles en appliquant les consignes préfectorales, en avertissant et accompagnant les populations civiles, en mobilisant toutes les ressources du territoire pour répondre à l’urgence.

Dans le cadre d’une épidémie éventuelle, le PCS se tient donc prêt, en cas de nécessité et seulement sur ordre de la préfecture, à mobiliser les services. En prévention et sans alarme inutile, j’ai demandé à mes services d’équiper le « PCS » de masques médicaux et de liquide antibactérien. Mais le cœur d’action est la mise à disposition de ressources matérielles et humaines : le matériel médical ne peut être prévu par la mairie, il est de la compétence exclusive de l’Etat.

LE PLAN DE GESTION DE CRISE

Ce dernier outil dont dispose les services territoriaux est élaboré cette fois au niveau de l’intercommunalité : le « PGC » est une cellule de « commandement » permettant d’organiser la coopération entre les plans communaux de sauvegarde et la préfecture sur l’ensemble du territoire. Ainsi, en cas d’urgence, les communes ne sont pas isolées, la préfecture n’a pas à se multiplier mais la CCPRO coordonne les actions afin d’être efficace et de répondre précisément aux besoins.

Ainsi, la mairie ne peut se substituer à l’Etat et n’a aucun moyen d’action contre une épidémie mais est toujours prête à se mettre à la disposition des services compétents pour apporter son aide efficace et entière. Les rapports entretenus de longue date avec les autorités nous assurent une coopération et une communication efficace pour travailler au bien de tous.

Enfin, je tiens à vous rappeler que la situation n’est pas alarmante et qu’aucune consigne de confinement ou simplement de prévention particulière ne nous a été transmise. Je sais les responsables de santé très attentifs aux évolutions et aux signes mais rien n’indique que nous devrions nous alarmer aujourd’hui

 

 

 

Repost0
8 février 2020 6 08 /02 /février /2020 15:47
Intimidation et Abus d'usage de biens publics...ça continu.
Intimidation et Abus d'usage de biens publics...ça continu.

Franchement, est ce normal d'user de lieux, salles publiques, sans lien avec une activité lié au service public et ce sans plus de façon comme si de partout à Orange l'équipe majoritaire était chez elle: comme à la "maison"?

Les élus majoritaires ont pris de drôles d'habitudes.

Ainsi le maire fêtait l'anniversaire de sa femme dans le réfectoire de Bois-feuillet -un centre aéré en plein bois donc dans la discrétion- avec un traiteur qui avait été retenu pour des marchés publics et cela sans qu'on n’eusse le droit de le questionner, le soupçonner? A ce jour, rien aucun document n'a justifié le prêt de cette salle... et ce n'est pas faute de l'avoir réclamé.

Un local de la majorité 43 rue Paul Bert -remis à neuf récemment et raccordé à la fibre- est mis à disposition sans aucun justificatifs depuis deux décennies ...Une salle municipale prêté tous les premiers lundis du mois depuis toujours à cet homme pour sa réunion mensuelle avec ses fans, amuses gueules et boissons "à bon compte?" etc

Une autre fois c'est l'esplanade Verdi qui est retenu du jour au lendemain pour un apéro pinard saucisson donnée par le fils Yann en campagne. Ou encore ce même fils qui utilise la salle du conseil pour donner avec sa mère et leur collègues élus ligue du Sud au conseil départemental une conférence de presse, Ou bien la majorité fête la victoire dans le foyer du palais des princes un lieu non prévu à la location ou au prêt...Mais où est on ?

Et oui les abus d'usages de biens publics pullules en Bompardie en toutes impunité et tout ça c'est de l'argent public..."Ce qui est gratuit coûte cher" adore répliquer à qui mendie une faveur pour son club, l'économe édile qui pour lui prend bonne part de la gratuité municipale.

Mais y a pas que cela. Rappelez-vous les voitures sur la place Verdi devant l'ancien hôpital. Place esplanade quasi interdite au public, totalement close par de très haute grille, sans un banc public, qui se transforme en parking provisoire l'été ou permanent avec des panonceaux "interdit de stationner" juste au dessus des véhicules. L'arrêt du stationnement d'une longue colonne de véhicules tout contre la vitrine neuve de la médiathèque est une des victoire des élues Aimer Ma Ville. Elles avaient justement fait remarquer l'illogisme d'un tel stationnement avec un bâtiment recevant du public et les règles vigie-pirates. Et bingo aussitôt ce stationnement avait cessé. Et oui ce lieu très symbolique qui sert une propagande éhontée à la gloire du maintien au pouvoir du clan, reste pour les élues Aimer Ma Ville un lieu de critiques sensibles de ce pouvoir et des abus de pouvoir malsain.

Bref,

Aujourd'hui sur ce lieu  symbolique rajoutons de l'intimidation, menaces, à l'obstruction habituelle de mener à bien une campagne.

