Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'Orange Autrement
  • Le blog d'Orange Autrement
  • : Groupe de citoyens de la ville d'Orange, soutenant deux élues au conseil municipal: Anne-Marie HAUTANT et Christine BADINIER. Opposition au maire d'extrême droite depuis 2001.
  • Contact

Pour aller plus loin

 

Gestion ahurissante = appauvrissement général.

2017 Huitième anniversaire du gâchis de la piscine des Cèdres!

80% du budget investissement = routes et trottoirs

Orange perd des habitants, des emplois, des entreprises.

Orange n'attire plus les touristes,

Prélèvements excessifs sans les services

lien vers facebook

Consulter les rapports de la chambre régionale des comptes.

2001 à 2010 clic ici

mais aussi

1990 à 2001 clic ici  

Rechercher

Soutien

Assurer votre soutien, c'est possible !

 

Contactez nous ou manifestez votre soutien en venant aux conseils municipaux. Nota : Les élus d'opposition au conseil municipal ont chacun une boite aux lettres à leur nom dans le hall de la Mairie.

nous écrire : orange.autrement@laposte.net

 

Archives

Agenda

Conseil communautaire

  lundi 23/10, 18h30, Salle Dufays, à Châteauneuf-du-Pape Annulée

Lundi 20 Novembre 2017, à 18h30, à Orange (au Théâtre Municipal)

Conseils Municipaux à 9h

   27 oct, 23 nov, 14 déc


Commission éducation  10 oct à 18 H 00 

Commission Finances    10 oct, 7 nov, 28 nov à 17h30.

Commission urbanisme infrastructure  11 oct annulée, 8nov,  29 nov à 17h00

 

 

 

 

17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 19:10

Le projet du plan local d'urbanisme précise non seulement le Droit des sols, mais se doit d’être un véritable document du projet urbain cohérent à court, moyen, long terme. En outre, le PLU doit être compatible avec, à minima pour une ville dans la situation d’Orange, le PADD, la loi SRU, le SDAGE, le PPRI et compréhensible par tous selon la nouvelle législation.

 

Malheureusement, les uniques documents qui nous ont été présentés à l’enquête publique du 11février 2011 au 11 mars 2011 sont non seulement truffés d’incohérences concernant le simple volet du Droit du sol, mais en plus ne répondent ni aux objectifs fixés par la municipalité en 2004, ni aux grands principes du droit de l’urbanisme, ni aux orientations générales affirmées dans le PADD, et ne tiennent pas compte des observations faites par la préfecture le 2  juillet 2010.

 

 Par exemple sont largement négligées les questions concernant : la redensification de la ville, la mixité des zones urbaines, les moyens de transport en commun, les déplacements « doux », la création d'équipements garants d'une vraie animation de la cité, la politique touristique, l’accessibilité.

 

Ce projet, malgré certains points positifs, ne concorde pas de façon satisfaisante aux besoins futurs de la ville d’Orange. En effet, personne ne peut nier qu'Orange souffre de plusieurs problèmes, à savoir un tissu urbain peu dense avec des quartiers à la « structure urbaine décousue », un centre ville qui se désertifie, tant sur les plans des commerces que des logements vacants ou insalubres, des nuisances générées par des axes d'une circulation très dense, un trafic de transit par le centre-ville excessif notamment devant le théâtre antique, toute une partie du territoire de la ville exposée à des risques d'inondations...

 De même, une production architecturale qui n'est pas à la hauteur, du fait du manque d'exigence qualitative de la part des pouvoirs publics d’une part, et de la structure et de l'origine de la commande qui reste privée, peu contrôlée et peu orientée vers la qualité, d’autre part.

 

 Très grave ; ne sont incluses dans ce PLU aucune des dispositions du grenelle II.

 

Du point de vue croissance démographique, notre ville stagne, les chiffres de l’INSEE montre que nous avons perdu près de 500 habitants en un an. Pourtant la projection démographique faite dans le PLU prévoit une croissance dynamique.

 

Autres incohérences : l’absence de prise en compte des structures existantes telles qu’écoles, maisons de retraite, collèges, lycées… pour planifier les divers aménagements, lieux de vie, afin de promouvoir le mieux vivre ensemble et les liens inter-générations.

 

Les enjeux majeurs de ce siècle sont la préservation des ressources en eau potable et en terres agricoles. Il nous faut aussi favoriser les déplacements doux et les transports en communs, développer la collecte des déchets recyclables.

Projeter d’urbaniser plus de 300 hectares de terre agricole, projeter l’implantation d’une carrière sur 100 hectares supplémentaires et projeter une déviation sur 150 autres hectares est une politique qui dans le contexte d’Orange ne se justifie pas comme l’ont souligné plusieurs intervenant sur cette enquête publique.

D’autre part l’implantation de structures excentrées sans prévoir de services adéquats de proximité, de lieux de vie, de liaisons urbaines,… est en contradiction avec la loi SRU, le PADD de la ville.

 

 

Afin de mobiliser la population, seule façon d’identifier efficacement des erreurs dans les  relevés administratifs ou des aberrations, l’élaboration du PLU  aurait mérité une véritable concertation. Les efforts dans ce sens sont pour nous très largement insuffisants comme le prouve le bilan de concertation. (Moins de 80  remarques sur 6 ans...)

