Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'Orange Autrement
  • Le blog d'Orange Autrement
  • : Association regroupant des citoyens de la ville d'Orange, créée pour soutenir les élus minoritaires et informer les orangeois-es sur la réalité de la gouvernance du maire d'extrême droite.
  • Contact

Pour aller plus loin

 

Gestion ahurissante = appauvrissement général.

2021 Anniversaire des douze ans du gâchis de la piscine des Cèdres!

80% du budget investissement = routes et trottoirs

Orange perd des habitants, des emplois, des entreprises.

Orange n'attire plus les touristes,

Prélèvements excessifs sans les services

lien vers facebook

Consulter les rapports de la chambre régionale des comptes.

2001 à 2010 clic ici

mais aussi

1990 à 2001 clic ici  

Rechercher

Soutien

Assurer votre soutien, c'est possible !

 

Contactez nous ou manifestez votre soutien en venant aux conseils municipaux. Nota : Les élus d'opposition au conseil municipal ont chacun une boite aux lettres à leur nom dans le hall de la Mairie.

nous écrire : orange.autrement@laposte.net

 

Archives

Agenda

Conseil communautaire

Aucune date connue

 Conseils Municipaux à 9h

Aucune date connue

Commission Finances    7 septembre

Commission urbanisme infrastructure 

Commission Affaire sociale  Aucune date

Commission éducation  Aucune date

Commission électorale nouvelle forme, convocation juste avant des élections une parodie de contrôle du boulo du maire

 

 

 

 

6 juin 2018 3 06 /06 /juin /2018 12:58

Afin de garder trace de toutes les péripéties de bien mauvaise foi, et abus de toute espèce qui sont opposés aux élues, ici dans leur légitime demande de local, voici les derniers échanges.

Lundi 4 juin les élues ont envoyé un courriel au maire d'Orange. Voir le précédent épisode

Lequel maire se dispense bien de répondre en laissant son jeune dir cab jouer le petit démon.

Ce dernier vient d'envoyer en guise de réponse aux questionnement et à la demande de la nouvelle convention une fin de non recevoir pour cette dernière demande: "La convention attend signature point, Aucun document Imprimé  ne leur sera envoyé."

Imprimé.??? D'où sort donc cette exigence. Et quand bien même, quel en serait le souci?

Le reste du courriel est totalement ignoré, comme de bien entendu. (Voir capture écran du courriel réponse de BASTIEN GORSE.

Les élues insistent par retour de courriel dans leur demande de consultation de la nouvelle convention. 

Tout semble bon, même les plus lourdes réponses pour éviter coute que coute de mettre à disposition un local décent.

Sinon comment expliquer l'usage de tel procédé?

Le despote, qui use de la misère sociale, des failles de la législation, des lourdeurs des procédure administratives, de mauvaise foi, des vices des lois, d'abus de toute espèce et qui est ennemi de la transparence, sert à quoi? à qui? 

 

 

Local de l'opposition décidément, mauvaise foi, chicane: rien ne leur fait peur.
Local de l'opposition décidément, mauvaise foi, chicane: rien ne leur fait peur.
Local de l'opposition décidément, mauvaise foi, chicane: rien ne leur fait peur.

"Les opposants à la transparence se rangent dans trois catégories : les malfaiteurs, qui cherchent à se dérober au regard d'un juge ; les despotes, désireux d'étouffer une opinion publique dont ils redoutent la force; les incapables qui veulent éviter de se justifier.(J Bentham)"https://twitter.com/anticor_org

 
Repost0
26 mai 2018 6 26 /05 /mai /2018 07:04

Le local d'opposition c'est toute une histoire. Pour ceux qui suivent : Toujours aucun local. Dernières nouvelles et plus

La première demande a été faite en septembre 2014.  Une convention a été signée le 11 avril 2018, après moultes péripéties, revirement, changement de lieu etc. Ce 25 mai 2018 en fin de conseil, les élues ont appris que finalement les clefs du local, pour lequel elles avaient le 11 avril signée une convention, ne leur seront jamais remises...

