Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'Orange Autrement
  • Le blog d'Orange Autrement
  • : Association regroupant des citoyens de la ville d'Orange, créée pour soutenir les élus minoritaires et informer les orangeois-es sur la réalité de la gouvernance du maire d'extrême droite.
  • Contact

Pour aller plus loin

 

Gestion ahurissante = appauvrissement général.

2021 Anniversaire des douze ans du gâchis de la piscine des Cèdres!

80% du budget investissement = routes et trottoirs

Orange perd des habitants, des emplois, des entreprises.

Orange n'attire plus les touristes,

Prélèvements excessifs sans les services

lien vers facebook

Consulter les rapports de la chambre régionale des comptes.

2001 à 2010 clic ici

mais aussi

1990 à 2001 clic ici  

Rechercher

Soutien

Assurer votre soutien, c'est possible !

 

Contactez nous ou manifestez votre soutien en venant aux conseils municipaux. Nota : Les élus d'opposition au conseil municipal ont chacun une boite aux lettres à leur nom dans le hall de la Mairie.

nous écrire : orange.autrement@laposte.net

 

Archives

Agenda

Conseil communautaire

Aucune date connue

 Conseils Municipaux à 9h

Aucune date connue

Commission Finances    7 septembre

Commission urbanisme infrastructure 

Commission Affaire sociale  Aucune date

Commission éducation  Aucune date

Commission électorale nouvelle forme, convocation juste avant des élections une parodie de contrôle du boulo du maire

 

 

 

 

11 décembre 2012 2 11 /12 /décembre /2012 09:29

Le rapport du commissaire enquêteur sur le PLU est en ligne.

Il est composé de deux documents, respectivement:

Rapport d'enquête et conclusions motivées.

 http://www.ville-orange.fr/pdf/rapportconclusionscomplet.pdf

 

Annexes du rapport d'enquête.

 http://www.ville-orange.fr/pdf/annexesrapportenquetecomplet.pdf

 

 

Orange Autrement souligne l'avis du commissaire en ce qui concerne le Yéti Parc.

Depuis l'origine de ce projet nous avions démontré qu'il n'était pas judicieux et même dangereux d'urbaniser le fond de taille de l'ancienne carrière. 


Le commissaire enquêteur nous donne raison.


Les habitants du quartier de l'étang se sont largement mobilisés et plusieurs ont participé à l'enquête ainsi que l'association ADEO.

Un grand Bravo à tous !

 

Ci après l'extrait de la page 18 du premier document.

 

Avis du commissaire-enquêteur

En référence aux positions qu’il a déjà exprimées au regard des risques naturel, encourus et de la proximité des sites ou espaces boisés classés, le commissaire-enquêteur considère que l’urbanisation du secteur telle qu’elle lui a été présentée n’est pas réaliste, ce qui ne veut pas dire que les besoins exprimés et les objectifs ne soient pas à prendre en compte sur d’autres parties de la commune:

Envisager sur ce secteur un projet immobilier aussi dense tel qu’il a été présenté par le porteur de projet et l’architecte urbaniste (Palais des sports modulable de capacité 4000 places et son parking, habitations sous forme de petits immeubles adossés à la falaise, services, maison de retraite, extension du Lycée Saint Louis, commerces et services, dispositifs de rétention d’eaux pluviales, ...) semble difficilement réalisable sans mise en oeuvre de moyens matériels et financiers considérables et sans avoir l’assurance d’un résultat mettant à l’abri des usagers et occupants de risques naturels

Le commissaire-enquêteur ne peut être favorable à ce mode d’urbanisation sur le secteur de la carrière qui doit rester un espace d’activités de nature et de plein air et être aménagé en conséquence pour devenir un lieu de promenade et de loisirs.

Par contre, il est favorable à une extension du Lycée Saint Louis sur la partie haute du carreau de la carrière qui n’est pas exposé aux risques évoqués, l’établissement méritant d’être désenclavé par l’aménagement des voiries prévu au PLU.

La commune a toute possibilité de prévoir la réalisation des opérations qu’elle envisageait sur ce secteur compte tenu des espaces existants actuellement fermés” (2AU qui sont plus proches du centre-ville et du futur Pôle Multimodal et seront donc plus facilement accessibles à partir des aménagement de voies également prévus au PLU, y compris d’ailleurs la voie de

contournement de la ville


 

Repost0
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 10:40

Le 3 décembre le conseil municipal a voté le rachat d’une maison de ville sur trois niveaux d’une surface habitable de 70 m2.