Hier vendredi 8 février, il faisait beau l'élue Christine BADINIER a fait une grande virée en ville avec la carriole attelée au vélo du groupe "Ma Couleur C'est Orange". Et passant devant la médiathèque elle entreprit de prendre son attelage en photo devant la vitrine de la médiathèque. Bien sûr, s'il n'y a plus la rangée de véhicules, il n'est pas rare que quelques voitures soit là sans qu'on ne puisse en comprendre le pourquoi. Parfois une vague autorisation apparait sur le pare brise. Hier donc il y avait deux véhicules qui n'étaient visiblement pas ceux des agents en intervention. Alors qu'elle faisait ses clichés de sa carriole 14h28, elle entend des voix, voit deux élus et d'autres personnes qu'elle n'a pas vu arriver, qui montent dans ces véhicules - les élus accompagnés de membres de leur famille, enfin c'est ce qu'elle en déduisit c'était les deux enfants de Carole pour le véhicule blanc et pour Denis, véhicule noir deux femmes d'un certain age et un homme pas très leste-. Pour Christine aucun doute c'est un abus d'usage d'un lieu public, d'une place publique piétonne close par de grands portails en fer forgé. Ni une, ni deux photos pour immortaliser l'abus. Carole, ses enfants montent amusés souriants devant la carriole, puis elle démarre, elle ouvre à distance le portail nord et s'en va. Quand à Denis le voilà qui interpelle violemment l'élue lui reprochant la photo. Ceci faisant il s'avance en grande enjambée menaçant vociférant: "je vais vous démolir la... ", sous entendu le montage affiche carriole au sigle du groupe en campagne. Rangeant aussitôt son téléphone en mode photo dans sa poche de peur au contact en fin de course d'un coup malheureux qui l'en priverait, l'élue empoigne aussitôt son vélo et s'en va en direction du portail sud tout en surveillant Denis tout rouge vociférant et l'avertit, calmez vous Monsieur Sabon, attention à ce que vous dites j'enregistre. Ce dernier du tac au tac: "J'en ai rien à foutre connasse" ou "allez vous faire foutre connasse" lui crache-t-il réitérant ainsi une première insulte. Puis il retourne à son véhicule et s'en va en ouvrant lui aussi le portail à distance. Christine finira par se rendre au commissariat à 15h30, car il est fort déplaisant en pleine campagne des municipales de se faire intimider, insulter ainsi par un maire-adjoint lui même en pleine campagne des municipales. (ce n'est pas la première fois qu'il s’énerve après elle, la dernière fois c'était suite à une mention manuscrite qu'elle avait faite sur le PV du bureau de vote dans lequel il est président)

Ben en voilà donc des manières. Pourquoi sont-ils tant fébriles? Peur de perdre la ville. On attend nous avec impatience de faire un audit géant pour mettre à jour tous ces abus et démolir cette image surfaite d'un édile bien net, bien économe, bien efficace. Euh question efficacité la conférence de Canuti de septembre est édifiante! 400 000€ en 9 mois d'économies, juste à l'aide de quelques tableaux bilans. Depuis que les élues les demandent ces bilans. Il est temps qu'ils se rendent compte de leur utilité

 

L'affichage libre est plus que restreint. Réduit à 7 panneaux très mal répartis inutilisables car chaque affiche y est systématiquement arrachées ou recouvertes, cf les nombreux constat sur ce blog. Les rares tribunes libres sont censurées, l'obtention de salle est difficile. C'est pour contrer des méthodes inadmissibles en démocratie, destiné à discrédité, rendre invisible l'opposition la décourager que l'équipe Ma Couleur c'est Orange utilise un vélo et une remorque deux roues ainsi qu'une caravane comme support publicitaire à leur affichage de campagne. A 800 € l'affiche on est en droit de se prémunir.

22 novembre 2014 Soirée festive à Bois-feuillet??

9 décembre 2015 Comment ? justifier ! ce n'est pas possible...

4 décembre 2015 C'est pas bien l'affichage sauvage, hein!

23 septembre 2016 Courrier au Maire: location esplanade Verdi, table et salle...

7 novembre 2016 AVIS à la population/ aux associations: l'espace VERDI est louable.

18 février 2017 Médiathèque des projets et des propositions

7 mars 2017 Salle du conseil municipal: des élus départementaux en conférence de presse comme chez eux?

Repost0
20 décembre 2019 5 20 /12 /décembre /2019 11:12
La gestion du Personnel: bigre la notation aux pieds du chef

Au conseil intercommunal Anne Marie HAUTANT est intervenue sur un unique point à l'ordre du jour (N°7), puis elle est partie. Des conseils à 9h du matin pour des personnes en activité...en fin d'année...c'est beaucoup mais elle a tenu quand même à redire leur quatre vérités aux gestionnaires quant au management très spécial à Orange du personnel féminin Cf Affaire CANUTI, et à la notation particulière laissé à l'appréciation subjective d'un tel personnage (ce qui donc en renforce les "privilèges"). Vous trouverez en PJ le document annexe qui vous permettra d’apprécier.

A la question d'Anne Marie HAUTANT sur la responsable sanctionnée après une affaire de harcèlement sexuel par le DGS, le maire a dit qu'ils avaient été obligé de la réintégrer à cause du fait qu'ils avaient omis de lui signifier que son dossier était consultable, et ce par simple précaution voire faveur. Mais que ça changeait rien, qu'elle était de toute façon absente. Puis il a expliqué qu'elle ne s'était pas présentée à la concertation avec son harceleur...(bizarre non? ironique). Et là le maire à court du mot pour la suite de la procédure s'est retourné sourcils froncés vers un CANUTI captivé par son téléphone, (il n'en a pas levé les yeux durant 1h10 du conseil à part pour une mini information au conseil concernant les mutualisations d'agents "mairie, CCPRO, CCAS", en début de conseil ) Ce dernier a alors daigné marmonner un mot depuis sa chaise: "disciplinaire", pour signifier qu'il y aurait donc une commission de discipline...