A l'issue du conseil interpellée sur le sujet, la responsable du service juridique Sandrine LADET a présenté en deux mot :

  • 1- la coupable: l'amiante (euh quel pressentiment dit donc)
  • 2- la solution de remplacement définitive = un petit bureau au second de la maison de la solidarité, passage du four Capelu
  • 3- la convention : les élues étaient supposées la signer séance tenante sans l'avoir consultée.
  • 4- un mail avait été envoyé aux élues la veille dans l'après midi ( avec un descriptif mais sans la convention et comme aucune des deux n'avait consulté sa boite mail... ).

D'un local de 36 m2 au RdC en 2014, on était passé à deux petites pièces de 9 et 11 m2 une à l'étage et une au RdC, avec deux marches pour y accéder,  ce qui était déjà problématique rien que pour recevoir les plus fidèles colistiers en réunion de préparation des conseils,) les voilà donc cantonnées à travailler selon cette responsable juridique qu'à deux pour préparer les conseils dans un petit bureau. Les colistiers, recevoir du public? Ah ben non! Ce ne serait pas prévu par les textes...

La première question qui nous vient à l'esprit pour ce nouvel épisode c'est celle de la mauvaise excuse, aujourd'hui c'est l'amiante.

D'une part l'étude de recherche d'amiante selon le calendrier remis aux élues devait être faite en février. 

Pourquoi donc avoir tant trainer pour mettre sur le tapis cet argument? Est-ce que c'est l'amiante qui fait peur au maire où bien deux élues d'opposition. Deux femmes face au clan Bompard...

D'autre part nous serions bien curieux de consulter le rapport d'expertise constatant cette présence d'amiante. Gageons que personne ne pourra jamais l'obtenir.

Constatons la dégradation de l'offre. D'un local peu visible mais convenable en grandeur et accessibilité, les élues se sont vues proposer un local plus visible (et peut être trop) mais bien moins grand et peu commode puis par un tour de passe passe "magie amianté", elles sont supposées atterrir (même ça ce ce n'est pas gagné) dans un bien riquiqui et invisible bureau. Et que le deal est bien là! Leur invisibilité.

Du reste des locaux, propriétés de la mairie, disponibles immédiatement sans travaux sont légions.

Le problème tout le monde l'a compris c'est bel et bien le maire qui ne veut pas octroyer un local. La manipulation est grossière, qu'importe se dit-il. Tel un roi qui n'a que faire de la démocratie, d'un préfet, de la loi.

Pour les élus ligue du sud le maire chef du parti a fait refaire à neuf, pour plus de 70 000€ fin 2016 début 2017, une bien mauvaise mais vaste grange destinée a l'origine à être démolie pour l'aménagement des bords de Meyne, le 43 rue Paul Bert . Pour le fiston élu départemental, un bureau de 25 m 2 en mairie tout confort équipé de nouvelles technologies, consommables à discrétion, tout services "après vente compris" et une place de parking attitrée derrière l'église Notre Dame...Les colistiers de la liste Bompard sont servis aux petits oignons. Jamais en reste pour les cadeaux de fin d'année, les invitations, les inaugurations, les places de spectacles... Ceux de l'opposition devraient disparaitre à jamais du paysage?

 

 

Local d'opposition c'est la faute de l'amiante? Mon oeil!

Ci-dessus, mail envoyé aux élues la veille du conseil, le 24 mai 2018 vers 16h.

A savoir :

En commission urbanisme le 16 mai, 17h, C Badiner avait interrogé Monsieur Thenot responsable des bâtiments sur le fait que rien ne bougeait du coté du local d'opposition. Celui-ci avait dit qu'il y avait des petits soucis et qu'il les ferait appeler par le bureau du maire.

En conseil le maire ne répondant pas aux interrogations, C BADINIER lui a rappelé une des ses propre affirmations: " Quand on est honnête on répond" Or nous vous interrogeons qui plus est par écrit le 1er mai. Vous ne nous répondez pas. Conclusion?"

