Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'Orange Autrement
  • Le blog d'Orange Autrement
  • : Association regroupant des citoyens de la ville d'Orange, créée pour soutenir les élus minoritaires et informer les orangeois-es sur la réalité de la gouvernance du maire d'extrême droite.
  • Contact

Pour aller plus loin

 

Gestion ahurissante = appauvrissement général.

2021 Anniversaire des douze ans du gâchis de la piscine des Cèdres!

80% du budget investissement = routes et trottoirs

Orange perd des habitants, des emplois, des entreprises.

Orange n'attire plus les touristes,

Prélèvements excessifs sans les services

lien vers facebook

Consulter les rapports de la chambre régionale des comptes.

2001 à 2010 clic ici

mais aussi

1990 à 2001 clic ici  

Rechercher

Soutien

Assurer votre soutien, c'est possible !

 

Contactez nous ou manifestez votre soutien en venant aux conseils municipaux. Nota : Les élus d'opposition au conseil municipal ont chacun une boite aux lettres à leur nom dans le hall de la Mairie.

nous écrire : orange.autrement@laposte.net

 

Archives

Agenda

Conseil communautaire

Aucune date connue

 Conseils Municipaux à 9h

Aucune date connue

Commission Finances    7 septembre

Commission urbanisme infrastructure 

Commission Affaire sociale  Aucune date

Commission éducation  Aucune date

Commission électorale nouvelle forme, convocation juste avant des élections une parodie de contrôle du boulo du maire

 

 

 

 

12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 13:41

Une rencontre entre la municipalité et des commerçants mécontents a eu lieu mercredi 9 mai 2012. cf. Le désarroi des commerçants s'accentue.

Rappel des faits. Suite à un courrier adressé à seulement 33 commerçants du centre ville, la révolte grondait dans les rangs des commerçants. Le courrier visait des chevalets et autres dispositifs hétéroclites installés sur le trottoir par certains commerçants.

Lors de la réunion, en préambule le maire, s’est excusé de la maladresse de son adjoint: "D'ordinaire nous organisons une réunion d'information avant d'adresser tout courrier".

Puis il explique « les enseignes et pré enseignes, bien qu'importantes pour un commerce ou une entreprise, doivent respecter une esthétique conforme au fort caractère historique, patrimonial et touristique de la ville »

Remarquons que ce n’est pas nouveau. La ville d’Orange, les monuments de France ont depuis de très longues années instauré un règlement à propos des façades et des enseignes en centre ville.

Il s’agit d’harmoniser les dispositifs et de respecter des normes esthétiques par rapport aux monuments classés du  Théâtre antique et de l’ Arc de triomphe de renommée mondiale et au cachet touristique qu’une ville telle qu’Orange doit préserver pour rester attractive.

Ce qui n’est pas normal, c’est d’avoir laissé se développer des pratiques qui, aujourd’hui conjuguées à un mobilier urbain pour le moins divers, peu entretenu, donnent à la ville un aspect peu soigné. De plus certaines installations sont dangereuses pour les piétons, les serveurs qui doivent rester les yeux rivés au sol de peur de butter dans une borne en pierre reconstituée, un potelet...

En effet  potelets, plots,  boules, barrières métalliques; cubes, bornes en pierre; mobiliers signalétiques, se côtoient sans grande harmonie et sont souvent gênants, et pas seulement pour les personnes à mobilité réduite.

Notons qu’à ce jour, samedi 12 mai 2012, les compositions florales ne sont toujours pas suspendues ...

Bref les critiques ont été vives, parce que la municipalité n’est pas exemplaire ni dans l’entretien de la ville, ni dans les installations qu’elle fait, et donc les commerçants incriminés avaient des arguments valables à faire valoir...

L'affaire n'est pas close, le maire a conclu que le problème sera traité au cas par cas. Surprenant  comme solution et sujet à polémique, à injustice car la loi c'est la loi, le réglement doit être ou révisé ou appliqué. Non?

