Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'Orange Autrement
  • Le blog d'Orange Autrement
  • : Association regroupant des citoyens de la ville d'Orange, créée pour soutenir les élus minoritaires et informer les orangeois-es sur la réalité de la gouvernance du maire d'extrême droite.
  • Contact

Pour aller plus loin

 

Gestion ahurissante = appauvrissement général.

2021 Anniversaire des douze ans du gâchis de la piscine des Cèdres!

80% du budget investissement = routes et trottoirs

Orange perd des habitants, des emplois, des entreprises.

Orange n'attire plus les touristes,

Prélèvements excessifs sans les services

lien vers facebook

Consulter les rapports de la chambre régionale des comptes.

2001 à 2010 clic ici

mais aussi

1990 à 2001 clic ici  

Rechercher

Soutien

Assurer votre soutien, c'est possible !

 

Contactez nous ou manifestez votre soutien en venant aux conseils municipaux. Nota : Les élus d'opposition au conseil municipal ont chacun une boite aux lettres à leur nom dans le hall de la Mairie.

nous écrire : orange.autrement@laposte.net

 

Archives

Agenda

Conseil communautaire

Aucune date connue

 Conseils Municipaux à 9h

Aucune date connue

Commission Finances    7 septembre

Commission urbanisme infrastructure 

Commission Affaire sociale  Aucune date

Commission éducation  Aucune date

Commission électorale nouvelle forme, convocation juste avant des élections une parodie de contrôle du boulo du maire

 

 

 

 

9 avril 2017 7 09 /04 /avril /2017 21:38

Selon un courriel du 24 mars, l'élue Aimer Ma Ville ne recevra plus de réponse de l'édile.

Elle est priée de procéder par question écrite ou orale lors de conseil municipal.

Vendredi 7 avril, les élus ont donc adressé leurs questions écrites pour le conseil du 14 avril.

Rappelons ici qu'une question au maire qu'elle soit écrite ou orale ou courriel, qu'importe le point d'achoppement n'est pas dans la formulation. En fait, si il y a question, c'est qu'il y a un besoin, de transparence, de réponse. En soit ici ce n'est pas tant la question qui pose problème, mais le pourquoi de son existence.

Nous habitons Orange, payons des impôts pour que des services soient rendus, et nous trouvons  que l'ensemble de ces questions mérite attention et réponse. Et vous?

Un gestionnaire n'est pas propriétaire, il doit être le plus juste possible et rendre des comptes honnêtement. Un maire est simplement gestionnaire d'une ville, d'un village, il n'a pas à abuser de sa position.

 

Des questions écrites pour le conseil du 14 avril 2017
Des questions écrites pour le conseil du 14 avril 2017
Des questions écrites pour le conseil du 14 avril 2017
Des questions écrites pour le conseil du 14 avril 2017
Repost0
21 mars 2017 2 21 /03 /mars /2017 16:41
Locaux et salles communales: nouvelles demandes d'actes!
Locaux et salles communales: nouvelles demandes d'actes!
Locaux et salles communales: nouvelles demandes d'actes!
Locaux et salles communales: nouvelles demandes d'actes!
Locaux et salles communales: nouvelles demandes d'actes!
Locaux et salles communales: nouvelles demandes d'actes!

Le feuilleton continu. Et oui c'est difficile à suivre.  Le but des manipulateurs. Rendre difficiles complexes les explications, et ainsi dissimuler la vérité au plus grand nombre.

  Alors juste pour ceux le veulent.

Pourquoi ces courriers? (En raccourci! et sans commenter la mauvaise foi de la réponse municipale )

Depuis 1995, le maire utilise des locaux et des salles municipales à des fins de propagande politique.1

Le groupe Orange Autrement novice en politique en 2001, a mis assez de temps à s'en rendre compte, parce que c'était fait en catimini, parce que c'est énorme, incroyable, et parce que faute de culture politique ... (Pas de communication des décisions du maire). Faute donc de transparence puisque tous ces petits avantages de "propriétaires" s'ils étaient au mieux établis par une décision du maire, restaient ignorés de notre groupe.(et de tous les Orangeois finalement, sauf peut être d'une équipe très rapprochée de partisans mais ceux -ci avaient-ils conscience que ces manière de faire sont des abus des biens communaux).

En 2010 création du groupe Ligue du Sud pour les régionales. Puis de sites ligue du Sud sur lesquels sont, in fine tardivement, revendiqué enfin publiquement ces réunions de la ligue du Sud durant la campagne des municipales de 2014 et au delà

En 2014, le groupe Aimer Ma Ville nouvellement élu, a demandé un local puis s'est épuisé dans ses demandes (une bonne dizaine) qui se sont éteintes avec l'attente d'un convention à signer, mi 2015. Il y avait de grandes manoeuvres dans la haute sphère de la direction administrative et il y avait eu une suppression 17 oct 2014 de leurs droits, tout récent de consultation du recueil des actes administratifs. La bataille était relancée sur ce plan.

