Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'Orange Autrement
  • Le blog d'Orange Autrement
  • : Association regroupant des citoyens de la ville d'Orange, créée pour soutenir les élus minoritaires et informer les orangeois-es sur la réalité de la gouvernance du maire d'extrême droite.
  • Contact

Pour aller plus loin

 

Gestion ahurissante = appauvrissement général.

2021 Anniversaire des douze ans du gâchis de la piscine des Cèdres!

80% du budget investissement = routes et trottoirs

Orange perd des habitants, des emplois, des entreprises.

Orange n'attire plus les touristes,

Prélèvements excessifs sans les services

lien vers facebook

Consulter les rapports de la chambre régionale des comptes.

2001 à 2010 clic ici

mais aussi

1990 à 2001 clic ici  

Rechercher

Soutien

Assurer votre soutien, c'est possible !

 

Contactez nous ou manifestez votre soutien en venant aux conseils municipaux. Nota : Les élus d'opposition au conseil municipal ont chacun une boite aux lettres à leur nom dans le hall de la Mairie.

nous écrire : orange.autrement@laposte.net

 

Archives

Agenda

Conseil communautaire

Aucune date connue

 Conseils Municipaux à 9h

Aucune date connue

Commission Finances    7 septembre

Commission urbanisme infrastructure 

Commission Affaire sociale  Aucune date

Commission éducation  Aucune date

Commission électorale nouvelle forme, convocation juste avant des élections une parodie de contrôle du boulo du maire

 

 

 

 

19 mai 2019 7 19 /05 /mai /2019 05:47

Non, non et non au plein pouvoir au maire en matière d'obligation à refaire sa façade tous les 10 ans.

Parce que c'est un pouvoir excessif et que le maire d'Orange pour garder le pouvoir depuis 25 ans a démontré qu'il agissait de manière clientéliste, et c'est déjà grave. Mais surtout avec son pouvoir de maire il punit, met la pression sur ceux qu'il veut faire plier, qui ne lui font pas allégeance, ou lui ont fait défaut sur des affaires très particulières...

Doublement non. Parce que dans ce domaine, il devrait d'abord montrer l'exemple or la CRC dénonce un patrimoine privé communal pléthorique en très mauvais état et qui ne sert à rien: sur 120 logements, seulement 15 locataires. Et un patrimoine communal vétuste qui a dépassé le seuil d'alerte de 30 ans.

Enfin non, en regard du piètre bilan de l'opération façade. Une opération bridée à travers des exigences administratives et à travers l'occupation du domaine public pour intervenir sur le dit patrimoine pour le particulier.

Voilà ce qu'avait à dire C BADINIER lors de sa première intervention mais elle a été coupée sur ce premier dossier du conseil municipal.

Notre champion de l'abus de pouvoir étant incapable de laisser simplement parler sa minorité plus de quelques secondes. Surtout dans un domaine aussi sensible que le patrimoine, avec le jeu de monopoly grandeur nature qu'il a entrepris à Orange.

Une obligation à refaire sa façade tous les 10 ans est un pouvoir trop grand pour un tel personnage. (une cadence de toute façon disproportionnée). Avoir le culot de le demander c'est aussi fuir ses responsabilités en terme de salubrité et sécurité publique.

Non au plein pouvoir en matière d'obligation à refaire sa façade tous les 10 ans.

Les exemples sont pléthoriques en matière d'état dégradé de façades de bâtiments municipaux

Ici nous montrons une façade dégradée d'un particulier entrée de ville, mais dégradée par le fait de l'action de la ville.

L'histoire...un feuilleton trop long . Disons c'était une petite maison achetée et démolie pour sécuriser le rond point Av Pinay/Route de Roquemaure.

L'état final est significatif. v Photo

L'an passé octobre 2018 en commission urbanisme C BADINIER avait suggérer au maire de finaliser ce chantier . (Il y a toujours des barrières de chantier...tout comme rue du Limousin Av des étudiants présence de barrières de chantiers depuis 2013)

A l'époque il (le maire en commission) se désolait de ne pas avoir pu investir autant qu'il l'aurait voulu pour 2018 . Une entreprise l'ayant lâché sur une école?... (faillite) etc

C Badinier lui avait rappeler les permis à démolir du cinéma à coté de la police municipale (depuis 2006), de la boucherie devant la mosquée et l'état de cette façade en entrée de ville dégradée par le fait de la démolition par le mairie du bâtiment qui s'y appuyait. (Donc facile de faire intervenir vite fait une entreprise pour augmenter un brin "l’investissement")

Le maire avait fait illico presto appeler le responsable bâtiment par JP PASERO... mais presque aussitôt a oublié la chose et on en est restée là rien de fait.

Non au plein pouvoir en matière d'obligation à refaire sa façade tous les 10 ans.

Retrouvez ci après le texte de l'intervention de C BADINIER imprimé le 14 mai, bien en amont de la condamnation du maire du 16 mai et qui ne pouvait donc pas y faire allusion. La majorité visiblement dans leur peur panique que le conseil municipal ne soit pollué par LA condamnation de la veille, y ont vu une attaque inopportune. ? Et ne l'on pas laisser s'exprimer.

 CB "Contre non pas à cause de la pertinence de la mesure mais à cause de vous monsieur le maire.

Eh oui vous n’en serez pas étonné

Je n’ai pas confiance en votre administration très particulière de notre cité et pour plusieurs raison.

La plus grave vous administrez la ville en jouant sur deux manettes incompatibles avec le pouvoir d’un tel outil. Clientélisme pour les uns et punitions pour vos opposants ou ceux que vous voulez faire plier.

Ensuite lorsque l’on prétend contraindre dans un tel domaine on doit être exemplaire. Vous prétendez je site " mettre en œuvre une mesure coercitive visant à honorer les propriétaires responsables qui entretiennent leur patrimoine et en à éviter la dévalorisation par ceux qui néglige le  leur", Laissez-moi rigoler vertement, votre culot est sans borne

Mesdames messieurs du public, les journalistes, voire les téléspectateurs, lisez donc le rapport de la CRC  (ici elle a été coupée) ou sortez simplement de cette salle admirer l’état de délabrement de la montée d’escalier d’accès aux étage levez la tête admirez le trou, noir au plafond, ou encore regardez donc dans quel état de dévalorisation laisse le patrimoine d’un particulier depuis plus d’un an et demi, la démolition par la ville d’une maison sortie d’Orange au rondpoint de la voie Pinay. C’est tout simplement honteux.

La CRC dénonce un patrimoine  municipal ayant dépassé le seuil d’alerte de 30 ans en terme de vétusté. Selon la CRC c’est l’indicateur d’un très faible effort dans la conservation en bon état d’usage de notre patrimoine communal qui plus est en totale discordance avec nos finances pléthorique. Ailleurs on peut y lire la ville dispose de plus de 120 logements achetés, mais seulement 17 sont loués à 15 locataires.