Repost0
8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 15:18

logements-socaux-mures-cite-Aigues.jpg

La cité de l'Aygues 100 appartements sociaux murés depuis plus de 15 ans

Le logement social représentait environ 32% des résidences principales en 1995, à la fin du mandat LABE.

Aujourd’hui questionné par Anne Marie Hautant, le maire répond que le taux de logements sociaux de la ville est de 20,75%.1

Le nombre de « logements résidences principales»2estimé par la mairie pour 2012  est de 12 948.

Entre 1999 et 2012 ; 2 079 logements ont été réalisés, sur la même période la ville enregistre un solde de 1 600 habitants en plus2 !

Le nombre de logements sociaux est en 2012 de 2 5481.

  • ERILIA : 2591

  • Nouveau Logis Provençal : 3611

  • OPHLM Mistral Habitat : 9131

  • SA Vaucluse Logement : 9751

  • Un toit pour tous : 401

Chiffres complémentaires2 :

1002 logements sur 260 sont murés à la cité de l’Aygues.

1 0842 personnes étaient sur liste d'attente de logements sociaux en 2006 à Orange (nous n'avons pas trouvé de chiffres plus récent sur le rapport.)

 

Difficultés; sur le rapport de présentation du PLU de mars 2012, les dates et chiffres des données sont disparates, dates 1965 à 2012, bien souvent il ne cite ni sources, ni dates, les données ne sont pas linéaires et les chiffres ne sont pas tous réactualisés, bizarre !

 


Maintenant petit calcul.


20% de 12 948 logements = 2 590.  


Donc, selon les seuls chiffres fournis par la mairie, Orange ne serait plus dans le pourcentage légal3de 20 % de logements sociaux. Certes, pas de beaucoup mais pourquoi ne pas l’assumer puisque c’est une volonté politique clairement et résolument affichée ? 

 

Autres petites remarques :

  • voilà sans doute aussi une raison du refus lors du conseil municipal de mars 2012 de la mise en vente des 44 logements sociaux de la résidence l’Araïs.
  • Sur le rapport de présentation du PLU précédent (juin2010) le chiffre donné pour le nombre de logements à Orange (p13/52) est le nombre total de logements et non le nombre de résidence principale. Néanmoins il est intéressant, au 31 août 2008 la mairie estimait ce nombre à 13 644 logements! Un bel écart. Surtout lorsqu'on sait que le nombre de résidences secondaires du compte Administratif annonce  PAS PLUS DE189  résidences secondaires... Et que depuis presque 4 ans d'autres logements ont été construits. 189 logements2 par an en moyenne. La différence c'est... le nombre de logements vacants? Oui, une belle différence.


Sources :

1/ réponse du maire aux questions écrites d‘Anne Marie Hautant du 18 avril.

2/ Chiffres et données du rapport de présentation municipal de mars 2012 du plan local d’urbanisme (PLU).

3/ Article 55 de la loi Solidarité et renouvellement Urbains du 13 décembre 2000 instaurant le principe d’au moins 20% de logements sociaux pour les communes de plus de 3 500 habitants.

Ces chiffres donnés par la mairie n'ont pas été vérifiés pas nos soins...

Repost0
3 mai 2012 4 03 /05 /mai /2012 14:01

place théâtre antique

La rénovation de la place des Frères Mounet devant le théâtre antique, commencée à la mi-octobre, est terminée, ou presque, il manque le marquage au sol des passages piétons. Mais là ce n’est pas la faute du département, comme sur l’avenue Charles de Gaulle, mais ça.. va.. venir...

Ce projet vieux de cinq ans était devenu une priorité absolue vis-à-vis des aménagements provisoires réalisés il y a trois ans, dans le but de tester le futur plan de circulation. Ces aménagements provisoires avaient rendu la circulation des véhicules, des cars de touristes et les déplacement des piétons /cyclistes très dangereux .cf. Lamentable! L' état de la place du Théâtre Antique

La place a été inaugurée le 28 avril 2012. Saluons les entreprises et les ouvriers qui ont travaillé d’arrache pied pour réaliser en six mois seulement cette place malgré une météo très capricieuse.