Le maire a répliqué : "Vous avez interrogé le préfet, le préfet vous répondra." Sachant que pour le préfet il savait... ce que nous avons appris plus tard, que faut-il en comprendre?

Ce que nous avons appris: des élus du Vaucluse se sont plaints du préfet qui aurait été trop sévère . Et extraordinaire réponse à la plainte, le préfet change après seulement neuf mois en poste...

Pauvre France. Un préfet fait "trop" de zèle, trop respecter la loi... Les élus rouspètent... Le préfet "saute" ... Euh là haut à Paris, ils savent vraiment qui sont les plaignant?

 

9 mois depuis la prise de fonction 21 aout 2017. Sur le site préfecture on lit encore ceci : "Par décret du Président de la République du 28 juillet 2017, Jean-Christophe MORAUD a été nommé préfet de Vaucluse. La cérémonie de prise de fonctions s ‘est déroulée le lundi 21 août 2017, au monument aux morts du Rocher des Doms à Avignon, en présence des parlementaires, des élus, des autorités civiles et militaires. " Mais rien sur le nouveau. en tous les cas cela explique les non réponse aux alerte des élues, et le toupet du maire dans sa réponse.

 

En guise de descriptif

En guise de descriptif

Repost0
13 mai 2018 7 13 /05 /mai /2018 07:12

Pas possible y a des villes qui délibèrent pour la vente d'espaces publicitaires sur leurs revues d'information. Cf ci-dessous l'extrait de la délib ou lire délib N°21

Le règlement, la tarification, le choix de l'annonceur sont votés en conseil municipal une délibération toute transparente ...

Mais bon, ça c'est pour d'autres cieux.

A Orange la Bompardie règle tout ça entre quatre yeux...et y a rien a dire.

Pour les espaces publicitaires dans toute la ville qui décide?

Pour les affichages associatifs ? (certaines associations ou événements ont droit à des tirages spéciaux et affichages sur panneaux sucettes coté ville)

Que dire des panneaux de libres expressions: ils sont sous contrôles serrés.( à l'aide de personnel et d'affiches associatives ou événementielle, certaines sortant des rotatives municipales)

Le fait du Prince? Un usage abusif? Normal? A vous de nous le dire.

Ah la Transparence dans la gestion publique: un fantasme! Pas partout
photo de mai 2018

photo de mai 2018

Clin d’œil: Ont-ils perdu les clef de ces colonnes d'informations municipales? Les affiches sont de février  2017 . Elles ont perdu leur lustre.

Repost0
22 février 2018 4 22 /02 /février /2018 20:44

Le groupe Aimer Ma Ville attend un local municipal depuis avril 2014...Bientôt 4 ans.

Christine BADINIER a réécrit au maire à se sujet.

D'une part parce qu'en commission des finances mardi il a de lui même abordé le sujet...de manière erroné...D'autre par parce que dans les derniers échanges avec le tout nouveau directeur de cabinet la date butoir pour obtenir enfin un local était mars 2018...soit dans quelques jours.

Monsieur le maire,

 

Lors de la commission des finances mardi 20 février, et sans que je ne puisse répliquer puisque je suis condamnée au silence dans ces commissions, vous nous avez tenu des propos pas tout à fait exact à propos du local d'opposition. Sujet que vous avez abordé de vous-même, dans une conversation annexe à la commission avec madame CUER du groupe d'opposition LR.

Si nous n'avons toujours pas de local d'opposition et nous n'avons jamais signé de convention ce n'est pas de notre fait.
 

Vous avez déclaré que le local qui nous était proposé était le vôtre lorsque vous étiez dans l'opposition, c'est inexact.

Le dit local ne serait plus disponible nous a-t-on répondu durant toute l'année 2017... et l'on nous en a promis un autre à l'étage, avec une salle en RDC pour recevoir du public PMR, et ce pour le mois de mars 2018 dans quelque jours donc. (Lors de votre dernier message, fin 2017 il ne s’agissait plus que de patienter, le temps de faire des aménagements…)
 

Pour ce qui est de la signature de la convention, je me suis avancée le 16 décembre 2017 à l'issue du conseil municipal, et cela suite aux derniers échanges de mail nous accusant de ne pas l'avoir encore signé... Et votre DGS monsieur CANUTI sous couvert du DIR CAB Bastien GORSE m'a répondu que la convention n'existait pas.