Dans le même temps le maire est interpelé sur les réunions mensuelles de la Ligue du Sud en conseil le 15 septembre 2014, par l'élu LR2 et Alex HOUPERT. Le maire indique alors que les réunions sont des réunions du maire à ses administrés et que c'est une erreur qui sera corrigé. Ces affirmations sont totalement contradictoires avec les revendications sur les sites Ligues du Sud à ce moment là puis ensuite les publication de compte rendu sur le site du Député. Du reste aucune infos ne transparait sur ces réunions dans les média municipaux jusqu'à ce jour.

11 sept 2015, les actes administratifs sont publiés sur le site, mais sans effet rétroactif pour l'année 2014 (Actes restent non publiées). Ceux du mandat précédents n'étant toujours pas transféré aux archives, les voilà aveugles. Aucun moyen d'établir de liste de locaux et salles communales attribués. Et leur demande de ces listes est tout net refusé.

Bref aujourd'hui par un encart,(Article du 5 mars Le Dauphiné) et un courrier du maire celui en copie ci dessus lesquelle réponses font suite à de nouveaux questionnements par écrit des élus Aimer Ma Ville du 20 février et 3 mars (rendu public et envoyé en préfecture):

- le maire réfute l'attribution d'un local à la Ligue du Sud, pourtant nos informations sont sérieuses.

- le maire  15 sept 2014 en conseil explique et ce en complète contradiction avec les faits que les réunions sont publiques et que c'est le maire qui reçoit ses administrés.  Première nouvelle! Les administrés qui assiste au conseil surpris sont contents d'apprendre au bout de seulement 19 ans qu'il existe des rencontres mensuelles avec leur édile. Dommage d'avoir oublier de les en aviser. Euh ceux qui n'assistait au conseil ne sont toujours pas au courant c'est bête tout de même.

-  les élus ont eux reçu un courrier daté du 9, reçu le 10 mars par courriel qui pose plus de question qu'il n'apporte d'éclaircissement. Courrier qui est sensé répondre à deux des leurs du 20 février et du 3 mars.

C'est suite à ce dernier courrier dont vous avez donc en copie que les élus "Aimer Ma Ville" ont envoyé le 21 mars cette lettre en tête d'article.

 

1 Au départ dans une salle de la maison des associations. Ces rencontre ne se sont jamais adressées à tout les Orangeois comme le prétend le maire. Elles étaient restreintes au cercle fermé des partisans du maire.  Aujourd'hui élu député ces rencontres se font au grand jour. Elles étaient annoncée sur le site de la Ligue du Sud comme des rencontre partisanes. Puis subitement  fin 2014 ( les élus ont demandé à quel titre, ces annonce ont fini par disparaitre du site Ligue du SUD. Des comptes rendus photos sont apparus alors sous titrés, réunion de la IV circonscription, sur le facebook du Député.

2 Lequel ne reprenait que nos articles et les demandes écrite des élus Aimer Ma Ville

Extrait du site Ligue du sud

Extrait du site Ligue du sud

Locaux et salles communales: nouvelles demandes d'actes!
Un local cracra, les pauvres délègués syndicaux...
Un local cracra, les pauvres délègués syndicaux...

Un local cracra, les pauvres délègués syndicaux...

Un local tout neuf bien propre, les élus Aimer Ma Ville le veulent bien

Un local tout neuf bien propre, les élus Aimer Ma Ville le veulent bien

Repost0
18 mars 2017 6 18 /03 /mars /2017 08:58
Y a pas photo non? Gauche photo du 14 mars, droite du 15 février..Y a pas photo non? Gauche photo du 14 mars, droite du 15 février..

Y a pas photo non? Gauche photo du 14 mars, droite du 15 février..

Merci qui? Merci aux élus Aimer Ma Ville.

Il y a plusieurs années que les élus dénoncent photos à l'appui, l'utilisation de l'espace devant la Médiathèque et de la place Verdi comme parking malgré les panneaux d'interdictions de stationner: désagréments, problème de sécurité, cadre de vie, impact touristique...