Du point de vu design, c’est bof, bof, plat, monochrome, heureusement qu’il reste trois platanes pour mettre en ce printemps un peu de vert... mais l'hiver, cette place sera bien tristounette.

Nous regrettons aussi la disparition du seul banc de la place au coin de l’annexe de l’office du tourisme et de son platane.

 

Actuellement on attend les bacs de fleurs pour égailler cette place certes fonctionnelle mais bien trop plate, bien trop blanche, bien trop minérale. Nous proposons également de l’agrémenter de quelques bancs publics.

  Et puis petite remarque: Dommage que tous les chantiers ne bénéficient pas de la même diligence une fois les travaux entrepris...

 

Devant de la mosquée 18 mois de travaux aux alentoursA Orange les chantiers traînent souvent en longueur, par exemple le parvis devant la mosquée est toujours en souffrance depuis plus d’un an maintenant... Les rues, places adjacentes sont toutes rénovées...


Cinq ans de projet, trois ans d'essai de circulation, pour un résultat finalement très banal, simplement fonctionnel, devant le mur du théâtre romain  d'ORANGE que le Comité du patrimoine mondial considère comme ayant une valeur exceptionnelle.

Repost0
30 avril 2012 1 30 /04 /avril /2012 20:04

commerce-a-vendre.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Orange se vide de ses habitants et commerçants.

Orange n’est plus la seconde ville du département depuis janvier 2012, mais le maire écrit à Anne Marie Hautant qui l’interroge –lire  Questions écrites pour le Conseil municipal du 18 avril 2012 , qu’il « est le premier surpris à l’annonce des chiffres de l’INSEE pour l’année 2012 » et attribue cette baisse à un mauvais échantillonnage.

 

Surpris ?

Pourtant la baisse est significative depuis trois ans déjà...

 

De plus, il suffit de se promener simplement dans Orange,  pour se rendre compte du nombre d’appartements vides, de maisons vides, de commerces vides, de panneaux: bail à céder, à louer ou à vendre. Nous avons fait plus de cinquante photographies de magasins fermés en centre ville.

D’ailleurs dans le diagnostic du Plan Local d’Urbanisme, la mairie fait elle-même le constat d’une augmentation des logements vides. On peut lire : taux de vacance de 23.3% (année?, non spécifiée) en centre ville et sur la ville 1411 logements vides en 2008 (p15 diagnostic territorial rapport de présentation du PLU)


Pourquoi en sommes-nous là ?


Ces dix huit  dernières années, Orange a vu d'une part l'apparition d'une multiplication de grandes surfaces commerciales éloignées et de lotissements qui  grignotent  la campagne, et d'autre part la suppression ou l’appauvrissement de  services essentiels (maison du troisième âge, piscines, aides aux associations, services péri et extra scolaires...)

 


La diminution du nombre d’habitants à Orange alors que les autres villes du département continuent d’en gagner, est la traduction toute logique du manque d’attractivité d’Orange pour les jeunes actifs et les jeunes ménages.


Les constats du diagnostic territorial sont sans appel :

  • Diminution de la tranche des jeunes et des actifs.
  • Taux chômage 16.9% contre 10.2% de moyenne départementale (p18).
  • Pour l’appareil commercial du centre ville, (lu p30) 45 % des établissements ont moins de cinq ans et dans certaines rues 71% ont moins de cinq ans d’existence...
  • La population d’Orange est vieillissante.

Ce résultat n’est pas dû au hasard, mais c’est bien l’aboutissement d’une gestion municipale au coup par coup sans cohérence et au mépris du tissu commercial existant, de la vie culturelle, sportive, associative, sociale et économique de la ville.

 

"Surpris"?

C’est épatant comme réponse !

commerces-vides.jpg

B Vaton

Repost0
13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 10:35

piste-cyclable-route-Caderouse.jpg

Entre le rond-point de l'autoroute d'Orange centre et la maison des associations, quatre mois de travaux ont permis de fluidifier la circulation pour les véhicules motorisés mais décidément toujours aucun progrès pour les aménagements dédiés aux cyclistes.