Hallucinant!

Le lendemain du conseil communautaire les élues Aimer Ma Ville trouvaient dans leur boite aux lettres en mairie la lettre suivante. ci dessous.

Comme quoi le malaise perdure et perdurera tant que cette équipe restera en place. Plusieurs agents sont en souffrance et on le sait, en, mairie au CCAS, et à l'interco. Il n'y a plus que les municipales pour changer la donne assez rapidement. Nous l'appelons de nos vœux.

La gestion du Personnel: bigre la notation aux pieds du chef
La gestion du Personnel: bigre la notation aux pieds du chef

Présents HAUTANT Anne-Marie (jusqu’au point n°8)

AVRIL Claude, ROCHEBONNE Alain, FENOUIL Jean-Pierre, BISCARRAT Louis,FLEURY George-AndréeBOMPARD Jacques,TESTANIÈRE Gérald, GALMARD Marie-Thérèse, SABON Denis, STEINMETZ-ROCHE Marion, PASERO Jean-Pierre, ARNAUD-PERVEYRIE Carole, BOURGEOIS Claude, BÉGUELIN Armand, GRABNER Chantal, MARQUOT Xavier, CRESPO Anne,GASPA Catherine,

Absents ayant donné pouvoir: LORHO Marie-France pouvoir à BOMPARD Jacques,GIL Sandy pouvoir à GASPA Catherine, LAROYENNE Gilles pouvoir à BISCARRAT Louis, LEMAIRE Marie-Thérèse pouvoir à ROCHEBONNE Alain,MAFFRE Claudine pouvoir à FLEURY Georges-Andrée

FIDÈLE Serge avait donné son pouvoir a BISCARRAT Louis lequel déjà pourvu a bien été obligé d'en abandonné un.

Absents sans avoir donné son pouvoir BOMPARD Guillaume . Ce dernier est totalement invisible de l'eau dans le gaz?

Le maire a dit constatant le quorum atteint qu'il n'avait de toute façon pas besoin de tout le monde. Pourquoi cette réflexion? Alors soit pour signifier à Anne Marie qu'elle pouvait s'abstenir de venir soit pour parler d'autres absents? Allez savoir.

 

Repost0
8 novembre 2019 5 08 /11 /novembre /2019 18:09

Décidément la réaction du maire d'Orange, n'est pas à la hauteur dans l'affaire1 de son DGS.

Au conseil municipal du 8 novembre, il a en toute fin du conseil expliqué qu'il convoquerait les deux protagonistes pour une confrontation. "L'air désabusé, cherchant ses mots, ton je n'y peux mais"2

 

Quelle victime après avoir été ignorée, a envie de rencontrer son bourreau et passer un arrangement entre quatre mur sous la pression politique, hiérarchique...? Quel est l'objectif du Prince d'Orange? Pas de vague? Préserver qui, quoi ? La victime se retrouve réduite à marchandiser son "histoire", un rôle "médiocre"? Et si elle refuse?

Où se situe la réparation, l'estime de soi? Au delà comment réagiront les autres employées qui resteront sous le joug de ce personnage?

 

Questions: Un maire qui se targue de gestion en bon père de famille a-t-il eu la bonne attitude? Fait il la juste part, entre son intérêt, la prochaine échéance, son devoir, l'étique, la "moralité"? Quel regard porteront sur lui les femmes, ses filles, ses petites filles en rapport au mauvais signal donné3? La société ne grandit pas avec de telles déconsidérations, elle régresse. On ne dit pas Merci à Jacques, un vieux monsieur de 75 ans auquel la vie n'a pas encore appris le respect.

 

Les mots du maire quasi in extenso en disent à eux seul bien long. Nous avons essayé de traduire les très nombreuses hésitations

A la demande d'explications fin de conseil,

"Ça, ça me parait déplacé, j’ai reç , j’ai  rencontré le personnel féminin de la ville et de l’interco ce matin avant le conseil municipal. Je vais re rencontré probablement Monsieur Canuti. Euh donc euh  on va voir comment tout ça se passe.

 Il me semble prématuré de de de de déblatérer ici sans les éléments sans les tenant et aboutissant.

Je crois qu’il est préférable de continuer la démarche que j’ai faite qui est une démarche d’écoute et de confrontations"

…Enquête administrative?...

"Non, L’enquête administrative est terminée et il va y avoir euh j’ai rencontré le euh

Je l’ai présenté au bureau de l’interco hier et euh

 on vaaa rencontrer les les deux deuuux impétrants4 lààà, les deuux adversaires , voir si on peut faire une conciliation

si on peut pas faire une conciliation ça partira en commission de discipline."

… Question…sur la difficulté d'une confrontation pour l'agent femme victime

"Écoutez, jeje je  n’ai pas à dévoiler l’enquête administrative qui a été fait par deux fonctionnaires de qualité qui ont fait une excellente étude. Je vais pas vous l’exposer là alors que ceux pour qui ou contre qui ça été fait ne l’on pas eu encore. Donc on va les rencontrer, on va leur présenter l’enquête administrative.