Elle n'existait pas m'a-t-il dit, faute de connaissance de la superficie et la description du local qui allait bientôt être en travaux...

Je réitère donc notre demande de local pour le groupe Aimer Ma Ville.

J'espère qu'enfin en mars 2018 nous obtiendrons ce qu’Alain LABE sans aucune difficulté vous avait à vous alors élu d'opposition octroyé, comme vous nous l'avez rappelé.

 

Bien respectueusement
 

Pour les élus Aimer Ma Ville

 

Christine BADINIER

 

Repost0
18 décembre 2017 1 18 /12 /décembre /2017 07:14
Local de l'Opposition des messages qui déforment la vérité.

Photo début 2017 ci-dessus l'entrée du local proposé en octobre 2014 .

dont in fine on expliquera aux élues qu'il a été attribué à des représentant du personnel. Aucun acte administratif ne confirmera la soit disante décision d'attribution...

Ci dessous les derniers mail réponses du tout nouveau directeur de cabinet

 

 

 

 

Local de l'Opposition des messages qui déforment la vérité.
Local de l'Opposition des messages qui déforment la vérité.

Des mails réponses qui ne sont pas des réponses. ( La seconde est un simple copier-coller du premier, seul le cartouche "signature" évolue...)

Des Mails affabulateurs qui transforment la réalité ajoutent des éléments dont nous n'avons aucun souvenir, ni trace. (Les élues ont retrouvé tous les échanges plus d'une vingtaine de mail de 15 septembre 2014 au 29 avril 2015.)

Les échanges s'interrompent totalement le 29 avril 2015 après le message des élus Aimer Ma Ville indiquant qu'ils sont à leur disposition pour signature.

A cette date, les cantonales sont passés, mais les régionales de déc 2015 se profilent...des départementales partielles sont en ligne de mire.

Le 29 avril 2015, les élus Aimer Ma Ville attendent, sans plus aucune illusion:

- une invitation a signature

- une convention adaptée au renoncement de la tête de liste UMP

Lequel était alors de toute évidence en train de copiner avec la majorité...Cf ses déclarations en conseils municipaux...Ses aller-venues en mairie. Déplacement de place au sein du conseil municipal. Son voyage en Chine en avril 2016 avec la majorité et Mr E Purpan. Et in fine sa démission en mai 2016...

 

 

Local de l'Opposition des messages qui déforment la vérité.

Suite à ce message du 29 avril 2015 les élues n'ont jamais reçu d'autre, encore moins une quelconque relance, invitation à signer de leur part.

Y parait que " le service juridique de la ville d’Orange a recontacté le groupe les 29 juin et 03 septembre 2015 "aucune trace  de ces deux mails.

 

Par contre  les deux décisions du maire affectant le local Rue Antony Réal existent  :

- l’une du 04 mai 2015, transmise le 7 en préfecture destinée aux groupes d’opposition représentée respectivement par Mme HAUTANT Anne-Marie (Aimer ma ville) et M. MATON WEISMANN Jean-Philippe (Unis pour l’avenir) ; doc existe bien, le PDF a comme date de création  le 10 sept 2015. Sauf qu’ à cause de l’absence d’accès et publication  des actes administratifs  et donc aux décisions du maire cet élément échappe...

- la seconde datée du 22 juin 2015 prenant acte du désistement du groupe de M. MATON WEISMANN Jean-Philippe et du maintien de la position du groupe de Mme HAUTANT Anne-Marie. Doc existe bien  PDF créé le 10 sept 2015 et idem mêmes remarques

 

Enfin dernier élément une affirmation totalement affabulatrice: "De même plusieurs démarches ont été entreprises par le service juridique, lors de conseils municipaux, pour vous rappeler la nécessité de signer le document"  Et résultat? Les élus auraient refusé de signer? comment se fait-il donc qu'ils n'envoient pas de message proposant une date pour signer?