A Orange, les pistes cyclables sont aménagées en dépit du bon sens et sur le trottoir.


 Sur cette portion de sortie de ville, elles sont, bien qu'à double sens réduites à une étroite bande de macadam à même le trottoir, bordées de quilles très rapprochées devant les entrées de commerces, dangereuses par l’écart entre elles et  le comble, c’est que de temps en temps en plein milieu, se trouve planté un poteau de luminaire.

Une piste cyclable  sur un trottoir, c’est déjà une source d'incidents et d'accidents dus aux conflits d'usage entre cyclistes et piétons mais là faut le faire. voir la photo.

 

Aujourd’hui nous pouvons constater que les pistes cyclables d'Orange sont bâclées. Les cyclistes, qui les empruntent, sont à tout bout de champ désorientés, mis en danger. Bouts de piste cyclable sans lien,  intersections, fins d'aménagement peu lisibles voire rendues dangereuses par des quilles mal placées, des bateaux  (descentes de trottoir) en travers et trop haut.  De fait certains ont pris le parti de rouler sur la route en les ignorant . "Impossible de rouler là dessus rouspète Georges, fan de la petite reine avalant plusieurs dizaines de Km durant ses loisirs. Faut pas être bien malin...pas besoin d'être ingénieur pour pondre de telles pistes cyclables!"

 

Il est important de réussir les aménagements de déplacement doux pour en favoriser et en sécuriser la fréquentation. Les pistes cyclables d'Orange sont presque toutes à repenser, modifier ou refaire. 

 Voilà de l’argent public bien mal utilisé !

panneau-danger.jpg

                                                                            DANGER PISTE CYCLABLE NEUVE

 

article proposé par un lecteur...



Repost0
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 14:28

Les relations de la ville avec les bailleurs sociaux restent bien énigmatiques à Orange. Lors du conseil municipal du 21 mars la vente de logements sociaux a été refusée par la Ville.

Vaucluse logement  pensait pouvoir mettre en vente 44 logements de la résidence l'Araïs, mais les élus de la majorité ont refusé.

Résultat : ce refus compromet les projets de Vaucluse logement

  • permettre l'accession à la propriété à leurs locataires
  • réinvestir dans la construction de nouveaux logements
  • rénover d'autres logements sociaux,
  • transformer en appartements locatifs la maison de retraite Lou Ramadou propriété de Vaucluse logement

 

Dommage pour les locataires de cette résidence de l'Araïs, agréable et bien placée près du centre-ville, car le bailleur social ne peut passer outre l'avis de la municipalité.

Vaucluse logement ne bénéficie d'aucun recours pour pouvoir mettre en vente ces 44 appartements. 

 

Nos questions:

Quels sont les projets de Vaucluse logement qui souffriront de ce revers financier à Orange ?

La maison de retraite LOU RAMADOU sera-t-elle vendue par Vaucluse logement ?

Une vente qui serait là permise!?

Qu'en est-il des relations avec l'autre bailleur social d'Orange; Mistral habitat?

La mairie a-t-elle une quelconque responsabilité dans l'état de la cité de l'Aygues? Cité dont 100 logements sur 260 sont murés depuis plus de 10 ans.(chiffre du rapport de présentation du PLU de mars 2012 p17)

 

source le quotidien la Provence.lien

Repost0
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 08:13

Les platanes, place Charcot, au bout de la rue du Noble du coté avenue de l'Arc de Triomphe sont abattus en ce premier jour de printemps.

Le massacre de ces arbres à Orange est devenu un rituel, une signature.lien vers un précédent article SUITE DU MASSACRE A LA TRONCONNEUSE

Pour notre municipalité d'extrême droite, un arbre ça coûte cher, élagage, ramassage des feuilles, réfection de la chaussée soulevée par les racines...

Donc on élimine, et on passe à autre chose de plus minéral, de plus banal, de plus tristounet.