Moi je vais tenter avec le bureau de l’interco dee de de d’arriver à une solution d’entente, qui me parait difficile il est vrai

Et si elle ne peut pas avoir lieu ça partira en commission de discipline"

…Pourquoi vous n’avez pas mis en œuvre protection fonctionnelle, agit dès la connaissance de… ?

"Je savais pas que vous aviez des talents de juriste,

La politesse ça s’apprend vous savez ...Vous me coupez ...on lève la séance...soit vous me laissez parler soit on arrête là..."

Fin du dialogue/monologue

..il s’est énervé d'un coup, hausse le ton, se lève...avant de se rassoir en s'accrochant à une question orale sur la sécurité qu'il attrape au vol pour justifier de se rassoir...et changer de sujet.

 

Affaire du DGS au conseil du 8 nov: une relative prise en considération, bien insatisfaisante.

Contexte ;

Vendredi 8 novembre 2019, 9h,  se tenait un conseil municipal à Orange.

Le conseil municipal qui ne présentait aucun dossier exceptionnel, avait été classé sensible.

Le maire avait convoqué la police municipale.

Le DGS n'était pas dans la salle et est resté invisible.

Dans le hall, l'habituel fils Yann n'était pas là non plus.

Du coté de l’escouade habituelle de communicants, une paire de personne seulement, un à la porte, l'autre dans le dos du maire. C'était le chef du service com, très affairé d’ailleurs - nombreux allé-retours avec l’administration, plusieurs feuillets passés et apartés, air soucieux penché sur son maitre.

Dans ce contexte le conseil, s'est "déroulé selon la norme orangeoise" avec les mêmes abus de langage pour dénigrer sa minorité, avec les même menaces sous-jacente. Sauf que l'habituel brouhaha organisé lorsque les interventions ne plaisent pas, n'avait pas le même allant, il était mou, sans conviction, quasi aucun public... Dans la même veine nous avions noté que les élus majoritaires étaient rentrés dans la salle du conseil majoritairement en troupeau tardivement. Les discussions allaient bon train de le hall. Une mini concertation de dernière minute? Une hésitation à se présenter individuellement?

 

Pour nous l'annonce du maire faite sous la pression, c'est une attitude pragmatique abjecte,  bien trop tardive, ce n'est pas une réponse appropriée vis à vis des agents placés sous l'autorité d'un tel personnage. Il a rencontrée les agents féminin le matin du conseil Où, qui à quel heure? Le conseil commençait à 9h.

 

1 lire en lien les articles du  4 novembre 2019 Jamais responsable, 25 ans de dérives et d'abus , Orange le trou noir de la République

 Conseil communautaire du 4 nov 2019: déclaration d'Anne Marie HAUTANT.

Une employée, Cadre A, directrice d'un "Pôle" à la CCPRO aurait refusé les avances de son supérieur le fameux DGS. Et la voilà sanctionnée, mise au placard, humiliée, insultée etc Ce qui a des conséquences sur sa santé, sur sa carrière, sur ses revenus, sur la considération des uns et des autres etc

Prévenu depuis plusieurs mois, le maire affiche une sorte d'indifférence, il ne sanctionne nullement le fautif. Lequel d'ailleurs s'est permis d'assister nonchalamment, et comme si de rien n'était, au conseil communautaire du Lundi 4 novembre moins d'une semaine après son passage au tribunal pour une affaire de violence avec arme sur une ex et les révélations aux élus communautaires de l'employée en question.

Lundi 4  le maire avait relativisé en riant voire insultant Anne Marie HAUTANT, avant cela il avait totalement ignoré la situation: la mise au placard de l'employée une mère de fillettes, lui préférant son DGS.

En ce qui concerne l'extrême violence avéré du DGS sur sa compagne, les journaux rapporte les parole du maire: "une affaire privé, je ne suis pas juge". C'était avant la communication des courriers dénonçant le management très spécial du DGS . Pour autant le maire savait et une enquête administrative avait été faite rendu au maire.

En conseil le 4 après l'intervention d'Anne Marie HAUTANT en début de conseil communautaire qui en claque la porte en signe de soutien à la victime ,  deux élus de Jonquières demande une commission d'élus ...

 

Le DGS était jugé par le tribunal correctionnel de Carpentras pour « violence avec armes » sur son ex compagne. Lors des débats, le procureur de la République a évoqué « un étranglement jusqu'à perte de connaissance », « une arme de poing 357 Magnum braquée sur la tempe de la victime mise à genoux ».

Le verdict a été rendu en début d’après-midi : 2 ans de prison avec sursis, 15 ans d'interdiction de détention d'armes, inscription au casier judiciaire.
A noter que le DGS avait déjà été condamné en 2012 pour « destruction d'archives publiques » en tant que DGS de la commune de Viviers.

2 N'y pouvoir mais = Ne plus en pouvoir davantage, être impuissant.

Cette expression très ancienne campe bien le personnage. Elle date du XIIe siècle. Elle emploie le terme « mais » qui vient du latin et signifie « plus » ou « davantage ». De nos jours, ce sens a disparu. À l'époque, on l'utilisait pour dire « ne plus en pouvoir davantage ». Cf le dictionnaire . C'était déjà un progrès par rapport aux sourires sous entendu et à l'ironie du 4 nov...