Mais de qui vous moquez vous monsieur le maire, à travers cette demande que prétendez-vous faire ? Obtenir un moyen de pression supplémentaire sur certains orangeois?

Sans compter vos prétendues aides de l’opération façade, des montants dérisoires, des exigences démesurée inadéquate en paperasserie, règlement d’occupation du domaine public qui entravent, brident ceux qui ont la moindre volonté. Mais encore aucun règlement mis en place, des demandes des architectes des bâtiments de France, il faut aller toquer à leur porte pour savoir que faire ... Alors question le bilan de ces opérations façades est si minable que vous essayez la manière forte ? J’espère bien que les services de l’état ne vous suivront pas. Et en premier montrez-vous digne de votre pouvoir de maire, et montrez l’exemple."

 

Repost0
27 avril 2019 6 27 /04 /avril /2019 21:10
Etat d'un bien acheté depuis peu Av de Fourchevieille. Villa et rangée de garages...Mais pourquoi donc préempter?

Etat d'un bien acheté depuis peu Av de Fourchevieille. Villa et rangée de garages...Mais pourquoi donc préempter?

Et Oui ça là au dessus c'est à nous orangeois. Et ça nous salit tous.

 

Au conseil municipal du 12 avril 2019, 4 dossiers relevaient du jeu de monopoly grandeur nature, très cher à Jacques BOMPARD: achat ventes de biens dans la sphère des biens privés communaux, et une délibération, la N° 34 remettait au goût du nouveau PLU, le droit de préemption municipal.

Si nous vous parlons de cela c'est que dans les aberrations relevées par la CRC, (Chambre régionale des comptes), il y a justement le patrimoine privé de la commune:

  • parce qu'il enfle enfle démesurément pour rien de manière erratique et dispersé
  • parce que sa décrépitude dépasse le "seuil d'alerte".

Tout un chapitre du rapport, fait état de nombreux désordres dans l'achat, la gestion du patrimoine, le non entretien, les lacunes de l'inventaire du dit patrimoine et donc traite de l'information partielle et lacunaire due aux élus et administrés. Tout un chapitre, c'est dire si ce point a attiré l'attention des magistrats de la CRC. (CF le courrier des élues Aimer Ma Ville de juin 2017.) Mais aussi sans doute ses déboires avec la justice concernant ses achats de parcelles à construire, la vente à sa fille d'un bien communal.(idem à son neveux etc)

 

Parc privé municipal en mauvais état. Plus de 120 logements, mais seulement 17 de loués?

La CRC indique que:

  • Durant ce mandat il y a eu 10 000 m2 en plus dans les biens communaux privés à assurer. Entre 2012 (121) et 2017 (146) le bilan ventes et achats, c'est 25 immeubles privés en plus sur la commune assujettis aux taxes foncières...
  • La commune possède 120 logements mais n'en a que 17 d'occupés par 15 locataires!

A ce gaspillage s'ajoute celui de mauvaises opérations. Ainsi la préemption déclarée illégale ( TA Nimes et Ta de Marseille) de l'ancien local de Pôle emploi 101 Av d'Auvergne nous a couté en plus de deux procès, 112 912€ pour la préemption, +144 200€ d'indemnités compensatoires à l'acheteur débouté par la préemption.  Le maire a déclaré que c'était une bonne affaire...quand même! Dossier 35. Ben voyons

Le conseil du 12/04/2019, a aussi délibéré sur la vente d'un terrain - quartier de l' Etang- et d'un immeuble -La tour et la maison attenant Av de l'ARC. A ce propos les élues auraient aimé avoir des nouvelles de la vente -délibération de mai 2018- de l'immeuble situé un pâté de maison plus au sud même avenue l"'ancien  bâtiment abritant un ex-centre de démodulation de France Télécom" ...On dirait que l'affaire n'est pas conclue. Car rien ne bouge et l'immeuble en question est toujours affublé d'un panneau : A vendre. Tant mieux on pourrait peut être aménager, la place non?

Enfin la délibération 33 décidait de l'achat d'un local commercial 105 m2 à l'angle des rues Notre Dame et Victor Hugo pour 55 000€

Ces achats là se voient, mais sont doublés par ceux fait à travers les décisions du maire. Des achats beaucoup plus discrets... Questionné le maire n'a pas répondu en public sur l'achat de l'immeuble pour 700 000€, celui ayant abrité ses locaux de campagne. Bizarrement il a ignoré l'interpellation.

Enfin en conseil les élues lui ont rappelé sa promesse faite à la CRC :  Présenter un bilan annuel des acquisitions et cessions au conseil municipal, tel que prévu par l’article L.2224-1 du Code général des collectivités territoriales (CGCT) .

Ce dont il s'était soigneusement exempté malgré les demandes orales et écrites des élues ... depuis des années.

Le fera-t il? A ne pas oublier donc...de le lui rappeler.

Parc privé municipal en mauvais état. Plus de 120 logements, mais seulement 17 de loués?
Repost0
4 avril 2019 4 04 /04 /avril /2019 12:35
En rouge la préemption, en jaune déjà acheté en 2013 le cloître St Florent...

En rouge la préemption, en jaune déjà acheté en 2013 le cloître St Florent...

Ce mercredi, 3 avril 2019, à 17 h se tenait une commission urbanisme en mairie d'Orange. En plein milieu de la commission qui a durée 14 mn, le maire d'Orange se tourne vers l'élue Aimer Ma Ville pour lui répondre sur une de ses questions posées par écrit la semaine précédente.

Wouah qu'elle surprise, c'est une première combien de questions restent sans réponse...Ben toutes depuis une fin de non recevoir...y a deux ans.

La question faisait suite à la préemption, au dessus du prix d'évaluation des domaines d'un bien ayant abrité le local de campagne du maire en 2008, ainsi que ceux de son fils en 2015 et 2016.

Une décision découverte par hasard lors de la consultation du recueil des actes administratifs, chapitre décisions du maire de février, paru le 21 mars 2019.

Le maire tout sourire explique: Vous vous inquiétez de l'achat de....si on l’achète c'est pas parce que ça à été mon local de campagne, si on l’achète, c'est qu'il y avait un office HLM qui voulait l'acheter et qu'il était en concurrence1 avec un marchant de biens,...lequel du reste ne présentait pas de projet pour les locaux commerciaux". 

Bref, le maire préempte pour faire plaisir, et revendre illico presto à un office HLM qui veut mettre en location les appartements,  occuper pour ses bureaux les deux grands locaux du bas, et cerise sur le gâteau laissera un droit de regard sur les attributions d'appartements à louer à la ville

Ah Oui ?