 

Et pourtant, il est scientifiquement démontré qu'un contexte urbain arboré contribue à diminuer le stress, augmente la bonne humeur et le sentiment d'être en bonne santé.

Mais encore les arbres, la végétation, spécialement les grands arbres ont la capacité d' assainir l'atmosphère urbain.

 

Les espaces arborés des villes constituent un patrimoine important , et à ce titre sont répertoriés dans le PLU (Plan Local d'Urbanisme). La modification des zones arborées est réglementé.

 

 

 

 

platanes-rue-du-noble.jpg

Repost0
28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 08:49

Des fuites1 au palais des Princes ? Déjà lu ! (même revue, N° d' avril 2011) Déjà entendu ! Le refrain habituel !


Pour la deuxième année consécutive la revue municipale titre sur des fuites au Palais des Princes et rend responsable la municipalité socialiste qui ne gère plus la ville depuis 17 ans.

 

Responsable d’avoir conçu et commencé le Palais des Princes l'équipe Labé aux commandes de la ville de 1989 à mai1995?. Certes c’est indéniable, mais ce palais a été mis en service en 1996/1997 sans jamais avoir été achevé par l’actuelle municipalité.

C'est-à-dire que c’est elle qui est entièrement responsable de l’état actuel de cette structure !

En effet :

  • C’est elle qui a réceptionné les travaux,
  • C’est elle qui a la charge d’entretenir le bâtiment,
  • C’est elle qui a décidé de ne pas le finir.

Réceptionner les travaux : c’est faire le constat que les entreprises ont bien travaillé, car dans le cas contraire, le maître d’œuvre (ici le mairie) se doit d’émettre des réserves et de faire corriger les défauts.

Cette réception a-t elle été négligée ? Probablement au vu des constats dévoilés par la revue municipale ces deux dernières années.

 

Entretenir le bâtiment : c’est pallier à la panne du monte-charge, remplacer les vitres cassées réparer les défauts d’étanchéité du toit terrasse... Négliger les travaux d’entretien que requiert TOUT bâtiment relève de l’irresponsabilité.

Ces tâches de maintenance sont-elles effectuées ? Non, car la municipalité fait le choix d’y renoncer dans le seul but de dénigrer une équipe municipale qui était en place il y a plus de dix-sept ans et qui n’a plus aucun pouvoir de décision. Ridicule ! Insensé ! Loufoque !

 

Ne pas avoir achevé la façade de ce bâtiment relève là, d' une volonté délibérée de l’actuelle municipalité. N’oublions pas par exemple que, dans le projet initial, les poutrelles métalliques aujourd'hui apparentes auraient du être parées d’un revêtement, fermant un grand hall d’entrée, contenant entre autres l’escalator aujourd’hui en panne parce qu’il est exposé aux intempéries...

 

Alors, s’il vous plait, rendons à César ce qui est à César et à Labé ce qui est à Labé.

 

Si la façade du Palais des Princes est piteuse, c’est uniquement par la volonté et la négligence du maire actuel.

 

Si la municipalité Labé avait mené à son terme ce projet, il aurait coûté à la ville 3.1 M€.

La municipalité Bompard qui l’a arrêté, annonce le chiffre de 18.6 M€ ! voire aujourd'hui 21M€. C'est implicitement avouer son forfait !

"Le sage se demande à lui-même la cause des ses fautes, l'insensé l’impute aux autres."

 

Si le Palais des Princes accueille une belle salle de spectacle, une médiathèque spacieuse, une galerie pour les expositions, la billetterie du service culturel, le service des sports, bref des espaces et des services fonctionnels, utiles, au service des Orangeois, c’est grâce à l’équipe Labé.

 

Par comparaison, la façade du bâtiment de l’ancien hôpital, qui est à côté du Palais des Princes a été restaurée grâce à une opportunité par l’équipe de la majorité actuelle, mais pour quel usage ? Une belle vitrine, mais l’intérieur est vide, inoccupé. Rien ! Que des salles désertes, dépouillées de leurs richesses historiques, occupées par les rats et les pigeons et fortement délabrés à l’image de la monumentale porte d’entrée entrouverte sur des décombres et des fientes au début de la rue Ramade.