3/ Mauvais signal: Nos sociétés fonctionnent sous un système hiérarchique. Des personnes sous une autorité hiérarchique travaillent aux biens et service de tous. Elles dépendent de cette autorité qui a des devoirs envers elles. Elles consentent à cette autorité dans la mesure où elles se sentent en sécurité, respecté etc

Dans ce système lorsqu’une personne faute, il y a trois acteurs à considérés pour rétablir la confiance .

Il faut considérer le fautif, la victime, mais aussi la société spectatrice. Si le signal est faux l'autorité perd l’estime, la légitimité et le groupe "société" est impacté: le dicible, l'acceptable, la norme, la moralité change de frontière. En l’occurrence on recule dans le droit au respect de la femme encore une fois.

4 Impétrant un emploi inadmissible et une méconnaissance de la langue française.

Dire les deux impétrants implique qu'il met les deux personnes victime/plaignante et harceleur avec la circonstance aggravante qu'il était un supérieur hiérarchique, sur le même plan. Il induit un doute sur la crédibilité de la plaignante. Sur quels éléments? L'enquête administrative? Diligenté par ses soins?

Ensuite selon l'académie française il y a un grave contresens. Le nom impétrant a un sens précis dans la langue du droit et de l’administration. Ici force est de constater qu’il l’emploie à tort, peut-être parce que son caractère un peu savant peut donner une teinte d’érudition à son propos. Mais quelle inconscience !  Impétrant désigne en effet une personne qui obtient un titre, un privilège d’une autorité compétente, et il s’emploie en particulier pour nommer celui qui vient de réussir un examen. C’est donc un grave contresens de le confondre avec des requérants, des mis en cause dans une affaire, des personnes qui attendent une décision de leur hiérarchie qui plus est de type, sanction/reconnaissance préjudice etc

 

Repost0
4 novembre 2019 1 04 /11 /novembre /2019 09:57
Conseil communautaire du 4 nov 2019: déclaration d'Anne Marie HAUTANT.

9 h00 ce lundi 4 nov pluvieux conseil communautaire.

Vu la position du maire par rapport à l'affaire de son DGS.

Vu la présence de ce dernier dans la salle,

Vu le courriel reçu par tous les élus communautaires le 30/10/19 à 20:21 de la part d'une employée de la CCPRO se plaignant du comportement de ce DGS, leur supérieur.

Vu la correspondance avec Monsieur le Président de la CCPRO jointe à son courriel

Vu les mails à M CANUTI, à la directrice des RH fournis également avec le courriel

Vu que l'enquête administrative rendue le 28 octobre 2019 au président J Bompard. Enquête dont rien n'a transpiré aucune communication, ni présentation des conclusions.

Vu la déclaration du président maire maintenant le DGS dans ses fonctions

Vu qu'Anne Marie HAUTANT a demandé en conseil communautaire la parole en préambule et qu'elle le lui a été refusée.

Elle a annoncé qu'elle ferait par écrit sa déclaration à l'attention du président pour l'interpeller sur ses responsabilités.

Ce qu'elle a immédiatement mis a exécution et a quitté le conseil communautaire séance tenante alors que le président maire l'insultait: "vous avez déversé votre vomi" en guise d'au revoir.

Contexte: Le président de la CCPRO a refusé de me donner la parole en début de conseil du 4 nov 2019, 9h00 Voici ce que j'avais à lui dire.

 

"Je souhaite vous faire part de mon indignation monsieur le président de la CCPRO et maire d’Orange alors que vous couvrez votre DGS, nommé en septembre 2014, malgré des faits gravissimes rendus publics : violences avec arme sur son ex-compagne,  destruction d’archives publiques, présomption d’abus de position dominante sur certaines personnes de l’administration.

 

Enfant, j’ai été témoins de violences de cette nature et c’est avec une grande émotion, et avec un immense dégout que je constate votre soutien sans faille à un homme qui fait preuve d’une rare constance dans ses turpitudes qu’elles soient privées ou publiques.

 

Vous êtes donc de ceux qui sont capables de couvrir les pires dérives de l’humanité qui si elles font parties des sociétés, ne doivent pas être acceptables en positions de pouvoir. Ceci revient donc à soutenir des comportements déviants qui sans doute vous rendent de nombreux services."

 

Anne Marie HAUTANT  4 nov 2019

 

Lettre de l'employée reçu par mail le 30 à 20h21

 

> > Objet : Information importante
> >
> >

Messieurs dames les Élus de la CCPRO,


> >

J'apprécie travailler avec vous, c'est la raison pour laquelle je vous tiens informés de la situation.


> >

Comme vous le savez, M. Canuti a été condamné hier à une peine inscrite au B2 du casier judiciaire.


> >

Je suis moi aussi victime de M. Canuti dans un cadre professionnel.
> >


> >

Voici ici ma correspondance avec Monsieur le Président de la CCPRO pour dénoncer cette situation, dans l'espoir d'un accord amiable qui regrettablement n'a pas abouti malgré une enquête administrative dont le rapport a été rendu à M. le Président le 28 octobre matin.
> >


> >

En l'absence de toute perspective, je suis contrainte de me défendre en faisant un recours et en diffusant l'information.
> >


> >

J'ai subi bien trop d'humiliations, de grossièretés et de manipulation psychologique de la part de M. Canuti. Et en plus c'est moi qui suis sanctionnée. Cette situation est-elle acceptable selon vous ?