A l'occasion de la pose de la Vitrophanie, (lettrines géante sur la vitrine) ils ont échangé quelques dernières demandes et produit un article sur ce blog pour se faire entendre. Ils ont augmenté leur argumentation de deux éléments. Premièrement cette nouvelle Vitrophanie était masquée par la rangée de voiture, mais aussi le stationnement tout contre la vitrine de la médiathèque posait des problème de sécurité "Plan Vigipirate". Ce laissé faire contrevenait à la loi. Il faisait courir un risque,et cela en contrevenant de surcroit à la loi donc problème de responsabilité du maire. La médiathèque accueille du public des scolaires... Ce dernier argument a dû peser un fois écrit noir sur blanc plus question de l'ignorer.

Et bien cela fait un mois pille aujourd'hui qu'il n'y a plus de voiture devant cette vitrophanie. Il semble donc que les élus Aimer Ma Ville aient fini pas se faire entendre.1

Merci à vous messieurs, dames de l'administration.

 

1Depuis ont été aperçu trois véhicules en soirée le 1er mars sur la place Verdi, dont un utilitaire municipal. Cf Photo.

Les derniers courriels

- à Denis SABON le 18 janvier 2017  aucune réponse

- au secrétariat des élus le 01 février 2017 aucune réponse.

- au secrétariat des élus, et au DGS le 16 février, réponse juste un accusé de réception automatique du DGS daté du 17.

Le 18 février 2017 un article reprenant leurs demandes et des propositions pour animer cette place Verdi.

 

Merci pour l'espace Verdi
Merci pour l'espace Verdi
Repost0
9 mars 2017 4 09 /03 /mars /2017 15:27
Et les réunions se poursuivent: autorisée? Ben non Milord!

Les réunions de la Ligue du sud se poursuivent, tranquillement le maire abuse de sa position, ignore les questions, résultat l'opacité du cadre d'un tel usage reste total.

En effet, à ce jour, aucun acte n'a été fourni, autorisant cette occupation mois après mois de cette salle municipale.

Sur la photo publiée, le 7 mars 2017 sur le site du député, nous voyons en tribune quatre élus de la ligue du sud (non pas l'habituelle brochette: le député, sa femme, l'élu départemental de Bollène et ses fils) mais un élu de Jonquières, le fils "élu départemental", et deux fidèles adjoints d'Orange. Cette tribune met en image l'incongruité de la situation, à notre sens.

Personne n'est dupe il s'agit bien là d'un abus de pouvoir, le maire utilise Orange, ses espaces publics et les moyens municipaux à longueur de temps pour la campagne, la propagande perpétuelle du Parti Ligue Du Sud: La méthode Bompard. Ben oui Milord, et quel culot ces élus, ces orangeois de me demander des comptes.

1 Malgré les nombreux courriers des élus,

Le maire interrogé en conseil avait fini par se justifier avec hésitation . Ce n'est pas la ligue du Sud mais une réunion de la quatrième circonscription...C'est à dire le député qui reçoit les administrés de la quatrième circonscription en grande réunion publique mensuelle ce qui n'est guère courant...

Admettons mais

-  comme cela sans acte il occupe une salle municipale ?

- que dire de cette tribune ? qu'est ce qui justifie sa composition dans le cadre d'une rencontre du député et ses administrés?

- de 1995 à 2012 c'était quoi? le pré-député qui réunissait ses futurs ... euh ses futurs électeurs...Ah mais ça s'appelle faire campagne non?

Repost0
7 mars 2017 2 07 /03 /mars /2017 21:20

Le 10 février, les élus départementaux Ligue du Sud publient une coupure de presse sur leur site internet. Dans  l'article une photo, où ils apparaissent tous les quatre, les deux du canton de Bollène et les deux du canton d'Orange.

Stupéfiant, le cliché est pris à l'intérieur de la salle du conseil municipal d'Orange, devant la porte, le lieu est parfaitement identifiable.

Le sujet de l'article: Une conférence de presse pour justifier leur vote lors de la séance du conseil départemental le 27 février contre le budget du département. Ils sont très fiers un tract  (feuille A3) en main.

La question: à quel titre ces élus départementaux utilisent cette salle d'Orange?

La photo publiée sans précaution prouve que oui les élus Ligue du Sud utilisent à des fins de propagande les moyens municipaux orangeois sans vergogne1. Et que cette manière de faire est devenue si habituelle qu'ils n'ont même plus conscience de dépasser les bornes.

Petit parallèle:

En janvier J Bompard, refuse la publication de la tribune libre des élus Aimer Ma Ville sur la revue de février parce qu'elle fait une simple allusion à son fils et sa femme et qu'ils ne sont pas élus orangeois... Et bien voilà une nouvelle preuve de leurs présences courantes et intempestives en mairie sous leur étiquette d'élus de la Ligue du Sud, qui justifie amplement les allusions dans la tribune libre censurée.