Ce bâtiment est situé au sein d’un îlot  d’habitats dégradés du centre ville.

 

 Il est destiné à être démoli.

 

Ce qui choque c’est le prix du m2 habitable.


2028 € le m2.


Une fois démoli, sans inclure le prix de revient de la démolition, ni des fouilles, le coût du m2 du terrain reviendra à plus de 6 000 € le m2 .


Ce coût disproportionné est largement supérieur au prix du marché actuel.

Mais encore, il est plus élevé que le coût admis sur le site de la ville pour un bâtiment ancien: 1819€ le m2 http://www.ville-orange.fr/terr08.htm.

 

Nous espérons que le projet de la ville en vaut le coût et ne défigurera pas le caractère du centre ville.

Le prochain orangeois qui se fera exproprier serait bien inspiré de se souvenir de ce prix.

Repost0
4 décembre 2012 2 04 /12 /décembre /2012 08:38

L'aménagement de l'emplacement réservé 81, est un marché qui fait partie des décisions prises par le maire lors du troisième trimestre 2012.

lien vers l'article Décisions trimestrielles: 3ième trimestre 2012 .

 

C'est un gros marché de 2 700 000 €.

 

Ce marché était aussi présent à l'ordre du jour du conseil municipal d'hier soir lundi 3 décembre 2012.Voir la délibération N°12 .

lien vers l'ordre du jour du Conseil municipal 3 décembre 2012.

RAPPORTEUR: Josette ADIASSE

12 AMÉNAGEMENT DE L'EMPLACEMENT RÉSERVÉ N° 81 – APPROBATION DES MARCHÉS

 

Pourquoi ?

 

Cet aménagement n'est pas d'une urgence vitale pour la ville. Il s'agit de la première partie de la création d'une voie entre la N 7 et la route de Châteauneuf du Pape.

Or l'entreprise  retenue,  BRAJA VESIGNE, pour les voiries et réseaux (2 498 631,92€)  l'a été au terme d'une procédure MAPA (marché à procédure adaptée lien ) qui aurait du être déclarée infructueuse.

Il n'y a pas eu de mise en concurrence effective.

En effet une seule offre reçue peut on lire sur le site dématérialisé des marchés publics. voir ci-dessous l'encart.

 

Parce qu'une seule entreprise a répondu au marché,

Parce que la création de cette voie n'est pas si urgente que cela,

Parce que c'est dans l'intérêt de la ville d'avoir plusieurs offres,

 

La municipalité aurait dû déclarer ce marché sans suite.

 

D'autre part, pourquoi donc avoir d'un coté inscrit ce marché sur le listing des décisions prises au troisième trimestre et de l'autre, pourquoi passer par une délibération trois mois plus tard?

 

Est ce le signe d'une gestion saine et transparente?

 

  source lien http://orange.sudest-marchespublics.com/pack/annonce_marche_public_2096_215574.html

SECTION V : ATTRIBUTION DU MARCHÉ

 

LOT n°: 1 - INTITULÉ: Lot 1: voirie réseaux divers

V.1) DATE DE LA DECISION D'ATTRIBUTION DU MARCHÉ :
04/09/2012
V.2) NOMBRE D'OFFRES REÇUES :
Nombre d'offres reçues : 1
Nombre d'offres reçues par voie électronique : 0.
V.3) NOM ET ADRESSE DE L'OPÉRATEUR ÉCONOMIQUE EN FAVEUR DUQUEL UNE DÉCISION D'ATTRIBUTION DU MARCHÉ A ÉTÉ PRISE :
Braja vesigne, mandataire du groupement
Avec eltp, mandataire, Bp 71, 84102 Orange cedex, FRANCE.
V.4) Informations sur le montant du marché :
Valeur totale finale du marché:
Valeur : 2498631.92 EUR.
TVA comprise. Taux de TVA (%) 19.6.
V.5) LE MARCHÉ EST SUCCEPTIBLE D'ETRE SOUS-TRAITÉ :
Oui. Indiquer en valeur ou en pourcentage la part du marché susceptible d'être sous-traitée:
Inconnue.

 

Une seule offre dans ce marché public, peut aussi signifier que les autres entreprises se lassent de travailler sur un devis pour rien...