Mais cela nous laisse étrangement dubitatif. Un sur le procédé, "empêché de"... Deux sur le contenu de la décisions qui elle parle pas du tout de cela mais plutôt en toute lettre "afin d'assurer le développement de commerce de proximité"...Trois sur la logique de la chose.

A suivre donc.

 

1 Concurrence n'est pas le mot employé c'était "biaisé" ... Un lapsus ? Car qu'est qui est biaisé...

Nota remarquons qu'en additionnant les surfaces le compte n'y est pas. Les balcons peut être? 194+26+65+90+82+93+70 = 620  comparé au 667 m2 utile manque 47m2

 

Le cloitre St Florent article de 2017 .

Achat du cloître voté en févier 2013, dans les 500 000€  (on n'en sait rien, mais c'était se qui se disait) et depuis les travaux et projet piétine...En ce moment un panneau pour la façade...

 

Préemption de son local de campagne: Une réponse orale en commission urbanisme.
Repost0
31 mars 2019 7 31 /03 /mars /2019 08:03
Cet arbre a été abattu

Cet arbre a été abattu

"Si un arbre est un monument naturel, ou s’il est situé dans un site classé , il ne peut pas être abattu sans autorisation du Préfet ou selon les cas du Ministre chargé des sites après avis de l’architecte des Bâtiments de France, et selon les cas, de la commission départementale de la nature, des paysages et des sites ainsi que de la Direction Régionale et Interdépartementale de l’Environnement et de l’Energie (DRIEE)."

 

Cet arbre a été abattu Pourquoi?

La souche est intacte, saine, sans trace de maladie.

Un tas de déchets s'amoncelle tous les jours à sa place. Pourquoi?

Entre ce lieu et au pied de la colonne à verre quelques pas plus loin, rue St Florent, le cadre de vie se dégrade à cause de l'indifférence de l'édile.  Le bien être des riverains, la renommée touristique d'Orange en prend encore un coup. Nous sommes là devant le théâtre antique mondialement connu...

 

 

 

Et encore un platane en moins devant le théatre antique.

Combien d'emplacement d'arbres abattus, restent ainsi vide des années. Que des arbres soient coupés, on peut le comprendre, maladie, mort de vieillesse ou autres excuses tirées par les cheveux, comme pour le marronnier,rue de Rome (les marrons servaient parait-il de projectiles et atterrissaient malheureusement dans la cour de la crèche)

Mais pourquoi les emplacements restent vides des lustres. Pourquoi ne pas systématiquement replanter? La taille le ramassage des feuilles...trop cher Monsieur Bompard? Mais à quoi vous servent nos impôts?

Rappelons qu'au conseil municipal du 15 mars 2019 en réponse au manque d'ombre suite à l'abattage des platanes malades, et d'un micocoulier lui parfaitement sain, la mairie a promis l'installation d'ici le mois de mai de voiles d'ombrage ancrés dans les façades et d'une caméra... Ces voiles d'ombrage sont une expérimentation...à plusieurs centaines de milliers d'euros. Installé d'ici mai 2019. Promis...

La verdure en ville c'est de l'ombre, un carde de vie plus apaisant mais aussi des degrés en moins.

Cet emplacement ci dessous le reconnaissez-vous? C'est sûr il a été coupé depuis un certain temps, mais n'est pas encore dessouché...Alors la plantation ce sera pour ?

Et encore un platane en moins devant le théatre antique.

En parlant cadre de vie colonne de verres...

Une autre colonne de verre a été installé plein centre face au mur Romain sur une place de parking là aussi ça déborde...depuis 15 jours. Photos du 17 et du 26 mars même cartons même bouteilles avec des copines en plus.

 

Entre les deux photos une semaine...
Entre les deux photos une semaine...

Entre les deux photos une semaine...

Repost0
30 mars 2019 6 30 /03 /mars /2019 12:14
Contre l'installation d'une oeuvre à conotation réligieuse: La pétition de MAX FERRI.

Les élues Aimer Ma Ville ont signé la pétition de MAX FERRI1 ce samedi 30 mars 2019.

Cette pétition a été présentée au public lors d'une conférence de presse en début de cette semaine. Cf la photo ci dessus. Il est bon que des citoyens s'emparent de ce sujet. Si les élues Aimer Ma Ville ont bien protesté lors de l'annonce de ce projet... il est important que la mobilisation citoyenne soit d'envergure sans quoi rien n'arrêtera le "Prince d'Orange" 2. La date d'inauguration est le 9 juillet 2019. Ce projet est récent car non planifié, ni annoncé, c'est un coup de "com opportuniste", qui n'a pas mis longtemps pour advenir contrairement à d'autres projets qui trainent en longueur. La commande, une décision du maire du 27 nov 2017. Le coût  de la seule œuvre 198 070,00 €

Merci donc à Max FERRI pour son initiative Une initiative qui doit se doubler d'une procédure au tribunal pour espérer un résultat. Et qui dit tribunal dit moyen financier donc une participation large des citoyens. Peut être par une cagnotte en ligne... Pourquoi pas alerter la presse nationale?  A voir... Une publicité de plus pour le Prince d'Orange?

Merci à tous ceux qui prendront part à cette bataille.

 

 

1 Max FERRI ancien élu 1977 à 1983, était adjoint à la culture.

A l’époque il était aussi responsable de la section d’Orange du Parti Socialiste,

En 1995, il est membre fondateur d'Alerte Orange.

A l’heure actuelle, il est responsable du Café Littéraire.

2 "Prince d'Orange" parce qu'il se comporte en monarque

:Et parce que dernièrement en conseil le maire a regretté le temps ancien et a même réaffirmé qu'il serait favorable au retour de l'ancien Régime. Enfin au retour d'une Principauté à Orange... Notre édile aime la provocation, c'est indubitablement bon pour sa pub, mais est ce bien dans son esprit une provocation?

Contre l'installation d'une oeuvre à conotation réligieuse: La pétition de MAX FERRI.
DétailDétail

Détail

Lien vers Site de l'artiste BORIS LEJEUNE

Sur lequel on peut lire.

Octobre 2017
Boris Lejeune travaille actuellement sur un monument aux morts pour la ville d'Orange. Ce mémorial rendra hommage aux 332 victimes orangeoises de la Terreur pendant la révolution française, et particulièrement aux 32 Bienheureuses Sœurs de Bollène. Cette grande sculpture sera installée en 2018 devant le théâtre municipal d'Orange.