Conclusion:

Si Jacques ne veut pas que l'on cite sa femme et/ou son fils Y et bien qu'ils cessent d'investir à toutes heures du jour et de la nuit la mairie d'Orange, les locaux et moyens municipaux. Qu'ils aillent ailleurs faire la propagande de leur parti politique avec leur propre moyen financier. Nous en avons assez de ces pratiques.

Rappelons que les élus Aimer Ma Ville ne disposent eux même pas du local (mise à disposition pourtant légale), dans le cadre de leur mandat d'élus d'opposition Orangeois (Ils ont réitéré leur demande et attendent la réponse)

 

1 L'apéro pinard saucisson des candidats ligue du Sud espace Verdi en 2016, le Palais des Princes en 2015 idem pour la campagne cantonale, le théâtre municipal ou une autre salle mensuellement depuis toujours, un local de stockage du matériel de propagande...

Salle du conseil municipal: des élus départementaux en conférence de presse comme chez eux?
Repost0
15 février 2017 3 15 /02 /février /2017 17:57
Alors s"agit il des bons immeubles ? La décision n'est pas bien précise. Ci dessus photo du 04 novembre!

Alors s"agit il des bons immeubles ? La décision n'est pas bien précise. Ci dessus photo du 04 novembre!

Ci dessus photo du 15 février 2017. Euh les portes et fenêtres on verra après hein, l'urgence c'est la "Noirceur, le tape à l'oeil.

Ci dessus photo du 15 février 2017. Euh les portes et fenêtres on verra après hein, l'urgence c'est la "Noirceur, le tape à l'oeil.

Trois immeubles communaux entièrement délabrés, dans un état structurel effroyables sont en cours de ravalement de façades. Décision du maire 12 déc 2016 N°1003/2016 ci-après.

Cette manière de procéder est symptomatique de la méthode Bompard. Elle relève plus d'un camouflage, d'un trompe œil, d'une manipulation.

En effet toute personne qui investie, le fait dans un but d'utilisation de la chose.

En particulier, si vous vous aviez acquis ces immeubles votre premier souci aurait été de les réhabiliter, renforcer les planchers, aménager les intérieurs, poser des portes et fenêtres, afin d'avoir un usage du bâtiment, quitte à attendre un peu pour le ravalement des façades, somme toute assez accessoire en regard de l'usage normal d'un bâtiment.

Alors que penser de cette dépense? Et bien c'est la politique de façade ordinaire de la "méthode JB". Rappelons le précédent le plus symbolique l'espace Verdi et la façade de l'ancien hôpital, une mise sous vitrine de notre patrimoine, à la seule fin de l'image de " ville belle, propre". Le bâtiment est vide très délabré à l'intérieur, en 22 ans pas le temps de d'en occuper...

Ces ravalements façades semblent devenir une spécialité, et bien au delà du cache misère, c'est de toute évidence une manipulation de plus.  Peut être, même une manière camoufler le piètre chapitre investissement, l'inaction 2016, diminuer un peu les scandaleux excédents.

 

Bon ici la dépense semble modeste et in fine ce n'est pas plus mal que ce lieu très visible, noirci, vide qui donnait une image très négative de notre centre ait fini par être pris un temps soit peu en considération. S'il ne s'agissait que d'un ordre des travaux pas bien habituel, ce ne serait que moindre mal. Mais mais...Espérons que les réhabilitations intérieures suivront. En sus faut tout de même rappeler que nous dénoncions particulièrement cette noirceur durant les campagnes électorales et que là l'enjeu des législatives a sans le moindre doute pesé. (Embauche d'une équipe de choc pour le ménage des rues du centre). Ainsi plusieurs façades ont été refaites fin 2016, les ateliers municipaux, av des étudiants, une vieille remise rue Paul Bert, surprenant pour elle car entièrement réaménagée intérieur extérieurs alors qu'elle est dédiée à démolition dans les projets d'aménagement de la Meyne.

Ravalements façades une spécialité? une manipulation ?
Photo Google juillet 2016

Photo Google juillet 2016

Repost0
28 janvier 2017 6 28 /01 /janvier /2017 10:07
Affichage sauvage, législatives 2017: N°1.

Anecdotique? Pas du tout.

C'est révélateur d'un état de fait, d'esprit, de la fameuse méthode...

Bien quelques semaines que traîne cet affichage sauvage.

En photo, vous reconnaissez le maire 15 ans plus jeune... lequel maire a supprimé la quasi totalité des affichages dit  "libre expression" Orangepois .

Au cas ou, il viendrait à l'idée à quelqu'un de contrevenir, le maire est en droit de faire usage de son pouvoir de police. Amende à la clef...fin 2015  800€ par affiche mazette depuis décembre... 50€ . (c'était excessif et donc sans doute contestable)

Euh pensez vous que ce monsieur se verbaliserait lui-même?