> >

J'ai toujours respecté ma place de fonctionnaire et le pouvoir de décision des Élus : je ne dérogerai jamais à ce principe fondamental de la fonction publique quelles que soient les pressions que M. Canuti a pu exercer sur moi pour que je fasse l'inverse, et qui en partie m'a valu son courroux.
> >
> >

Par la présente je dénonce ce que j'ai vu et subi d'illégal, ce qui fait partie de mes devoirs de fonctionnaire.


> >

Je me tiens à votre disposition le cas échéant.

A la fin du conseil l'élue de Jonquières, Claudine Maffre, a pris la parole pour demander la réunion d'une commission d'élus pour enquêter. Le maire de Jonquières, Monsieur Biscarrat, a alors demandé a ce que cette commission voit le jour rapidement. Jacques Bompard a accepté avec un sourire ironique. Qu'en sera-t-il?

Repost0
1 novembre 2019 5 01 /11 /novembre /2019 06:52
Toujours pas vendu, merci de bien vouloir le démolir.

Depuis des lustres la ville "cherche à vendre" un immeuble désaffecté (anciennement à usage de centre de démodulation téléphonique), à l'angle de la rue Auguste Lacour-avenue de l’Arc de Triomphe. 

Au détour d'une délibération actant la vente, vente qui n'a donc pas été finalisée, les élues Aimer Ma ville s'était intéressée au dit bien et avaient proposé un autre projet.

Le bien n'est pas vendu, tant mieux.

Monsieur le maire saisissez donc l'opportunité de nous écouter :

  • Démolissez cet immeuble disgracieux qui n'a plus lieu d'être et forme un rétrécissement détonant avec la large avenue de l'Arc. Rétablissez un ensemble harmonieux avec la placette d'en face. Cette verrue défigure l'entrée de ville.

Merci.

29 mai 2018 Aménagement un peu d'imagination SVP

Le 25 mai 2018 le maire criait victoire il avait vendu 150 0000€ ce bâtiment. Fin 2019 ce bâtiment reste en vente à 180 000€ . Veut on réellement le vendre? Qu'est ce qui a fait capoter la vente?

 

Les conditions de vente sont à lire dans le document en lien pour comprendre pourquoi il est difficile de conclure avec la ville.

C'est le seul bien à vendre aujourd'hui sur le site de la ville.

Nous n'avons toujours aucun renseignement sur les biens mis en location. La discrétion de ces mises en location ne nous conviennent pas.

On attend toujours un listing des biens communaux...120 logements désaffectés Cf. la CRC une aberration économique. Même le DGS le dit.

Repost0
28 octobre 2019 1 28 /10 /octobre /2019 07:33
Employés pour l'élaboration d'un projet d'administration/mandat 2020-2026: Est ce normal ?

Propos tenus par le directeur général des services municipaux devant des chefs de services.

Le DGS d'Orange:

"On arrive en fin de mandat,

c'est toujours bon d'avoir un bilan de ce qui s'est passé, sur les possibilités sur la commune,

et surtout on arrive àaa ...très bientôt à un nouveau mandat

et partant du principe, en tout cas pour moi que euh

que la réussite est une eeeuh

électorale est une évidence...

Bref le discours est ponctué d'hésitations qui traduisait un embarra certain devant l'exercice et qui si on vous les rapportent toutes nuises à la compréhension des propos.

Reprenons donc en les lissants, mais vous pouvez toujours les écouter sur Facebook : Le Journal d'Orange.

Le DGS d'Orange:

"On arrive en fin de mandat, c'est toujours bon d'avoir un bilan de ce qui s'est passé, sur les possibilités sur la commune, et puis surtout on arrive très bientôt à un nouveau mandat, et partant du principe, en tout cas pour moi que la réussite électorale est une évidence, sinon je ne serai plus là pour vous en parler, parce que ce ne serait plus vraiment mon problème, partant de ce principe là je décide de savoir où l'on va. Donc ce que l'on va faire ensemble c'est une série de projections de services et cette série de projections de service une fois synthétisée et en lui ajoutant des objectifs ça doit devenir un projet d'administration."

 

Wouah...

Qu'en penser?

Le candidat Bompard en panne de nouvelle chimère pour sa campagne 2020?

Orange Autrement, les élues Aimer Ma Ville, s’étonnent qu’un Directeur Général des Services, rémunéré par l’argent public, demande à des fonctionnaires territoriaux d'établir une sorte de pré programme pour la campagne électorale des municipales 2020 à partir du bilan de la mandature 2014-2020. Toute l'administration orangeoise serait-elle adhérente à la Ligue du Sud? En tous les cas convoquée par le DGS la voilà chargée d'établir le pré-programme de cette formation politique en lieu et place des élus?

Après "le mandat de l'eau pas chère" (2001-2008), le "mandat de l'éco-quartier" (2008-2014) et le "mandat de la colline" (2014-2020) force est de constater l'échec global de toutes ces belles promesses. En panne de nouvelle chimère  pour la campagne à venir le candidat Bompard se tourne vers l'administration, DGS en tête.

Compte tenu du retard considérable de la ville sur les enjeux majeurs du siècle, nul doute que la liste devrait être longue.

Dans le présent contexte ce projet d'administration est assimilable à un projet politique, relevant d'un travail partisan, de militant, voire d'employés du parti. En aucun cas  celui des fonctionnaires territoriaux, qui plus est commandé par un DGS ...