 

 

Repost0
7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 15:17

 

Copie d'un courrier envoyé ce jour à Monsieur le maire.

 

   Orange le 7 novembre 2012

 

Anne Marie Hautant

Conseillère Municipale

377 r Guyenne

84100 Orange.

 

à     Monsieur le Maire d’Orange

Jacques Bompard

Hôtel de ville place Clémenceau

84100 Orange

 

 

 

 

Objet : Pourcentage de logements sociaux à Orange.

 

 

Monsieur le maire,

 

Suite à une précédente demande sur le nombre de logements sociaux à Orange vous m’avez communiquée par courrier le 18 avril 2012  le nombre: 2548 logements, soit au 1 janvier 2012 de 20.75% écrivez vous. 

Vous détaillez ce nombre de logements et les noms des bailleurs sociaux dans un tableau.  Ce même taux est exprimé sur le rapport de présentation de mars 2012 du PLU produit par vos services.

C’est donc avec étonnement que je découvre aujourd’hui dans votre revue municipale un nombre de 2 848 logements sociaux à Orange, soit pour vous 26%. Ceci est d’autant plus étrange que ce nouveau taux est en corrélation avec le vote du sénat du 12 septembre 2012 relevant de 20 à 25% le taux obligatoire de logements sociaux dans les communes de plus de 3 500 habitants.  

L’écart entre ces deux chiffres est très important, pouvez vous m’en donner l’explication ? Où se trouvent les 300 logements supplémentaires ?

En vous remerciant par avance pour vos réponses, veuillez agréer, Monsieur le maire, l’expression de mes salutations les plus distinguées.

 

 

Anne Marie Hautant

Conseillère  d’opposition

Vice présidente à la région PACA

 

 

 

 

PJ. Votre courrier du 18 avril 2012
 

 

 

 

 J Bompart, Maire d’Orange,

Conseiller Général de vaucluse

A

Madame Anne-Marie HAUTANT

Conseillère municipale

337 rue de Guyenne

841OO ORANGE

                                                           Orange, le 18 avril 2012

 

Objet: Votre courriel du 11 avril 2012

Nos réf : JB/JLDC/ 115 2012

 

Madame,

En réponse à votre courriel du 11 avril dernier 2012, je tiens à vous préciser que j'ai été le premier surpris à l'annonce des chiffres communiqué par l’INSEE pour l’année 2012.

J'ai donc aussitôt demandé par courrier du 16 janvier des explications précises au Directeur Régional de l’INSEE à Marseille.

Le 2 février, ce dernier nous a répondu qu'au vu des résultats publiés, la baisse enregistrée du nombre d’habitants pour votre commune parait principalement due à une accentuation, lors des dernières collectes, de la baisse des résidences principales (en nombre et en proportion) conjuguée à celle du nombre moyen de personnes par logement.

Il précise par ailleurs que  la nouvelle méthode de calcul s'appuie sur deux éléments un répertoire d’immeubles localisés (le RIL), qui sert de base d’échantillonnage des adresses et des logements et des collectes par sondages.

Il s'avère,et les services de I'INSEE le reconnaissent, que le répertoire nécessite un travail de mise à jour important. Par exemple, les services de la ville se  sont aperçus que l'INSEE avait repris dans son répertoire des bâtiments inoccupés depuis longtemps ce qui fausse l'échantillonnage (immeubles près de l’Aygues fermés depuis des années).

Une première réunion de travail avec les services de l'INSEE a déjà eu il y a quelques semaines et un prochain rendez-vous est prévu à Marseille mi-mai.

Des pistes de travail ont été lancées pour que le répertoire se rapproche le plus possible de la réalité et notamment une refonte des fichiers de La Poste, des impôts, de l'INSEE et de la mairie.

Votre deuxième question concernait les logements sociaux ; pour votre information la ville d'Orange compte au 1 janvier 2012, 20,75% de logements sociaux décomposés comme suit:

 

- ERILIA: 259

- NOUVEAU LOGIS PROVENCAL: 361

- OPHLM MISTRAL HABITAT: 913

- SA VAUCLUSE  LOGEMENT: 975

- UN TOIT POUR TOUS : 40

- TOTAL 2548

Espérant avoir répondu à vos questions je vous prie de croire, Madame, en mes sincères salutations

 

Signé : Jacques BOMPARD

              Maire d’Orange

             Conseiller Général de Vaucluse

Repost0
6 octobre 2012 6 06 /10 /octobre /2012 10:10

La délibération N° 10 du dernier conseil municipal pose plusieurs questions.