En tous les cas il y a la affichage sauvage ou alors il faudrait qu'on explique ou qu'on publie l'autorisation d'affichage en bonne et due forme.

 

 

1 ils subsistent 7 panneaux assez mal placés très mal réparti géographiquement ce qui contrevient tant en mètre carré que' en disposition à la loi. Comme si cela ne suffisait pas, il est impossible d'y rester afficher plus d'un jour sans être recouvert par un service très zélé spécial qui est devenu hyper vigilant/actif depuis l'été 2016. Une guerre fratricide amusante.

 

 

Repost0
14 janvier 2017 6 14 /01 /janvier /2017 09:01
Un nouveau venu dans la jactance officielle: Taux d'occupation des salles.

                                Pufff ne rêvez pas ce n'est pas notre site en ligne de réservation des salles municipales mais ça existe!!

Et d'un1.

Vous aussi l'avez remarqué? Ce second dimanche de l'année la salle Daudet était vide.

Depuis le début du mandat les élues, Aimer Ma Ville s'insurgent contre la gestion opaque et clientéliste des salles municipales. Elles avaient soulevé le bas taux d'occupation/attribution des salles et en avait demandé un décompte. Bien sûr aucune réponse.

Et bien grande nouvelle pour la toute première fois, le maire en a rendu compte certes approximativement et très succinctement. -Comme d'habitude dès que les élus d'opposition soulève un lièvre, l'équipe de la majorité s'en saisit, quelques fois "travaille", rectifie le tir et surtout retourne la situation2 à leur avantage-

C'est lors des voeux aux associations que le nouveau venu, dans le champ des mythes3, a fait son entrée en scène. Le maire a souligné une amélioration spectaculaire de l'utilisation des salles en citant deux chiffres: " nous vous avons mis à disposition 1200 salles dans l’année, ce qui n’est pas rien, alors que l’année précédente en 2015 y en aurait eu 800. Donc vous avez augmenté de 50% l’utilisation des salles "

Quel besoin, signification dans cette nouvelle vantardise gratuite?

Et bien en mode négatif cela révèle qu'il y a bien anguille sous roche en la matière.

Bien sûr, rien sur le nombre de demande/ refus/ attribution.

Rien sur les salles/lieux considérées.

Rien sur le quid du dopage de ce chiffre aussi brutalement.

Rien sûr le rapport nombre de salles/nombre de prêt.

Rien ...d'autre que ce chiffre jeter en pâture lors de ses voeux aux associations, ce jeudi 12 janvier 2017.

Bien sûr entre la salle festive de la maison des associations, la seule dont les associations peuvent disposer sans quota, etc- et donc théâtre d'une utilisation presque normale, - nombreuses AG, repas, répétions extraordinaires des chorales les WE, etc et la salle de restauration de "Boisfeuillet" prêtée à trois, quatre occasions "privées" par an aucune comparaison possible...

Alors 1200 prêts de salles par an?? où autre réalité. En les tous cas, un mieux. On l'avait remarqué. Pas de quoi s'en vanter tout de même.

Si vous voulez, décernons un bon point.

Mais surtout un ouf, tant mieux si y a une amélioration de l'occupation des salles municipales. Une salle vide n'a pas de sens.

Tant mieux si les questions des élus Aimer Ma Ville réveillent en l'édile de nouveaux horizons en matière de sa responsabilité de gestionnaire.

Cependant encore "un petit effort" serait souhaitable. Et afin que cela devienne crédible, facile nous aimerions que cela s'accompagne également de transparence et de simplification ...

Imaginez bien que les questions de 2014 et 2015 restent toujours sans réponse: Taux d'occupation? Justification occupation de salle famille/parti politique bompard? Transparence?...

Ah oui, n'oublions pas que 2016 a été, l'année où le prêt des salles s'est complexifié:

- il est désormais soumis à une demande préalable d'autorisation à adresser au maire 4 mois en amont, cf lettre du 6 juin 20164

-  il y a également depuis mars une histoire pas bien claire, d'obligation de présence d'agents de sécurité incendie privés5. Coût imposé 200€ par tranche de 4 heures...(pas appliqué enfin cela dépend pour qui.)

Oh que oui on aimerait saluer une vraie amélioration dans la gestion des salles municipales. Malheureusement, prendre un chiffre le jeter comme cela, c'est seulement prendre les orangeois pour des nigauds.

 

 

1 On devrait dire deux mais soyons sympa ne comptons pas le premier car bien qu'occupée le 31 jusqu'au petit matin, le premier janvier 2017, il n'y avait aucun événement particulier. Rien ni l'après midi ni la soirée. Si c'est compréhensible, cela relève aussi un souci. Celui de la question du décompte des occupations. En événements? En Journée? En plage horaire? Chiche on en tient le décompte en 2017!