"Mieux vaut regarder la poutre dans son œil que la paille dans l’œil du voisin."

Au fait, pourquoi ne pas accuser les Romains des travaux de restauration indispensables sur l’Arc de triomphe et le théâtre antique ?

 

Maintenant un peu de courage et allez y, décidez de finir  la façade du Palais des Princes, le musée de site du rez-de-chaussée pour qu’enfin les Orangeois profitent de l’ensemble de ce bâtiment , hall d’entrée, salle ployvalente, escalator, vitrines propres et attrayantes .

 

Et puis l'esplandade Verdi, la façade c’est bien mais faite de l’intérieur de l’ancien hôpital une maison pour tous par exemple. Que ce bâtiment vide depuis 17 ans servent enfin à quelque chose d’utile. Laissez les flaneurs, les touristes profiter de l'esplanade en installant des bancs, en ouvrant les grilles...

 

cour ancien hôpital

 

Des grilles, des portes cadenassées, l'esplanade vide presque à longueur d'année cela dépasse l'entendement pour un lieu public.

 

Assez de jérémiades ridicules, agissez, c’est vous le maire depuis 17 ans ! C’est un comble de se plaindre de son inaction lorsqu'on a 20 millions d'euros sur les comptes depuis des années. 

  20 millions que l'on a pris dans les poches des Orangeois pour entretenir, pour aménager la ville, pas pour fanfaronner comme le célébre personnage de Molière  dans la comédie:"l'Avare ou l'École du mensonge". Nous, Orangeois, on ne rit pas!

 

1/ lu dans la revue municipale de février 2012

 

ci après deux liens pour complèter votre information.

 

La vérité sur l’espace Clodius article un peu long mais très instructif

 

Clodius vieillit mal ! : C’est risible et honteux

Repost0
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 10:34

Voici ce que l'on peut lire sur la newsletter de la municipalité, de ce jour 16 février 2012.

 

"La ville offre un pliant aux plus de 65 ans!

Les pliants sont particulièrement légers et faciles à transporter, on peut donc les poser où on veut. Pour en bénéficier, c'est simple : il suffit d'avoir plus de 65 ans et de se présenter au CCAS à partir du 1er mars. Un pliant sera remis gratuitement à tous ceux qui en font la demande, sur présentation d'une carte d'identité et d'un justificatif de domicile à Orange."

 

 

Oui, le maire l'a fait !

 

Ce n'est pas un cadeau anodin. C'est pour pallier à sa décision de non remplacement ou suppression des bancs publics, politique de longue date pleinement assumée et qui fait qu'aujourd'hui à Orange les bancs publics sont rare. Ils ont quasi disparu. L’argument avancé lors du conseil municipal du 16 novembre, c’est que les bancs publics seraient occupés la plupart du temps (selon le maire) par des gens... bruyants, ce qui gênerait les résidents les plus proches. Il avait été question lors de ce même conseil municipal de distribuer des pliants.

 

C'est fait !

voir l'article Sans rire, SVP.

 

Seront-ils dédicacés ? Numérotés ? Identifiés ? Pourvu qu'ils soient solides !

 

Cette mesure est discriminatoire. A Orange, seules les personnes de 65 ans et plus, résidant à Orange peuvent s'asseoir ! C'est mépriser les jeunes, les parents, les actifs, les non résidents, les touristes… Chapeau la convivialité d'une ville du midi célèbre depuis l'antiquité !

 

Une mesure rapide, facile à mettre en place et peu coûteuse consistera pour nous, en 2014, à réintroduire des bancs publics, bannis aujourd'hui des rues et places d'Orange.

 

 

 

Repost0
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 08:06

aire-des-gens-du-voyage-a-orange.jpgLe nouveau schéma départemental de Vaucluse pour l’accueil et l’habitat des gens du voyage faisait partie des points abordés lors du dernier conseil municipal.