 

Nous voici devant une opération immobilière qui n'est ni du ressort de la municipalité, car sans projet permettant la préemption, sans objectif cohérent, et qui manque singulièrement de transparence .

 

Intervention d'Anne-Marie Hautant : " Ce bâtiment a été acquits par la ville par voie de préemption. C'est à dire à l'occasion d'un projet de vente. Sans doute les personnes qui désiraient acquérir ce bien souhaitaient également le réhabiliter. Ce que je ne comprends pas, c'est que la ville préempte avec pour seul projet de réhabiliter pour revendre. Elle se trouve dans le rôle d'un marchand de bien. Le souci premier a été d'empêcher la vente initiale. On voudrait bien savoir pourquoi? Et ce n'est pas la première fois. Cela aurait été compréhensible si vous aviez créé un office municipal de logements à loyer modéré pour pallier au manque de logement sociaux de la ville.

D'autre part dans le cadre de vos réhabilitations, j'espère que vous faites cas des normes des bâtiments ; thermique acoustiques, du facteur 4 ..."

 

La réponse de la municipalité a été surtout idéologique. Mais nous avons appris que cette rénovation a été effectuée entièrement par les services de la ville.

Ce qui pose donc effectivement la question d'une rénovation au plus bas coût sans respect des meilleures normes du bâtiment?  Et de l'emploi du personnel municipal hors cadre du service public normal; soit comme maçon, peintre, plombier, électricien...pour une opération immobilière !

Enfin quelle est la légalité de l'opération envers l'ancien propriétaire?

Tout cela est-il normal? Est ce légal?


La délibération voté le 24 septembre 2012.

Dossier N° 10
La politique locale de l’habitat menée par la Ville, dans le secteur du centre ville, vise au développement d’une offre nouvelle de logements de qualité, au travers de la résorption de l’habitat insalubre, de la rénovation de l’habitat ancien, de la remise sur le marché de logements vacants et de la production de logements locatifs à loyers maîtrisés.
Ainsi, la Ville a acquis, par voie de préemption, l’immeuble d’habitation cadastré Section BS n° 376 sis 533 boulevard Edouard Daladier (d’une surface de 116 m²), dégradé et insalubre, en vue d’une réhabilitation complète.
Ces travaux ont permis la création de trois appartements en copropriété, à savoir :
- RDC : appartement T2 de 58 m² environ (lot n° 2), accessible et adapté aux besoins des personnes à mobilité réduite, affecté à la location à loyer modéré conformément aux termes de la
délibération du Conseil Municipal en date du09 mars 2011 ;

- 1er étage : appartement T4 de 77 m² environ (lot n° 3), destiné à la vente ;
- 2ème étage : appartement T4 de 87 m² environ (lot n° 4), avec garage et cave (lot n° 1), destiné à la vente.
Ce type d’opération de réhabilitation de l’habitat dégradé et insalubre du centre ville remplit un triple objectif :
- de mixité sociale, en proposant une offre de logements locatifsà loyers modérés et une offre de logements à l’accession à la propriété ;
- patrimonial, en permettant la mise en valeur du parc ancien du centre ville ;
- financier : la commercialisation d’une partie du programme permettant d’équilibrer le budget déficitaire de cette
réhabilitation lourde (hors de portée d’un propriétaire privé).
Aussi, la Commune souhaite procéder à la cession des deux appartements T4 situés au 1er étage (lot n° 3) et 2ème étage (lots n° 1 et 4) de ladite copropriété communale, dans les formes prévues par l’article L.2241-1 du Code Général des Collectivités territoriales
(C.G.C.T.)

Repost0
28 septembre 2012 5 28 /09 /septembre /2012 07:17

 

 

La ville d’Orange abandonne le logement social !

 

Alors qu’Orange manque cruellement de logements sociaux, la municipalité se dit ne pas être intéressée par les terrains militaires mis à sa disposition par l’état.

Par contre, en envisageant de se délester à nouveau d’une partie de son patrimoine bâti, historique et naturel, la ville préfère servir une fois encore les intérêts privés et les marchés financiers plutôt que l’intérêt général ?

 

La ville d’Orange en passe de vendre son stade de football !