2/ Subventions basses ridicules campagne éléctorale2013/2014? Mais non on est les meilleurs 80€/an/habitant contre 35 moyenne nationale.

Stade athlétisme état lamentable dénoncé  2013, mais non le seul en état dans le Vaucluse en 2016....

Dojo, un réduit à la limite de la salubrité, campagne 2007/2008, mais non le plus beau DOJO de la région...mais bien sûr ...

Ah au fait monsieur le maire, on attend encore l'amélioration des chiffres du tourisme... là pas trop de vantardise hein. A si les touristes restaient 2h du temps de LABE aujourd'hui ils y restent combien déjà? Flûte je n'ai pas tout imprimé surcharge cognitive ...

3 Les mythes originels: Ville belle, propre, sûre, impôts bas. Renommée mythique car construite de toute pièce au fil des ans, assise non pas sur une réalité de terrain mais sur un rabachage par l'autorité "maire" (propagande, entre autres la revue Arrange Vérité) et la censure sévère de l'opposition.

http://www.orange-autrement.fr/2017/01/d-ou-sortent-donc-ces-chiffres-simples-vantardises.html

http://www.orange-autrement.fr/2014/12/ligue-du-sud-utilisation-de-salle-municipale.html

4 http://www.orange-autrement.fr/2016/06/associations-asservies-controlees-humiliees-assez.html

5 http://www.orange-autrement.fr/2016/03/220-par-tranche-de-quatre-heure-pour-une-salle.html

http://www.orange-autrement.fr/2017/01/incompatible-la-prefecture-confirme.html

http://www.orange-autrement.fr/2015/04/svp-transparence-dans-la-gestion-des-salles-municipales.html

 

Voeux aux associations.

Voeux aux associations.

Info plus selon les voeux du maire de jeudi 12 janvier 2017:

2 M€ subventions distribuées en 2016

1.8M€ les aides en nature soit 8% d'augmentation par rapport à 2015.

40 associations utilisent des installations sportives

"86 autres associations utilisent à l’année les autres salles municipales."

Un nouveau venu dans la jactance officielle: Taux d'occupation des salles.

Revue municipale avril 2013.

Repost0
2 janvier 2017 1 02 /01 /janvier /2017 14:49
Incompatible la préfecture confirme

Dans la longue et complexe histoire d'occupation des salles communales1, chapitre coût du service sécurité2 incendie,  nous nous trouvions fin 2016 avec deux délibérations incompatibles. Sans réponse du maire, les élus Aimer Ma Ville avaient écrit4 au préfet le 4 octobre 2016.

Et bien voici des nouvelles. Une réponse datée du 18 décembre 2016, est parvenue aux élus.  Le préfet leur donne raison et écrit qu'il a demandé au maire de mettre fin à l'incompatibilité. En revanche, il estime que si les délibérations sont incompatibles, les conventions types établies pour les deux salles- salles des fêtes Daudet et du hall des Expos- cadrent le service sécurité incendie conformément aux cahiers des charges des dites salles .
Deux remarques.

  • Quid des autres salles municipales à la location/prêt, frappées par la délibération inadaptée du 21 mars 2016?
  •  Rappelons que les élus en conseil municipal, le 3 octobre 2016 ont demandé les dits cahiers des charges de ces salles auxquels les conventions font référence, sans succès... Où les trouver?

Grand merci aux élus.

Nous estimons que la délibération du 21 mars 2016 imposant trois agents de sécurité d'une société privée, sans discernement pour toutes salles communales, doit être annulée.

Nous attendrons que le ménage soit fait dans la gestion des salles municipales.

Nous souhaiterions que soit établi un genre de rapport d'activité annuel rendant transparent l'utilisation des immeubles communaux prêtables et/où louables pour des manifestations ou des évènements familiaux, taux d'occupation, tarifications etc ainsi que soit instituer la transparence3 la plus totale sur les disponibilités lors d'une réservation.

Nous rêvons à une ville qui respecte ses administrés dans tous les domaines.

Est-ce trop demander? C'est bien dans ce genre de comportement que nous pouvons toucher du doigt l'inadéquation entre nos valeurs et la gestion Bompardienne.

La république démocratique Française, liberté, égalité, fraternité devrait avoir honte de tolérer cette gestion familiclientéliste mortifère avilissante.

 

1 http://http://www.orange-autrement.fr/2016/10/conditions-d-occupation-des-salles-a-orange.html

2 Imposé et imputé sans mesure et bien soudainement à tous, et tout locaux confondu 220€ par tranche de quatre heures, délibération N° 36, 21 mars 2016. 