- Télécharger l'extrait du libre journal d'Aude de Kerros sur Radio Courtoisie (édition du 30 novembre 2017) dans lequel Boris Lejeune présente le projet

- Télécharger un exemplaire du hors-série "Mémoire de la Terreur à Orange, 1794 - 332 morts dont 32 religieuses martyres" de la revue municipale Orange Vérités (juillet 2017)

- Télécharger l'article de Boris Lejeune "L'exploit des Bienheureuses Martyres d'Orange" paru dans le dernier numéro de la revue Catholica
 

10/01/2018 Décision du maire N ° 1005 attribution d'une prime aux deux candidats ayant présenté une offre conforme . 1000€ par candidat... Boris Lejeune et Jean Joseph Chevallier.

"Offre conforme" donc un cahier des charges, des exigences précises, on aimerait bien connaitre lesquelles...

29/11/2017 Décision du maire N° 922 Commande publique artistique : conception et réalisation d'un mémorial sur la Terreur BORIS LEJEUNE 198 070,00 € 

 

 

Repost0
27 mars 2019 3 27 /03 /mars /2019 14:39
Capture d'écran google maps

Capture d'écran google maps

Voilà un achat qui parait opportun...enfin pour qui ne connait pas les dessous de l'affaire.

Le maire préempte un immeuble super bien situé, large balcon terrasse donnant sur le grand mur, le tout d'une contenance de 358 m2 à l'angle de la place des frères Mounet et de la rue de l'ancien hôpital. (Surface utile 667 m2 environ. Les locaux commerciaux sont libres depuis longtemps...mais en vente semble t il que depuis toute fin 2018)

Le prix légèrement au dessus de l'estimatif mais nous explique-t-on dans la décision, une marge de 10 % étant prévu, plus les frais de transactions, on reste dans les clous..

D'aspect extérieur, il semble en bon état. Sauf qu'on argumente qu'on en profitera pour le réhabiliter lourdement...entièrement vacants 5 logements a l'étage, 1 studio, + surface commerciale RDC. Les frais sont estimés à? Personne n'en sait rien sans aucun doute.

Plusieurs questions nous viennent à l'esprit en découvrant l'affaire à travers les actes administratif1 avec les élues Aimer Ma Ville. (Pourtant une d'entre elles, assiste à la commission urbanisme, mais cet achat n'y a pas été traité...)

Premièrement aucun projet précis. Nous sommes dans ce que les magistrats de la CRC appellent un achat opportuniste. Ce que nous nous qualifierions volontiers d'achat clientéliste et destiné à planquer l'excédent de trésorerie.

Secondement sur le droit. Aucun souci cette préemption rentre dans le cadre, mais est-il normal que pour une telle somme le maire s’exonère de passer par le conseil municipal en préférant la voie de la décision du maire, plus discrète.2

Troisièmement sur le possible conflit d’intérêt.  Cet immeuble acheté, comprend les locaux utilisés pour la campagne des municipales5 de 2008 du maire et celui concomitant que le fils Yann Bompard et Mme M T Galmard ont utilisé pour leurs campagne de 2015 et 2016 des départementales, nous semble-t-il?  A vous aussi?

Bref pourquoi pas cet achat,  si l'on a un véritable projet qui voit rapidement le jour. De toute façon personne ne va à l'encontre du maire dans sa majorité.  Mais la suspicion demeure, non seulement au regard de nos premiers questionnement mais également au regard de l'état des immeubles déjà préemptés par la ville qui arborent des affichettes3, ou des posters géants depuis des lustres.

Alors vrai projet ou fonte de l’excédent de trésorerie?

Nous aimerions tant pour notre ville, pour les orangeois, pour le respect de leur impôts, qu'il y ait un vrai et beau projet qui en vaille la dépense et la chandelle. On demande à voir.4

Nota rappelons que le maire,  qui ne gère pas bien la ville, mais y joue plus volontiers au monopoly ou à l'agent immobilier depuis toujours, cf son procès... ne veut pas fournir une simple liste des biens immobiliers ou mobiliers.  Cf le constat de la chambre régionale des comptes. Nous l'avions expérimenté en 2014. Nous avions demandé cette liste avec la destination actuelle des biens loué,  vide à vendre, projet...On n'a eu une fin de non recevoir. La CRC elle demandait inventaire physique et comptable et de l'état de l’actif un document ordinaire dans une mairie qui respecte l'argent des administrés, les biens communs, mais ne l'a pas eu non plus.

 

 

 

 

1 le recueil des actes administratif de février 2019 mis en ligne le 21 mars 2019. Le conseil sera informé de cet achat ? peut être en avril. Lors de la transmission du listing des décisions du maire trimestriel.

2 Discrète car noyée dans une kyrielle d'actes le recueil de février comporte 372 pages, Les élues ne sont pas informé de sa publication...En guise d'info les élues disposeront que d'un mauvais listing très peu explicite relevant ces décisions, le plus souvent trimestre largement échu. Pour celui du 4 T 2018 ce fut le 15 février ... le jour même du conseil... donc avec très peu de temps pour réagir...

3 Affichette: A vendre ou Fond a vendre comme sur la Comédie, Bd DALADIER Christine BADINIER avait questionné le maire concernant l'achat de garage Av Fouchevielle aujourd'hui cette rangée de garage est dans un état lamentable, la pollution des sols obère cet achat inopportun d'une lourde charge... La mairie a tenté en vain de s'en débarrasser...Pourquoi l'avoir acheté. Parce que on a le terrain et la maison devant avait dit le maire...

4 Les élues ont posé des questions on attend la réponse

5  Est il normal que son local de campagne le café de Paris sur l'avenue de Verdun, reste avec tous ses attributs, affiches, bandeau avec sa bobine... Verse t il toujours un loyer? Quel est le deal?

 

700 000€ exercice du droit de préemption...pour?
700 000€ exercice du droit de préemption...pour?

Décision du maire N° 31/2019 du 26 février 2019,  Exercice du Droit de Préemption Urbain Immeuble cadastré section BR N° 159, 160, 161 et 298 sis 13 Rue de l'Ancien Hôpital - Place des Frères Mounet

Lien vers le recueil des Actes administratifs fév 2019  pages 109 à 112.

"Avis du  Pôle d'évaluation domaniale N°2019-84087V0003 en date du 20 février 2019, établissant la valeur vénale nette dudit immeuble établissant la valeur vénale nette dudit immeuble entre 651.000.00 € et 716.100,00 € au regard de la marge de négociation de 10 % laissée à l'appréciation de la collectivité (hors commission d'agence d'un montant de 37.000,00 € T.T.C. à la charge du vendeur)"

 

 

Repost0
30 octobre 2018 2 30 /10 /octobre /2018 18:30

La Via Venaissia et la Via Agrippa,  deux voies vertes pour relier Orange, Athènes,  Cadix, Genève et la Méditerranée.