 

Après le projet pharaonique du Centre Aquatique de la colline Saint-Eutrope et celui du Pôle Sportif de la Carrière de l’Etang, tout aussi démesuré, la Ville s’apprêterait d’après la presse à vendre le stade Marcel Clapier à un promoteur immobilier !

 

La ville va-t-elle continuer à brader insidieusement son patrimoine et à priver les orangeois d’espaces publics qui répondent totalement à leurs besoins les plus fondamentaux, dans le seul but d’offrir aux plus aisés de luxueux espaces de loisirs et des villas implantées dans des complexes résidentiels, sécurisés et fermés, proches du centre-ville ?

 

Orange Autrement estime que la fermeture de ces nouveaux ensembles, tout comme celle des parcs publics de la ville, produit une urbanité sans lien avec la cité, engendre l’individualisation sociale et génère la peur de la ville.

 

Alors qu’Orange ne possède même pas de musée digne de ce nom, la ville a-t-elle les moyens de construire un nouveau stade de football de 2500 places dont 500 assises, avec toutes les commodités nécessaires à un équipement fonctionnel moderne, en remplacement de celui existant sur la route de Lyon ?

 

A deux pas des quartiers nord, le stade Marcel Clapier, essentiel aux besoins actuels et futurs, est idéalement placé. Alors, pourquoi envisager de le vendre et de le remplacer ?

Sans projet et sans terrain conforme aux règles en vigueur, ne risque-t-on pas de se retrouver sans stade d’honneur durant plusieurs années et sans piscine comme cela est le cas aujourd’hui ?

 

Pourquoi sacrifier sur l’autel de l’urbanisme la pelouse emblématique de Clapier, alors que la ville ne manque pas par ailleurs de terrains constructibles et non inondables ?

 

Orange Autrement considère que toute dilapidation du patrimoine de la ville et le remplacement inutile de certaines installations est un renoncement à bâtir du logement social et à construire des équipements indispensables à l’ensemble la population !

 

Article André Rosania du 27/09/2012

 

Repost0
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 12:44

Constituée de dix huit barres de logements sociaux, située en périphérie Nord d'Orange, la Cité de l'Aygues est à moins de 200 mètres de l'Aygues.

Elle est mitoyenne d'une  zone classée rouge -inconstructible- au PPRI.

Construite en 1973, plusieurs barres sont entièrement murées depuis près de 15 ans.

 Le nombre de logement à l'origine était de 262. des T2, T3, T4 et T5.

 

Aujourd'hui l'on dénombre environ 100 logements murés et plus de 60 non occupés.

En tout, il reste environ 100 logements occupées.

 

Les extérieurs ne sont plus entretenus depuis bien longtemps et si cette cité a été désenclavée par la réalisation d'une voie nouvelle, ce n'est que pour rendre des terrains plus à l'ouest constructible.

 

L'indignation des habitants aurait-il trouvé un écho auprès du bailleur social?

 

Ce dernier, Mistral Habitat, a déclaré le 12 septembre dans la presse que des travaux de réhabilitation serait lancés en février 2013... 

 

Il serait temps.

Espérons que notre maire sera enfin un partenaire coopératif, car aujourd'hui Orange, sans ces logements, n'atteint pas 20 % de logements sociaux.

 

 

Repères:

En 1995 à Orange nous avions plus de 35% de logements sociaux.

 

Votée en 2000, la loi de Solidarité et de renouvellement urbain (SRU) impose aux communes de plus de 3.500 habitants d'atteindre un quota de 20% de logements sociaux sur leur territoire.

Lorsqu'une ville répond à cette directive le maire voit son indemnité majorée, lorsqu'elle ne l'atteint pas la ville doit s'acquiter d'une pénalité financière...

 

25% Engagement de la majorité présidentielle de relever le seuil de logements sociaux pour les villes de plus de 3.500 habitants de 20%, à l'heure actuelle, à 25%.

 

L'Aygues rivière 114 km,  qui contourne Orange au nord, son lit est artificiel car dévié par une digue.

( la plupart du temps à sec en été, peut se transformer en torrent dévastateur après un gros orage)

 

PPRI: plan de prévention du risque inondation

 

Source: La provence du 12 septembre 2012.

 

 

Repost0
24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 19:15

Madame Galmard, élue de la ville d'Orange, adjointe déléguée aux logements de la ville d'orange, s'est émue, lors de l'intervention d'Anne Marie Hautant au conseil municipal du 23 mai 2012, du chiffre avancé par Anne Marie pour le pourcentage de logements sociaux de la ville d'Orange.