3 http://www.orange-autrement.fr/2016/06/associations-asservies-controlees-humiliees-assez.html

http://www.orange-autrement.fr/2016/10/salle-municipale-convention-signee-c-est-donc-oui.ben-peut-etre-que-non.html

4 Lettre au préfet du 4 oct 2016.

Objet : Sécurité incendie / contrôle de légalité

 

Monsieur le préfet,

Madame KOEHREN Nelly

 

 

 

Nous en appellerons à vos services pour un conseil sur une procédure à engager et un contrôle de légalité au sujet d’une délibération prise ce 3 octobre 2016.

 

Il s’agit de la délibération N°1. Le vote de la convention de mise à disposition des salles DAUDET et du Palais de la foire (hall expositions).

 

A notre sens il y a incompatibilité entre cette délibération et une précédente la N° 36 du 21 mars 2016, et en outre cela remet en cause la mise en œuvre de la sécurité incendie des lieux.

 

En effet, la délibération du 21 mars 2016 instaure un tarif forfaitaire sans prévoir aucun cas de figure particulier. Cette délibération correspond dans le registre des actes administratifs, à l’acte administratif N°201 : impose un tarif forfaitaire de 220 € par tranche de 4h pour une prestation privée du service incendie lors de mise à disposition de toutes les salles municipales. De plus la délibération arguant que, seul du personnel ayant une parfaite connaissance de ces sites permet de recevoir du public en toute sécurité, impose une unique société avec laquelle la mairie a contracté un marché.

 

Le 3 octobre dans le texte de la délibération adoptant la convention d'occupation type, aucune ne référence au tarif du service de sécurité imposé le 21 mars ce qui revêt à notre sens déjà un premier manquement.

 

Et autre incohérence de taille il y a incompatibilité entre les deux délibérations dans le sens ou l'une impose indifféremment pour toute salle municipale un tarif forfaitaire sans aucune variante possible et surtout du personnel clairement identifié et l'autre introduit pour deux salles uniquement ignorant les autres donc, la prise en compte de paramètres listés mais pas définis, (entendons pas de vrai cahier de charges, prise charge de la sécurité par d'autres personnes qualifiés que celles de la socièté!!, pas de cadre clair), permettant de fait une gestion clientéliste mais surtout remettant en cause la mise en œuvre claire d’un service sécurité incendie (aucun écrit/ contrôle possible de la part de quiconque)

 

Du reste les délibérations 2 et 3 du 3 octobre illustrent parfaitement la chose, puisque personne ne comprend en lisant les délibérations, avec quel moyen humain, comment et à quelle condition tarifaire sera faite la prestation du service incendie : Les cases restant en blanc, ou parfois il est fait référence à de multiples annexes non communiquées.

 

Nous avions en Août dernier demandé une annulation ou un amendement de la délibération N° 36 du 21 mars 2016 concernant la sécurité incendie. Nous vous avions adressé d’ailleurs une copie de ce courriel au maire d’Orange.

 

Aujourd’hui nous en appelons à vos services afin que soit clarifié cette situation. Il ne nous parait pas concevable de laisser dans le flou des questions aussi grave que la sécurité incendie des personnes lors de manifestations dans les salles municipales DAUDET et HALL des EXPOSITIONS.

 

 Il y a bien sûr le coté incompatibilité et d’illégalité de la délibération en regard de la précédente, mais aussi d’inégalité de traitement due à l’opacité du cadre, le tout pouvant amener à des négligences inacceptables dans le domaine du respect du cadre légal de la sécurité incendie et donc de la responsabilité des acteurs. Notez d’ailleurs le transfert explicite de la responsabilité sécurité incendie vers l’organisateur "associatif" même en cas de partenariat avec la mairie! cf les délibérations 2 et 3 du 3 octobre. Nous avons voté le prêt des salles aux associations, délibération N° 2 et 3 mais en réfutant la convention et ce transferts.

 

A savoir, lors du conseil toutes ces questions ont été exposées mais le maire sous un prétexte puéril (exposé trop long)  a fait voter la délibération sans essayer d’énoncer la moindre réponse.

 

Nous restons à votre disposition pour tous renseignements complémentaires,

Incompatible la préfecture confirme
Incompatible la préfecture confirme
Repost0
22 décembre 2016 4 22 /12 /décembre /2016 09:29
Libéralité / inégalité/ illégalité: Tarifs d'occupation du domaine public.
Libéralité / inégalité/ illégalité: Tarifs d'occupation du domaine public.

"Pas claire du tout, danger de dérive clientéliste, cette grille des nouveaux tarifs d'occupation du domaine public orangeois" a déclaré en conseil Christine BADINIER.