 

Nous qui connaissons les capacités de mobilisation de la mairie pour des sujets qui l’intéressent vraiment - voir récemment la pétition pour le complexe aquatique : 2500 signatures en 15 jours-, nous mesurons ce qui relève d’un mépris dangereux pour l’avenir de la cité, de sa population, de son environnement.

(Pétition ayant pris des allures de propagandes scandaleuses. Réunion publique, multiples déclarations, articles dans la presse, 4 pages dans la revue municipale, puis coups de fils et courriers aux présidents des associations, aux directeurs d’écoles. Des feuillets de la pétition étant même apportés lors d’assemblées générales des associations par des conseillers municipaux qui les faisaient eux même signer; d’autres ont été distribués largement sur le marché local,ou bien ont trônés sur les comptoirs dans les magasins, chez les artisans...)

 

D’autre part dans les documents du projet, il est à déplorer qu’Orange, ville très riche sur le plan du patrimoine historique de renommée mondiale, possédant deux monuments classés à l’UNESCO depuis 1981, classée jusqu’en 1995 « Villes et Pays d’Art et d’Histoire » ne dispose pas de ZPPAUP (Zones de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager)

 

Aujourd’hui, ce projet très incomplet, sans perspectives cohérentes, qui ne prend en  compte ni la loi, ni l’intérêt général, est un nouvel et grave échec pour la municipalité.

Echec d’autant plus regrettable que c’est nous Orangeois qui sommes perdants.

Est-ce voulu pour rester en mode POS ?

Nous sommes éberlués par ce manque de considération pour nous mêmes habitants d’Orange, pour l’avenir de notre cité.

 

Rappelons ici que  Monsieur le maire a déclaré en conseil municipal lors de l'arrêt du Projet d'Aménagement et de Développement Durable  : « J’inscris dans le PADD  ce que certains veulent entendre mais bien entendu  il est impossible de respecter tous ces diktats dans le PLU d’Orange ! »

 

Et bien monsieur le maire vous pouvez être fier de votre travail !

Partager cet article

Repost 0
Published by Orange Autrement - dans PLU
commenter cet article

commentaires

moro 19/03/2011 16:14


je pense que refuser la déviation c'est soit un gag soit se moquer des personnes qui ont des terrains gelés depuis 1960. Ces terrains ne sont plus exploités depuis des décennies. Les riverains de
la N7 en ont assez des nuisances de cette nationale qui n'est ni controlée ni règlementée. Pourquoi n'utilise-t-on pas les memes devoirs que qur Piolenc. Certes la N7 traverse cette agglomération,
mais avec une vitesse limitée à 50 km/h pour les véhicules légers et 30 Km/h pour les poids lourds et surtout avec des controles efficaces.
Je sais bien que le gouvernement et l'UMP sont contre la déviation d'Orange, mais quelle est leur motivation ? Ce ne sont certainement pas pour le respect des terrains agricoles. Plus personne ne
les cultive. Ce sont de pures raisons budgétaires et d'autres villes qui ont les faveurs de cet organisme politique ont le droit de vivre en paix, éloignées des bruits des motos pétaradantes et des
poids lourds, qui pour des raisons économiques que je ne conteste pas, abandonnent l'autoroute. Mais nous, orangeois, qui devont payer nos taxes foncières, devons nous aussi subir ses nuisances
sonores et visuelles sans contre-partie. Tous ces immondices jonchant la N7, ne sont-ils que notre héritage présent et futur ?
pourquoi ne pourrions-nous pas vivre comme tous les orangeois, dans le calme et la sérénité ? Sommes-nous condamnés depuis des décennies et pour les décennies futures à vivre dans le bruit, au
milieu des immeubles immondes, pour le plaisir de certains, qui se foutent de notre environnement. Alors, il faut se mobiliser. mais apparamment, il n'y a pas beaucoup de volontaires. Vous préférez
subir plutôt qu'agir. C'est désolant.


Culture à Orange

Association "Ben Lèu"

Cours de Provençal pour adulte, pour débutant.

Pour ceux qui n'y connaissent rien!  

Calendreta .

mardi 18h00-19h30.

Contact 04 90 34 94 47

 

AGORA
16 Rue reine Wilhelmine 84100 Orange 04 90 51 71 18

http://www.agorange.net/


THEATRE DU SABLIER

37, Crs Aristide Briand à Orange

Tel 04 90 51 14 03

Ateliers et Week end de théatre, danse, écriture, peinture. Spectacles

http://www.theatredusablier.com/


Le Café Littéraire

Association  Culturelle

Soirée autour d'un livre ...

Le site du café littéraire

  

Ciné  Forum
Impasse du parlement 84100 Orange

Librairie Elan Sud

Rue de Rome(ancienne rue des Phocéen)  lien 

Association ELU
pour les amoureux du livre
http://elansudeditions.over-blog.org

 

Orange Bleue Librairie

Lectures, débats, expos, signatures

http://www.orangebleue-librairie.com

 

  L’écran Magique.