Aujourd'hui les faits 2017 sont;

- Qu'en un an aucun local n'avait été proposé jusqu'au 9 novembre 2017 l' étrange message de Monsieur le tout nouveau directeur de cabinet.

- Que le local dit proposé n'est encore qu'un attendez, il faut le réhabiliter.

- Que cette chanson là en 2014, a déjà été servi , et on voit bien ou elle mène...

Dernier point le DGS a  dit que la convention n'existait pas le 14 décembre vers midi après le conseil à C BADINIER...(qui elle venait de son propre chef, pour signature d'un document soit disant existant et en attente de signature selon le texte ambiguë publié sur la revue municipale.)

 

au dessus de la tribune pas libre de l'opposition une demi page de réponses et considérations politiques diverses de la majorité dont ce mensonge nous espèrons que ces dame voudrons bien se déplacer pour signer la convention. Sauf que la convention n'existe pas. Christine Badinier l'a constaté le 14 décémbre 2017 à midi à l'issue du conseil municipal.

au dessus de la tribune pas libre de l'opposition une demi page de réponses et considérations politiques diverses de la majorité dont ce mensonge nous espèrons que ces dame voudrons bien se déplacer pour signer la convention. Sauf que la convention n'existe pas. Christine Badinier l'a constaté le 14 décémbre 2017 à midi à l'issue du conseil municipal.

Repost0
16 décembre 2017 6 16 /12 /décembre /2017 07:46
Le DGS: "convention n'existe pas" : toujours pas de local pour l'opposition.

En cette fin décembre 2017, faisons un point sur notre local d'opposition.

Oh c'est bien simple on n'en a toujours pas.

C'est un fait et les faits sont indiscutables.

Pour faire court.

Le pouvoir d'attribuer un local municipal est dans les mains du maire.

A mi-mandat méga surprise: Il est écrit dans la revue municipale de décembre 2017 "Arrange vérité" qu'une convention attend signature en mairie.

Le 14 après le conseil municipal Christine BADINIER a tenté de la signer.

Et bien, c'est presque simple la convention n'existe pas ...

La vérité est:

Pas de convention en mairie, et pas de local. Parce que le maire ne veut pas. Point.

 

Pour ceux qui ont le temps...un résumé de la situation un brin plus long.

Demandé dès septembre 2014, une Dir CAB, toute nouvelle et un DGS très fraichement arrivé nous avaient répondu rapidement pas de problème.

Sauf que la nouvelle n'a pas fait long feu et que le DGS a su s'adapter vitesse grand V, aux us et coutumes locales en matière de traitement des élus d'opposition. Et nous voilà parti depuis dans les attendez y a des travaux, puis des histoires de conventions inadaptées etc et l'usure du temps fait le reste.

A ce jour nous sommes le seul groupe d'opposition à persévérer dans notre demande.

L'ancien préfet nous avait répondu être très sensible aux droits de l'opposition...

Et donc la stratégie municipale en 2017 fut d'user, à l'attention du préfet, de c'est leur faute aux élus d'opposition, nous on est de bonne foi. Faute de signatures, fautes d'accord, ben le local a été attribué à quelqu'un d'autre. Faute de local disponible. Nous nous sommes tout disposés à répondre à leur demande, mais nous cherchons un local etc

Sauf que dans l'entre deux, et en cela confirmant qu'il se moquait bien de répondre dans les faits à la demande, durant un conseil, alors qu'une élue reposait la question, J BOMPARD a explicitement dit aux élues d'opposition qu'elles n'étaient pas prêtes d'avoir un local...

Toute l'année 2017 est donc passée sans rien de concret. Et fin 2017 c'est intenable envers la préfecture car quid des nombreux locaux vides en ville appartenant à la mairie, quid d'une quelconque proposition et quid de la fourniture de locaux entre temps à d'autres...

D'autre part devant cette absence de proposition, les élues ont demandé en le citant des locaux vides ne nécessitant aucun travaux, aucune dépense. L'ancien local de l’office du tourisme, le 43 rue Paul Bert remis à neuf l'an passé...