 

Madame Galmard affirmait que le taux était de 26 %, c'était même le taux qu'elle avait fourni au service de la préfecture qui l'avait interrogée il y a peu.

Anne Marie Hautant parlait d'un taux fleurtant avec le minimum légal de 20%, et elle avait à ce propos un courrier du maire du 18 avril 2012 .

Le maire lui écrit,  en détaillant le nombre de logements et les noms des bailleurs sociaux, que la ville a un taux au 1 janvier 2012 de 20.75%. Nous pensons qu'il est même plus bas.


Et c'est mathématique, c'est normal qu'il baisse. Lorsque l'on compte les logements construits depuis l'année 2000, soit  20791 habitations nouvelles en résidences de standing ou lotissements, le pourcentage de logements sociaux baisse automatiquement...

 

Dommage que les données de ce type ne soient pas communiquées en interne, car la préfecture a été bien mal renseignée, par une élue de bonne foi nous n'en doutons pas. Nous saluons d'ailleurs son travail et dévouement au CCAS

 

1Chiffre donnée par le rapport de présentation du PLU de mars 2012.

 

 

Ci après le courrier du maire.

Courrier entête de la ville d'Orange

Le Maire,

Conseiller Général de vaucluse

A

Madame Anne-Maiie HAUTANT

Conseillère municipale

337 rue de Guyenne

841OO ORANGE

 

Orange, le 18 avril 2012

 

Objet: Votre courriel du 11 avril 2012

Nos réf : JB/JLDC/ 115 2012

 

Madame,

En réponse à votre courriel du 11 avril dernier 2012, je tiens à vous préciser que j'ai été le premier surpris à l'annonce des chiffres communiqué par l 'INSEE pour l’année 2012.

J'ai donc aussitôt demandé par courrier du 16 janvier des explications précises au Directeur Régional de l’INSEE à Marseille.

Le 2 février, ce dernier nous a répondu qu'au vu des résultats publiés,la baisse enregistrée du nombre d 'habitants pour votre commune parait principalement due à une accentuation,lors des dernières collectes,de la baisse des résidences principales ( en nombre et en proportion ) conjuguée à celle du nombre moyen de personnes par logement.

Il précise par ailleurs que  la nouvelle méthode de calcul s'appuie sur deux éléments un répertoire d’immeubles localisés (le RIL)qui sert de base d’échantillonnage des adresses et des logements et des collectes par sondages.

ll s'avère,et les services de I'INSEE le reconnaissent, que le répertoire nécessite un travail de mise à jour important. Par exemple, les services de la villes se  sont aperçus que l' lNSEE avait repris dans son répertoire des bâtiments inoccupés depuis longtemps ce qui fausse l'échantillonnage (immeubles près de I'aygues fermés depuis des années).

Une première réunion de travail avec les services de l'lNSEE a déjà eu il y a quelques semaines et un prochain rendez-vous est prévu à Marseille mi-mai.

Des pistes de travail ont été lancées pour que le répertoire se rapproche le plus possible de la réalité et notamment une refonte des fichiers de La Poste,des lmpôts, de l'lNSEE et de la mairie.

 

Votre deuxième question concernait les logements sociaux ; pour votre information la ville d'Orange compte au 1 janvier 2012, 20,75% de logements sociaux décomposés comme suit:

 

- ERILIA: 259

- NOUVEAU LOGIS PROVENCAL: 361

- OPHLM MISTRAL HABITAT: 913

- SA VAUCLUSE  LOGEMENT: 975

- UN TOIT POUR TOUS : 40

- TOTAL 2548

Espérant avoir répondu à vos questions je vous prie de croire, Madame, en mes sincères salutations

 

Signé : Jacques BOMPARD

              Maire d’Orange

             Conseiller Général de Vaucluse

Repost0
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 14:16

fleurs à orange cours st martinA la mi mai, le 15 précisément, nous observions encore des banquettes pleines d’herbes, et le fleurissement hors sol n’était pas installé.

Aujourd’hui ça vient. Dans la semaine qui vient de s'écouler les dernières plantes à fleurs ont été repiquées, les suspensions accrochées aux lampadaires . Il ne leurs manque que les fleurs qui n’ont pas encore montré leur nez. Les plants sont encore trop peu développés. Allez dans peu de temps avec du soleil notre petite ville retrouvera un peu de couleur.