 

 

L'actuel DGS d'Orange a été embauché en septembre 2014, à la place du précédent 'partit' à la CCPRO ...un poste qui s'avèrera n'être qu'un canot de sauvetage percé.

Fin 2018 suite à la démission de la DGS du feu président de l'nterco A Rochebonne le voilà propulsé DGS de la CCPRO tout en conservant son poste à la mairie. Dans la foulée Bompard maire captait la présidence de l' Interco.

L'équipe du RN constitué pour les municipales de mars 2020, qui affronte son ex allié à Orange et s'affiche contre le système Bompardien en place, le père, la mère, les fils, le DGS et compagnie, a publié sur son site Facebook "Le Journal d'Orange" deux extraits d'une réunion des services. Services convoqués par le DGS de la ville le 6 septembre 2019 dans l'ex espace Ricci rebaptisé par le prince d'Orange, salle St Martin au Théâtre Municipal.

Dans le premier extrait le DGS avoue ne pas être en mesure de se projeter dans l'avenir pour les plus de 100 000 m2 d'immeubles acquis par la ville et inutilisés à ce jour.

Le second extrait qui était annoncé avec un certain suspense a été publié le 25 octobre, le DGS demande aux services un drôle de travail...

 

Repost0
25 octobre 2019 5 25 /10 /octobre /2019 06:46
Réunions de quartiers, mon oeil!

Étranges multiplications d'événements dont des réunions publiques...

D'habitude des réunions de quartier sont programmées de temps à autre en mairie.

D'une part elles ne sont jamais régulières sur l'année, il y avait des mois, des trimestres, voir des semestres entier sans qu'aucune ne soit programmée... Elles sont devenues mensuelles au printemps 2019, et là à la rentrée de septembre la CCPRO et d'autres instances s'en mêlent multipliant pour le prince d'Orange les occasions de faire le beau à la tribune.

Donc oui il y a eu, et il y aura sous couvert d'information CCPRO/autres institutions/ mairie,  plusieurs réunions d'informations par mois à partir de cette rentrée de septembre. Et c'est une nouveauté non permise en temps de campagne

En fait, nous sommes en période électorale, une période qui réglemente la communication du sortant et le changement de rythme dans de tel événement peut être assimilé à un détournement de moyens municipaux pour de la propagande électorale du candidat maire

Du reste notez que la publication des élus minoritaires, elle a été totalement interdite sur les média municipaux. Nous avons envoyé une tribune libre, elle n'a pas été publiée...

Alors que dire de tout ça? Et bien il suffit de se rappeler de la fanfaronnade d'un Guillaume en tout début du mandat moquant le score des élus minoritaires et se vantant pourtant pour eux l'équipe majoritaire de ne quasi pas avoir fait campagne.

Bigre quel culot ce jour là, la campagne Bompardienne est perpétuelle. De plus on le constate elle se fait pressante à travers de tels subterfuges qui utilisent sans complexe les moyens municipaux, tout en entravant à qui mieux mieux la communication ordinaire des minorités., ne parlons pas de propagande. De vrais panneaux libres expression? Vous plaisantez, il n'en existent pas à Orange.

 

 

ici clic pour lire l'article parlant de la délib de décembre 2014

A savoir que les élus Aimer Ma Ville qui utilisaient en 2014 un chevalet pour signaler leur local de campagne en journée ne pourront plus le faire. Ce moyen sans doute trop visible a été interdit expressément et quiconque transgressera sera verbaliser... idem pour l'affichage.

Pendant que la ville instituait courant du présent mandat la distribution de sa propagande par un stand sur le marché tenu par des employés...et mi 2019 pile avant les élection apparait de jolis présentoirs cartonnés en couleur installé dans les commerces pour mettre à disposition les revues municipales.

 

En janvier, février , mars, avril  2019...Réunion d'informations?

Le 22 mai réunion publique du maire à l’hôpital quartier Hôpital-La Blissone-Bord de l'Aygue

Le 26 juin réunion en mairie quartier Martignan

Le 2 juillet en mairie réunion de présentation de la révision du règlement local de publicité.

Le 28 Août réunion publique en mairie cible les commerces, les commerçants

Le 5 septembre réunion en mairie travaux gare par les ingénieurs de la SNCF et de la CCPRO 

Le 19 septembre réunion en mairie du quartier des Sables la ville et la CPPRO conviaient

Le 23 septembre en mairie réunion du quartier de l'étang, et route de chateauneuf.

Le 15 octobre c'était la réunion d'information sur la gare multimodale et les voiries alentours, (en  théorie mené par la CCPRO mais réunion en mairie ou l’omnipotent maire n'a pu se retenir d'intervenir à la place d'un A Rochebonne présenté comme responsable des travaux mais resté totalement  en retrait sur le coté et muet)

Le 30 octobre réunion publique pour le centre ville en mairie

Le 5 nov à Camaret réunion publique sur le SCOT...

Le 6 nov  en mairie ce sera la réunion de présentation de la révision du règlement local de publicité.

C'est a chaque fois une vitrine médiatique pour l'édile.

Ah oui juste en info annexe en cette période électorale ou il est inquiet pour son maintien un luna parc sera présent durant les fêtes de fin d'année...

 

Repost0
23 octobre 2019 3 23 /10 /octobre /2019 14:48
Charte de l'élu local, c'est dans la loi.