 

Comme nous l’avons dit lors de la présentation de notre dossier "Orange 2021, Capitale de la romanité", nos réflexions sont hors de toute arrière-pensée politique.

Nous invitons les Orangeois et les forces vives de la cité à les enrichir pour les faire avancer, et sommes ouverts pour en débattre avec tous ceux qui nous solliciteront.

A l'heure du changement climatique, créer des voies vertes réservées exclusivement aux déplacements non motorisés pour aller de son domicile à son lieu d’activité, c’est construire un avenir durable pour nos enfants. Penser tourisme, économie et environnement, c’est penser au développement de notre cité. Le vélo doit être l’un des vecteurs qui conjugue cet avenir et ce développement.

 

 

LES 5 OBJECTIFS DU PLAN VELO POUR ORANGE :

► Œuvrer pour que la VIA VENAISSIA traverse la ville d’Orange afin que le cœur de la capitale du Nord-Vaucluse soit relié directement à deux itinéraires européens : la VIA RHÔNA et la VELOROUTE DE LA MEDITERRANEE ;

► Faciliter l’usage du vélo en mettant en place un plan d’actions pour développer un réseau cohérent et structuré ;

► Adapter, améliorer et sécuriser les infrastructures cyclables existantes, voire les transformer en voies vertes lorsque cela est possible, afin de développer l'usage du vélo au quotidien ; 

► Etablir un schéma directeur et maîtriser le foncier ;

► Réaliser des opérations concrètes et des grands projets symboliques.

 

LES 5 POINTS FORTS DU PLAN VELO POUR ORANGE :

► Prolonger la VIA VENAISSIA pour rejoindre la VIA RHÔNA, en allant de Jonquières au bord du Rhône, en passant par la clinique du Parc, la colline Saint-Eutrope et les berges de la Meyne ;

► Créer la voie verte Via Agrippa de la colline Saint-Eutrope à l’Arc de Triomphe, en passant par le lycée de l’Arc ;

► Créer des voies cyclables sécurisées pour relier la gare, le centre-ville, les collèges Saint-Louis et Barbara Hendricks : Via Stazione, Via Centro, Via San Luigi et Via Studenti.

► Profiter des opportunités pour aménager des circuits cyclables de voies vertes : Boucle de l’Argensol et Boucle des Crémades.

► Adapter le réseau cyclable pour desservir les quartiers du Coudoulet, de Nogent, du Jonquier et de Fourchesvieilles.

 

 

LES GRANDES DEFINITIONS :

® Une bande cyclable est un morceau de chaussée réservée aux vélos. Non isolée de la route classique, elle est simplement délimitée par une bande blanche.

® Une piste cyclable est une double-voie cloisonnée par une bande blanche, réservée aux vélos et aux piétons. Elle est matériellement séparée de la circulation motorisée par une bordure ou un terre-plein.

Mais attention, un cycliste peint en blanc sur une chaussée ne suffit pas à faire une piste cyclable,  souvent trop étroite, semée d’embûches et de poteaux plantés en plein milieu d’un cheminement qui disparaît sans crier gare !

® Une Voie Verte est un aménagement en site propre de 3 à 5 mètres de large, équipé, sécurisé et réservé à la circulation non motorisée. Elle est destinée aux piétons, aux cyclistes, aux rollers, aux personnes à mobilité réduite et aux cavaliers. Elle facilite le tourisme, les loisirs et les  déplacements de la population locale. C’est ce qui se fait de mieux !

Mais, il ne suffit pas de faire, encore faut-il bien le faire. Barrières mal placées et chicanes trop serrées gênent le passage des vélos. Pourquoi mettre de tels dispositifs alors que les voies vertes sont inscrites dans le Code de la route ? Dans la plupart des cas, des panneaux de signalisation routière et un bon marquage au sol sont largement suffisants !

® Une Véloroute est un itinéraire cyclable de moyenne et de longue distance réservé aux déplacements quotidiens et au tourisme. D’intérêt touristique, elle emprunte les pistes cyclables, les voies vertes et les routes à faible trafic pour proposer un parcours sécurisé, balisé et adapté aux cyclistes de tout niveau – si possible d’une déclivité limitée à 3 %. Elle est linéaire, continue, jalonnée, sécurisée et incitative.

® Un circuit local balisé est un itinéraire vélo empruntant des routes à faible trafic, allant du très facile au très difficile.

 

LES GRANDS ITINERAIRES EUROPEENS :

˜ La Via Rhôna est une véloroute qui reliera à terme le lac Léman à la mer Méditerranée, de Genève à Port-Saint-Louis-du-Rhône, en passant sur les bords du Rhône. L'itinéraire est toujours en cours de définition sur certains secteurs, notamment au sud de Pierrelatte. Plusieurs solutions existent, mais une semble tenir la corde pour relier Lamotte-du-Rhône à Orange et Avignon.

Actuellement, un tronçon de voie verte relie le plan d’eau Li Piboulo de Piolenc à l’usine-écluse de Caderousse. Une autre voie cyclable connecte cette même usine au village de Caderousse. Mais, il semblerait que cette dernière soit hors des options de la Via Rhôna. Des travaux d’aménagement en site propre se poursuivent à Lamotte du Rhône, ainsi que de Mornas à Piolenc.

Les adeptes du vélo VTC savent que la berge de la rive gauche du Rhône permet de se balader sans être gêné par les voitures. De l’usine-écluse de Caderousse, il est aisé de rejoindre l’île de la Barthelasse à Avignon en passant à proximité de l’île des Brotteaux, de la halte fluviale et du château de l’Hers à Châteauneuf-du-Pape, puis en traversant l’île de l’Oiselet à Sorgues et le barrage de la centrale de Sauveterre. Sur ce circuit non balisé, le seul point noir se situe au niveau de la traversée de la route de Roquemaure, tout près du pont suspendu. Un passage souterrain pourrait être la solution. Plus loin, le passage du barrage de Sauveterre devra se faire, à terme, sur une passerelle indépendante pour satisfaire la règlementation.

˜ La Véloroute de la Méditerranée planifiée pour relier Cadix, Perpignan, Menton et Athènes, rencontrera la Via Rhôna à Beaucaire.

 

LES ITINERAIRES VAUCLUSIENS :

˜ La Véloroute du Calavon reliera à terme Cavaillon, Apt, Saint-Martin-de-Castillon et Forcalquier. Réalisée en grande partie, elle s’intègre au tracé de la Véloroute de la Méditerranée.