Le conseil devait donner son avis sur ce document élaboré par le Conseil Général. Le document dresse un état des lieux suite à la mise en place du premier schéma, et planifie les orientations du nouveau. La mairie s’est montrée critique et pointilleuse. Le maire a déclaré : « chat échaudé craint l’eau froide ».  Il faisait allusion au non démantèlement des campements sauvages sur la commune en contrepartie des trente-cinq places d’accueil des  gens du voyage mises en service depuis 2004 à proximité du collège Jean Giono et du parc des expositions, le long de l’A7.

Le rapport indique que pour les aires d'accueil 74% des places prévues ont été réalisées sur le département, 100% à Orange. Le taux d'occupation de l'aire de notre ville par des gens du voyage est faible: de 48% à 27%. Cela tient à la localisation peu satisfaisante, à l'aménagement minimaliste, au coût élevé,  à l'impossibilité d'accès aux douches commune le week-end, et en l'absence totale de tout accompagnement social, en dehors du partenariat avec l'éducation nationale.

Le rapport pointe sept occupations de terrains sur la commune posant des problèmes, dont une sans droit ni titre - aux Perrières Blanches- toutes faisant l'objet de procédures.

Le rapport préconise diverses mesures pour augmenter l'attractivité des aires d'accueil et rappelle qu'il est interdit de faire des bénéfices sur la commercialisation des fluides.

Le rapport souligne la persistance de difficultés, notamment dues à l’absence dans le département d’aires de grand passage.

Ces aires doivent permettre une gestion des gens du voyage se rendant en masse aux Saintes-Maries-de-la-Mer. En absence de telles structures ils investissent des lieux tels que le stade de Piolenc, le champ de la foire d’Orange, ou le parking attenant au Parc Expo à Avignon.

Le problème de l'aire de grand passage reste entier. Orange n’en veut pas, Avignon non plus.

http://www.laprovence.com/article/avignon-68

Le rapport  et l'article ci dessus sont très clairs : cette aire doit être réalisée au plus tôt sur le territoire du grand Avignon.

Toutefois ils précisent que cette compétence d’aménagement/gestion pourrait être transférée vers l’EPCI.

C’est-à-dire l'intercommunalité !

 

Notre remarque: l'attribution de l'AGAA1 n'est pas conditionnée au taux d'occupation des emplacements, ce qui ne permet pas de promouvoir l'amélioration de la qualité des sites déjà réalisés et de conception sommaire, comme celui d'Orange. C'est dommage, car cet état de fait est un facteur pesant directement sur les installations illicites,qui entretiennent des préjugés et des excès dont souffrent l'ensemble des acteurs.

 

Article déjà paru sur ce thème Gestion et entretien de l'aire d'accueil des gens du voyage.

1/ AGAA  Aide à la Gestion des Aires d'Accueil versée à la commune, elle représente 132.45€ par emplacement occupé ou non par mois versé par la CAF.

soit à Orange 55 629 €

 

 




Repost0

Culture à Orange

Association "Ben Lèu"

Cours de Provençal pour adulte, pour débutant.

Pour ceux qui n'y connaissent rien!  

Calendreta .

mardi 18h00-19h30.

Contact 04 90 34 94 47

 

Chorégies 

 

AGORA
16 Rue reine Wilhelmine 84100 Orange 04 90 51 71 18

http://www.agorange.net/


THEATRE DU SABLIER

37, Crs Aristide Briand à Orange

Tel 04 90 51 14 03

Ateliers et Week end de théatre, danse, écriture, peinture. Spectacles

http://www.theatredusablier.com/


Le Café Littéraire

Association  Culturelle

Soirée autour d'un livre ...

Le site du café littéraire

  

Ciné  Forum
Impasse du parlement 84100 Orange

Librairie Elan Sud

Rue de Rome(ancienne rue des Phocéen)  lien 

Association ELU
pour les amoureux du livre
http://elansudeditions.over-blog.org

 

Orange Bleue Librairie

Lectures, débats, expos, signatures

http://www.orangebleue-librairie.com

 

  L’écran Magique.