L’an passé la ville, inscrite au concours villes et villages fleuris, avait obtenu une fleur, sur quatre.

Un encouragement.

fleurs à OrangeJeu non payant :cherchez les fleurs sur les photos.

Si, si y en a, pendues aux lampadaires, perdues dans le gazon.


 

En savoir plus lien vers le site villes et villages fleuris

 

L'obtention d'une labellisation ville et village fleuri couvre des critères très étendus.

  • le Patrimoine paysager et végétal (Parcs - Espaces ouverts ou clos - Espaces verts d'accompagnements - Arbres - Arbustes & rosiers- Pelouses et couvres sols - Fleurissement pleine terre et hors sols),
  • Développement et cadre de vie (gestion de l'eau - Inventaires et protection des espaces naturels - gestion résonné des produits chimiques et  mise en place de techniques alternatives – Propreté - Patrimoine bâti - Mobilier urbain - Maîtrise de l'affichage publicitaire - Réseaux - Entrées de ville),
  • Animation et Valorisation touristique (Promotion du label - Jardins familiaux - Animations scolaires - Participation des habitants - Actions de coordinations).

 De tous ces critères, le patrimoine paysager représente 55% de la note.

Repost0
18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 11:04

 

ex-salle-polyvalente-servant-de-parking-plein-air-et-facad.jpg

 

Ex -salle polyvalente servant de parking, de stockage des poubelles...

 

Juin  1995 Jacques Bompard devient maire d'Orange, 17 ans après le bilan n'est pas glorieux. A l'image du projet Clodius, Orange sert de vitrine à une politique très spéciale.

Clodius, c'est un grand projet décrié par la municipalité depuis 17 ans pour l'esthétisme des logements sociaux qui l'accompagnent.

Aujourd'hui l'espace Clodius, voulu par l'équipe PS, d'Alain LABE avant 1995, est connu par sa salle de spectacle baptisée Le Palais des Princes et la médiathèque.

Le projet n'a pas été  mené à son terme, cf La vérité sur l’espace Clodius

La photo montre la façade jamais terminée qui laisse à l'air libre l'escalator  hors d'usage, les structures métalliques rouillés d'une façade jamais réalisée et une ex-salle polyvalente jamais terminée qui sert de parking en plein air aux véhicules municipaux, d'entrée à la médiathèque, à la billetterie du service culturel ainsi que de remise aux containers à ordures...

 

Qui peut imaginer que tout ceci est voulu? Qui peut savoir que ce parking sale et peu engageant était une salle polyvalente?

Le temps passe, mais nous, nous n'oublions pas  que l'entretien et le cachet de la ville, dont les bâtiments municipaux, sont du seul ressort de notre actuel maire Jacques Bompard.

Depuis17 ans l'état de ce lieu est pour nous honteux. Et maintenant que faire? Laisser ce bâtiment se décrépir un peu plus alors que des bouts de béton tombent sur la tête des passants...

Regardez bien tout en haut...et passez au large!

acces-a-l-esplanade-Verdi-barre-par-de-vieille-rambarde-.jpgQui peut accéder à l'esplanade Verdi faisant face à l'espace Clodius? Drôle de dispositif pour un lieu public...


Repost0

Culture à Orange

Association "Ben Lèu"

Cours de Provençal pour adulte, pour débutant.

Pour ceux qui n'y connaissent rien!  

Calendreta .

mardi 18h00-19h30.

Contact 04 90 34 94 47

 

Chorégies 

 

AGORA
16 Rue reine Wilhelmine 84100 Orange 04 90 51 71 18

http://www.agorange.net/


THEATRE DU SABLIER

37, Crs Aristide Briand à Orange

Tel 04 90 51 14 03

Ateliers et Week end de théatre, danse, écriture, peinture. Spectacles

http://www.theatredusablier.com/


Le Café Littéraire

Association  Culturelle

Soirée autour d'un livre ...

Le site du café littéraire

  

Ciné  Forum
Impasse du parlement 84100 Orange

Librairie Elan Sud

Rue de Rome(ancienne rue des Phocéen)  lien 

Association ELU
pour les amoureux du livre
http://elansudeditions.over-blog.org

 

Orange Bleue Librairie

Lectures, débats, expos, signatures

http://www.orangebleue-librairie.com

 

  L’écran Magique.