9 Novembre le nouveau Dir CAB a pris la main et a répondu à ces propositions une longue missive, imputant la responsabilité des faits (absence mise à disposition du premier local) à Anne Marie HAUTANT ...et l'attente d'un accord pour aménager un local au dessus du premier rue Antony Réal, (photo ci dessus) l'attente de nouveaux des travaux.. en perspective. Les élues ont répondu immédiatement. Réitérant leur demande de locaux inutilisés et sans besoin de travaux

Puis surprise, une petite phrase en fin de la tribune de la majorité sur la revue papier municipale distribuée, au 1er décembre 2017, dans toutes les boites aux lettres, explique à tous les Orangeois que la convention de mise à disposition d'un local aux élues attend en mairie une signature...

Prenant au mot cette déclaration publique, Christine BADINIER a cherché à la signer le 14  décembre en sortant du conseil municipal. Et bien figurez-vous que ce document n'existait pas. C'est bel et bien ce qui lui a été répondu. Il lui a même été dit; vous pouvez toujours signer une convention en blanc!  Non mais...

BASTIEN GORSE, le nouveau Directeur de cabinet n'est pas venu le lui annoncé,  il l'a envoyée par l'intermédiaire d'une employée vers le soit disant service juridique. Sauf qu'en guise de service juridique, c'est le DGS M CANUTI qui a répondu: LA CONVENTION N'EXISTE PAS.

Les élues ont de nouveau réécrit et demandé un des locaux immédiatement disponibles et ne nécessitant aucun frais, en attendant d'éventuels travaux à l'étage vide de l'ex-local potentiel. (Une détermination de lieu qui a nécessité un an de cogitation ...Bravo les champions)

A cette minute, les faits sont que les élues n'ont aucun local, ni moyen en dehors d'une tribune libre qui leur a demandé une longue procédure au tribunal administratif... Il est facile de comprendre qu'elles n'ont aucun moyen d'agir sur une volonté municipale. Procéder à la mise à disposition d'un local est simple. Ne devrait pas souffrir la moindre discussion. En soit que l'opposition la demande ou pas l'utilise ne devrait même pas se discuter. Le rôle d'un maire n'est pas d'empêcher mais de faire.

Rappelons que le bureau en mairie de la député lui a été concédé avant même qu'elle ne soit députée, avant même la moindre demande, avant même la délibération, l'acte administratif ...  Légal? Bien sûr que non.

 

Entrée du local rénové occupé par ???

Entrée du local rénové occupé par ???

Repost0
7 décembre 2017 4 07 /12 /décembre /2017 21:32

Depuis les élections législatives et sans discontinuité1 avec l'ancienne mandature, Yann BOMPARD occupe le bureau en mairie dénommé "permanence du député". Lors de la mandature 2012- juin 2017, ils furent avec son frère Guillaume attachés parlementaires de leur père, le maire d'Orange.  Aujourd'hui Yann est bel et bien attaché parlementaire de l'ex première adjointe de la ville.

Plusieurs élus de l'opposition avaient tenté de comprendre à quel titre, il avait occupé et occupait toujours ce bureau en mairie. 

Un souci somme toute bien naturel.

Pourquoi? Parce que selon les sites de l'assemblée nationale Yann n'était pas attaché parlementaire. Il ne figurait plus parmi la liste des attachés parlementaires du nouveau mandat du député, puis de la députée. Et parce qu'aucune réponse ne leur permettait de mettre un terme au mystère.

Fin de l' énigme!

A la question de C BADINIER du 6 au soir 21h, la permanence de la députée a répondu le 7 fin d'après midi 17h.

Voici la question et la réponse. -notons que le site de l'assemblée a été corrigé et que Yann BOMPARD figure bien au coté des deux autres attachés parlementaires.

http://www.hatvp.fr/livraison/dossiers/lorho-marie-france-diam4288-depute-84.pdf

 

LA QUESTION

Madame la députée,

 

Yann BOMPARD occupe le bureau qui vous est attribué pour recevoir vos rendez vous en tant que parlementaire en mairie d'Orange.