Premièrement, elle n'offre pas d'explication, ni de justification, par exemple en regard de l'avantage/bénéfice financier qui en découle pour l'occupant (sans justification au TA, il y a risque d'annulation de la délibération). Secondement, la grille mélange allégrement les tarifs à l'heure, par jour, au mois, à l'année, n'identifie pas clairement la surface, le lieu...

Ces tarifs font état en certains cas d'augmentations non négligeables et crée un tarifs pour l'occupation du domaine public par une association politique...

A coté de son constat, le 19 décembre 2016, en conseil municipal, Christine BADINIER, a mis en avant une demande des élus Aimer Ma Ville par courriel le 23 septembre 2016 en rapport avec l'occupation de l'espace Verdi par le binôme Yann, fils du maire / Galmard, première adjointe au maire. Suite au courriel, avait été fourni (en novembre) une convention d'occupation et la décision du maire adéquate, datées de la veille de la manifestation, faisant état d'une location au tarif de 50€ de l'heure et  pour 4 heures, soit 200€...

Or nous le voyons l'espace Verdi n'est pas identifié, ni dans ces nouveaux tarifs ni dans les anciens, ni dans aucun autres documents comme lieu faisant parti du domaine public louable . A quel titre, le maire a-t-il de louer à son fils pour 50€ de l'heure l'espace Verdi, avec du mobilier municipal le 22 septembre 2016 pour l’apéro saucisson lors de la campagne des cantonales partielle? La question a bien été posée.

Mais les conseillers de la majorité lui ont ri au nez, parvenant même à dire qu'au titre de cette grille, les candidats ont trop payé et devraient être remboursés. Cette attitude ricanante ne cache que leur malaise et leur incapacité à se justifier. Sans délibération et sans adéquation avec une grille d'occupation du domaine public, il est évident qu'il y a là un nouveau1 délit de "favoritisme" de la part du maire envers son propre fils et son propre parti politique, par rapport aux délais de demande,  par rapport à la décision d'un tarif exceptionnel -à la louche- (pas de souci les frais de  campagne sont remboursés), par rapport à la mise à disposition de mobiliers municipal...( 5 tables) etc

Anne Marie HAUTANT a complété l'intervention en faisant remarquer que l'extension de certain commerces sur le domaine public -installations fixes de très grandes surfaces- entravaient le passage des piétons.

 

1/ Rappelons qu'en 2015 il y avait déjà eu dans le même cas de figure, l'occupation du foyer du palais des princes pour la campagne des cantonales par le même binôme (lieu qui ne fait nullement partie des locaux louables. Et que la demande de la décision du maire autorisant cela, faite en temps voulu, est restée là aussi sans réponse). Soulignons l'occupation de la salle de Boisfeuillet au titre familial pour l'anniversaire de madame, idem sans production de justificatifs.. Et enfin gardons en tête que depuis vingt ans, il y a occupation d'une salle municipale à titre gratuit (sans que nous ayons la moindre délibération ou décision l'autorisant) pour une réunion mensuelle des partisans du maire. Remarquons qu'actuellement siègent à la tribune de ces réunions nommées "réunions de la quatrième circonscription", les parents Bompards, les deux fils (attachés parlementaires de papa ?) Fruleux (également attaché parlementaire et élu départemental - binôme de la maman)-

 

Libéralité / inégalité/ illégalité: Tarifs d'occupation du domaine public.
Libéralité / inégalité/ illégalité: Tarifs d'occupation du domaine public.
Libéralité / inégalité/ illégalité: Tarifs d'occupation du domaine public.
Repost0

Culture à Orange

Association "Ben Lèu"

Cours de Provençal pour adulte, pour débutant.

Pour ceux qui n'y connaissent rien!  

Calendreta .

mardi 18h00-19h30.

Contact 04 90 34 94 47

 

Chorégies 

 

AGORA
16 Rue reine Wilhelmine 84100 Orange 04 90 51 71 18

http://www.agorange.net/


THEATRE DU SABLIER

37, Crs Aristide Briand à Orange

Tel 04 90 51 14 03

Ateliers et Week end de théatre, danse, écriture, peinture. Spectacles

http://www.theatredusablier.com/


Le Café Littéraire

Association  Culturelle

Soirée autour d'un livre ...

Le site du café littéraire

  

Ciné  Forum
Impasse du parlement 84100 Orange

Librairie Elan Sud

Rue de Rome(ancienne rue des Phocéen)  lien 

Association ELU
pour les amoureux du livre
http://elansudeditions.over-blog.org

 

Orange Bleue Librairie

Lectures, débats, expos, signatures

http://www.orangebleue-librairie.com

 

  L’écran Magique.