˜ La Via Venaissia est une véloroute programmée pour assurer la liaison Orange, Carpentras, L'Isle sur la Sorgue. Réalisée de Jonquières à Carpentras, elle aura une connexion avec la Véloroute du Calavon, à hauteur de Robion. Au nord, après Jonquières, deux tracés sont possibles pour relier la Via Rhôna. Le premier passe par Courthézon et Châteauneuf-du-Pape, le second par Orange et Caderousse. Pour l’heure, ces tracés contournent le cœur de la ville d’Orange !

˜ La Direction Régionale de l’Environnement fait figurer sur son schéma simplifié des véloroutes et voies vertes en PACA, une véloroute maillée sur la Via Venaissia. Cette voie devrait relier à terme, Orange à Roaix. Puis elle rejoindrait d’un côté, Vaison-la-Romaine et Buis-les-Baronnies, et de l’autre, Saint-Maurice-sur-Eygues et Sahune.

˜ En plus de la Via Rhôna, de la Via Venaissia et de la Véloroute de la Méditerranée – appelée localement Provençale ou Véloroute du Calavon –, la région Sud a adopté deux autres grands axes qui restent à affiner : la Transalpine de Marseille à Briançon par Manosque et le Val de Durance, et la Littorale de Nice à Port-Saint-Louis-du-Rhône par la côte méditerranéenne.

 

LES ITINERAIRES BALISES DU PAYS D’ORANGE :

Trois circuits balisés existent autour d’Orange sur des routes à faible trafic qui n’incluent aucune piste cyclable ni voie verte :

® D’Orange à Orange, en passant par la passerelle de l’Aygues, Piolenc,  Sérignan-du-Comtat et le chemin des Parties ;

® D’Orange à Orange, en passant par la route des Princes, Caderousse et le chemin de l’Arnage ;

® D’Orange à Orange, en passant par Châteauneuf-du-Pape et Courthézon.

 

LES ITINERAIRES ORANGEOIS EN DEBAT :

Prolonger la Via Venaissia jusqu’à la gare d’Orange fait l’unanimité. Par contre, les avis divergent sur son prolongement jusqu’à la Via Rhôna.

Les collectivités territoriales projettent une traversée du centre-ville d’Orange, de la gare à la passerelle de l’Aygues dite du Jonquier, utilisant un circuit local balisé fait de bandes et de pistes cyclables, mais aussi de rues où circulent des automobiles.

Pour relier la Via Rhôna, elles ont établi un autre circuit balisé de la passerelle du Jonquier au plan d’eau Li Piboulo de Piolenc en utilisant les délaissés des canaux d’arrosage.

Deux autres tracés balisés comprenant une partie commune du Théâtre Antique au chemin des Terracles, sont projetés : le premier vers Caderousse par la route de la Lusignane et le second vers Châteauneuf-du-Pape par le chemin de la Rose Trémière et celui de la Gironde Ouest.

Afin de trouver un cheminement doux, un quatrième itinéraire se propose d’utiliser le foncier disponible de l’ancien canal de Grange Neuve. Il permettrait de réaliser une voie verte en site propre d’Orange à Caderousse en passant par le chemin du Planas de Meyne et celui de la Tomasse.

Notre groupe de réflexion a choisi un cheminement plus utile à la quotidienneté des Orangeois, au tourisme et à l’économie de la cité en prolongeant tout simplement la Via Venaissia, de la déviation de la RN7 au bord du Rhône. Il propose d’utiliser l’emprise délaissée du canal de Pierrelatte et les berges de la Meyne. Ce tracé en site propre, entièrement fait de voies vertes, a l’avantage de desservir la gare, le collège de l’Argensol, la clinique du Parc, la colline Saint-Eutrope et le cœur d’Orange.

Un plan vélo pour Orange

 

LE RESEAU DU PLAN VELO POUR ORANGE :

˜ La Via Venaissia intègre la traversée d’Orange, de la future passerelle de la déviation de la RN7 – proche de la gare, au bord du Rhône. Du moins, c’est la proposition de notre groupe de travail.

Le tracé de la Via Venaissia : Pont de la déviation RN7 ; avenue des Crémades ; bord de la Meyne ; route du Parc ; délaissé du canal de Pierrelatte ; Clinique du Parc ; délaissé du canal de Pierrelatte ; traversée de la RN7 ; délaissé du canal de Pierrelatte ; rue de l’Etang ; traversée de la Colline Saint-Eutrope ; rond-point Antoine Pinay sud ; route de Roquemaure ; pont de l’A7 ; chemin de Courtebotte ; berge droite de la Meyne ; au niveau de Miémart, aller droit vers le  Château de Montfaucon pour rejoindre la berge gauche du Rhône et la Via Rhôna ;

Les passages difficiles :

® Pour arriver à Orange et comme cela est le cas dans beaucoup d’autres lieux, il suffit de longer la voie ferrée en activité ;

® Pour traverser la voie ferrée, la meilleure solution est la construction d’une passerelle intégrée au pont de la future déviation de la RN7 ;

® Pour traverser la route nationale 7, la seule solution est l’implantation d’un feu rouge ;

® Pour traverser l’autoroute A7 au niveau du pont de la route Roquemaure, il suffit de sécuriser l’entrée de la ville en rétrécissant la voie destinée à la circulation automobile, et en rendant de l’espace aux piétons et aux cyclistes (si nécessaire, construire une passerelle en encorbellement accrochée au pont) ;

® Pour traverser la colline, il faut trouver l’itinéraire présentant la déclivité la plus faible ;

® Pour traverser l’autoroute A9, il suffit d’utiliser un franchissement sous voie réservé au passage de la Meyne et de construire une passerelle sous ce pont, en surplomb de la rivière) ;

˜ La Via Agrippa : C’est presque le tracé de la route romaine, du moins en ce qui concerne le point de départ et le point d’arrivée ! En grande partie, c’est aussi une piste cyclable qu’il faut aménager en voie verte du rond-point Antoine Pinay sud à l’Arc de Triomphe.

Le tracé de la Via Agrippa : Rond-point Antoine Pinay sud ; avenue Antoine Pinay ; avenue du 18 juin 1940 ; avenue des étudiants ; Lycée de l’Arc ; avenue des étudiants ; rue du Bourbonnais ; avenue Maréchal De Lattre de Tassigny ; Arc de Triomphe ; 

˜ Les maillages de la Via Venaissia et de la Via Agrippa :

® Via Stazione : Via Venaissia ; route du Parc ; Collège de l’Argensol ; avenue Jacques Imbert ; avenue de l’Argensol ; Gare d’Orange et Centre-Ville  par l’avenue Frédéric Mistral ;

® Via San Luigi : Via Venaissia ; rue de l’Etang ; Collège Saint-Louis ;

® Via Centro : Via Agrippa ; bords de Meyne, de l’avenue du 18 juin 1940 au cours Aristide Briand ; cours Aristide Briand ; Centre-ville ;

® Via Studenti : Via Agrippa ; rue du Limousin ; Collège Barbara Hendricks.