 

Pouvez vous m'indiquer à quel titre?

 

En effet le second fils Bompard n'est pas un élu municipal, ni un de vos attachés parlementaires à moins d'erreur sur les sites...

 

En vous remerciant pour votre réponse,

Recevez madame ma plus sincère considération

 

C BADINIER

 

 

Madame la députée , merci pour la précision.
Madame la députée , merci pour la précision.

Une question toute simple, une réponse bien longue...

Pourquoi?

http://www.hatvp.fr/livraison/dossiers/lorho-marie-france-diam4288-depute-84.pdf
http://www.hatvp.fr/livraison/dossiers/lorho-marie-france-diam4288-depute-84.pdf

http://www.hatvp.fr/livraison/dossiers/lorho-marie-france-diam4288-depute-84.pdf

1 Sans discontinuité = du 18 juin 2017 au 29 septembre 2017 trois mois et 10 jours sans une délibération accordant ce privilège. Mais ils ont payé ...

la vraie signature à Mme Lorho c'est celle là...

la vraie signature à Mme Lorho c'est celle là...

Repost0
20 octobre 2017 5 20 /10 /octobre /2017 06:38
Attachés parlementaires du député.

La publication de la déclaration d'intérêts et d'activités de la députée MF LORHO, pose question.

En effet on peut y lire les noms des deux collaborateurs de cette dame, or ce ne sont pas les deux fils BOMPARD .

Donc que fait YANN BOMPARD, simple élu départemental, à longueur de semaine depuis le 19 juin dans le bureau du premier, celui de la députée?

Il envoie ses ordres à la police municipale?

Est-ce erreur dans la déclaration de la députée? Une déclaration faite le 13 oct 2017...pas complète...

Attachés parlementaires du député.
Attachés parlementaires du député.
Repost0
3 octobre 2017 2 03 /10 /octobre /2017 18:56
Réunion de la 4ème circonscription, dans un local privé.

Les deux dernières réunions mensuelles du parti la ligue du sud de septembre et d'octobre n'ont pas eu lieu dans un local municipal, mais semble-t-il dans le local de campagne du député l'ex café de Paris.

Et c'est tant mieux.

Pourquoi?

Parce qu'il était intolérable que ces réunions puissent continuer à se tenir dans des locaux communaux sans aucune autorisation.

Les élues Aimer Ma Ville ont longtemps réclamé les décisions ad hoc sans obtenir le moindre document. (écrit au préfet en vain) La dernière réponse étant que c'est une tradition Républicaine que de fournir un local à un parti politique. Certes mais dans la mesure ou tous les partis ou groupes d'opposant sont traités d'égale manière et dans la mesure ou il existe un acte administratif...Or ces deux exigences n'étaient pas du tout respectés.

De longues, très longues années des réunions mensuelles de la ligue du sud se sont déroulées quasi secrètement dans des locaux communaux. Passant d'un lieu à un autre, elles s'étaient fixées un temps à la maison des associations, puis carrément au grand jour sans aucun complexe au théâtre municipal. Elle se tenait ouvertement avec annonces et photo rétrospectivement. Sans acte administratif mettant à disposition la salle. C'est parce que les élues Aimer Ma Ville s'en sont indignées et ont demandé des comptes, écrit au préfet etc que ces réunions avaient fini par être rebaptisées, durant le mandat 2012/2017 de J BOMPARD député, de réunion de la 4ème circonscription. Ce qui donnait selon les contrevenants un peu plus de panache et de raison d'être à ces réunions. Sauf que sans décisions autorisant l'occupation de ce bien communal et avec les photos publiées sur le site des personnes donc mises en avant en tribune d'autres personnages totalement étranger au mandat du député; il y avait largement de quoi démontrer que cette latitude était un abus de pouvoir.