Lequel de ces principes déontologiques a été respecté par l'équipe Bompard à Orange?

Charte de l'élu local : texte du code général des collectivités territoriales Article L1111-1-1

 

Les élus locaux sont les membres des conseils élus au suffrage universel pour administrer librement les collectivités territoriales dans les conditions prévues par la loi. Ils exercent leur mandat dans le respect des principes déontologiques consacrés par la présente charte de l'élu local.

Charte de l'élu local

1. L'élu local exerce ses fonctions avec impartialité, diligence, dignité, probité et intégrité.

2. Dans l'exercice de son mandat, l'élu local poursuit le seul intérêt général, à l'exclusion de tout intérêt qui lui soit personnel, directement ou indirectement, ou de tout autre intérêt particulier.

3. L'élu local veille à prévenir ou à faire cesser immédiatement tout conflit d'intérêts. Lorsque ses intérêts personnels sont en cause dans les affaires soumises à l'organe délibérant dont il est membre, l'élu local s'engage à les faire connaître avant le débat et le vote.

4. L'élu local s'engage à ne pas utiliser les ressources et les moyens mis à sa disposition pour l'exercice de son mandat ou de ses fonctions à d'autres fins.

5. Dans l'exercice de ses fonctions, l'élu local s'abstient de prendre des mesures lui accordant un avantage personnel ou professionnel futur après la cessation de son mandat et de ses fonctions.

6. L'élu local participe avec assiduité aux réunions de l'organe délibérant et des instances au sein desquelles il a été désigné.

7. Issu du suffrage universel, l'élu local est et reste responsable de ses actes pour la durée de son mandat devant l'ensemble des citoyens de la collectivité territoriale, à qui il rend compte des actes et décisions pris dans le cadre de ses fonctions.

Repost0
12 octobre 2019 6 12 /10 /octobre /2019 21:14

Le repas du maire fait suite, aux repas clôturant la journée des associations et ouvre la campagne des très chers festins de fin d'année. Repas des anciens, colis des anciens, lunch des fonctionnaires, vœux du protocole, vœux aux associations, vœux aux nouveaux arrivant, lunch avec les forces de l'ordre...

Le calendrier de ces festivités dispendieuses est un rituel bien en place mais ...

Quid du coût pour le contribuable à travers les cadeaux cachés ? Qui plus est souvent à des non Orangeois...

Explication à travers le repas du maire...

Cette année le repas du maire est en octobre .

Selon le marché public il revient à la ville hors animation à 17€HT

La participation demandé à monsieur madame tout le monde est de 14€...

Pour le seul repas, le contribuable lambda en a pour 3€ par tête de pipe. Premier cadeau : 500x3€ =1 500€HT  (à multiplier par la TVA)

Une broutille ? Ben c'est plus que la subvention annuelle au secours populaire par exemple.

A ces trois 3€ HT, il faut ajouter d'autres faux frais, l'animation, le nettoyage, les agents de sécurité, la déco, les fluides etc Soit d'autres cadeaux = ??? un certain coût

500 convives maxi sont attendus, mais une décision du maire affecte au maire 100 tickets de repas gratuit qu'il distribuera à discrétion à ses invités. 100 sur 500 c'est beaucoup, 1/5 des convives ... 100  cadeaux: 14x100 =1400€.

Ces 100 tickets réservés à l'attention des invités du maire c'est récurent pour toutes les manifestations ? Oui milord cette question se pose car on a déjà aperçu ce genre de décision du maire...qui se répètent au fil des manifestations et des années...

Bref...

Voilà une générosité suspecte lorsqu'on pérore à longueur de journée être très exigeant, car  très soucieux de l'argent du contribuable.

L'addition c'est pour qui nous les contribuables orangeois...

Une décision du maire pour des cadeaux que se réserve le maire...

 

 

Repas du maire: un cadeau, des cadeaux, 100 cadeaux...
Repas du maire: un cadeau, des cadeaux, 100 cadeaux...

Décisions du maire

N° 429 fixe le prix du repas de la Libération de la Ville , dimanche 25 août 2019 à 15€

et dit que 100 tickets repas gratuits seront mis à la discrétion du décisionnaire.
 

 

Repas du maire: un cadeau, des cadeaux, 100 cadeaux...
Repost0

Culture à Orange

Association "Ben Lèu"

Cours de Provençal pour adulte, pour débutant.

Pour ceux qui n'y connaissent rien!  

Calendreta .

mardi 18h00-19h30.

Contact 04 90 34 94 47

 

Chorégies 

 

AGORA
16 Rue reine Wilhelmine 84100 Orange 04 90 51 71 18

http://www.agorange.net/


THEATRE DU SABLIER

37, Crs Aristide Briand à Orange

Tel 04 90 51 14 03

Ateliers et Week end de théatre, danse, écriture, peinture. Spectacles

http://www.theatredusablier.com/


Le Café Littéraire

Association  Culturelle

Soirée autour d'un livre ...

Le site du café littéraire

  

Ciné  Forum
Impasse du parlement 84100 Orange

Librairie Elan Sud

Rue de Rome(ancienne rue des Phocéen)  lien 

Association ELU
pour les amoureux du livre
http://elansudeditions.over-blog.org

 

Orange Bleue Librairie

Lectures, débats, expos, signatures

http://www.orangebleue-librairie.com

 

  L’écran Magique.