Ces appellations qui sonnent l’italien se calquent sur une terminologie régulièrement employée. Mais l’utilisation de noms français ou occitans peut être envisagée.

˜ Les boucles cyclistes au départ de la Via Venaissia et de la route du Parc :

En les aménageant, plusieurs pistes cyclables existantes sur de grandes longueurs peuvent facilement intégrer des circuits de voies vertes :

® Boucle de l’Argensol : liaison par la route du Parc ; avenue du Général Raymond Lorho ; rive gauche, puis rive droite de la mayre de l’Argensol ; avenue de l’Argensol ; avenue du Général Raymond Lorho ;

® Boucle des Crémades : route du Parc ; avenue Jacques Imbert ; avenue des Courrèges ; rue des Crémades ouest ; route du Parc ;

 

 

 

LE MAILLAGE DES BANDES ET PISTES CYCLABLES ORANGEOISES :

Orange, comme beaucoup de villes, dispose d’un réseau assez hétéroclite de bandes et de pistes cyclables construites au gré du renouvellement des chaussées et de l’ouverture de nouvelles voies. La mise en place d’un plan vélo et la création de grands axes permettraient des interconnexions avec plusieurs quartiers de la cité.

Il est ici difficile de faire l’inventaire exhaustif de ces pistes. Néanmoins, à première vue,  l’association de certaines légitimerait de les intégrer à un véritable réseau.

Pour Orange, au départ de la Via Venaissia, deux circuits pourraient respectivement desservir les quartiers sud et ouest, celui du Coudoulet par la route de Châteauneuf-du-Pape, et celui de Nogent par l’avenue Charles Dardun ou l’allée Ambroise Croizat.

Pour les quartiers nord et ouest, au départ de la Via Agrippa, deux autres circuits sont à retenir : celui du Jonquier au départ de l’avenue Charles de Gaulle ou de la rue du Bourbonnais, et celui de Fourchesvieilles par la rue Alsace-lorraine.

 

HAUTE QUALITE DE SERVICES POUR LES VOIES VERTES ORANGEOISES :

® Aménager l’espace pour favoriser le tourisme et l’économie, mais aussi pour répondre aux attentes de balades en famille, sorties sportives ou déplacements professionnels ;

® Valoriser les territoires traversés et les abords des relais cyclistes en plantant des arbres d’alignement à hautes tiges, à feuille caduques, et en aménageant des espaces verts ;

® Soigner la signalisation routière, les repères kilométriques et l’éclairage public ;

® Séparer les cheminements cyclistes et piétons ;

® Offrir un très haut niveau d’accessibilité, de confort, de sécurité et d’entretien ;

® Sécuriser les intersections et les fins de voies par de larges plateaux traversants ;

® Marquer les entrées et les sorties avec un panneau de signalisation et un revêtement adéquat, de nature et de couleur différentes ;

® Offrir des services spécifiques aux locaux et aux touristes : lieux d’accueil, de repos et de services (bancs, sanitaires, fontaines d’eau potable, aires de pique-nique, corbeilles à déchets, garages à vélos sous surveillance vidéo et zones de stationnement équipées d’arceaux antivols), carte et signalétique des voies cyclables, site internet et topo-guide ;

® Implanter ces lieux d’accueil en tenant compte des transports publics et des lieux symboliques tels que des moulins réhabilités ou autres.

 

LES PARTENAIRES ET LES FINANCEURS POTENTIELS :

® L’Union Européenne, l’Etat Français, la Région Sud et le Département du Vaucluse ;

® La Compagnie Nationale du Rhône et le Syndicat de la Via Venaissia ;

® La Communauté de Communes des Pays de Rhône et Ouvèze et les villes d’Orange et de Caderousse.

 

 

 

Un plan vélo pour Orange

LES VOIES VERTES A L’EST ET A L’OUEST D’ORANGE :

— Points rouges : Via Venaissia ;

— Points noirs : Via Stazione et Via Centro ;

— Points bleus : Boucle de l’Argensol ;

— Points verts : Boucle des Crémades ;

— Points violets : Via Agrippa ;

Un plan vélo pour Orange
Un plan vélo pour Orange
Repost0
24 septembre 2018 1 24 /09 /septembre /2018 17:43

Parue ce lundi 24 septembre sur le recueil dématérialisé (site internet) des actes administratifs de la préfecture, un arrêté décidant d'une enquête publique à Orange.

Du 10 octobre 2018 au 9 novembre une enquête publique portant sur la révision du PPRI du Rhône aura lieu aux services techniques de la mairie d’Orange. Une enquête concomitante à celles des communes de Lamotte du Rhône, Lapalud, Bollène, Mondragon, Mornas Piolenc Orange, Caderousse et Chateauneuf du Pape.

Enquête publique: révision du PPRI du Rhône
Repost0
11 septembre 2018 2 11 /09 /septembre /2018 07:21
La réunion: Une présentation du diagnostic du quartier par le bureau d'étude.

5 janvier 2017 sur ce blog nous annoncions la signature d'un protocole de préfiguration : objectif réhabilitation du quartier de L'Aygues. lien

Et bien hier soir 10 septembre 2018, 18h30, la réunion publique c'était en fait la suite. Un bureau d'étude était là, venu pour présenter très brièvement1 un diagnostic du territoire. C'est à dire brosser et détailler sur de beaux documents projetés sur un écran, leur quartier à une petite quinzaine d'habitants2. En conclusion, 18h54 le présentateur leur a demandé s'il avait oublié ou mal interprété un des trais de caractères.

Les habitants désabusés, ne comprenant pas bien la procédure en cours, qui en sus leur dit-on, devrait se terminer au plus tôt en 2020 ou 2021, soit avant de voir le moindre engin de chantier, ont exprimé leurs vives déceptions. Voir plus lorsque, la vice présidente du CCAS a cru bon devoir s'avancer et stigmatiser l'ensemble de l'Aygues en rappelant qu'elle avait avant peur de venir dans ce quartier de "sauvages" Rappelant qu'elle y avait été "caillassé". Que l'ancienne directrice du bailleur social n'avait jamais etc. Ben voyons... Mais qu'avait donc à faire ces remarques déplacées dans ce moment de partage d'un diagnostic?

Surtout que Jacques restait en retrait, disant même juste avant l'intervention de sa vice présidente: " si vous avez des questions posez les, moi j'ai rien à dire".