Bref voilà que le 4 septembre, le local de campagne reprenait du service et qu' hier 2 octobre s'y est tenu la réunion mensuelle de la IVéme  comme ils disent. Remarquons que si ces rencontres nouvelles formules sont et étaient annoncées de longue date sur les sites du parti, dont le facebook, elles le sont sans détail du lieu. D'autre part il n'y a pas eu de photos de publié pour cette réunion d'octobre et une seule pour celle de septembre...

Récapitulons. Nous constatons d'une part qu'une salle municipale n'a pas été mobilisée pour la réunion de la Ligue Du Sud et d'autre part que l'ex- café de Paris, ex local de campagne des législatives est devenu un local du parti.

Questions: S'il est suffisamment grand pour les réunions, les réceptions de la député. A quoi donc peut bien servir le bureau de Yann BOMPARD en mairie? Ah ouiii à Y BOMPARD et uniquement lui, semble-t-il! Le futur maire? Yann a-t-il été préféré à Guillaume? Cela expliquerait bien des choses.

 

Réunion de la 4ème circonscription, dans un local privé.
Repost0
20 septembre 2017 3 20 /09 /septembre /2017 14:20
Questions au maire: Rétroactivité indemnités des élus, occupation d'un bureau à l'hôtel de ville?
Questions au maire: Rétroactivité indemnités des élus, occupation d'un bureau à l'hôtel de ville?

Ci-dessous les documents récupérés aux archives municipales le 19 septembre 2017.

Ces documents concerne le bureau occupé par Yann BOMPARD dans le hall d'honneur porte concomitante à la salle du conseil soit des documents du 24 sept 2012:

- la convention non signée

- la délibération

Observez comment d'un bureau pour recevoir ses rendez-vous dans la délibération on passe dans la convention à un bureau pour son secrétariat, son attaché parlementaire, sa permanence, recevoir les administrés.

Du reste dans l'explication verbale en conseil il s'agissait de permettre par commodité (question pragmatique et gain de temps) au maire de recevoir ses rendez vous de député dans son bureau de maire. Ceci le caractère occasionnel justifiant alors devant les conseillers la somme modique.

C'est au départ mi 2014 de A Y BECK le fidèle chargé de communication depuis 1995 du maire, que le bureau de ce dernier, donnant sur le même pallier et dans le même espace que celui du maire, a été entièrement remeublé et réaménagé. Yann BOMPARD, un des quatre attachés parlementaires l'occupe alors sans discontinuité jusqu'à ce jour. Dépassant la date butoir de la fin du mandat 2012-2017..

Questions au maire: Rétroactivité indemnités des élus, occupation d'un bureau à l'hôtel de ville?
Questions au maire: Rétroactivité indemnités des élus, occupation d'un bureau à l'hôtel de ville?
Questions au maire: Rétroactivité indemnités des élus, occupation d'un bureau à l'hôtel de ville?
Questions au maire: Rétroactivité indemnités des élus, occupation d'un bureau à l'hôtel de ville?
Questions au maire: Rétroactivité indemnités des élus, occupation d'un bureau à l'hôtel de ville?
Repost0

Culture à Orange

Association "Ben Lèu"

Cours de Provençal pour adulte, pour débutant.

Pour ceux qui n'y connaissent rien!  

Calendreta .

mardi 18h00-19h30.

Contact 04 90 34 94 47

 

Chorégies 

 

AGORA
16 Rue reine Wilhelmine 84100 Orange 04 90 51 71 18

http://www.agorange.net/


THEATRE DU SABLIER

37, Crs Aristide Briand à Orange

Tel 04 90 51 14 03

Ateliers et Week end de théatre, danse, écriture, peinture. Spectacles

http://www.theatredusablier.com/


Le Café Littéraire

Association  Culturelle

Soirée autour d'un livre ...

Le site du café littéraire

  

Ciné  Forum
Impasse du parlement 84100 Orange

Librairie Elan Sud

Rue de Rome(ancienne rue des Phocéen)  lien 

Association ELU
pour les amoureux du livre
http://elansudeditions.over-blog.org

 

Orange Bleue Librairie

Lectures, débats, expos, signatures

http://www.orangebleue-librairie.com

 

  L’écran Magique.