Jacques, donc jusqu'alors morose au fond, c'est réveillé et avancé au secours de sa vice Présidente empêtrée dans ses explications et en bute avec une vive réaction, pour? Ben pour refaire le monde avec son blabla habituel, mouchant le récriminant, coupant court pour ainsi dire aux échanges, et en appelant par trois fois à l'apéro. D'ailleurs 19h19, il piquetait seul déjà sa première olive verte, tous les habitants encore assis, interloqués et sur leur faim. La majorité des autres présents échangeait des regards, sourire significatifs, voire éberlués en rapport avec ce comportement, cette queue de poisson avec laquelle l'édile venait d'imposer la fin de la réunion publique.

 

 

1/ Avant la réunion, en aparté avec le bureau d'étude le maire a clairement râlé pour l’horaire tardif, exigé que ça commence à l'heure et que cela soit bref. L'exposé du diagnostic a été fait à vitesse grand V, de manière à peine audible, en moins d'une demi heure. L'édile en retrait visiblement n'était guère intéressé par la chose déclara à 18h54: "moi j'ai rien a dire, posez vos questions",  juste avant l'intervention incongrue de sa première adjointe vice présidente au CCAS. Du reste  à 19h19 il prenait l'apéro après trois essai d'interruption des échanges; 19h06 invite à l'apéro, 19h13 apéro et 19h19 apéro là il attend plus, il y va tout seul...

2/ En photo le tout début de la réunion avec quasi personne. En tout lorsque la réunion battait son plein, il y avait 21 personnes assises dont trois élus, plusieurs curieux, des personnes du milieu associatif, une quinzaine debout surtout des élus de la majorité, des employés dont le médiateur social. Une paire de couple du quartier se sont exprimés... En tout on estime a environ 15 personnes les habitants du quartier présents dont plusieurs de l'environnement immédiat comme du lotissement Titus.

 

(ANRU) Agence nationale pour la rénovation urbaine -

www.vie-publique.fr/acteurs/agence-nationale-pour-renovation-urbaine-anru.html
 

    Établissement public industriel et commercial, l'ANRU a été créée par la loi d'orientation et de programmation pour la ville et la rénovation urbaine du 1er août Chargée de la mise en œuvre du Programme national de rénovation urbaine (PNRU) 2003-2015, l’ANRU est l’interlocuteur unique des collectivités locales et des organismes d’HLM qui souhaitent mettre en œuvre des projets de rénovation urbaine dans les zones urbaines sensibles (Zus). L’Agence apporte son soutien financier aux collectivités locales, aux établissements publics et aux organismes privés ou publics qui conduisent des opérations de rénovation urbaine. La loi du 21 février 2014 de programmation pour la ville et la cohésion urbaine lui a confié la réalisation du Nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU) 2014-2024.

    La réunion: Une présentation du diagnostic du quartier par le bureau d'étude.
    La réunion: Une présentation du diagnostic du quartier par le bureau d'étude.

    En gros le constat, enfin ce que nous en avons compris.

    Le quartier est enclavé. Ces quatre façades dont les horizons sont bouchés, méritent d'être ouvertes. La circulation doit devenir traversantes. Les pistes cyclables existantes prolongées et liaisonnées. Il faudra de la diversité sociale, mais aussi implanter de l'activité, de la vie, petits commerces, bureau etc. Remettre de l'ordre dans les parkings. Revoir les espaces communs, les terrains pour les jeunes. Un espoir dans la zone de la violette pour apporter du travail, c'est pille en face a même été souligné. La N7 doit devenir aisément traversable. Il existe des traits de caractères paysagés intéressant. Rien n'est rédhibitoire. On doit pouvoir rendre ce quartier attractif. Les logements sont grands et intéressants. Bref on ne se dirige plus vers la démolition. Il a été cité dans les atouts du quartier des équipements structurants comme l'école et le stade Clapier...

    La réunion: Une présentation du diagnostic du quartier par le bureau d'étude.
    La réunion: Une présentation du diagnostic du quartier par le bureau d'étude.
    La réunion: Une présentation du diagnostic du quartier par le bureau d'étude.
    Repost0
    10 septembre 2018 1 10 /09 /septembre /2018 15:09

    Vendredi 7 septembre, nous découvrions, dans la première newsletter depuis plus de 6 mois, la tenue d'une réunion clairement indiquée autour de la politique de la ville. Aussitôt nous nous étions interrogées sur ce blog. En cette fin d'après-midi nous voilà éclairé en regardant le site facebook de la ville.

    En déduction. Le service communication de la ville a, semble t il rectifié le tir sur le site facebook - peut être le lendemain samedi 8 septembre à 12h et ce jour 9h-. La réunion de ce soir s'avère être qu'une banale réunion de quartier.

    Celui de L'Aygues avec un gros changement de priorité qui ramène à une réalité plus terre à terre la dite réunion.

    C'est une réunion publique autour des questions 1/ de rénovation urbaine et 2/de la politique de la ville. Et non pas une une réunion publique autour de la politique de la ville et la rénovation urbaine.

    Les précisions:

    - Réunion de quartier

    - Quartier concerné l'Ayque

    - et la rénovation urbaine étant devenu prioritaire, on comprend mieux ce qu'il en retournera ce soir. On ne parlera certainement pas du centre social qui risque gros...

    Tout de même la mairie semble mettre les bouchées doubles pour cette rentrée en terme de communications électoralistes. Faudra tenir le rythme hein, à 76 ans bientôt

    PS. sur le site de la ville à la UNE, agenda, actualité, événement, communiqué c'est le vide sidéral. Il n'y a strictement rien d'indiqué

    Précisions sur la réunion de ce soir 10 septembre 2018.
    Repost0

    Culture à Orange

    Association "Ben Lèu"

    Cours de Provençal pour adulte, pour débutant.

    Pour ceux qui n'y connaissent rien!  

    Calendreta .

    mardi 18h00-19h30.

    Contact 04 90 34 94 47

     

    Chorégies 

     

    AGORA
    16 Rue reine Wilhelmine 84100 Orange 04 90 51 71 18

    http://www.agorange.net/


    THEATRE DU SABLIER

    37, Crs Aristide Briand à Orange

    Tel 04 90 51 14 03

    Ateliers et Week end de théatre, danse, écriture, peinture. Spectacles

    http://www.theatredusablier.com/


    Le Café Littéraire

    Association  Culturelle

    Soirée autour d'un livre ...

    Le site du café littéraire

      

    Ciné  Forum
    Impasse du parlement 84100 Orange

    Librairie Elan Sud

    Rue de Rome(ancienne rue des Phocéen)  lien 

    Association ELU
    pour les amoureux du livre
    http://elansudeditions.over-blog.org

     

    Orange Bleue Librairie

    Lectures, débats, expos, signatures

    http://www.orangebleue-librairie.com

     

      L’écran Magique.